• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Un perroquet conseille le ministère de l’Intérieur

Un perroquet conseille le ministère de l’Intérieur

Frédéric Lefebvre, proche conseiller de notre bien-aimé ministre de l’Intérieur, a la particularité d’être actionnaire de sociétés de lobbying, œuvrant pour notamment les casinos et le tabac... Etonnamment, le garçon est assez discret sur ce mélange des genres.

Certains proches de Nicolas Sarkozy n’aiment pas trop qu’on fouille dans leurs affaires. Frédéric Lefebvre, conseiller du ministre de l’Intérieur, n’avait guère apprécié que nous ayons révélé, fin septembre, dans L’Express et dans le livre Députés sous influences (Fayard), qu’il est resté l’actionnaire majoritaire d’une société de lobbying prospère, baptisée d’un nom d’oiseau, Perroquet Institutionnel Communication (Pic Conseil), tout en étant membre du cabinet du ministre de l’Intérieur.

Il nous avait précisé n’avoir plus aucun rôle actif dans cette société et n’en toucher aucun revenu ni bénéfice. Mais le cumul des fonctions était tout de même assez curieux.

Plusieurs membres de l’état-major sarkozyste ne semblent pas davantage apprécier que Canal Plus revienne sur le fameux « Perroquet », lundi 11 décembre, dans l’émission Lundi investigation, présentée par Emilie Raffoul et Stéphane Haumant. Que montre ce documentaire, titré « Les lobbies au cœur de la République » ? Frédéric Lefebvre refuse de répondre aux questions du journaliste Nicolas Bourgouin, et réaffirme, par écrit, n’avoir aucun rôle dans Pic Conseil. Mais on découvre que l’un des autres lobbyistes de Pic Conseil, Stephan Denoyes (ancien assistant parlementaire de Christian Estrosi et actuellement assistant à temps partiel de son suppléant à l’Assemblée, Charles-Ange Ginesy) semble disposer d’un bureau Place Beauvau, au ministère de l’Aménagement du territoire tenu par Christian Estrosi, tout en n’y exerçant «  aucune fonction » officielle. C’est déjà très surprenant. On y voit surtout les ministres Christian Estrosi et Nicolas Sarkozy déclarer au journaliste qu’ils ne sont pas au courant des diverses casquettes de leurs ex-assistant et conseiller. C’est encore plus stupéfiant !

Le journaliste pose finalement avec insistance une question simple : est-il normal que des lobbyistes qui interviennent pour des clients privés dans le domaine du tabac, de l’alcool et des casinos, aient des accès privilégiés dans certains ministères qui traitent de certains de ces dossiers ? Visiblement, cette question semble irriter pas mal de monde...

Pour enrichir ces interrogations, le portrait du joli « Perroquet » mérite d’être complété. Les statuts de la société Pic Conseil (voir doc sur Bakchich ) prouvent que Frédéric Lefebvre possède bien toujours 51% du capital (510 parts sur 1000) « en nue-propriété », autrement dit sans en toucher actuellement les juteux dividendes. Le prudent conseiller de Sarkozy a confié l’usufruit de ses parts à son associé, dénommé Steven Zunz (expert en affaires immobilières et autre ancien assistant parlementaire de Christian Estrosi), jusqu’au 30 juin 2007. La date ne doit rien au hasard. Selon le résultat des élections futures, Frédéric Lefebvre sera peut-être appelé à de hautes fonctions aux côtés de son mentor politique. Ou il pourra retrouver son nid de « Perroquet ». Et toucher alors dividendes ou plus-values sur sa société. Coïncidence cocasse : Pic Conseil a son siège social légal dans des bureaux parisiens qui hébergent une société de domiciliation d’entreprises au nom prédestiné : Cap Elysées International. Pour le conseiller du présidentiable Sarkozy, cela ne s’invente pas !

Une myriade de société conseils qui vantent leur suivi « du travail gouvernemental »

Deuxième précision : Pic Conseil s’est rapprochée en 2005 d’une autre société de lobbying et de communication, Causalis, présidée par un certain Jean-Michel Arnaud. Ensemble, leurs équipes se présentent désormais sous le nom de « Domaines publics ». Leur plaquette vante leur savoir-faire en matière de « veille stratégique, réglementaire, législative et politique » en ces termes : «  suivi régulier de l’élaboration des textes au stade le plus en amont : travail gouvernemental, ordre du jour des assemblées (...) ». Elle insiste sur leurs « relations régulières avec les ministères et services chargés de l’élaboration et de la mise en œuvre des dispositions réglementaires (décrets, circulaires, etc.) ». Parmi ses clients figurent notamment le cigarettier Altadis, le Syndicat national des professionnels immobiliers, l’Association nationale des industries agro-alimentaires, les casinos Lucien Barrière, les groupes Bouygues, Alcatel... L’activité cumulée de Pic Conseil-Causalis a avoisiné 2,4 millions d’euros en 2005, et les bénéfices sont confortables.

