• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Le New England Aquarium de Boston

Le New England Aquarium de Boston

Ce we, j’étais en vacance à Boston. Et qui dit Boston, dit Whale Watching (comprendre expédition pour observer des baleines et non une version Hardcore de Weight Watchers…). En attendant d’aller zyeuter des immenses cétacés, j’ai proposé à ma femme de faire un rapide tour du New England Aquarium : quelle bonne idée avais-je eue là, et quel dilemme terrible quant à l’espace que je devais laisser sur les cartes mémoires de mon appareil photo ! Le résultat en vaut la chandelle et me permet de créer une nouvelle rubrique sur SSAFT (que j’espère prolifique puisqu’elle se traduit en jours de vacances pour moi…)

Voici donc un petit compendium de ce qui était exposé sur place dans la partie “Amazing Jellies” (plus d’infos ici et ).

Téléchargez la version haute définition de cette vidéo ici

On peut y voir dans l’ordre, une ophiure, une méduse Chrysaora, des méduses communes au doux nom d’Aurélie ou méduse de lune (Aurelia aurita), les célèbres méduses du lagon des iles Palaos (Mastigias papua dont je vous parlais ici) et enfin le clou du spectacle, le cténophore Mnemiopsis leidyi, digne d’un film de science-fiction et dont les battements de cils produisent une diffraction de la lumière qui créent l’illusion d’un arc en ciel en mouvement le long de son corps.

Et maintenant, pour le plaisir de vos yeux, quelques photos prises sur le vif. On commence par le portrait d’une belle rascasse volante, Pterois volitans.

Rascasse volante, Pterois volitans

Difficile de croire que parmi tous les animaux, le plus habile à imiter la forme de la rascasse soit une pieuvre : l’incroyable pieuvre mimétique. Bon choix pour la pieuvre quand on sait que la plupart de ses prédateurs redoutent les pics empoisonnés de la rascasse et vont donc éviter de se frotter à l’inoffensif céphalopode déguisé.

Le New England Aquarium de Boston abrite un grand bassin sur trois étages dans lequel nagent de nombreuses espèces d’animaux marins dont quelques requins aux allures menaçantes.

Rien de bien menaçant quand on pense à quoi ressemblait un de leurs aïeuls, et risible quand on pense à Megashark (à moins qu’on soit en train de se marrer à cause de Megashark…). En tout cas, j’ai bien observé leurs mœurs : aucun ne s’est mis à croquer les crottes d’autrui (notez la belle allitération).

Trêve de commentaires pour l’image suivante…

Juste un peu déçu qu’elle ne mesure pas 2 mètres de diamètre

Et voici deux seiches qui semblent jouer à saute-mout… saute-seiche, plutôt.

Elles étaient assez timides et n’ont pas voulu me montrer leur talent de camouflage. C’est dommage parce que Euprymna scolopes m’avait pas mal séduit dans un de mes précédents articles sur la bioluminescence…

Special dédicace à Semik pour le cliché suivant :

Larve
d'Ambystoma tigrinum

Et oui, souvenez vous, le tout premier article de Semik sur SSAFT se penchait sur les étranges Axolotl. Vous pourriez croire que j’ai photographié un spécimen bien caché au fond de son aquarium, mais que nenni puisqu’il s’agit de la larve de la salamandre tigrée (enfin parait-il) qui est donc, on le voit bien, très difficile à discerner de sa cousine mexicaine, Ambystoma mexicanum.

Voila, si vous avez aimé ce reportage photo et vidéo, vous êtes bien entendu invités à sponsoriser mes prochaines vacances (perso : le costa-rica, les caraïbes ou la savane africaine me tentent pas mal…)


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (2 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Auteur de l'article

Taupo

Taupo
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès