Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Trous noirs troublants

Trous noirs troublants

Des p’tits trous, toujours des petits trous…chantait le grand Serge.

Sans tomber dans un catastrophisme de mauvais aloi, on peut tout de même s’interroger sur des phénomènes surprenants qui se passent depuis quelques temps sur notre planète.

On le sait, la nature a horreur du vide, et lorsque des trous se creusent, naturellement, ou pas, dans le sous sol de notre planète, il n’est pas surprenant que d’autres se créent, pour combler un vide creusé ailleurs, mais ça n’explique pas tout, car comment justifier la forme parfaitement circulaire de la plupart de ces trous, et leur multiplication ?

En effet, ils apparaissent un peu partout sur notre planète, comme à Hellikon, par exemple, dans le canton suisse d’Argovie.

La terre s’était mise brusquement à fumer, et petit à petit un trou s’est creusé, n’ayant à ses débuts que quelques mètres de profondeur, se creusant un peu plus par la suite. lien

A Begnins, dans le Canton de Vaud, c’est dans la nuit du 14 décembre 1982 que des trous se creusèrent, quasi spontanément, entre 22h30 et 23h30, puis dans la nuit du 3 au 4 février 1990, un trou de 10 mètres de diamètre et de 12 mètres de profondeur apparu dans le même secteur. lien

Le 29 mars 2010, un paysan de Langatte en Moselle, découvrit un trou plus modeste, de 5 mètres de profondeur, sur un diamètre de 2,50. vidéo

D’autres trous plus importants apparaissent un peu partout dans le monde, comme celui du Guatemala qui s’est brusquement creusé le 23 février 2007, engloutissant 12 résidences, provoquant la mort de 2 personnes, et la disparition d’une autre. photo

Des milliers de personnes ont été évacuées, un millier de maisons abandonnées, et selon Eddie Sanchez, directeur de l’Institut de sismologie du Guatemala, ce trou n’est du qu’à la pluie, et à la fuite d’un conduit d’égout.

Par contre il n’a pas trouvé d’explications aux bruits sourds qui sortent régulièrement du cratère. lien

En effet, des témoignages convergents évoquent des bruits de différente force et fréquence, souvent métalliques, émanant de ces profondes cavités, et pensant qu’il s’agit d’un chantier souterrain, certains ont même déposé plainte espérant faire cesser ce vacarme.

Ce phénomène a été enregistré la première fois le 19 mars 2011 en Floride, et a duré une vingtaine de minutes.

Par la suite, le même phénomène s’est produit dans plusieurs autres villes des Etats Unis, au Canada, en Russie, en Ukraine, à Hawaï, et en juin 2011 en Angleterre.

Dans le comté de Durham, les habitants en perdent le sommeil, évoquant des bruits sourds et des vibrations qui font trembler les meubles et les maisons. lien

Au mois d’août 2011, la même situation s’est produite en Ontario, dans la commune de Windsor.

Se plaignant des grondements mystérieux qu’ils entendent depuis quelques mois, ainsi que des vibrations qu’ils ressentent perpétuellement, les citoyens de cette commune accumulent, sans résultat, les plaintes sur le bureau du Maire. lien

Comme chacun sait, il y a aussi des trous noirs dans l’espace, mais certains affirment que des trous noirs pourraient aussi se créer sur notre planète.

En 2008, 2 américains, Walter L. Wagner, et Luis Sancho, avaient porté plainte contre le CERN et son accélérateur de particules, craignant que les expériences menées, ne provoquent l’apparition d’un trou noir, lequel pourrait selon eux « aspirer » la Terre. lien

Ces histoires de trous ont naturellement donné naissance à plusieurs hoax, (vidéo) comme ceux relatés dans un article du 24 avril 1990, dans le « Weekly World News », dans lequel on apprend que des scientifiques, après avoir creusé 15 km dans les entrailles de la terre, dans la région de Mourmansk, auraient découvert une « créature munie de crocs et d’immenses yeux maléfiques poussant des hurlements ». lien

Ce fait est relaté dans le livre de Fernand Aleman, « Dieu existe », et libre à chacun d’y croire ou non…lien

Plus sérieusement, on pourrait tenter un parallèle entre ces trous, et les chutes de plus en plus nombreuses d’objets divers venus du ciel.

Le satellite UARS a fini par tomber, on ne sait pas encore exactement où.

Il était entre 5h45 et 6h45 samedi 25 septembre lorsque des morceaux de ce gros satellite de 6,5 tonnes se sont écrasés sur Terre, et des débris auraient été retrouvés du coté d’Okotoks, petite ville située au sud de Calgary, dans l’ouest du Canada.

La Nasa se voulant rassurante, affirmait qu’il y avait une « chance » sur 3200 qu’il blesse quelqu’un quelque part dans le Monde. lien

Parallèlement de nombreuses observations dans le monde entier font état de « météorites » tombant justement dans la nuit du 25 au 26 septembre, dégageant une couleur verte inhabituelle, et certains se demandent s’il ne s’agirait pas plutôt de morceaux de ce satellite.

En effet, des témoignages affluent de tous les Etats-Unis et du Canada, racontant la chute de boules de feu vertes (vidéo), le 25 septembre dernier. lien

Le 24 juillet une météorite a pu être filmée alors qu’elle s’écrasait sur le sol breton. vidéo

En Argentine, au sud de Buenos Aires, une météorite est venue percuter plusieurs habitations, tuant une personne et en en blessant 6 autres. lien

Comme l’explique le site « wikistrike », entre les habitants du Québec qui observent d’étranges boules de feu, ceux du Japon, ceux de Bretagne qui au même moment voient tomber « quelque chose », les centaines de témoignages rendant compte d’une pluie de « météorites », et l’annonce de la NASA certifiant que UARS serait tombé au sud du Pacifique, une certaine confusion règne. lien

Ce n’est pas la première fois qu’un satellite tombe, mais habituellement, les techniciens ont la possibilité d'en contrôler en partie la chute, et du coup savent en déterminer l’emplacement et le moment. lien

D’autres zones d’ombre restent au sujet d’UARS, car après avoir affirmé que sa chute était due à une panne de "carburant", la NASA a fini par admettre qu’il aurait été percuté par un « objet non identifié », un autre satellite ? Une météorite ? Et pour quelle raison la NASA a-t-elle demandé à ceux qui auraient pu approcher des débris de l’engin de ne pas les toucher ?...

Au-delà de cette chute, une autre est annoncée, celle de ROSAT, satellite allemand qui devrait nous percuter à la fin du mois d’octobre.

Sa chute sera-t-elle dommageable à nos têtes fragiles, son poids étant bien plus imposant. lien

L’activité importante que connait notre Soleil depuis quelques temps, pourrait-elle être à l’origine de toutes ces chutes ?

Celui-ci a été percuté il y a peu, par une comète, et deux éruptions de taille considérable ont été observées, celle du 11 mai 2011 semblant prouver que ces collisions soient à l’origine des éruptions. . lien

Le 7 juin 2011 une éruption de classe M a été observée. lien

Le 14 juin, une autre comète venait percuter le soleil déclenchant une nouvelle éruption. lien

De nombreux scientifiques s’inquiètent de cette recrudescence d’activité solaire qui pourraient perturber les satellites et les systèmes de communication, voire causer des accidents nucléaires majeurs, car les centrales nucléaires ne peuvent pas tenir sans alimentation électrique plus de 72 heures de manière continue.

Le soleil est rentré dans un cycle magnétique particulièrement actif, appelé « cycle 24 » qui culminerait en juin 2013. lien

Sur cette courte vidéo, on peut découvrir d’impressionnantes images d’éruptions solaires, mais que penser de l’étoile de la mort, dont un seul rayonnement gamma serait destructeur pour notre planète ? lien

Que va-t-il se passer lorsque la comète Elenin, (C2010X1) découverte le 10 décembre 2010 par Leonid Elenin  à Moscou percutera le soleil ?

Lors de sa découverte, elle était à 545 millions de kilomètres de notre bonne vieille terre, et le 17 octobre, elle sera au plus près de nous, à 30 millions de kilomètreslien

Le 11 mars 2011, date du tremblement de terre au Japon, dont on connait les sinistres conséquences, avec la catastrophe de Fukushima, laquelle centrale, malgré les propos lénifiants des lobbys nucléaires, continue a relâcher sa mortelle semence radioactive, mais on sait moins que ce jour là, la comète Elenin s’était trouvée en alignement avec la Terre et le Soleil et que la même situation s’est reproduit le 26 septembre. lien

Le 31 juillet dernier, la sonde solaire Stereo-B a pu photographier Elenin, et les scientifiques nous affirment que pour l’observer, il faudra quand même une bonne paire de jumelles. lien

Les experts ne sont pas d’accord sur la taille de cette comète qui pourrait être beaucoup plus grande qu’annoncée.

Comment expliquer le silence médiatique au sujet de ces trous, de cette comète, et de l’activité en recrudescence du soleil ?

Entre la Russie qui est convaincue qu’Elenin frappera la Terre, (lien) et d’autres qui sont convaincus qu’il est inutile de s’affoler, (lien) évoquant des théories fumeuses, il n’est pas facile de se faire une opinion, mais comme dit mon vieil ami africain : « avant de cracher dans le puits, n’oublie pas que tu pourrais manquer d’eau un jour ».

Merci à Corinne Py pour sa participation à la réalisation de l’article.

L’image illustrant l’article provient de « omnologie


Moyenne des avis sur cet article :  4.28/5   (50 votes)


Réagissez à l'article

299 réactions à cet article


ECRIVEZ UN ARTICLE !






Palmarès