Troisième détail piquant : Frédéric Lefebvre, actionnaire « dormant » de Pic Conseil, a également créé, en janvier 2005, une autre société de conseil en communication, avant de suivre Nicolas Sarkozy Place Beauvau comme ministre en juin 2005. « Frédéric Lefebvre Conseil » (voir docs sur bakchich), dont le siège social est située à Garches, ville d’élection de son fondateur, a réalisé un chiffre d’affaires de 300 359 euros en 2005. Et un bénéfice de 46 548 euros.

Frédéric Lefebvre est décidément un communicant hors pair.

Vincent Nouzille


Moyenne des avis sur cet article :  4.68/5   (236 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 8 décembre 2006 14:22

    Salut Bakchich,

    Merci pour ces infos très intéressantes, dis sur Bayrou, lui dans son entourage, il n’a pas des potes de cet acabit au moins ! Par contre, le jour ou il a annoncé sa candidature, j’ai remarqué à ses cotés la présence du Député Jean Lasalle, oui celui qui a fait 5 semaines de grève pour maintenir dans son canton une petite boite qui appartient au groupe japonais Toyal Aluminium K.K.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Lassalle

    Question lobbying sur que les potes à Bayrou ont un style est différent !

    @+ P@py


    • reinette (---.---.7.24) 8 décembre 2006 14:52

      « On comprend pourquoi les comiques ne font plus rire : la réalité est un gag si énorme qu’il laisse sur le carreau toute tentative de caricature. »


      • Christian (---.---.8.39) 8 décembre 2006 20:41

        Ah ce que Coluche nous manque.


      • giordano Bruno (---.---.248.210) 8 décembre 2006 15:12

        c’est ça la rupture tranquille ! du juteux, rien que du juteux ! plus de social et encore moins de la réparation de fracture sociale (de toute façon, pour ce que Chirac en a fait...) Vive la droite sérieuse et dure smiley


        • Algunet 8 décembre 2006 16:09

          Cela ne me surprend pas du tout et je remercie l’auteur pour cet article fort instructif. Il est évident que les puissants de ce pays se retrouvent au plus prés du pouvoir afin d’assurer leur postions et tentent de faire infléchir les décisions en leur faveur. C’est irritant, voire choquant.

          Qu’en est-il des « perroquets » proches de la gauche ? Peut-être sont-ils issus des mêmes lobbies… Mais soyons sur qu’ils sont là et qu’ils sont actifs et opérationnels.


          • (---.---.101.8) 8 décembre 2006 16:21

            Vous posez une question bien intéressante. J’ai récemment lu des analyses mettant le gouvernement jospin comme *plus efficace* sur tout un tas de front (insécurité, justice, social, ...). Quand on voit les lacunes énormes en communication et les maladresses flagrantes qu’il a commises, on peut se demander si les communiquants / lobbies et autres ont eu le même poids derrière lui que derrière not’ célèbre ministre.


          • Joë (---.---.5.161) 8 décembre 2006 17:15

            Le « Piaf » de Ségo c’est pas François ?


          • Briseur d’idoles (---.---.168.116) 8 décembre 2006 16:21

            Tu devrais aller faire ta petite sieste !


          • parkway (---.---.18.161) 8 décembre 2006 16:19

            a l’auteur,

            vous devez vous tromper quelque part, ils ne peuvent pas tous être pourris !

            Vous êtes sans doute « un connard de gauchistes », comme dirait JDCH !

            Je n’en reviens pas, des ministre UMP, truqueurs et menteurs ?

            C’est pas possible !


            • schroen (---.---.202.60) 8 décembre 2006 16:21

              Tout comme Marie Ségolène Royal et sa SCI valorisé à 6 millions d’€, la madone aux genoux nus a plutot l’air d’avoir une cuillière d’argent dans le ... smiley

              Supra endeté ou bien renseigné après le dernier krack immobiler ????

