• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Quand Google raye la Géorgie de la carte

Quand Google raye la Géorgie de la carte

Buzz. Depuis quelques jours, des internautes férus de géographie font courir le bruit : la Géorgie, ainsi que ses voisins l’Arménie et l’Azerbaïdjan ont disparu du site Google Maps. Le mot "censure" est même évoqué par certains pour expliquer cette curieuse omission. Topo sur un quiproquo.

 

Un blanc, éloquent et mystérieux : voilà ce qui reste de trois pays du Caucase actuellement sous haute tension. Quiconque désireux d’aller saisir le dessous des cartes en repérant au préalable la situation géographique des pays en conflit sera surpris de constater leur disparition sur un site pourtant estimable : Google Maps.

 

Le contexte n’est pas anodin : la guerre continue de faire rage entre la Géorgie et la Russie, chacune accusant l’autre de ne pas respecter un prétendu cessez-le-feu et, plus loin mais si proche, la tension larvée entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan s’est exacerbée depuis mardi soir par des affrontements sporadiques.

Au vu de la guerre en cours impliquant la Russie, il était tentant pour les internautes experts en liens occultes d’y voir la censure de Google pour des motifs de "sécurité militaire" en raison de l’origine russe de son cofondateur : en effet, l’Américain Sergey Mikhailovich Brin a grandi à Moscou.

 

Chou blanc : dans un communiqué officiel, et sans doute pour mettre fin aux rumeurs croissantes d’une intervention politique et partisane de Google (qui a oublié sa collaboration en 2006 avec les autorités chinoises pour censurer certains résultats de recherche ?), son responsable de la gamme des produits, Dave Barth, a indiqué que la carte de ces trois pays n’avait de toute manière jamais figuré dans la base de données du logiciel, en raison de lacunes "insatisfaisantes" pour permettre une mise à disposition virtuelle de leur géographie.

Il a indiqué que cette carence serait prochainement corrigée et il a suggéré, au passage, que la concordance de temps entre le conflit en cours et l’omission de trois pays impliqués dans la crise était une pure coïncidence.

Convaincu ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.63/5   (65 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 14 août 2008 12:34

    retour au moyen âge pour la géorgie , il y a plus de routes après les bombardements ! smiley


    • Calito 14 août 2008 12:40

      non.

      Do to be evil.... mon cul.


      • Philou017 Philou017 14 août 2008 12:45

        Quand on sait les manoeuvres d’implantaion auxquelles se livrent les Américains en Géorgie et en Azerbaïdjan depuis plusieurs années, on peut se poser des questions.

        Apparemment, l’immense Russie serait cartographiée et pas ces petits pays ? Curieux, en effet.


        • Yannick Harrel Yannick Harrel 14 août 2008 13:05

          Bonjour Philou017,

          Effectivement je m’étais posé la question.

          Le point positif c’est qu’effectivement on dispose d’un communiqué officiel. En revanche, en faisant un tour sur la mappemonde, on constate que les pays partageant le sort « numérique » de la Géorgie et de ses voisins du Caucase est réduit à la portion congrue puisque je n’ai trouvé que la Corée (dans sa globalité) à être atteinte d’un tel manque de reconnaissance.

          C’est déconcertant tout de même de pouvoir se promener d’un glissement de souris du Lésotho à Bélize en passant par le Myanmar mais en étant tout de même obligé de contourner l’espace Caucasien, dernier no man’s land numérique de Google Maps ! smiley

          Ils auraient pu pour faire plus crédible au moins ajouter la capitale qui ne me semble relever d’aucune donnée stratégique...

          Cordialement


        • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 15 août 2008 00:44

           N’est-il pas clair qu’ils ne veulent pas sembler prendre parti en indiquant les frontières discutée ni être accusés d’avoir publié une carte d’intérêt stratégique ? Surtout si elle a été trafiquée...

          PJCA


        • Yannick Harrel Yannick Harrel 15 août 2008 01:28

          Bonjour Pierre JC Allard,

          C’est une version qui serait amplement défendable car effectivement si on évoque l’Arménie, l’Azerbaïdjan et la Corée, on constate qu’elles partagent le sort de la Géorgie avec comme dénominateur commun le fait de disposer de frontières fragiles.

          * Arménie : conflit du Haut-Karabagh

          * Azerbaïdjan : enclave du Nakhitchevan

          * Corée : séparation en deux du pays par le 38ème parallèle en vertu du cesssez-le-feu de juillet 1953.

          Cordialement


        • Yifu66 14 août 2008 14:17

          Pas compris !
          Je viens de faire le test, tout fonctionne parfaitement : on voit même le nombre de voitures sur les ponts de la capitale.


          • Yifu66 14 août 2008 14:21

            Ma version :

            Google Earth

            4.3.7284.3916 (beta)

            Date de la version

            Jul 8 2008

            Heure de la version

            19:04:33

            Moteur de rendu

            DirectX 9

            Système d’exploitation

            Microsoft Windows Vista (Service Pack 1)

            Pilote vidéo

            000010DE (00007.00015.00010.09754)

            Taille de texture maximale

            4096x4096

            Serveur

            kh.google.com

            Utilisateur

             

            Clé de licence

             

          • Cascabel Cascabel 14 août 2008 20:58

            Le problème se pose sur google maps et non sur google earth.


          • Marcel Chapoutier Marcel Chapoutier 14 août 2008 14:43

            Pas mieux, Google Earth fonctionne bien y compris sur la Géorgie, Google Maps est certainement une version plus faible...


            • Formule4 14 août 2008 15:22

              Confirmation (du communiqué de google)

              Sur Google Earth la Géorgie est bien présente en détail
              mais le réseau de routes n’est pas présent
              (la couche "Routes" cochée rien n’apparaît par dessus l’image satellite

              Sur maps.google.fr
              si le dessin de carte est absent
              en cliquant sur le bouton SATELLITLE on obtient bien la vue du pays

              Apparement donc un faux procès

              Quant aux militaires, il me semble qu’ils possèdent des données satellites rapides
              (plusieurs updates par jour)
              et n’attendent pas les mises à jour de Gougeule pour décider s’il faut tourner à droite ou à gauche


              • Tarouilan Tarouilan 14 août 2008 15:31

                No comprendo........ il y a pas mal de détails, et beaucoup de photos avec une bonne définition, ce que l’auteur souligne certainement, c’est l’absence de tracés de routes surajoutés, qui sont très imprécises et qui induisent en erreur pour beaucoup de pays, ces tracés n’étant pas précis si nous les comparons au vues photographiques...


                • nihalem 14 août 2008 16:23

                  Bizarrement, l’Arménie et l’Azerbaïdjan sont aussi complètement blancs sur Google Maps...


                  • Cascabel Cascabel 14 août 2008 21:06

                    C’est marrant cette histoire.
                    On dirait que les cartographes de Google se montrent prudents sur le sort de la Géorgie. Comme si ils préparaient une sorte de grande mise à jour.


                    • barrere 14 août 2008 23:50

                      dalymotion ne connait plus les mots géorgie et ossétie depuis 3 jours...............



                      • Marcel Chapoutier Marcel Chapoutier 15 août 2008 14:12

                        C’est bien dommage que nous ne puissions pas avoir des Updates journaliers sur Google Earth plusieurs fois par jour ou même en allant un peu plus loin GE live en direct, tout le monde pourrait suivre ce qui ce passe dans le monde en temps réel, les mensonges d’état seraient alors bien plus difficiles, et les guerres deviendraient plus compliquées à entamer. Internet vecteur d’une démocratie réelle et de la paix...


                        • Entada Entada 18 août 2008 16:58

                          ce n’est pas de la censure (du moins je le pense) : dès les premieres heures du conflit j’ai utilisé ce google maps et j’avais été etonné de ne pas voir les details de la carte : le satellitte lui fonctionnait tres bien
                          il y avait meme un internaute qui avait mis les repères des points chauds en utilisant le moteur de recherche (ossetie du sud conflit) malheureusement enlevés depuis ce qui m’avait permis de survoler par exemple la base aerienne militaire pres de Tbilissi (hangars a moitié camouflés)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires