• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Saint Thomas

Au royaume des gueux ...

JPEG - 2.9 ko

La nouvelle donne …

St_Thomas_Aquinas-181x300.jpg

Pas vu pas pris. Saint Thomas n'a plus besoin de voir pour croire, il lui suffit désormais de n'être pas vu pour ne pas payer. Voilà la nouvelle donne d'une société qui est impitoyable pour les humbles et si permissive pour les gredins cravatés ou les friponnes en tailleur. La morale sociale doit se plier aux nouvelles règles du Dieu fric …

La chose n'est pas simple et le catéchisme fort complexe à écrire. Cette éthique des affaires se conçoit différemment selon sa position et son pouvoir. Il y a bien des principes qui échappent aux uns quand ils assomment les plus nombreux. Il y a, plus encore, des échappatoires et des clauses libératoires pour les plus malins ; tous les autres n'étant considérés que comme de vulgaires imbéciles.

Ceux-là même qui réclament la démission de leur cher collège Thomas, passent leur temps à édicter des lois qui incluent systématiquement le petit alinéa susceptible de leur offrir une porte de sortie, un petit passage méconnu, par lequel ils pourront, ainsi que leurs commanditaires, échapper à la nouvelle règle. Ils s'indignent de la présence à leur côté d'un négligent, quand le plus grand nombre d'entre eux ne néglige jamais de s'exonérer de la loi commune, surtout lorsqu'elle est fiscale.

Mais revenons à notre Saint Thomas de la négligence et de l'oubli, saint patron des gredins et des imprévoyants, nouvelle idole des filous et des exilés fiscaux. L'homme clame sa bonne foi, se défend bec et ongles prétendant qu'il n'a rien à déclarer. C'est justement ce qu'on lui reproche depuis plus de trois ans. N'écoute-t-il pas les reproches qui lui sont faits ?

Il se dit harcelé et finirait, si l'on en croit, par sortir de ses gonds … La chose ne paraît pas très compliquée quand on ne paie pas son loyer. Qu'il le fasse et qu'il n'abuse pas non plus des huissiers de la république et des lambris du palais Bourbon ! L'homme ne respecte pas le cadre ; qu'il aille se faire pendre ailleurs et certainement pas à nos frais !

Pris la main dans le sac, le bon copain de l'ami Cahuzac, continue de vouloir la garder dans la bourse commune. Il lui faut pour cela quitter le parti, seule mesure qui semble effacer l'ardoise et la honte. Nous, pauvres spectateurs affligés, il ne nous reste plus qu'à adhérer massivement au parti d'en rire, n'ayant plus l'espoir de moraliser cette République des gredins.

THOMASTHEVENOUDSE.jpg

Alors, soyons fous et réclamons de notre bonne administration fiscale l'envoi d'une petite médaille à l'effigie de Saint Thomas dans nos déclarations d'impôts. Ce petit talisman nous autorisera bien des largesses vis à vis du carcan qui nous étouffe et qui ne semble pas les étrangler, eux les donneurs de leçons pour les autres.

Un scandale de plus, un scandale de mieux dans cette République qu'on nous a promise exemplaire. Nous devons enfin nous rendre compte que l'exemple vient toujours d'en haut. C'est nous qui n'avions pas compris le sens de cette promesse. Il est grand temps, à l'image de ce brave Thomas le taquin, de mettre en application les modèles qu'on nous propose.

Oublions de payer nos impôts, négligeons les loyers, renonçons à la TVA et aux taxes pétrolières. Voilà les bons conseils que nous donnent nos amis élus pour redresser la balance des paiements. J'avoue ne pas trop comprendre comment une telle stratégie fonctionnera mais je leur fais une confiance aveugle et sourde. Je suivrai les préconisations de « Thomas l'entourloupe ».

J'avoue que notre pauvre vie politique finissait par m'ennuyer. Voilà un nouvel épisode qui me réjouit. Nous allons enfin nous amuser. Devenus des fidèles du Saint Thomas des fraudeurs, nous allons pouvoir soigner notre phobie administrative, notre haine institutionnelle, en suivant la voie tracée par le bon berger des moutons noirs. Vive la transparence : nous allons faire le ménage, sans payer le petit personnel, naturellement ! L'actualité de nos bons amis socialistes est un trésor public ; n'ayons plus honte de nous en délecter et d'en jouir sans modération !

Repentancement sien. 

St-Thomas-Aqunias-9-2.jpg


Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

33 réactions à cet article    


  • soi même 11 septembre 2014 10:26

    Aller vous n’allez pas chagriner devant cette réalité, nous sonnes tous des Saint Thomas !

    Notre époque est à la fois, celui de la réminiscence de Caïn, de Saint Thomas, et de Judas !

    Que du beau monde, il y aussi l’opposer si l’on a le courage de ce relier à eux !


    • C'est Nabum C’est Nabum 11 septembre 2014 10:52

      soi même


      Dieu seul est en mesure de le pardonner quand même

    • soi même 11 septembre 2014 11:06

      Et bien non, Dieu ne pardonne pas, il a tracer notre aventure à nous de le rejoindre !


    • C'est Nabum C’est Nabum 11 septembre 2014 11:10

      soi même


      J’en suis contrit

    • soi même 11 septembre 2014 12:25

      Ne joue pas pose toi des questions, pourquoi existe le Mal, sous la forme de l’érreur et de l’illusion et de l’égocentrisme ?

      Car si tu es contrit, c’est que tu as encore beaucoup de chose à régler en toi !

      N’aurais tu pas un soupçon d’orgueil mal placer ?


    • diogène diogène 11 septembre 2014 10:39

      Ce qui est intéressant, c’est que le système devient de plus en plus limpide !

      Ça facilite le choix du camp dans lequel on souhaite se trouver !
      Mais il y aura toujours une majorité de moutons qui choisira le camp des loups en espérant d’être choisi comme capo pour garder les autres moutons ou en espérant que leurs enfants naîtront avec des griffes et des crocs.

      • C'est Nabum C’est Nabum 11 septembre 2014 10:53

        diogène


        La révolution peut tous les mettre capot
        Il suffit de redistribuer les cartes

      • Adme-ipsum 11 septembre 2014 11:08

        Moi ce qui me choque le plus dans cette histoire c’est qu’à l’origine la Constitution avait justement empêché qu’un parlementaire devenu ministre puisse retrouver son siège sans élection.

        Or en 2008 le Tzar Kozy a modifié cette constitution pour permettre à un ministre exclu du gouvernement de retrouver automatiquement son siège.

        Il est totalement inadmissible que ces petits « élus » se permettent seuls de modifier notre constitution sans nous demander notre avis.

        "Pour empêcher que de futurs ministres-escrocs ne rééditent ce scandale, l’« UPR » demande instamment au Président de la République et aux parlementaires de revenir au texte d’origine de la Constitution de la Vème République, en abrogeant la disposition introduite par Nicolas Sarkozy en 2008."


        • C'est Nabum C’est Nabum 11 septembre 2014 11:14

          Adme-ipsum


          Quand des coquins sont chargés d’établir la loi, ils se montrent assez souples pour les frippons de leur espèce.

          Il faut changer de Constitution et repnser un système de représentation qui ne se fonde pas sur la professsionnalisation de la fonction.

        • diogène diogène 11 septembre 2014 11:56

          « Il faut changer de Constitution et reposer un système de représentation qui ne se fonde pas sur la professionnalisation de la fonction » ... et qui impose une démocratie directe avec mandat impératif des élus.

          La « démocratie » représentative que nous connaissons est une oligarchie !

        • Adme-ipsum 11 septembre 2014 12:17

          C’est pire, c’est une ploutocratie, une oligarchie qui détient l’argent.


        • Adme-ipsum 11 septembre 2014 12:22

          Absolument d’accord avec toi.

          Mais la question qui se pose est : Comment réaliser cela, sachant que ces « coquins », moi je dirai traitres à la nation, contrôlent tout : Exécutif, législatif, médias (ce qui permet de passer sous silence tout nouveau parti dangereux pour le système), finance en évitant une révolution.


        • VIP erre 11 septembre 2014 12:34


          Oligarchie ? les politiques détiennent pouvoir.

          Les riches contrôlent la finance.

          Les uns et les autres s’allient entre eux pour contrôler le peuple, afin de ne voter aucune loi qui lui serait favorable, et au besoin d’inverser un référendum dans leur sens, le point de départ de la prise de conscience populaire de la traîtrise de l’Enarchie, de son pouvoir de nuisance contre le peuple.



        • C'est Nabum C’est Nabum 11 septembre 2014 12:38

          Adme-ipsum


          Vous leur accordez bien plus qu’ils n’ont vraiment
          Ce ne sont que les petits valets des possédants, rien de plus

        • gotjy gotjy 11 septembre 2014 15:54

          Bonjour,il faudrait peut-être aussi s’attaquer aux institutions qui fabriquent ces malhonnêtes,l’ENA entre autres,ou l’avenir est assuré quoiqu’il arrive,peu de « sans dents »font les grandes écoles,alors pourquoi se priver,l’idéologie politique n’existe plus l’essentiel est d’avoir un poste qui permettra de se servir sur la bête et d’avoir un réseau d’amis important dans toutes les instances clés du pays.
          Une politique saine et non corrompue est pure utopie,il va sans dire que droite et gauche sont unies,les objectifs personnels étant les mêmes.