              Schroen


              • LE CHAT (---.---.75.49) 8 décembre 2006 16:25

                au temps jadis on faisait appel aux chamanes , aux phities ,aux prêtres, aux gourous ,aux cartomaciens ,alors pourquoi pas à ce bel oiseau plein de sagesse !

                il reste plus qu’à mettre une jambe de bois au nabot et on aura l’île au trésor !


                • Joë (---.---.5.161) 8 décembre 2006 17:12

                  Nicolas, Paul, Stéphane Sarközy de Nagy-Bocsa, de son nom usuel Nicolas Sarkozy

                  Carrière politique :

                  En 1977, membre du comité central du RPR

                  1978-1979, délégué national des jeunes du RPR

                  1979-1981, président du Comité national des jeunes en soutien à Jacques Chirac pour l’élection présidentielle de 1981

                  1988, secrétaire national du RPR, chargé de la Jeunesse et de la Formation

                  1989, secrétaire national du RPR, chargé de l’Animation, de la Jeunesse et de la Formation

                  Co-directeur de la liste d’union pour les Élections européennes

                  1992-1993, secrétaire général-adjoint du RPR, chargé des Fédérations

                  Depuis 1993, membre du bureau politique

                  1995-1997 porte-parole du RPR

                  1998-1999, secrétaire général du RPR

                  1999, président du RPR par intérim

                  1999, tête de la liste RPR-DL pour les Élections européennes de juin

                  mai 2000, élu président du Comité départemental du RPR des Hauts-de-Seine

                  novembre 2004, élu président de l’UMP avec 85,1 % des voix

                  — -

                  ...L’enquête sur l’affaire des HLM de Paris (OPAC) a débuté en septembre 1994 pour des faits s’étendant entre 1989 et 1995...


                  • fullwood fullwood 8 décembre 2006 19:03

                    Cette information, pour scandaleuse qu’elle soit (pas le fait que F. Lefebvre assure ses arrières mais celui qui place dans l’entourage proche des politiques des hommes et femmes dont l’objectif est avant tout de défendre leurs intérêts et de faire pression sur eux pour qu’ils prennent les décisions qui les arrangent) n’est pas un scoop. 1- Les lobbies existent depuis longtemps. 2- N’oublions pas l’admiration profonde de M. Sarkosi pour les USA, pays dans lequel les lobbies s’affichent au grand jour et ne choquent pas grand monde. Le problème est que pour constituer un groupe de pression efficace, il faut pas mal d’argent. Les lobbies puissants sont donc ceux qui peuvent financer leurs campagnes : les lobbies financier et industriels sont donc toujours beaucoup mieux armés et organisés pour faire pression qu’un hypothétique lobby des travailleurs pauvres. Ils ont par ailleurs des facilités à approcher les dirigeants politiques puisqu’ils les côtoient régulièrement. Constituer un groupe de pression pour défendre une cause ne serait pas choquant si les dés n’étaient pipés au départ.


                    • Sam Paris (---.---.108.229) 10 décembre 2006 02:56

                      Vous ne semblez pas apprécier les USA et leur économie, ceci me semble un rien partisan comparez seulement :

                      - Leur taux de chômage (encore 135.000 emplois créés le mois dernier).
                      - Leur croissance.
                      - Le niveau de leurs universités.
                      - Leur place au niveau de l’innovation technologique.

                      Et comparez ces chiffres avec les nôtres...

                      Tout compte fait j’aimerais bien changer de place avec eux.

                      Bonsoir les abrutis.


                    • neo (---.---.67.201) 10 décembre 2006 15:01

                      Ne te gène pas, casse-toi !!!


                    • Emile Red Emile Red 15 décembre 2006 16:06

                      Les USA ce doux paradis sauf quand on travaille chez Ford, GM, HP ou autre grosse boîte qui licencie par paquet de 1000, et que sont ces 135 000 emplois créés dans un pays où seule la précarité fait loi.

                      Les USA et leurs célèbres universités, si talentueuses que la majeure partie des industries de pointe recherche leurs têtes pensantes à l’étranger, preuve en est l’incroyable pub qu’on trouve un peu partout sur le net offrant green card et séjour à gagner.

                      Les USA où il fait bon vivre entre le futur mur du Rio Grande, le grillage Canadien et Guantanamo, où la seule appartenance à une ethnie à « sale gueule » peut vous conduire en prison pour délit présumé de terrorisme.

                      Les USA, ce pays qui veut imposer son image au monde entier sans aucun soucis des dégats colatéraux.

                      Oui, il doit faire bon vivre aux USA surtout quand on est pauvre, vieux et en mauvaise santé...


                    • Forest Ent Forest Ent 8 décembre 2006 19:12

                      Pourquoi ne suis-je pas surpris ? smiley

                      Bonne investigation.


                      • Antoine Diederick « the Contrarian ». (---.---.217.79) 8 décembre 2006 21:04

                        Bonsoir,

                        Intéressant article et problème de fond.

                        Peut-on lier « activités de lobbies » et participations au pouvoir. La réponse est :« Non ».

                        Un récent reportage en Belgique dont le but n’était pas d’évoquer cette question m’a fait tout de mme sursauter.

                        Peut-on accepter d’un couple marié, dont l’une est fonctionnaire européen et l’autre un lobbyiste, puissent continuer leurs activités alors que des conflits d’intérêts peuvent surgir ?

                        Doit - on, peut-on accepter ces ’mélanges’ peu propices à la transparence de l’acivité politique et démocratique.

                        Y-a-t-il lieu de légiférer pour augmenter le contrôle démocratique ?


                        • (---.---.229.236) 9 décembre 2006 01:08

                          Il y aurai des lobby en France ? Horreur ! Mais il faut disoudre la CGT et la Ligue des droit de l’homme alors !


                          • (---.---.236.244) 9 décembre 2006 02:25

                            Article et information des plus intéressantes... Merci !


                            • Ernest Rougé (---.---.211.238) 9 décembre 2006 02:37

                              « Une société de lobbying prospère, baptisée d’un nom d’oiseau, Perroquet Institutionnel Communication »

                              Moi, ce qui m’étonne c’est pas les « lobbyings » puisque toute démocratie a tendance à devenir une ploutocratie (gouvernement par la puissance de l’argent) mais seulement le nom de ce lobbying-là ! Bizarre comme nom ! Un nom d’oiseau !

                              Pourquoi le perroquet comme emblème ? Ils ont dû avoir une idée en tête...

                              Je crois avoir trouvé l’explication...

                              Parce qu’il faut toujours répéter le même discours ! Le fameux « lobbying forcing »... Sans se lasser... un peu comme pour les publicités... Un discours de perroquet... A force le discours entre dans le crâne ... Et ils obtiennent ce qu’ils veulent, nos « chers » lobbyings... du pognon pour résumer...

                              Arrêtons ! Si la méchante presse, de méchants journalistes et même votre serviteur continuent à épingler le « Perroquet Institutionnel Communication », nous allons les obliger à changer de nom !

                              Ils prendront par exemple : Gramophone Institutionnel Communication ou Echo Institutionnel Communication ou, mieux, Politicien Institutionnel Communication ce qui sera, reconnaissez-le, moins poétique...

                              L’avantage de Politicien Institutionnel Communication serait qu’il garderaient les mêmes initiales... PIC ! ... PIC, pour « picquer » notre pognon... Génial quand même ce « Perroquet IC »... Chapeau, messieurs les lobbyingueurs ! Doublement génial !

                              Allez, laissons-les faire leurs petites affaires dans le silence des palais ministériels ! Là, perroquets et ministres parlent à voix basse...

                              Nous avons voulu la démocratie, faut en payer le prix !

                               smiley


                              • decurion (---.---.250.128) 9 décembre 2006 14:40

                                Ni choqué, ni révolté, tout juste dégouté.

                                Je reçois une information, relayée par l’auteur, qu’est ce que je dois en penser ?

                                Quelles sont les bonnes questions que je dois me poser ? D’ou vient cette information ? L’auteur a t il fouillé les poubelles des ministères ? Non , c’est canal +. Donc il s’agit d’une information « autorisée » ! Par qui ? pourquoi ?

                                Un début de piste, c’est que l’auteur, en relayant une information, que je suppose fondée, participe involontairement ( je crois ),à une manipulation dans le but évident de nuire à nicolas sarkozy.

                                Je pense que la réponse, dépasse largement les épaules du petit bonhomme. Le ver est dans le fruit,S’il est à l’« intérieur », il est aussi à la « défense » et à Matignon. Du coté de Ségolène avec sa démocratie participative, je n’oublie pas qu’elle a autorisé la pillule du lendemain, sans se soucier de mon avis, j’en ai autant pour bayrou et les autres.

                                Que des agents corrupteurs, aient leurs entrées au gouvernement, qu’ils puisent produire des expertises « indépendantes » et qu’on trouve celà normal, c’est là un gros problème.

                                Sarkozy a été laché par ses amis aprés son soutien à Balladur, il a une revanche à prendre. C’est un réflexe humain que je peux comprendre, les premiers à « morfler », s’il passe, se seront ses « amis ».Je devine pourquoi il veut le pouvoir, pour les autres, je cherche encore.

                                Donc, en l’état, tant que le ver sera admis dans le fruit, je m’abstiendrai de participer à cette parodie, et je laisse à chacun le choix qui lui appartient.


                                • Pierre Guillery (---.---.116.45) 9 décembre 2006 22:59

                                  Marrant ce commentaire « haineux ». Enfin, psychologiquement, il y a un truc...

                                  Pourquoi perdre son temps d’une manière aussi futile et inefficace en postant un « crachat » sur un blog où on sait que personne ne réagira - sauf en votant (très, très négativement) pour l’intérêt de l’article.. ?

                                  En quoi afficher les contradictions des amis de Sarko serait nauséabond ? Certaines vérités sont elles bonnes à cacher ?

                                  Cdt, PG


                                  • louis mandrin (---.---.36.85) 10 décembre 2006 10:02

                                    celui qui votera pour sarko saura désormais pour qui il vote réellement, une chose est sûr, il n’aura jamais ma voix, même avec le pen en face de lui....français ouvrez les yeux, magouilles et cie, c’est puissance 10 avec le nain de neuilly


                                    • YIO (---.---.60.48) 10 décembre 2006 12:27

                                      « Sarkozy a été laché par ses amis aprés son soutien à Balladur, il a une revanche à prendre. C’est un réflexe humain que je peux comprendre, les premiers à »morfler« , s’il passe, se seront ses »amis« .Je devine pourquoi il veut le pouvoir, pour les autres, je cherche encore. »

                                      Qu’est-ce-qu’il ne faut pas lire... vouloir le pouvoir pour écraser certaines personnes... et les français dans tout ça ?


                                      • decurion (---.---.238.252) 10 décembre 2006 21:11

                                        " et les français dans tout ça ?

                                        ON pense a eux...pour la dette, et la diete... pour les bénéfices, c’est autre chose !

                                        Mais bien sur, rien ne vous oblige à partager cette opinion.


                                      • Lethiais (---.---.183.86) 11 décembre 2006 11:42

                                        c’est sensiblement du même tonneau que mon affaire de brevet plagié par les marionnettes de l’intérieur. On fait finaliser par des consultants complaisants.


                                        • Lethiais 11 décembre 2006 14:26

                                          je recherche des informations à propos du marché public concernant la fourniture d’armes Sieg sauer dotées d’un transpondeur RFID, objet de la revendication du brevet dont je suis titulaire. En effet lors de la rédaction du cahier des charges un consultant présent a fait remarquer qu’il y avait propriété intellectuelle, mais cela n’a pas suscité de réactions !!!Les gens au courant de cette affaire sont au cabinet du ministre de l’intérieur, au sénat, à UMP à tous les niveaux, UDF, à Elysée,à la défense et économie, différents parlementaires de toutes confessions politiques, la mairie de ma commune, le conseil général de l’eure , plusieurs sociétés suisses, un gérant marron de sarl de Grand Quevilly, le TIG de Paris, de Evreux, le préfet actuel de l’Eure. On peut animer des forum sur l’intelligence économique, alors que ceux qui devraient protéger vos idées sont les pillards.


                                          • BBC 2 mars 2009 14:20

                                            Monsieur Lethiais,
                                            Qu’en est-il quatre ans après de vos démarches pour valider la propriété de vos brevets ? Croyez-vous qu’aujourd’hui, la justice ait encore un peu d’indépendance ?


                                          • John O’Neil (---.---.0.44) 12 décembre 2006 00:11

                                            Son coordinateur de tous les comités de soutiens, Monsieur Pascal Tallon, est lui-même un gros lobbyiste, membre associé du cabinet de lobbying Boury et associé...

                                            La démocratie participative noyautée par les lobbies ? On nous aurait menti à l’insu de notre plein gré ?

                                            Tout ça pour dire que ces pratiques sont scandaleuses, et qu’il y a là une vraie moquerie organisée face au peuple.


                                            • jiji (---.---.123.229) 5 janvier 2008 19:37

                                              Je viens de lire cet article je n’ai pas encore réalisé que ces gens là ont pris le pouvoir, c’est gravissisme à quand le réveil ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès