• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Une énigme dans l’énigme

Une énigme dans l’énigme

Deux égyptologues investis depuis 30 ans dans la protection de la 7ème merveille du monde, le Sphinx, se sont penchés avec pugnacité sur ce lion en calcaire à tête de Pharaon, afin de tenter d’en découvrir ses énigmes.

On le sait, le sphinx était dans la mythologie grecque un être qui dévorait ceux qui ne trouvaient pas la réponse aux énigmes qu’il proposait.

Allons-nous nous faire dévorer ?

Avec ses 73,50 mètres de long, ses 20 mètres de haut et ces 14 mètres de large, pour un poids estimé à 20 000 tonnes le Sphinx est la plus grande statue jamais réalisée par l’homme. lien

En levant un à un les mystères qui entouraient cette statue géante, 2 égyptologues sont parvenus, parfois par effet de sérendipité, à découvrir des éléments auxquels ils ne s’attendaient peut-être pas.

C’est ce que l’on pouvait découvrir à la lumière d’un reportage passé sur Arte le 22 janvier 2011. lien

L’archéologue Mark Lehner et Zahi Hawass, secrétaire général du conseil suprême des antiquités égyptiennes au Caire en sont les sentinelles et les investigateurs depuis 30 ans.

Lorsqu’il est venu la première fois à Gizeh, Lehner avait tenté d’y retrouver les archives de l’Atlantide, qui d’après le célèbre médium Edgard Cayce y étaient cachées. lien

Il n’était encore qu’un jeune homme et sa rencontre avec cette statue énigmatique a fait basculer sa vie, faisant de lui un égyptologue réputé.

Il n’a hélas pas encore trouvé les « archives de l’Atlantide  » évoquées par Cayce, mais a fait bien d’autres découvertes.

Comme par exemple ces galeries courant sous la statue, prouvant que la nappe phréatique pouvait remonter jusqu’à 5 mètres de la surface.

Il a aussi découvert que le bloc de calcaire dans lequel a été sculpté le Sphinx était posé sur d’anciens coraux, gorgés de sel, et la nappe en remontant pousse le sel à la surface, lequel fait éclater le calcaire de surface, que les vents de sable vont ensuite emporter.

Lehner et Hawass ont ensuite calculé son âge : il a 45 siècles, même si d’autres égyptologues le donnent encore plus ancien (entre 5000 et 7000 ans avant JC). lien

Le plus grave problème que connaisse le Sphinx est d’abord le sable, car s’il n’a cessé d’être réparé, et il a passé sa vie à être ensablé et désensablé.

Le premier à se préoccuper de le protéger des morsures du sable est un autre pharaon, Thoutmosis IV, 10 siècles après sa création.

Pour y parvenir, Thoutmosis a fait ériger deux murs de brique de terre afin de former une enceinte pour le protéger des sables du désert : un sceau trouvé sur l’une des briques des murs de protection en a apporté la preuve. lien

Le Pharaon, outre le désensablage, l’a fait réparer et même peindre : on sait maintenant que sa coiffe était jaune rayée de bleu et que sa tête était rouge, ou noire ?

En effet de nombreux égyptologues affirment que certains pharaons étaient noirs. (lien) comme par exemple Mentouhotep II, Khéops et pourquoi pas Kephren dont Volney disait qu’il avait typiquement le facies d’un noir. lien

Puis les siècles ont passé, et le Sphinx a été de nouveau recouvert par le sable.

Sont venus ensuite les Romains, Marc Aurèle, puis Septime Sévère, qui, un siècle après JC, ont recommencé a le désensabler.

Ensuite, le Dieu Lion va  retomber dans l’oubli, seule sa tête dépassant du sable.

A l’occasion de la visite napoléonienne d’Egypte, Giovanni Battista Caviglio en dégage la poitrine et un fragment de barbe.

Arrive Auguste-Edouard Mariette, qui en 1850 entreprend de le désensabler à nouveau, mais ne pourra finir sa tâche. lien

Gaston Maspéro reprendra le flambeau en 1880, mais hélas au bout de quelques années le sable aura de nouveau recouvert la statue. lien

Ce n’est qu’en 1936 qu’Emile Baraise puis Selim Hassan parviendront enfin à le dégager, faisant apparaitre la totalité du corps ainsi que le temple de Gizeh. lien

Restait ensuite le mystère de la destruction du nez.

Une légende persistante attribue à tort cette vilaine cicatrice aux soldats de Napoléon.

C’est en 1798 que Napoléon après avoir défait les Mamelouks, a rencontré le Sphinx (lien) et c’est l’érudit Muhammad Al Husayni Taqi al-Din Al-Maqrizi mort en 1442 a révélé l’auteur du forfait. lien

Ce serait un religieux sufi, nommé Mohammed Sa’im Al-Dahr qui, en 1378, excédé du culte que lui portaient les égyptiens, aurait cassé ce nez, en provoquant deux entailles, afin de prouver que ce Dieu (peut être noir), n’était rien d’autre qu’une statue de pierre. lien

Ce nez est aujourd’hui au British Muséum, et les anglais seraient bien inspirés de le rendre. lien

Il y avait un autre mystère : pourquoi cette statue a-t-elle une tête de lion ?

C’est un autre égyptologue Rainer Stadelmann qui s’est attaché à résoudre l’énigme.

En remontant le cours du Nil, il a découvert à Abydos, ville sacrée dédiée au dieu Osiris, une « table des Rois » découvrant ainsi Aha, 2ème  des rois de la première dynastie. lien

Puis Gunter Dreyer, archéologue de l’institut de Berlin, a découvert la sépulture de ce roi, qui contrairement aux pharaons des autres dynasties, était seulement enterrée dans un caveau en briques de terre, entourés d’une trentaine de jeunes hommes, destinés à se mettre au service du roi après sa mort, enterrés eux aussi chacun dans leur caveau,

C’est là que Dreyer fit la découverte d’ossements de lions, enterrés là, dans un caveau proche de celui du pharaon. lien

D’après l’archéologue, le pharaon voulait être accompagné dans sa nouvelle vie par des lions, afin d’être sur d’en trouver après sa mort et de pouvoir continuer à les chasser.

De plus, le lion était pour les pharaons un symbole de force, et en s’adjoignant leur présence, ils montraient par là leur propre force.

D’où ce pharaon à corps de lion.

Ensuite, il a fallu savoir qui était le pharaon dont le visage abimé représentait la tête du sphinx.

Une fois écarté Khèops, qui ne portait pas de barbe, on s’est orienté vers Khephren d’autant que le temple qui se trouve devant les pattes du lion a donné un indice supplémentaire.

Il y a 24 stèles dans ce temple, donc autant de stèles que d’heures de la journée, toutes servant de base à des statues, dont 5 seulement ont été retrouvées, (lien) et en Est et en Ouest 2 niches se font face.

Si l’on trace une ligne d’une niche à l’autre au moment du coucher du soleil, celle-ci, passant le long du sphinx, amène tout droit à la pyramide de Khephren.

Le Sphinx, pour les égyptiens, avait non seulement mission de protéger les sépultures des pharaons, mais aussi d’empêcher l’avancée du désert.

C’est là où la dernière énigme, cruelle, celle là, a été résolue : pourquoi ce désert actuel ?

Nos deux égyptologues s’étaient penchés  sur la méthode et les outils utilisés pour sculpter ce Sphinx.

Rick Brown, expert en outils anciens, a assuré à Lehner que les ouvriers sculpteurs utilisaient des ciseaux de cuivre. lien

Alors Brown s’est décidé à refaire au 1/10ème  le nez du Sphinx avec les outils d’autrefois, et en a tiré un résultat intéressant.

Prenant en considération le nombre d’heures qu’il a fallu pour tailler ce nez et la masse de celui-ci, il a fait une extrapolation sur le Sphinx lui-même et a déterminé que pour tailler les 28 000 mètres cubes qu’il représente, il aura fallu un peu plus d’un million d’heures, c'est-à-dire que 100 sculpteurs, travaillant 10 heures par jour, auraient pu façonner la sculpture en trois ans.

Mais cette découverte en a amené une autre.

Le cuivre était à cette époque un métal de grande valeur, qui, même s’il ne servait pas de monnaie d’échange (celle-ci étant plutôt calculée en bois ou en huile) était très recherché.

A tel point qu’après chaque utilisation, les chefs de chantier récupéraient les outils, non sans les avoir pesé, de crainte que les ouvriers n’aient prélevé de la matière.

Or pour façonner ces outils en cuivre, les feux des fours brulaient sans discontinuer, et pour cela il a fallu énormément de bois, lequel a été prélevé sur le secteur.

Il faut savoir qu’autour du plateau de Gizeh il y avait une savane importante, devenue depuis un quasi désert. lien

« Au cours de nos fouilles à Gizeh, nous avons découvert que de grandes quantités de bois ont été brulées, ils devaient transporter de grosses cargaisons et les faire bruler sans interruption, pendant toutes les années de la construction. Apparemment ils ont abattu une bonne partie des forêts de la région pour bâtir ces monuments »a compris Marc Lehner.

Qui dit désert, dit sable, et les vents violents de sables seraient logiquement responsables de l’ensablement et de la détérioration du Sphinx.

Et le Sphinx qui devait en principe empêcher l’avancée du désert, serait donc peut-être le responsable involontaire de la désertification, puisque les outils nécessaires à sa réalisation ont fait disparaitre la savane qui l’entourait.

Etrange destin que celui de ce pays qui a peut-être perdu son hégémonie pour ne pas avoir mesuré les conséquences de ces gestes.

Et preuve s’il en fallait que l’homme, croyant bien faire, obtient souvent le contraire du résultat espéré, de par son attitude hasardeuse face à l’environnement.

Car comme dit mon vieil ami africain :

« Quand tu pisses sur le mur de quelqu’un, la dernière goutte est pour tes pieds ».

L’image illustrant l’article provient de « monblogdereflexion »


Moyenne des avis sur cet article :  4.65/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

168 réactions à cet article    


  • L'enfoiré L’enfoiré 28 janvier 2011 11:55

    Salut Olivier,
     Voilà que tu te lances dans l’égyptologie.
     C’est ma passion, comme tu le sais.
     Je ne sais si tu es allé sur place.
     Alors, en voici un peu plus.


    • L'enfoiré L’enfoiré 28 janvier 2011 12:25

      Mariette, c’est en 1860.
      Volney dirait que Khéops et Kephren, un faciès de noir ?
      Le comte de Volney, tu as vu l’époque ? fin du 18ème.
      L’époque des Pharaons noirs n’a rien à voir avec Kheops et Kephren.
      Quant à l’idée de Rainer Stadelman qui voit une représentation de Khéops dans le Sphinx ?
      Il est bien le seul.
      La seule statuette de Khéops sur laquelle il se base n’a que quelques centimètres de haut.
      Hawass et Mark Lenner sont les seuls a pouvoir s’approcher du Sphinx.

       


    • olivier cabanel olivier cabanel 28 janvier 2011 12:57

      Guy,
      je ne me lance pas...
      je m’intéresse aux énigmes, comme toi manifestement.
      et celle là est de taille.
      d’imaginer qu’un Sphinx avait pour visage un Pharaon noir était déjà pour moi une drôle d’étape
      rappelle toi mon article « noir, nous sommes tous noirs »
      (http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/noirs-nous-sommes-tous-noirs-39479)
      j’y avais appris que nos ancêtres étaient tous noirs.
      quand j’ai découvert qu’un prêtre sufi avait manifestement détruit le nez du Sphinx puisque les égyptiens l’adoraient, et que celui ci était peut-être noir, j’ai logiquement essayé d’en savoir un peu plus.
      qui ne l’aurait été ?
      merci d’avoir donné les liens de ton article que malheureusement je n’avais pas lu.
      et à bientôt ?


    • olivier cabanel olivier cabanel 28 janvier 2011 12:58

      guy
      tu n’as peut-être pas ouvert les liens ?
      de nombreux pharaons ont été noirs.
      et Kephren n’échappe pas à cette possibilité
      merci d’avoir ouvert ce débat.
       smiley


    • olivier cabanel olivier cabanel 28 janvier 2011 13:04

      Guy,
      c’est bien ce que j’ai écris,
      mais à l’époque, il y avait encore quelques incrédules.
      comme d’habitude.
      à+
       smiley


    • L'enfoiré L’enfoiré 28 janvier 2011 13:12

      Olivier,
       Tu ne m’as pas répondu : es-tu allé en Egypte, pour voir sur place ?
       Les photos de mon article, même si elles sont très réduites, sont les miennes.
       L’Egypte, cela ne s’invente pas.
       Cela se vit. Le Khamsin, je connais, tu en arrives à espérer qu’il pleuve.
       Je pensais retourner cette année, mais avec les événements récents, c’est un peu râpé.
       J’ai encore beaucoup de choses à y voir.
       


    • olivier cabanel olivier cabanel 28 janvier 2011 13:24

      Guy,
      non, je n’y suis pas allé.
      mais j’ai commis plusieurs articles, notamment sur l’expédition Apollo, sans y être allé.
      ce qui laisse de l’espoir à ceux qui voyagent avec internet,
      j’ai un article au coin du feu sur un voyage présidentiel à la Réunion (où je ne suis pas allé) mais qui en surprendra plus d’un !
      à+
       smiley


    • L'enfoiré L’enfoiré 28 janvier 2011 13:42

      Olivier,
       Pour la petite histoire, j’ai un homonyme (que je ne connais pas, à première vue) qui est un égyptologue au Musée d’Histoire de Bruxelles.
       Je ne sais si c’est une fibre familiale...
       Si tu veux te documenter sur l’Egypte, deux manières.
       Celle, romancé de Christian Jacq ou celle de Christiane Desroches Noblecourt.
       Maintenant, il y en a encore bien d’autres...
       smiley


    • L'enfoiré L’enfoiré 28 janvier 2011 13:46

      "de nombreux pharaons ont été noirs.
      et Kephren n’échappe pas à cette possibilité"

      Désolé, je ne peux te suivre sur cette version.
      Je dis et je répète, ce qu’on appelle les Pharaons noirs sont ceux qui ont vécu en Nubie (Soudan actuel) pendant la 25ème dynastie à la période de Basse Egypte..
       Kéops et Képhren, père et fils, c’est à la 4ème. Bien plus ancien donc.


    • L'enfoiré L’enfoiré 28 janvier 2011 13:48

      « ce qui laisse de l’espoir à ceux qui voyagent avec internet, »
      Un petit commentaire récent à ce sujet
       ;


    • L'enfoiré L’enfoiré 28 janvier 2011 14:10

      Anecdote : J’ai eu un collègue, retraité avant moi, qui pour voyager achetait des CD (les DVD n’existait pas encore vraiment). Tout fier.
      Est-il aujourd’hui sur Internet avec la même intention ?
      Je l’ai perdu de vue. smiley


    • L'enfoiré L’enfoiré 28 janvier 2011 15:41

      Au fait, je me suis moinssé, pour éviter le travail à quelques personnes. smiley


    • olivier cabanel olivier cabanel 28 janvier 2011 16:38

      Guy,
      oublions vite Christian jacques,
      il ne s’agit pas de roman, même si c’est une activité tout à fait respectable, mais souvent très éloignée de la réalité.
       smiley


    • olivier cabanel olivier cabanel 28 janvier 2011 16:54

      guy,
      les pharaons noirs ne sont pas une légende, et le lien que j’ai proposé le prouve,
      le revoici :
      http://www.africamaat.com/DES-PHARAONS-ET-DES-REINES
      on y découvre que des pharaons quasi contemporains de l’épisode en question pouvaient très bien être noir.
      et cela pourrait expliquer la destruction du nez, car outre que le sufi responsable de l’outrage n’était pas content du culte que l’on faisait au sphinx, le fait qu’il était noir ne devait pas arranger les choses,
      un geste raciste en quelque sorte.
      à+


    • olivier cabanel olivier cabanel 28 janvier 2011 16:59

      guy,
      Volney est loin d’être le seul d’avoir lancé l’hypothèse des pharaons noirs :
      et ils ne remontent pas aussi loin que tu le dis,
      http://www.africamaat.com/DES-PHARAONS-ET-DES-REINES
      mais aussi :
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Pharaons_noirs
      ou bien :
      http://www.pharaons-noirs.fr/chrono/chrono.htm
      à +


    • L'enfoiré L’enfoiré 28 janvier 2011 17:16

      Olivier,
       Tout à fait d’accord pour Chritian Jacq, mais pour les vacances, c’est peut-être plus facile à lire. Vaut mieux lire cela que de lire le dernier thriller à la mode. smiley

      « les pharaons noirs ne sont pas une légende »
      Absolument. C’est la situation au Soudan qui a retardé les découvertes de ce côté. Les pyramides des Pharaons noirs sont différentes, même si la forme est restée. On parle de civilisation Méroé

      La destruction du nez, au 14ème siècle est en réponse à cette déification du Sphynx.
      "Le fait qu’il était noir ne devait pas arranger les choses pour raison de racisme ?« 
      L’idée seule de racisme st bien plus récente.
      Je vais te donner deux raisons que la religion est bien plus derrière cette envie.
      Si tu vas voir les »images« des Pharaons sur les murs des monuments, tu verras que c’est rare qu’ils subsiste intacts. L’habitude de les »casser« en les éliminant par des coups tambourinés.
      L’islam, c’est une manière d’effacer
      Dès que tu entre dans le temple de Louxor, tu découvres une mosquée, incrustée dans les monuments égyptiens.
      Wiki »les conquérants musulmans construisent au-dessus de l’église, une mosquée en l’honneur du saint local Abou el-Hagag"


    • olivier cabanel olivier cabanel 28 janvier 2011 17:22

      Guy,
      j’ai bien peur que « l’idée du racisme » ait commencé aux débuts de l’humanité...
      au sujet des destructions de statues, il n’y a pas si longtemps que les bouddhas géants ont été détruits, et c’est justement les visages qui ont été visés...
      et pour continuer sur le chapitre des noirs pharaons, même si comme tu le fais remarquer les pyramides du sud de l’égypte n’ont pas la même forme, c’est bien au contraire la preuve d’une filiation, non ?
      en tout cas si tu as ouvert le lien proposé sur un de tes commentaires, tu as pu remarquer qu’il y a eu des pharaons noirs à de nombreuses époques.
      à+


    • Mmarvinbear Mmarvinbear 28 janvier 2011 19:23

      « Salut Olivier,
       Voilà que tu te lances dans l’égyptologie. »

      Après Emile et ses gaulois, Olivier et ses égyptiens.

      On va finir par les marier si cela se trouve...
      ( par contre, faudra noyer les petits...)


    • brieli67 28 janvier 2011 20:17

      Môa suis allé Bruzzellllllllllllles oui !


      alors le Caprice des Dieux fait vralment pas BXL-Capitale....

      et tout ce bordel autour : des clans archaïques, on ne sait plus trop pourquoi.

      Positif très !!!!!! la sauce lapin ( flamande ??) _ que veux -tu sans lapin ni lièvre 
      les frites blanc de boeuf - limite suis plutôt Pont-IX du haut de la rue Mouffetard §

      L’ Egyptologie c’est pas mon dada .
      «  La maladie des archéologues, c’est une pneumonie à précipitines ou alvéolite allergique axtrinséque ( A.E.E.) , un conflit immuno-allergique dû à l’inhalation de particules d’origine animale ou végétale dotées de propriétés antigéniques . 

      je ne sais si cette solution est encore retenue de nos jours ou très discuté !

      PAR CONTRE ZAHI HAWASSS  on connait !

      HONTEUX L’ ENFOIRE !!

      In February 2009, Dr. Hawass asserted on Egyptian TV that the Jews control the entire world, stating that it was their »unity that gave them this power« (to view this clip, visithttp://www.memritv.org/clip/en/2049.htm ). Just last month, in February 2010, he stated that he had said to »the rabbi in Washington... [that] under no circumstances will I open a Jewish [antiquities] museum« until »the Palestinians get their rights« (to view this clip, visithttp://www.memritv.org/clip/en/2406.htm).


      Les critiques scientifiques pleuvent sur son travail et sa manière :
      va voir Dietrich Wildung par exemple qui en a fait un »tabac" dans la presse.



    • ficelle 28 janvier 2011 20:19

      Emile est compétent.


    • Clojea Clojea 28 janvier 2011 13:13

      D’ou l’expression : « Coupez moi tout Sa Ha Ra.... »
      Merci Olivier. smiley


      • olivier cabanel olivier cabanel 28 janvier 2011 13:25

        Clojea
        c’est le moment ou jamais de rappeler que les Pharaons n’ont qu’un lointain rapport avec les Phares à iode.
         smiley


      • Fergus Fergus 28 janvier 2011 13:30

        Salut, Olivier, et merci pour cet article dans lequel j’ai appris beaucoup de choses, excepté qu’il y avait des arbres dans la savane égyptienne qui s’étendait là.

        Au delà des informations purement historiques ou des questions qui continuent de hanter les égyptologues, telles ces chambres cachées de la pyramide de Khéops dont on soupçonne l’existence, ces monuments sont de formidables témoins de l’Antiquité qui ne laissent personne indifférent, pas même ceux qui ne s’intéressent qu’à la poésie des lieux.

        Bonne journée.


        • olivier cabanel olivier cabanel 28 janvier 2011 13:35

          Bonjour Fergus,
          je crois qu’il y a là, (et ailleurs !) des réponses essentielles que nous nous devons de fouiller.
          à bientot.
           smiley


        • Pyrathome pyralene 28 janvier 2011 13:59

          Bonjour Olivier,

          Encore à se poser des questions sur le site de Gizeh ??
          Tu as fort bien raison, il semblerait que certaines dernières découvertes ne soient pas au goût de certains de nos Égyptologues patentés et du dogme de la pensée unique scientiste...
          Pour en revenir au triste sieur Hawass, je dis triste, car plus que suspect dans la dissimulation des résultats de recherche... le même personnage qui exprimait il y a une quinzaine d’années ses grand espoirs de découvertes majeures et qui plus près de nous déclare maintenant ceci...

          Dernièrement, un de ses éminents collègues,Alaa el-din M.  SHAHEEN, aurait déclaré devant auditoire : « qu’il pourrait y avoir une théorie comme quoi les extraterrestre ont aidé les anciens Égyptiens à construire la plus ancienne des pyramides d’Égypte, comme celle de Gizeh.  »
          À prendre évidemment avec toute la prudence qui s’impose, bien-sûr.....

          D’autre part, les dernières découvertes et notamment le réseau de tunnel sous le site de Gizeh vient à point pour nous rappeler que l’on est pas au bout de nos surprises...
          voir aussi là...

          Et pour faire plaisir à certains, le lien soucoupiste du jour smiley smiley....


          • L'enfoiré L’enfoiré 28 janvier 2011 14:33

            Salut Pyralène,

             Triste sieur Hawass ?

            Je n’aime pas particulièrement ce sieur, mais... c’est son job.
            Zahi Hawass est ce qu’il est le conservateur des biens de l’Egypte.
            Le Sphynx, c’est son bébé. Il le tutoie...
            Il essaye que les égyptologues de tous les pays du monde ne vienne plus piller les richesses archéologique d’Egypte.
            Il essaye de les récupérer aussi. Il en a déjà obtenu 5000 des USA, d’Espagne, de France...
            Au Caire, on n’a pas un morceau de l’Arc de Triomphe.
            Par contre, le temple de Louxor est orphelin d’un obélisque qui est à Paris.
             


          • jluc 28 janvier 2011 15:35

            Un peu moins étonnant que la théorie des soucoupes : j’avais lu il y a 10-15 ans dans Science & vie la théorie d’un ingénieur, comme quoi : les pierres des pyramides auraient été coulées en place comme du béton. Après dissolution des pierres concassées dans une potion dont tous les ingrédients sont disponibles près des pyramides, il était plus facile de transporter ce béton, non pas dans des soucoupes, mais dans des paniers.

            J’ai retrouvé des liens :

            http://www.geopolymer.org/fr/archeologie/pyramides/les-pyramides-sont-elles-faites-en-beton-1

            http://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9orie_sur_la_construction_des_pyramides_%C3%A9gyptiennes_%C3%A0_base_de_pierres_moul%C3%A9es


          • L'enfoiré L’enfoiré 28 janvier 2011 15:40

            jluc,
             Quand vous connaissez la configuration des lieux, cet argument ne tient pas.
             Théorie déjà ancienne.
             Les recherches continuent... smiley


          • jluc 28 janvier 2011 15:48

            On compte sur Indiana Jones smiley


          • olivier cabanel olivier cabanel 28 janvier 2011 16:42

            pyralene,
            ou j’ai aussi lu sur Hawass des témoignages assez méchants,
            il a tout de même le mérite de ne pas laisser faire n’importe quoi,
            il a part exemple fait enlever le ciment qui avait été mis pour réparer les dégâts,
            avec raison, puisque ce ciment empêchait au calcaire de « respirer » et faisait encore plus de mal,
            c’est ce que l’on peut voir sur le film proposé sur arte si tu as eu le temps de le visionner.
            il dure une heure mais vaut vraiment la peine.


          • olivier cabanel olivier cabanel 28 janvier 2011 17:01

            pyralène
            merci aussi pour le lien concernant le tunnel découvert sour Giseh
            on est pas au bout de nos surprises !
             smiley


          • olivier cabanel olivier cabanel 28 janvier 2011 17:08

            jluc,
            j’avais rédigé un article sur le sujet,
            ce scientifique s’appelle joseph Davidovits,
            j’ai même son mémoire sur le sujet,
            passionnant.
            voila le lien pour découvrir l’article
            http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/etonnant/article/la-legende-des-pyramides-29273
            les pierres apparentes des pyramides seraient un « béton polymère »
            à lire attentivement, c’est loin d’être une plaisanterie.
             smiley


          • Pyrathome pyralene 28 janvier 2011 17:12

            ou j’ai aussi lu sur Hawass des témoignages assez méchants,
            il a tout de même le mérite de ne pas laisser faire n’importe quoi,

            Ça, c’est son boulot heureusement ! mais dans un but bien précis, celui d’avoir la primeur des découvertes.....et il semblerait que la rétention d’information soit son fort....
            Un autre lien et les visions d’Edgar Cayce....du pur soucoupisme ! mais à prendre connaissance quand-même.....tout ça reste à démontrer, évidemment....


          • L'enfoiré L’enfoiré 28 janvier 2011 17:23

            Pyralène,
             Hawass a mon âge. Il le sait. Il sait qu’on a dit de lui qu’il faisait du « one man show ». Mais c’est un passionné. La passion ne s’enseigne pas. Il sait que la suite est assurée par de jeunes égyptiens qui ne seront plus au service des étrangers, mais en partenaires, cette fois.
             L’Egypte fait partie du patrimoine de l’humanité. 
             


          • olivier cabanel olivier cabanel 28 janvier 2011 17:24

            pyralène
            oui,
            et même si Lehner n’a pas trouvé les manuscrits dont Cayce parlait, çà ne prouve en rien qu’ils n’y sont pas...
            n’est-ce pas ?!
             smiley


          • Pyrathome pyralene 28 janvier 2011 18:39

            L’enfoiré,
             Bien sûr que tous les égyptologues sont des passionnés, il ne peut en être autrement.....vu la longue formation et les difficultés pour y arriver, mais cela n’empêche pas la déliquescence de certains qui voudraient s’attribuer exclusivement la paternité des trouvailles et qui règne en maitre absolu sur le site de Gizeh.....


          • L'enfoiré L’enfoiré 28 janvier 2011 18:50

            Pyralène,

             Hawass est « presque un copain » de Moubarrak.
             Il le voyait très souvent.
             Vu la crise actuelle, il y a des choses qui vont peut-être changer...
             A ton avis ?
              smiley


          • Pyrathome pyralene 28 janvier 2011 19:19

            C’est en train de bouger, certes.....mais ce que j’ai peur, c’est que certaines découvertes faites à Gizeh, ne soient pas publiées parce que pas en conformité avec le dogme, si tu vois ce que je veux dire !!.....


          • L'enfoiré L’enfoiré 28 janvier 2011 19:58

            Yes, Sir.
            Je ne peux le dire en égyptien. Mais l’anglais sert toujours là-bas. smiley


          • LE CHAT LE CHAT 28 janvier 2011 14:45

            il serait encore beaucoup plus ancien , d’après certains !
            le sphinx est à lui seul une enigme ! smiley

            vivement que la delaurean soit au point qu’on ait la réponse !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès