Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Un toit pour 2000 euros

Un toit pour 2000 euros

Par ces temps où des millions de français sont à la recherche d’un toit, et où la construction bat de l’aile, pourquoi ne pas chercher des solutions esthétiques, et si possible pas chère, pour se loger ?

Selon la fondation Abbé Pierre, près de 10 millions de français sont « en fragilité » par rapport au logement, et l’on compterait aujourd’hui 3,5 millions de SDF, ou de mal logés. lien

Et ne parlons pas des loyers qui, dans les grandes villes, atteignent des sommets : à Paris, il n’est pas rare de trouver des loyers dépassant les 1000 euros mensuels, pour 18 petits mètres carrés. lien

Pas étonnant dès lors que certains dorment dans leur voiture, ou pire sous un pont…alors qu’ils ont un travail…sauf que leur salaire ne leur permet pas d’envisager de payer un loyer. lien

Au passage, répondons à la question que nombreux se posent sur la légalité de dormir dans sa voiture : la loi ne l’interdit pas, à part certaines villes, Nice par exemple, et à condition de ne pas rester toujours à la même place, afin d’éviter l’embarquement en fourrière. lien

Pourtant, ce ne sont pas les appartements qui manquent, puisque l’on compte dans notre pays environ 2,6 millions d’appartements vides. lien

Oublions la piste, pourtant logique, qui permettrait de réquisitionner ces appartements vides, puisqu’elle ne semble pas à l’ordre du jour présidentiel. lien

Une loi existe permettant cette réquisition, mais il y a tant d'amendements qu'elle est quasi inapplicable.

C’est certainement pour toutes ces raisons que dans l’immobilier, on a vite compris qu’il fallait se lancer dans l’habitat « pas trop cher », qualifié de « minimaliste », même s’il faut quand même envisager un budget voisinant les 120 000 €. lien

D’autant qu’il y a moins cher.

Aux USA, une initiative a été lancée : elle vous permet de construire vous-même une maison de 18m² pour la modique somme de 2000 €. lien

Le promoteur de cette solution affirme qu’elle peut accueillir 6 personnes, qu’elle comporte un rez-de-chaussée avec salle à manger, salle de bain, et mezzanine avec bien sur la chambre à coucher…sauf que manifestement, l’unique lit ne pourra difficilement accueillir 6 dormeurs.

Toujours est-il que cette modeste maison est équipée d’une éolienne, de capteurs photovoltaïques assurant ainsi son autonomie énergétique.

Pour le chauffage, c’est celui au GPL qui est proposé, mais un bon poêle au bois peut aussi faire l’affaire.

Mais restons en France : une entreprise propose d’habiter dans un container aménagé, lequel peut être couplé avec un autre pour une maison plus spacieuse, solution peu chère, puisque le budget se situe entre 1500 et 4000 €, pour un résultat tout à fait original.

Pourtant, dans le minimalisme, il y a encore moins cher, puisqu’avec la « casa pas cher », il vous suffit d’avoir 200 euros, et quelques amis, pour construire une maison de 15m².

Pour arriver à tenir un budget si extrême, il faut sortir du système marchand, promouvoir une récupération tout azimut, afin de mettre en œuvre de manière concrète les alternatives écologiques.

La réalisation a été possible en moins de 3 jours avec l’aide de quelques ariégeois auto constructeurs labellisés « producteur de solidarité locale », des toulousains aux normes « punkrocker biologique ». lien

Le tour du matériel utilisé est vite fait : une botte de paille, 100 palettes, des portes et fenêtres récupérés, 60 € de clous, des résidus de scierie après découpe, sable, terre, grillage, moquette, bâche agricole, tout est de la récupération, et le résultat n’est pas ridicule.

C’est l’occasion de se pencher sur une nouvelle tendance, qui renoue avec d’anciennes pratiques, celle des « chantiers participatifs » qui fleurissent un peu partout aux 4 coins du pays.

Pour lancer de tels chantiers, rien de plus simple : si vous cherchez une occasion de travailler l’enduit terre sur un chantier d’éco-construction et si vous cherchez aussi des bénévoles pour y participer, il suffit de passer une annonce sur le site des « petites annonces de l’immobilier écologique », en décrivant en détail votre projet. lien

En voici un des exemples :

 Mais le plus intéressant est à venir.

Au milieu d’un bois, dans la droite ligne de la série « le survivant », un jeune homme a construit sa maison en fabriquant ses propres outils, comme ont du le faire nos ancêtre, et le résultat est surprenant.

Comme eux, il a fait du feu en tournant une baguette de bois sur une pierre dure, il a fendu des branches en deux avec une hache de sa composition, un silex taillé, il a fabriqué des récipients avec de l’argile qu’il est allé prélever à proximité, il a fabriqué un four, puis une cheminée, il a appliqué un torchis sur les branches entremêlées, et après avoir démarré la couverture de son toit avec de larges feuilles, il parachèvera l’ouvrage en y ajoutant l’écorce souple qu’il a prélevé sur les arbres.

Intéressant à méditer, car à l’évidence cette maison est la moins chère qu’il puisse exister puisqu’elle n’a couté que de la patience, de la technique, et de l’effort… vidéo

Au delà de cette performance, découvrons ceux qui ont la volonté d’intégrer leur maison aux arbres, et à la nature qui les entoure, quitte à laisser les arbres se développer à l’intérieur de l’habitation.

 En effet, s’il existe des cabanes construites dans les arbres, il y a aussi des maisons qui ont intégré la présence d’un ou de plusieurs arbres, aménageant la maison pour que l’arbre puisse continuer de pousser.

Ces maisons, fantasmes de nos jeunes années, symbole de ce « petit nid douillet » que nous recherchons tous, sont maintenant construites par des professionnels, et leur coût se situe entre 15 000 et 30 000 euros, suivant le niveau de confort recherché : installation électrique, plomberie, fenêtres avec, ou sans vitrage…

Il est essentiel de choisir son arbre, de prévoir un mode de fixation qui ne l’abime pas, et qui permette qu’il continue sa croissance.

Certaines maisons sont même construites au milieu de plusieurs arbres, et quand ce sont des bouleaux, la cure de sève de bouleau en sera beaucoup plus facile.

Le pompon est peut être pour ces vietnamiens qui ont décidé d’habiter un arbre mort géant : cette maison appelée Hang Nga, ou parfois « Crazy House » mérite le détour.

Restons dans l’originalité en faisant confiance à l’imagination débordante de quelques architectes.

Ces maisons originales sont même l’objet d’un concours, doté d’un prix de 10 000 €.

De la « maison « igloo », compose d’un amoncellement de 240 tonnes de pierres (photo) à la maison « kerterre », constituée d’un mélange d’herbes et d’argile (photo) en passant par la maison « chapelle des templiers », authentique chapelle du 13ème siècle, (photo) ce qui a du faire grincer les dents de quelques archéologues, il y a l’embarras du choix. lien

Évidemment, il n’est pas simple d’obtenir l’autorisation de construire de tels bâtiments, la règlementation française étant assez contraignante.

Je me souviens d’avoir participé à la construction, à Vignieu, en Isère, d’un abri bus en Pisé, (terre compactée) pour lequel un toit en forme de voute inversée avait été décidé, avec l’accord du maire.

Le groupe qui avait lancé le chantier (devenu plus tard le groupe CRAterre), était composé d’étudiants en architecture de Grenoble… ils allaient par la suite lancer de nombreux chantiers en Isère, notamment à l’Isle d’Abeau, d’habitations en Pisé. lien

Il faut savoir que le Pisé, mélange de terre argileuse, et de cailloux, tassée a l’aide d’un pisoir dans des coffrages, a permis tout au long des siècles de fabriquer des maisons dans un esprit de solidarité (on s’aidait entre voisins, voisines, pour monter les murs), et que ce matériau est très performant en terme d’isolation thermique et phonique.

Les plus anciennes maisons en Pisé remontent à près de 10 000 ans, et des villes ont été entièrement construites en Pisé.

Hélas, quelques temps après, un nouveau maire avait été nommé, (il nous a quitté aujourd’hui), et sa première action a été de faire démolir ce petit bâtiment pourtant construit gratuitement, et si pratique. Il s’agissait manifestement de montrer son autorité.

Comme dit mon vieil ami africain : « c’est au bout de la vieille corde qu’on tisse la nouvelle ».

L’image illustrant l’article vient de free.niooz.fr

Merci aux internautes pour leur aide précieuse.

Olivier Cabanel

Articles anciens

L’architecture autrement

Au doux pays de l’autarcie

Mon village en Utopie

Ça sent le moisi

Changer de rêve

Des vacances enfin libres

Cent mille lieues sous les rêves

Margareth River, les premiers colons écolos

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.48/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

178 réactions à cet article    


  • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 12 janvier 13:11

    Quid du foncier, de la taxe d’habitation, du permis de construire et de l’accessibilité des terrains disponibles ?


    • olivier cabanel olivier cabanel 12 janvier 13:27

      @M de Sourcessure
      bien sur, mais dans tous les cas, ces questions se poseront, et n’est-il pas d’abord important de penser la question du coût de la construction, sachant que les autres problématiques en seront inchangées ?


    • devphil30 devphil30 12 janvier 13:50

      @olivier cabanel


      Comme l’évoque Sourcessure , le système st ficelé pour interdire ce type de construction.
      Pas de mobile home , ni de caravane à l’année sur un terrain pour une utilisation de résidence.

      J’évoque juste les restrictions mais notre société doit elle pour autant laisser mourir des gens dans
      la rue alors que des solutions existent ? 

      Notre société est -elle devenue tellement accro à l’argent qu’elle ignore la misère qui se développe ? 

      Merci pour votre article 

      Philippe 
       

    • olivier cabanel olivier cabanel 12 janvier 15:32

      @devphil30
      oui, il est évident que nous devons changer les règles, 

      dans d’autres pays, beaucoup de solutions sont possibles, bien moins contraignantes, et si il est logique de vouloir garder une identité architecturale à un village, il devrait être possible de permettre des solutions originales, 
      mais voilà, la France est un pays rigide, dirigée par des vieux rigides,
      il serait temps que ça change.
      merci de votre commentaire.

    • La mouche du coche La mouche du coche 13 janvier 09:20

      Les maisons de cet article sont soit ridicules, soit affreuses. On n’est pas des termites ou des rats pour s’installer dans des boîtes. Cette profession des architectes est vraiment devenue folle pour aimer ça. Vivement qu’elle disparaisse avec l’europe. smiley


    • La mouche du coche La mouche du coche 13 janvier 09:57

      Et les maisons dans les arbres sont vraiment une vision autistique de l’architecture. On n’est plus des gosses voulant s’isoler pour bouder. On a besoin de maisons pour être ensemble, pas pour rester dans son coin.


    • rocla+ rocla+ 13 janvier 09:59

      @La mouche du coche


      Vous êtes dans quelle branche ?

    • olivier cabanel olivier cabanel 13 janvier 10:33

      @La mouche du coche
      c’est votre avis, et désolé de ne pas le partager.

      quand on traverse nos villes et nos villages, n’êtes vous pas plutot scandalisé des habitations qui nous sont proposées aujourd’hui...
      ces petites maisons, sans personnalité, faites manifestement pour ne durer que quelques dizaines d’années, sont-elle souhaitables ?
      au contraire de quelques unes proposées dans l’article, faisant preuve de tant d’imagination.
      dans un monde ou rien n’est quasi angulaire, mais bien au contraire fait de courbes et de douceurs, ne pouvez vous imaginer une maison à cette image ?
       smiley

    • La mouche du coche La mouche du coche 13 janvier 10:38

      @rocla+
      La branche de gauche. Tu montes le tronc et si tu te perds, tu demande à l’écureuil qui habite sur la branche de droite. Le pivert peut aussi te renseigner.


    • La mouche du coche La mouche du coche 13 janvier 10:39

      @olivier cabanel
      Comme tous les architectes, vous méprisez le peuple et l’architecture populaire. C’est pour cela que tout ce que vous construisez est si immonde. Vivement que votre profession disparaisse ! smiley


    • olivier cabanel olivier cabanel 13 janvier 13:16

      @La mouche du coche
      mais on vous aime aussi.

       smiley

    • alinea alinea 13 janvier 15:08

      @olivier cabanel
      Garder une identité architecturale ? C’est une plaisanterie ? Les lotissements, tout de rose ou jaune revêtus, -avec leurs murs d’enceinte en parpaings non crépis, plus de fric pour ça !- sont-ils respectueux de l’identité architecturale ?
      La laideur est autorisée, à condition qu’on utilise le ciment Bouygues et les crépis plastiques de je-ne-sais-qui ! Pour le reste, il faut rester groupés, sous peine de voir « n’importe quoi » !!
      À quoi rime un container sur un terrain de lotissement à 200 euros le mètre carré ? À condition qu’il soit autorisé, ce que je ne crois absolument pas !


    • Homme de Boutx Homme de Boutx 13 janvier 19:04

      @olivier cabanel
      "Évidemment, il n’est pas simple d’obtenir l’autorisation de construire de tels bâtiments, la règlementation française étant assez contraignante.« 

      Tout est dit et comme rien n’interdit de vivre dans la rue, la question du coût ne se pose même pas !

      Dommage car il y aurait de quoi redonner espoir à des millions de personnes obligées de vivre cachées dans des taudis »légaux" !

      Et si tout le monde se mettait à construire ainsi sa propre maison autonome, qui paieraient les centrales nucléaires, les réseaux d’eau, d’assainissement, et d’électricité...


    • foufouille foufouille 12 janvier 13:57

      la première à 2000 boules n’existes pas. aucune adresse sur l’article en lien


      • Ruut Ruut 12 janvier 14:06

        @foufouille

        http://www.lestaupes.fr/une-maison-de-18mq-construite-avec-2000-euros/

        Vous aimez les petites maisons ou bien vous avez un budget limité pour acheter une maison ? Pas de souci ! Des Etats-Unis voilà la solution low cost pour vous : une maison de 18 mètres carrés qui coute 2000 euros, mais vous devez la construire.

        La petite maison, est capable d’accueillir 6 personnes et pourrait représenter la solution parfaite pour ceux qui désirent habiter à la campagne. La maison est divisée en deux parties : le rez de chaussée où il y a une cuisine, une salle à manger, une salle de bain et toilette, et une mezzanine avec la chambre à coucher et un cabinet. Même s’elle très petite, cette maison possède tous les conforts.


      • foufouille foufouille 12 janvier 14:16

        @Ruut
        mais elle n’est pas en vente. pour ce prix, tu auras juste le bois.


      • olivier cabanel olivier cabanel 12 janvier 15:33

        @Ruut
        c’est normal, foufouille ne sait pas lire.

        il ne faut pas lui demander l’impossible.
         smiley

      • doctorix doctorix 12 janvier 16:08

        @Ruut

        J’en avais marre de payer des loyers insensés pour mon cabinet médical en ville.
        J’habite à la campagne, et ma maison, une grange aménagée, reposait sur un terrain de 11.000m2, dont une partie où je n’avais jamais mis les pieds.
        Il y a 6 ans, j’ai acheté deux algéco de 6x 2,50 m2 (cabanes de chantier).
        Je les assemblés avec des gros boulons, et posés sur 9 plots de béton.
        C’était étanche.
        J’ai décoré le tout luxueusement, avec un faux toit style chalet de montagne recouvert de rouleaux de goudron vert, et habillé les parois de de clin.
        A l’intérieur, cloisons en agglo, joli décor.
        On m’a prêté un tracto-pelle pour les canalisations d’eau, égout, électricité, téléphone à raccorder à mon habitation.
        Parking de 500m2 recouvert de calcaire, palissades.
        J’ai fait ça tout seul en deux mois, tout en continuant à bosser.
        J’ai dépensé moins de 10 ;000 euros pour 30m2 confortables, voire luxueux.
        C’est deux ans de mon loyer d’avant.
        Mes clients sont ravis, et moi aussi.
        On peut le faire.


      • doctorix doctorix 12 janvier 16:10

        PS : les algecos, 1000 euros pièce, fenêtres et porte compris.


      • foufouille foufouille 12 janvier 16:16

        @gagabanel
        relis ton copier-coller. c’est un hoax.


      • Yanleroc Yanleroc 12 janvier 19:20

        @doctorix

        Bonsoir Doc et bonne année !

        Permettez moi quand-même ceci : 
        Vous avez bien dit « Mes clients sont ravis... »

      • amiaplacidus amiaplacidus 12 janvier 19:26

        @Yanleroc
        Quel homme ce doctorix, non seulement il gère et réalise parfaitement la totalité d’un chantier, mais en plus, il continue à s’occuper des ces clients.

        Bon, il me semble que même un mythomane devrait chercher à rester plus ou moins crédible. Je n’ai jamais entendu un médecin parler de client, en revanche, patient, c’est le terme qu’ils utilisent toujours.


      • foufouille foufouille 12 janvier 19:47

        @amiaplacidus
        en langage moderne on parle de patientèle. mais vu qu’il a que vingt clients comme médecin traitant, il a le temps.


      • Rincevent Rincevent 12 janvier 21:07

        @doctorix

        Et on ne vous a pas em... s’agissant d’un local qui recevait du public ? Ou alors vous n’avez rien déclaré ?


      • Yanleroc Yanleroc 12 janvier 23:16


        Bonsoir Ami, certes, mais ne vous méprenez toutefois pas trop sur le sens de mon intervention, car j’apprécie l’homme sur Avox et je ne doute pas qu’ il soit un gros bosseur, plein d’idées originales, en plus d’avoir les yeux verts smiley (ceci dit nobody’s perfect, even the captain smiley


      • chantecler chantecler 13 janvier 09:01

        @amiaplacidus

        C’est certain : un doctorix qui se dit médecin libéral, reçoit et soigne ses patients tous le jours , passe beaucoup de temps sur Agx , a le temps en plus de monter sur ses terrains des constructions légères , professionnelles qui sont acceptées par les d administrations et les municipalités , c’est quasi l’homme de fer .
        Quelle santé ce doctorix !
        Ou alors effectivement c’est un (ou une ) gros mytho qui se fiche de nous .
        Mais bonne année à tous les doctorix .
        Qu’ils créent une association des petits génies et promoteurs de système D .


      • olivier cabanel olivier cabanel 13 janvier 10:34

        @doctorix
        merci de ce témoignage...oui, vous avez raison, on peut le faire.


      • doctorix doctorix 13 janvier 11:21

        @amiaplacidus
        Quel homme ce doctorix, 

        Ben oui, je fais tout ça, et même deux garages de 75m2 chacun et une piscine.
        Et je termine l’élevage de cinq enfants.
        Ca s’appelle se sortir les doigts du c..., sans doute. La vie est courte, il faut bien la remplir, et la remplir bien.
        Oui, élevage pour mes enfants, puisqu’on les élève. L’éducation, c’est en plus.
        Et clients pour mes patients, car on dit aussi bien clientèle que patientèle, cet horrible néologisme, qui est souligné en rouge quand vous l’écrivez ici.
         Le mot patient existe depuis 1120 mais ce dérivé, patientèle, n’est né que très récemment.
        Par contre :
        Un client, au sens économique, désigne la personne ou l’entité qui prend la décision d’acheter un bien ou service, de façon occasionnelle ou habituelle, à un fournisseur. 
        Patient est un pseudo respect : le patient est bel et bien un client, aussi difficile et exigeant qu’un client, et aussi difficile à recruter et facile à perdre qu’un client. (Parfois même aussi emmerdant qu’un client).
        Le mot patient est dérivé du mot latin patiens, participe présent du verbe déponent pati, signifiant « celui qui endure » ou « celui qui souffre ».
        Comme, grâce à mes bons soins, l’immense majorité de ceux qui me consultent ne souffrent pas, je peux dire que j’ai peu de patients et beaucoup de clients... smiley

      • Ruut Ruut 12 janvier 14:03

        Le problème c’est souvent les normes d’urbanismes qui interdisent ce genre de construction, sauf dérogation.


        • doctorix doctorix 12 janvier 16:22

          @Ruut

          J’avais tenté de déposer un permis de construire.
          On m’a enquiquiné avec des normes absurdes, en particulier des WC pour handicapés qui bouffaient la moitié de ma surface.
          J’ai laissé tomber la paperasse, je n’ai pas donné suite, on m’a laissé faire, et accepté les taxes comme si de rien n’était.
          Ca ne répond pas tout à fait aux normes, mais ça reste accessible.
          C’est sans doute l’avantage de la campagne...

        • Rincevent Rincevent 12 janvier 18:51

          @doctorix

          Il faut savoir que, dès qu’on qu’on touche à quelque chose chez soi, l’administration considère qu’on augmente la valeur du bien et ça l’intéresse beaucoup pour le calcul des taxes d’habitations : https://blog.bforbank.com/fiscalite/2014/12/30/la-reforme-des-valeurs-locatives-est-sur-les-rails/ Si sur le fond, c’est vrai qu’il est anormal de voir de l’ancien très amélioré payer moins de taxes qu’un clapier HLM, en pratique ça pousse tout le monde à éviter les déclarations, quand on peut. La douille peut être brutale.

          Je ne résiste pas au plaisir de vous donner la dernière trouvaille de notre chère (oh combien) administration. Unique en Europe ! http://www.contrepoints.org/2014/12/02/190071-et-maintenant-une-taxe-sur-votre-cabane-de-jardin


        • amiaplacidus amiaplacidus 12 janvier 14:04

          O. Cabanel,
          Je connais la « crazy house » de Dalat au Vietnam. Elle n’est absolument pas construite dans un arbre mort, mais est réalisée en béton armé et est bien plus grande que ce que la photographie montre.
          En fait, c’est un hôtel, chaque « fruit » est une chambre, les « branches » sont des couloirs et escaliers. La décoration est à l’avenant : délirante.
          Mais, effectivement, cela vaut le détour, même si un peu cher pour le Vietnam (compter 30-40 € la nuit.
          C’est la création d’une architecte qui a fait ses études à Moscou en pleine période de l’architecture soviétique. C’est amusant de constater que celle qui a fait ses classes imprégnée du plus pur style utilitaire a conçu une œuvre qui doit beaucoup à « Alice au pays des merveilles ».

          À l’époque, les autorités locales de Dalat aurait bien aimé détruire « crazy house », mais comme l’architecte est la fille d’un ancien secrétaire du PC vietnamien (aujourd’hui décédé) ils n’ont rien pu faire et aujourd’hui, c’est une telle manne touristique qu’ils sont ravis que « crazy house » existe.


          • olivier cabanel olivier cabanel 12 janvier 15:34

            @amiaplacidus
            merci d’avoir rectifié...

            effectivement, vous avez raison, il s’agit de la copie d’un arbre, c’est ce qui m’a trompé..ce qui n’empêche pas son originalité.

          • bnosec bnosec 13 janvier 12:56

            @olivier cabanel

            En tout cas cette erreur qui était si facile à éviter nous en apprend beaucoup sur le sérieux de cet article...


          • bnosec bnosec 14 janvier 08:04

            @Porcu Nustrale

            Agoravox contient des articles d’opinion très intéressants mais il est évident que l’investigation demande des moyens.

            Ce que je regrette c’est ce genre d’article où un gugusse a vu trois photo sur le net et nous fait un article en ne maitrisant aucunement le sujet traité.


          • foufouille foufouille 12 janvier 14:13
            Les conteneurs maritimes existent dans un excédent massif, et on peut en trouver un conteneur maritime pour environ 1600 euros. De là vous aurez de nouvelles idées créatives pour construire une maison, style chalet ou maison de vacances, et vous pourrez aussi la poser sur votre propriété, à condition d’avoir de l’espace. Si vous pouvez le poser sur des roues, vous n’aurez même pas besoin de permis pour le faire circuler librement.Des idées novatrices de ce genre sont de plus en plus courantes étant donné que beaucoup de gens cherchent des modes de vie alternatifs à la vie moderne. Le site Zigloo a publié plusieurs plans et idées pour réaliser des structures sur les conteneurs maritimes et autres. Vous pouvez les consulter ici. - See more at : http://www.espritsciencemetaphysiques.com/avec-1600-euros-vous-pouvez-transformer-un-conteneur-maritime.html#sthash.bgxQtya7.dpuf

            • fred.foyn Le p’tit Charles 12 janvier 14:13
              +++++
              Il suffirait de virer les politicards-véreux qui tuent le peuple, pour retrouver un peu d’air..Les solutions existes, mais le « peu-onéreux » pour la mafia au pouvoir c’est inconcevable...
              Une preuve de plus d’expédier ces tocards au placard le plus vite possible....ça urge.. !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès