• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Une onde de choc

Mercredi 13 décembre, 20:22. « Ils l’ont fait », « ils ont osé », ai-je lancé à mon épouse. En pleine émission sur la Une de la RTBF. Coupure et émission spéciale : la Flandre a fait sécession. La Belgique n’est plus.

Quand j’ai lancé ce cri, le Ils ne correspondait pas aux Flamands, mais à la RTBF elle-même.

J’avais été prévenu que quelque chose allait se passer. Une surprise devait arriver.

Ce fut une émission spéciale pour annoncer que la Flandre était devenue indépendante.

Mon épouse, comme 89% des téléspectateurs, y a cru à fond, car un tel événement est évoqué tous les jours à la télévision.

Une foule de conséquences donnaient le hoquet à celui qui regardait, médusé, cette situation nouvelle, que chacun redoute en tant que Belge.

Le moment était bien choisi. Une émission normale, le mercredi, « Questions à la Une », qui reprend toutes les histoires « dures » de l’actualité, celles qui font toujours réfléchir.

Tout est en place pour faire vrai.

Pendant une demi-heure, la période « rouge », première mention sous l’écran : « Ceci pourrait ne pas être une fiction ». Après un nouveau quart d’heure : « Ceci est une fiction ».

Enfin, la plupart des gens se rendent compte que le 1er avril est tombé en décembre.

Les conversations ont certainement été très difficiles durant le reste de la soirée.

Une nuit de réflexion, une nuit de fiction en cauchemar éveillé.

21 000 SMS et 4000 appels téléphoniques. Un numéro spécial.

Les adjectifs ont été nombreux, honteux, irresponsable, excellent, ou le cri bravo, voilà pour les réactions extrêmes.

Blague de mauvais goût. Peut-on rire de tout ? Un mauvais dosage, avec la longueur d’un début sans avertissement ?

La sauce a bien pris. Cela devait secouer les esprits. C’était le but.

L’objectif était de transformer un débat théorique en débat sur une réalité possible. La fiction a toujours donné la meilleure façon de faire réfléchir.

Le choc a été révélateur et les prises de positions étaient obligatoires.

Electrochoc bénéfique. La provocation n’est-elle pas la manière de faire réfléchir ?

La déontologie du service public a-t-elle été trahie ?

Le téléphone à la disposition des téléspectateurs était là comme balise pour l’émotionnel.

Le « gag » doit maintenant remplir sa fonction et générer cette réflexion salutaire sur les institutions, que nous aimons au fond de nous, Belges.

Nous devons toujours nous rappeler que nous vivons bien en Belgique. Le ronron n’apporte jamais la réaction nécessaire à la réflexion. Nous devons parfois être réveillés.

De mon côté, j’avais pris les devants. J’avais répondu à l’enquête sur Internet pour fixer notre état d’esprit sur la Belgique. Le huitième épisode de l’émission présentée par Annie Cordy, « Moi, Belgique », était dans la boîte. Si vous voulez y jeter un coup d’oeil, le voici : « La Belle gicle ».

C’est long, intimiste, ça ne devait donc prendre place sur AgoraVox. Mais ce n’est qu’une opinion personnelle.

Nous avons encore beaucoup de beaux jours devant nous, mais il faut en connaître les conditions.

L’enfoiré


Moyenne des avis sur cet article :  4.28/5   (122 votes)




Réagissez à l'article

70 réactions à cet article    


  • Fred (---.---.64.1) 15 décembre 2006 10:12

    Je comprends l’interêt de lancer vraiment le débat, d’obliger les gens à prendre position mais je trouve le procédé un peu limite. Manifestement toute la rédaction était associé et toute avait été fait pour rendre cela vraiment réaliste. Je trouve le précédent un peu dangereux, imaginons un canular du même genre sur l’holocauste nucléaire ou le terrorisme de masse, bonjour la panique. Je crois que les médias sont déja suffisament en perte de crédibilité pour ne pas se lancer dans des choses de ce genre.


    • L'enfoiré L’enfoiré 15 décembre 2006 10:48

      @Fred, Je viens d’apprendre ce matin, qu’il y a eu un précédent dans un pays de l’est. (je ne me souviens plus lequel) Pour « tester » la population au sujet du nucléaire, ils ont lancé qu’un gros incident s’était passé du côté de la centrale. Est-ce jouer avec le feu ? Dans ce cas, je pourrais dire un peu. Parce que c’était lancé les gens (même âgés) sur les chemins de l’« exode » de leur home. Dans ce cas des exercises peuvent être considérés comme suffisants. Mais est-ce réellement suffisant ?


    • (---.---.101.8) 15 décembre 2006 10:49

      Oui mais dans le cas présent les différends sont suffisamment *minces* pour que pareille émission ne déclenche pas d’émeutes. Seul qqs mois de débats nous dirons si cette farce a eu un réel effet .. Après .. la présentation sous forme de blague peut choquer c’est sur, mais pouvoir rire de ce genre de choses permet aussi de relativiser et d’aérer le débat ^^


    • Fred (---.---.64.1) 15 décembre 2006 11:06

      Je suis super partagé. Pour le cas très précis du canular belge, comme souligné ci dessus, il n’y a pas matière à émeutes donc ce n’est pas forcément dramatique. Le second exemple que vous donnez m’inquiètent déja un peu plus même si là encore je comprends votre interrogation sur l’avantage de cette « exercice » grandeur nature. Si ce genre de méthode reste très (très très) exceptionnel, pourquoi pas mais s’il se généralise cela peut devenir dangereux. Déja parce qu’à crier au loup (j’ai plus l’aphorime exact) le jour où un vrai incident arrivera les gens resteront dans leur canapé (typiquement le cas de cet « exercice » en europe de l’est), ensuite, comme je l’ai dit pour des soucis de crédibilité de la presse (on ne sait déja plus quoi croire de ce qu’on voit). Bref, idée sans doute interressante mais à manier avec beaucoup, beaucoup de précautions.


    • Fred (---.---.64.1) 15 décembre 2006 11:11

      Finalement le commentaire que fait Liberté plus bas est sans doute ce que l’on pourrait retirer de plus bénéfique de ce genre d’exercice.


    • T.B. T.B. 15 décembre 2006 12:47

      Je rejoins un peu Fred dans son premier commentaire. La façon dont l’auteur aborde le fond du problème est révélateur : pour lui seule la possibilité d’une séparation géopolitique éventuelle de la Belgique est retenue. Mais le problème de fond n’est pas là ... !!! Le problème est que les médias peuvent manipuler (manipolluer) l’opinion à tout instant. Ici les medias ont fait volontairement trop fort, manière de dire ensuite « ha, ouf, retour à la vraie information ! ».

      C’est du cynisme , un de plus. Il n’y a pas de vraie information, tout est déjà faussé, volontairement tronqué, truqué, orienté, tous les jours. 365 jours par an de 1er avril aussi sinistres les uns que les autres. Il est là le problème de fond et il est dommage que l’auteur ne l’ait pas présenté sous cet angle.


    • Depi Depi 15 décembre 2006 10:21

      Dans la lignée d’Orson Welles et de l’invasion des Martiens..

      J’ai trouvé l’idée très bonne surtout que je suis liée à la Belgique de part ma copine bruxelloise. Cela aura au moins le mérite de lancer un débat qui, au mieux, piétine et, au pire, n’est abordé que ponctuellement pour laisser planer une menace.

      Bien sur, le procédé peut choquer mais apparemment cet événement a été préparé pendant deux ans et on ne peut que les féliciter pour ce travail.. Et cette réussite !

      Cela a fait réagir les hommes politiques, il faut voir s’il trouve mieux à faire que prendre le directeur de la chaîne publique comme bouc-émissaire..


      • Antoine Diederick « the Contrarian » from Brussels. (---.---.222.124) 15 décembre 2006 11:52

        Nous allons voir si certains réclameront des têtes, celle de l’administrateur général peut-être ?

        Si jamais des sanctions (politiques) devaient être prises, cela montrerait bien que la classe politique a « comme un petit problème » pour appréhender et communiquer autour d’une question citoyenne très importante.


      • L'enfoiré L’enfoiré 15 décembre 2006 12:09

        @Antoine,

        Certains journaux, l’ont fait avec un autre canular, une photo de l’administrateur avec la mention « Viré ». La RTBF a réagi pour le dénier. Je crois qu’il a encore de beaux jours à la RTBF dans l’esprit de beaucoup de Belge. smiley


      • demraph (---.---.196.74) 15 décembre 2006 10:51

        Bonjour,

        Je trouve que c’est une bonne chose. Je suis triste de voir l’état de ce pays voisin (j’habite lille) que j’affectionne au point d’en avoir un nom à consonance flamande.

        La où je suis déçu c’est que personne n’a pensé à zapper sur les autres chaînes (RTL TVI, France 2...) ne serait-ce que pour confirmer l’info.

        Je souhaiterai d’ailleur que cela soit diffusé en France si possible.

        Je pense que maintenant, les wallons et les flamands doivent discuter (malheureusement en Français, vue le nombre de néerlandophone) pour retrouver de la sérénité.

        Bien à vous

        Raphaël


        • Antoine Diederick « the Contrarian » from Brussels. (---.---.222.124) 15 décembre 2006 11:39

          ben oui, j’ai zappé pour voir ce qu’en disaient les autres chaînes et bien sûr , rien et donc après 10 minutes d’éffarements , je compris que j’étais face à un docu-fiction.

          J’ai suivi le mme parcours émotionnel que celui de bien d’autre de mes compatriotes :

          Phase 1 : Ces cons, ils l’ont fait ! Phase 2 : Il y a quelque chose qui va pas, je zappe et vérifie. Phase 3 : Je râle et je pense :« Pas trop déontologique ce stuff » Phase 4 : Ok, je vais essayer de comprendre. Phase 5 : Je suis l’émission. Phase 6 : Ben oui, il faut bien dire que l’opinion belge a besoin d’être réveillée. Phase 7 : Bon, on verra demain, les réactions.

          Le lendemain,

          Phase 8 : A voir la gueule des politiques, c’est un fameux pavé ds la mare. Ils vont devoir adapter leurs discours lénifiants et leurs considérations médiatiques vides qui ne font qu’éffleurer les questions de fond, style :« Tout va bien Madame la Marquise ».

          Phase 9 : Fini de rire. Il n’y a pas assez de débat de société sur les questions de fond en Belgique, nous sommes endormis. Alors, malgré ce journalisme audacieux et très criticable, oui, pourquoi pas créer une manière de dire fortement les choses qui concernent tous les citoyens tant francophones que flamands.

          Vive la Belgique !


        • akadeniz (---.---.150.131) 16 décembre 2006 10:55

          Bien sûr que nous avons zappé !! mais, pas comme vous le suggérez sur des chaînes étrangères qui pouvaient ne pas interrompre leurs programmes à la minute, mais, très logiquement sur les chaînes flamandes. Le problème n’était pas de croire ou pas à l’évenement, la réussite était de dire tout haut ce que prévoient les flamands. Le parrallèle avec l’éclatement de la Yougoslavie, contraire au droit internationnal dans la forme, mais admise par tous n’est pas rassurant pour l’avenir de la Belgique. Il y a un précédent juridique. Pourquoi, dès lors, respecter les procédures ?


        • Liberté (---.---.228.10) 15 décembre 2006 11:05

          Une très bonne analyse içi : http://bulles.agora.eu.org/20061213_hoax_rtbf.html


          • Liberte (---.---.228.10) 15 décembre 2006 11:07

            Pour les paresseux du clic, voiçi une des conclusions de l’article :

            « Si tous ceux qui se sont laissés berner ce soir pouvaient prendre conscience du fait qu’on les abuse si facilement, pouvaient réaliser à quelle point leur passivité devant l’information est devenue dangereuse, et développer en conséquence quelques défenses critiques face au contenu médiatique qu’ils absorbent, s’ils pouvaient commencer à recouper l’information, à ne pas prendre pour argent comptant tout ce que dit la télévison, l’acquis serait tout simplement énorme. »


          • Antoine Diederick « the Contrarian » from Brussels. (---.---.222.124) 15 décembre 2006 11:26

            oui....car les médias définissent en partie le réel...bref nos représentations. Ils sont, les médias très prédictifs...


          • Bill Bill 15 décembre 2006 11:14

            Il n’y a pas de fumée sans feu ! Si la sauce a si bien pris, c’est que l’idée flotte dans l’air et qu’elle peut très bien se réaliser ! J’ai déjà entendu les Flamands prôner leur séparation, mais aussi des Wallons parler de rejoindre la France... !

            Amis Belges, j’en profite pour vous dire que je vous aime !

            Bill, un Français.


            • LE CHAT LE CHAT 15 décembre 2006 12:07

              Je suis tout à fait d’accord avec mon ami Bill ,si ce canular a si bien fonctionné , c’est qu’il était des plus crédibles .La Belgique est un état artificiel avec de fortes indentités régionales et si séparation il doit y avoir ,je vous souhaite qu’elle soit de « velours » . je suis moi même plus chtimi que français et me sens très proche de vous.

              flamands , wallons , je vous aime aussi , que vous soyez unis ou divorcés


            • L'enfoiré L’enfoiré 15 décembre 2006 12:15

              @Le Chat,

              Tu as tout à fait raison. J’ai eu le temps de penser au problème depuis un mois. J’ai répondu à l’enquête qui était lancé après les documentaires « Moi, Belgique » présenté par Annie Cordy. J’étais prévenu que quelque chose d’exceptionnel allait se passer le soir. La déduction était simple : « on n’annonce pas ce genre d’événément des heures à l’avance ». Le parfum était dans l’air. Pendant ce mois, j’ai écrit un véritable 8ème épisode sur mon site. Allez le lire, il n’y a pas que du fun. Je l’ai étendu, extrapolé avec des réalités très hors fiction. A+


            • zen (---.---.249.233) 16 décembre 2006 17:43

              @Le Chat

              Tiens,t’es d’min coin,ti. Vive l’Artois libre et le Leffe !


            • Artefact (---.---.132.42) 17 décembre 2006 11:49

              Sans oublier la 3 monts, la Choulette, la Goudale, la queue de Charrue, la Chimay, la Watou, la Corsendonck, la Hoegarden, la Duvel, la Grain d’Orge, la... Y’en a trop. Merci à vous, voisins Belges de porter haut cette tradition !

              Un Ch’ti Lillois...

              Tiens : je ne sais pas si on peut ? Lien vers un site marchand mais rigolo qui parle de la région (je me permet, j’ai pas d’actions dedans) http://www.legallodrome.com/


            • Bigoudi (---.---.74.130) 15 décembre 2006 11:28

              Etant moi-même originaire d’un petit pays aux dimensions comparables à la Belgique, du centre de l’Europe, où cohabitent quatre communautés linguistiques (je vous laisse deviner lequel), je suis particulièrement sensible aux débats communautaires qui animent (pour ne pas dire dominent) l’actualité de la Belgique, mon pays d’adoption depuis un peu plus d’un an.

              L’émission de la RTBF, je l’ai attrappée en plein vol. Après le premier effet de surprise, notre réflexe (à mon compagnon -belge- et moi-même) a été de zapper sur les autres chaînes : RTL-TVI, VRT... que disent-elles ? Quelques minutes ont donc suffi pour comprendre qu’il ne s’agissait « que » d’une fiction. Il faut toujours vérifier les informations que l’on reçoit sur différentes sources afin de se forger sa propre opinion sur un sujet. Voilà donc pour la forme.

              Je salue le courage de la RTBF à tous les niveaux, direction, programmation, et journalistes impliqués, pour le courage dont ils ont fait preuve en diffusant une émission préparée ainsi. Le sujet communautaire est omniprésent dans le quotidien politico-médiatique de la Belgique, mais il reste quelque chose de vaguement théorique, surtout pour un observateur extérieur. J’ai bien aimé la combinaison spéciale de documentaire, fiction, et même comédie (le coup du tram qui s’arrête à la frontière nous a fait beaucoup rire !). Je pense qu’ils ont su relancer le débat, et que dans le futur, lorsqu’on abordera la question communautaire, on se souviendra de ce 13 décembre mémorable.

              Je regrette tout simplement la frilosité des instances politiques d’avoir condamné de manière si véhémente cette initiative pourtant très louable ! Je me demande d’ailleurs s’ils sont vraiment sur la même longueur d’onde que leurs électeurs ... car à entendre autour de moi, mes amis et collègues belges ont tous apprécié l’émission et salué le courage de ses auteurs.

              Bravo la RTBF.


              • (---.---.30.103) 15 décembre 2006 11:29

                Bonjour, je suis impressionné par le courage de vos journalistes !! bravo c’est comme cela que l’on imagine la vraie démocratie, sans scrupules à choquer les gens pour leur faire prendre conscience des choses. Un exemple à méditer pour tout nos pisse-froids médiatiques !!


                • Nicolas Proix 15 décembre 2006 11:43

                  Ccomme je le disais à un amis bruxellois hier : certes, c’était un poisson d’avril de décembre, mais le contexte s’y prêtait. Et je ne suis pas sûr que l’idée soit hors de propos. Au moins les journalistes de la RTBF savent allumer un contre-feu.

                  Je ne suis pas sûr que celui-ci sera suffisant pour désamorcer un véritable mouvement sécessioniste, mais, au moins, pour quelques années, l’émission de mercredi rendrait ridicule toute véritable tentative dans ce sens. Lui donnerait un goût de réchauffé et de caricature de la caricature. Ce qui est un comble.

                  Pour ça, je dois avouer que c’est bien joué. Et je crois que nous n’avons malheureusement pas en France de media télévisuel capable d’une telle analyse politique, et d’une telle analyse de la psychologie du téléspectateur-électeur. Tout juste les gros sabots de Canal+ le 21 avril au soir.

                  Bravo la RTBF !


                  • Marceau (---.---.31.32) 15 décembre 2006 11:52

                    Ouf, j’ai eu peur, merci d’en parler. Mis à part la forme qui m’a profondeément réjoui, (quelle pusilanimité des critiques !) et le fait qu’on ne rique pas en France de nous faire un coup pareil - nos médias sont tenues fermement sous contrôle - reste le fond :

                    J’ai trouvé peu de renseignements sur les causes de ce conflit entre flamands et wallons, et qu’on ne vienne pas me raconter qu’il s’agit uniquement d’une affaire de langue. Je pense plutôt qu’il s’agit d’une affaire de gros sous.

                    Cela est-il envisageable ?

                    Qu’en pensent les flamands , (je ne parle pas des extremistes) ?

                    Nos institutions européennes se retrouveraient dans quelle situation ? (je ne comprends rien au statut de Bruxelles)

                    Et enfin, le plus important, comment pourraient s’en sortir les wallons ?


                    • L'enfoiré L’enfoiré 15 décembre 2006 12:23

                      @Marceau,

                      Cette histoire ne date d’hier. Souvenez-vous de mon « Un t’aime, moi non plus, une fois » sur mon site, traduit sur Agoravox par « Scission de la Belgique » (je le met pour rappel en URL). Discussion entre parlementaire et hommes politiques à la base, bien gentils, suivi de mon interprétation. Pas beaucoup de vague, tout le monde, il est gentil. A+


                    • louis mandrin (---.---.36.85) 15 décembre 2006 12:23

                      haaaa ben ça a été le bazar outre quiévin, des amis wallons m’ont téléphoné pour réclamer l’asile politique et le rattachement de la province de luxembourg à la france...le pays de Gaume est tout retourné de cette histoire, ils ont vite rentré les patates et fermé les portes.

                      Les flamands sont tous sortis dans les rues pour clamer leur joie...Gotverdam !!! pour un bazar, ça a été un sacré bazar...

                      Je n’ose imaginer la tête du Roi et du chef du gouvernement belge d’entendre cela en direct à la télé, comme l’annonce d’une catastrophe, mais après le 11 septembre et le world trade center détruit par deux avions de ligne, on est prêt à tout entendre, même l’invraisemblable... je suppose que les réactions disciplinaires vont être à la hauteur de la surprise, et même si cela a pour effet de relancer un débat de fond sur l’avenir de la Belgique, et le gommage des rivalités et du racisme entre flamands et wallons, les journalistes ont démontré qu’un outil média comme celui-là peut être un outil idéal de manipulation des masses...ils auraient tout aussi bien pu annoncer que les frites ne sont plus faites au blanc de boeuf dans la plus fameuse friterie de Bruxelles, pas loin du quartier du Parlement européen...

                      Quel bazar, ça ne saurait le faire....une fois


                      • Bill Bill 15 décembre 2006 12:50

                        Quoi ! Les frites avec autre chose que du blanc de boeuf ? Ah non ! Ca ce n’est pas pensable, trop gros ! Même le petit parisien que je suis râle de ne pas trouver dans son supermarché ce qu’il faut pour faire des frites correctes !!! smiley

                        bien à vous

                        Bill


                      • L'enfoiré L’enfoiré 15 décembre 2006 12:51

                        @Louis,

                        Le « bazar », c’est surtout de penser à désolidariser une Belgique, dans ce que j’appelle « des rêveries de grandeurs en miniature ». Si des têtes doivent tomber, je crois qu’un référendum serait la meilleure manière de le décider. Mais, il faudra attendre un peu après le moment de « grande chaleur » hivernal. Des frites, mais c’est bien sûr, voilà un beau sujet pour un prochain blog. Merci. A+


                      • LE CHAT LE CHAT 15 décembre 2006 13:50

                        oui , avec une tripel grimbergen pour les flamands et une abbaye de chimay pour les wallons !

                        vive la gastronomie belge !


                      • Bob Marone (---.---.138.152) 16 décembre 2006 10:35

                        La province du Luxembourg ne veut pas se rattacher à la France, mais au Duché du Luxembourg


                      • indépendance tag (---.---.0.57) 15 décembre 2006 12:34

                        La propagande et manipulation affective moraliste et démago, est une spécialité française qui explique le déclin accéléré de l’hexagone.

                        La Wallonie francophone, par sa réaction infantile à ce test à double tranchant, montre ses tares et son appartenance à cette exception culturelle française suffisante et condescendante, de plus en plus moquée et méprisée de par le monde.

                        Les Flamands ont pu voir le fossé qui les séparent de la médiocrité entretenue de la communauté Wallone et de ses institutions inertes en proie au feu de la corruption permanente (scandales à répétition).

                        Nul doute que cette dernière farce qui ne fait rire que les bobos et les idiots médiatiques de ce côté-ci de la frontière, est la goutte d’eau qui va désolidariser définitivement la Flandre d’essence nordique (donc plus rigoureuse, travailleuse et démocratique), de son fardeau wallon d’essence gauloise lobotomisée par la politique de l’abrutissement vulgaire et de l’assistanat irresponsable à la Française.

                        D’une manière générale et toutes communautés confondues, on assiste à un éclatement inéluctable, un divorce entre groupes qui vont de l’avant, et ceux qui piétinent ou rétrogradent.

                        Rien de plus normal que de se libérer de ses boulets pour vivre sa vie.

                        Pour ceux qui auraient le courage de se détacher (après les pays de l’est, l’Italie du Nord, la Catalogne, le Pays Basque, l’Ecosse, ... ?), il y a l’Europe comme parachute jetable.

                        Le temps des litanies chrétiennes « c’est pas bien, c’est pas beau de détester ou d’abandonner sa famille, ses origines », est révolu.

                        Seuls les politicards parvenus et leurs parrains businessman milliardaires ont intérêts à conserver l’opacité et la léthargie des grands ensembles en l’état, à l’instar des grands propriétaires terriens et leurs élevages en batterie rachitiques.

                        Un système plus morcelé à l’image des provinces autonomes ou des landers, est aussi un système plus humain, plus souple, plus apte au renouvellement, au contrôle et à la sanction des dérapages et des abus, en un mot plus sain, et plus pérenne dans le cadre d’une coopération offensive et défensive, armée et économique.

                        La Wallonie, nouveau département français !? : que du bénef pour la sécu et la mediamétrie !


                        • L'enfoiré L’enfoiré 15 décembre 2006 12:45

                          @Independance tag,

                          Je vois la provenance de votre message. Encore une fois allez sur mon site. « la Belle gicle », une fiction avec pied à terre du 1er janvier 2031, c’est pas vraiment du bidon. smiley


                        • Bill Bill 15 décembre 2006 12:58

                          @ l’enfoiré et indépendance tag

                          Ceci dit, c’est vrai que si en France je ne suis pas pour le morcellement de notre pays, force est de constater qu’aux temps anciens, les provinces avaient une certaine autonomie et ce n’était surement pas plus mal ! Je comprends que les Bretons et les Chti’mi et les Normands et les Corses et les Alsaciens et les Occitans etc, etc... (pardon pour tous ceux que j’ai oublié) souhaitent garder leurs particularités régionales, et puis j’aime tous les coins de France, mais je n’imagine pas la France ainsi démembrée, je ne crois pas non plus que ce soit la solution ni pour les uns ni pour les autres ! Mais il faut aussi dire que l’état et l’ Euroland sont bien loin des préoccupations réelles de nos pays (là pays pour les provinces aussi...).

                          Bill


                        • L'enfoiré L’enfoiré 15 décembre 2006 13:27

                          @Bill,

                          Les frontières des états ont très rarement été décidée et dessiné par la volonté des gens ou par les desseins de la nature par une rivière qui séparait tout naturellement. Il suffit de regarder une carte pour s’en rendre compte. La Belgique par exemple quand on regarde les enclaves au Nord (d’Antwerpen-Anvers) et au Sud (Givet - Couvin). La politique s’y est mêlée. Les uns et les autres voulaient des têtes de pont pour se préparer à intervenir plus facilement au cas où les « indépendantistes de 1830 » avaient des envies pas trop en odeur de sainteté. La politique, à nouveau, s’en mêle et pose ses gallons pour placer des hommes à la tête de x Etats indépendants. La population a très certainement des spécificités qu’elle veut implanter. Les divorces aujourd’hui, sont monnaie courantes dans les couples. On se sépare pour un oui ou pour un non. A l’autre bout on veut créer un bloc, une Europe Unie. Bizarre, vous avez dit bizarre. Comme c’est étrange. A+


                        • Bill Bill 15 décembre 2006 13:44

                          D’accord avec vous l’Enfoiré

                          C’est pour ça que le système des rois avec les provinces quasi indépendantes mais liés en même temps ma parait être un système tout à fait correct, d’autant que ces régions que j’aime gardent leurs spécificités... Mais revenir sur la passé c’est pas facile !

                          Et puis je vais vous dire : quand l’Euroland honni viendra remettre en question le blanc de boeuf pour les frites, je vous rejoints, Chti et Wallons sur les barricades ! NO PASARAN... !

                          Bill


                        • LE CHAT LE CHAT 15 décembre 2006 13:58

                          merci Bill , vive le nord-pasdecalais ( je prefererais flandres-artois-hainaut)libre ! avec des euros representant les beffrois et les géants !

                          plus raisonnablement des vraies régions avec plus d’autonomie et de moyens ......


                        • demraph (---.---.196.74) 15 décembre 2006 14:03

                          « La Wallonie, nouveau département français !? : que du bénef pour la sécu et la mediamétrie ! » Non, on leur donne le Valenciennois et le Maubeugois... pour qu’ils forment leur tiers-monde... lol

                          Plus sérieusement, le pouvoir décentralisé peut être une bonne chose dans certains domaine, mais venant d’une région riche pour être allé habiter dans une région pauvre, je ne suis pas convaincu d’une trop grande indépendance. Je pense ici à l’éducation par exemple


                        • Bill Bill 15 décembre 2006 14:10

                          Tout à fait d’accord avec toi mon gentil félin ! Surtout lorsque l’Etat Français fait n’importe quoi avec le paysage smiley ils sont en train de nous foutre notre pays en l’air ces cons ! Je suis vraiment furieux et je ne rigole pas ! Je suis très attaché à notre pays et aussi à ces régions. Ce ne sont que des voyous, ils n’aiment ni notre pays ni nos traditions ! Sais tu qu’il va être possible de faire le vin en mettant des copeaux de chêne contrairement à la tradition et au bon sens ? Les vins auront auront bientôt tous le même gout. Je suis scandalisé !

                          Bill


                        • LE CHAT LE CHAT 15 décembre 2006 14:14

                          D’accord avec toi demraph , avec des cours de picard dans le texte pour les chtimis et le picards

                          à l’larvoyure min tiot biloute !


                        • LE CHAT LE CHAT 15 décembre 2006 14:24

                          m’en parles pas Bill , si le sang de la terre ressemble aux infâmes breuvages vendus aux britishs dans les cash&carry à Calais , j’en ai déjà l’estomac au bord des lèvres ! le seul buvable vient d’afrique du sud , les descendants des hugenots français ayant maintenu la tradition !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès