• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Petite histoire du Vibromasseur

Petite histoire du Vibromasseur

Selon Rachel P. Maines, historienne américaine, l'histoire de l'invention du vibromasseur se confond avec celle de l'hystérie et de son traitement. Dès l'Antiquité, l'hystérie est construite comme une maladie des femmes, mais aussi, plus précisément, une pathologisation du désir sexuel féminin. L'hystérie est d'ailleurs explicitement d'abord la maladie des femmes sans hommes : jeunes femmes pas encore mariées, veuves, religieuses, etc.

Au IIe siècle après JC, Galien décrit le traitement dans un texte qui restera un classique de la médecine jusqu'à la fin du XIXe siècle. Pour dire les choses plus clairement, pour répondre à la pathologisation du désir sexuel des femmes, la médecine provoque, assez logiquement, des orgasmes médicaux.

La médecine remplace progressivement l'Église dans la définition des pratiques licites et illicites mais ces deux puissances sont d'accord sur l'essentiel : la seule bonne sexualité, particulièrement pour les femmes, est conjugale et à visée reproductive, et la masturbation doit être sévèrement réprimée.

Tout au long du XIXe siècle, le traitement de l’hystérie féminine est donc une des grandes affaires de la médecine, un médecin français estimant par exemple que le mal touche le quart de la population féminine. Mais c'est l'invention du vibromasseur électromécanique qui va révolutionner le traitement de l'hystérie. Avec le vibromasseur électrique, l’hystérie, qui était déjà une très bonne affaire pour la médecine, devient une poule aux œufs d'or : une maladie dont on ne guérit jamais mais dont on ne meurt pas non plus et dont les traitements sont suffisamment agréables pour que les malades aient envie de revenir souvent…

Alors que l'électrification des ménages américains progresse à une vitesse fulgurante, le vibromasseur figure en bonne place dans les catalogues d’objets électroménagers dès les toutes premières années du XXe siècle. Entre le robot mixeur et l'aspirateur, il affiche des promesses qui euphémisent à peine sa destination réelle. Une publicité parue en 1913 dans l’American Magazine pour le vibromasseur White Cross annonce par exemple : « La vibration est la vie … » . Pendant une courte période, de 1905 à 1925 environ, le vibromasseur entre dans les foyers comme un des objets normaux de la ménagère américaine. Dès 1920, il fait son apparition dans le cinéma pornographique et rapidement disparaît des catalogues. Peut-être parce que le prétexte médical devient un paravent bien transparent devant un usage maintenant clairement sexuel ? Peut-être parce que le vibromasseur électromécanique, d'outil médical, commence à devenir ce qu'il est aujourd'hui complètement : un sex-toy.

Alors, récupération ? Marchandisation de nos désirs et de nos plaisirs ? Il est certain en tout cas que le capitalisme n'est pas philanthrope et que les objectifs marchands n'ont rien à voir avec ceux de l'émancipation. Que le marché trouve son compte et tous les moyens possibles de faire du profit sur des évolutions sociales est une évidence. Après tout, bien peu échappent aux logiques du marché. Cela ne veut pas dire que cela ne pose aucun problème et ne doit pas nous interroger.

Publié sur : http://2ccr.unblog.fr/2011/10/27/ca-vibre-pour-elles/

 Article original et complet sur :

http://www.contretemps.eu/interventions/jouets-indiscrets-quoi-parlent-sex-toys


Moyenne des avis sur cet article :  4.75/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • Guy BELLOY Guy BELLOY 30 décembre 2011 12:20

    Salut Robert,
    Des idées de cadeaux pour les fêtes ?...  smiley


    • Vipère Vipère 30 décembre 2011 17:57

      Bonjour à tous et à Bleuton L.

      Le modèle cactus avec piquants est en rupture de stock !!! Voir d’autres modèles à la page jardinage du catalogue la Redoute ! 


    • Vipère Vipère 30 décembre 2011 18:08

      En plus, ils ne sont pas avares de conseils !!! jugez-en

      Madame, pour arroser, embellir, épanouir votre petit jardin !  smiley




    • appoline appoline 30 décembre 2011 20:54

      C’est pas pour moi mais pour l’autre, c’est ce que disent toutes les coquines de France et de Navarre.


    • Gasty Gasty 30 décembre 2011 12:44

      Est-ce que la main de ma soeur peut avoir un rapport avec la culotte d’un zouave ???


      • Musardin Musardin 30 décembre 2011 17:16

        Je me souvient que jusque au début des années 70 les magazines à sensation genre « Ici Paris », « France dimanche » ou « Détective » (dans lesquels adolescent tourmenté je cherchais des images de filles déshabillées), présentaient des pubs de vibromasseurs comme étant destinés à « masser les rides du cou », avec photo à l’appui du vibro en action (sur le cou).

        Il a fallu que je grandisse un peu pour faire le lien entre mes recherches concupiscentes et l’appareil de massage de cous !


        • LE CHAT LE CHAT 30 décembre 2011 22:38

          pour faire plaisir à Eva Joly et à Olivier Cabanel , le gode 2012 sera bio  !  smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Robert GIL

Robert GIL
Voir ses articles







Palmarès



Partenaires