        • C'est Nabum C’est Nabum 11 septembre 2014 16:03

          gotjy


          C’est bien simple, il faut tout mettre à plat : le principe d’égalité en quelque sorte et tout reprendre à zéro.

          Fin des privilèges, des représentants sans droits supérieurs et en poste une seule fois


        • VIP erre 11 septembre 2014 11:35

          Nouveau rebondissement dans l’affaire Thévenoud. La femme de l’ex-secrétaire d’État démissionné du gouvernement pour n’avoir pas réglé ses impôts pendant trois ans et qui travaillait comme directrice de cabinet du président du Sénat a été « mise en congé sans traitement », selon France Inter. Son contrat devait de toute façon se terminer à la fin du mois avec le départ annoncé de Jean-Pierre Bel, pour « raison personnelle ». 

          La sénatrice UDI-UC de l’Orne, Nathalie Goulet, s’était interrogée lundi sur le maintien de Sandra Thévenoud à son poste. « La fiscalité étant l’affaire solidaire des époux, Mme Thévenoud marque la même irresponsabilité que son mari et devrait en tirer les conséquences », avait attaqué cette vice-présidente de la commission d’enquête du Sénat sur l’évasion fiscale.

           

          Nouveau rebondissement dans l’affaire Thévenoud. La femme de l’ex-secrétaire d’État démissionné du gouvernement pour n’avoir pas réglé ses impôts pendant trois ans et qui travaillait comme directrice de cabinet du président du Sénat a été « mise en congé sans traitement », selon France Inter. Son contrat devait de toute façon se terminer à la fin du mois avec le départ annoncé de Jean-Pierre Bel, pour « raison personnelle ». 

          La sénatrice UDI-UC de l’Orne, Nathalie Goulet, s’était interrogée lundi sur le maintien de Sandra Thévenoud à son poste. « La fiscalité étant l’affaire solidaire des époux, Mme Thévenoud marque la même irresponsabilité que son mari et devrait en tirer les conséquences », avait attaqué cette vice-présidente de la commission d’enquête du Sénat sur l’évasion fiscale.

           

          Nouveau rebondissement dans l’affaire Thévenoud. La femme de l’ex-secrétaire d’État démissionné du gouvernement pour n’avoir pas réglé ses impôts pendant trois ans et qui travaillait comme directrice de cabinet du président du Sénat a été « mise en congé sans traitement », selon France Inter. Son contrat devait de toute façon se terminer à la fin du mois avec le départ annoncé de Jean-Pierre Bel, pour « raison personnelle ». 

          « La sénatrice UDI-UC de l’Orne, Nathalie Goulet, s’était interrogée lundi sur le maintien de Sandra Thévenoud à son poste. »La fiscalité étant l’affaire solidaire des époux, Mme Thévenoud marque la même irresponsabilité que son mari et devrait en tirer les conséquences« , avait attaqué cette vice-présidente de la commission d’enquête du Sénat sur l’évasion fiscale.

          Thomas Thévenoud avait démissionné jeudi, neuf jours seulement après avoir été nommé secrétaire d’État dans le deuxième gouvernement Valls, chargé du Commerce extérieur, de la Promotion du tourisme et des Français de l’étranger, pour ne pas avoir payé ses impôts pendants plusieurs années. À droite comme à gauche, les élus font maintenant pression pour qu’il abandonne son poste de député qu’il a retrouvé après sa démission du gouvernement.  »





          • berry 11 septembre 2014 13:40

            oui, je vois ça, il y a des rebondissements.


          • C'est Nabum C’est Nabum 11 septembre 2014 12:03

             VIP erre


            De rebondissements en rebondissements nous allons finir par le mettre dans un panier à salade.
            En cette période de championnat du Monde de Basket, voilà une réplique à la hauteur de ce personnage : au ras des pâquerettes !

            • VIP erre 11 septembre 2014 12:22


              Nabum, 

              Tolérance zéro devrait être le leitmotiv des électeurs en réponse à l’oligarchie intolérante qui applique les lois et l’austérité plutôt aux autres, qu’a elle même ! d’où ces affaires sulfureuses en cascade...

              A chaque nouvelle élection, depuis des décennies, il est question « de serrer la ceinture », et Coluche le disait à son époque, pour ironiser sur les politiques, « dites-nous de quoi, vous avez besoin, on vous expliquera comment vous en passer » !

              Si l’on fouillait du côté des marchés publiques, on trouverait encore des affaires et des pots de vin...





            • C'est Nabum C’est Nabum 11 septembre 2014 12:39

               VIP erre


              Il n’est pas besoin de chercher
              La pratique doit relever de la coutume

            • ETTORE ETTORE 11 septembre 2014 13:51

              Quand je pense qu’on nous oblige à faire le tri de nos déchets

              en faisant bien attention de choisir telle ou telle poubelle
              Eh bien, non ! eux au parlement ne font aucun tri, tout est dans la même décharge, transformant l’hémicycle en vaste dépotoir malodorant de vices.
              Remarquez, heureusement , des fois qu’il leur vienne à l’idée de recycler certains individus, qu’en ferions nous, même transformés en autres objets, il resteras toujours cette trace d’odeur nauséabonde .

              • C'est Nabum C’est Nabum 11 septembre 2014 14:14

                ETTORE


                L’hémicycle ne permet que la moitié du recyclage ...

                Les lois du vocabulaire sont intangibles ...

                Comment voulez-vous que ça tourne rond dans un hémicycle ?

              • Adme-ipsum 11 septembre 2014 17:12

                Excellent ! Pertinence et humour. 


              • C'est Nabum C’est Nabum 11 septembre 2014 17:44

                Adme-ipsum 


                face à de tels comportements, nous ne disposons que de l’humour pour échapper à la honte

              • Senatus populusque (Courouve) Senatus populusque (Courouve) 11 septembre 2014 22:20

                Thévenoud est parfaitement capable de payer, quand il se paye ... de mots !!« 


                 » Lutte contre la fraude fiscale

                M. le président. La parole est à M. Thomas Thévenoud, pour le groupe socialiste, républicain et citoyen. « 

                Thomas Thévenoud : » [...] Chaque citoyen français doit contribuer au financement du modèle social. [...] Chaque euro pris sur l’évasion fiscale, c’est un euro de moins prélevé sur l’ensemble des Français et surtout les plus modestes. (Applaudissements sur les bancs du groupe SRC.)

                M. Pierre Moscovici, ministre de l’économie et des finances. « Monsieur le député Thomas Thévenoud, je ne peux que souscrire aux derniers mots de votre question : la lutte contre la fraude et l’évasion fiscale… »

                Plusieurs députés du groupe UMP. « Cahuzac ! » (Questions au Gouvernement, 22 janvier 2014).


                • C'est Nabum C’est Nabum 12 septembre 2014 06:35

                  Senatus populusque (Courouve)


                  Cet hémicycle n’est qu’un théâtre sans talent, une chambre vide de dignité, une basse-cour d’école pour enfants turbulents et menteurs.

                  Changeons le décor, les acteurs, le texte.

                  Vive la 6° République citoyenne

                • A. Nonyme A. Nonyme 12 septembre 2014 00:55

                  Thévenoud, Lavrilleux, et tant d’autres : dégagez !


                  • C'est Nabum C’est Nabum 12 septembre 2014 06:35

                     A. Nonyme


                    TOUS ! 

                  • septikettak septikettak 12 septembre 2014 01:01

                    Je voudrais bien que vous cessiez de taper sur un homme qui, passant ses nuits à vérifier la progression de son patrimoine, n’avait pas le temps de faire ses déclarations d’impôts ou de payer son loyer. Le français moyen n’ayant pas de patrimoine ou un compte en banque à zéro peut lui, dormir en toute tranquillité. C’est vraiment mesquin, ces attaques smiley


                    • C'est Nabum C’est Nabum 12 septembre 2014 06:36

                      septikettak


                      Vous avez raison ...

                      Ce brave homme mérite notre estime

                      Tricher ainsi de manière si rigulière est un art
                      Bravo l’artiste

                    • ETTORE ETTORE 12 septembre 2014 15:48

                      Septikettak


                      Encore un homme politique à lunette qui à la vue bien basse
                      Hollande lui ne voit plus rien venir avec ses verres
                      mais le Thévenou....lui ne voit même plus les feuilles d’imposition sur sa table.
                      Au royaume de [leur] l’argent, les aveugles sont rois.

                      • C'est Nabum C’est Nabum 12 septembre 2014 17:23

                        Ettore


                        La vue basse est tout particulièrement recommandée pour les dessous de table ...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès