• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Extraits d’ouvrages > A propos du « Mariage pour tous » et de l’égalitarisme

A propos du « Mariage pour tous » et de l’égalitarisme

A propos du "Mariage pour tous"

Le débat sur "le mariage pour tous" nous ramène inlassablement vers les points prophétiquement soulevés il y a fort longtemps par René Guénon dans ses deux ouvrages phares : "La crise du monde moderne" et "Le règne de la quantité et les signes des temps". Voici un extrait lumineux de ce dernier ouvrage, extrait dans lequel l'auteur met en exergue la tendance moderne à tout uniformiser, à tout amalgamer, de sorte que toute qualité disparaisse au profit d'une quantité.

L'autre aspect non négligeable de cette loi, est son caractère déviant, au sens qu'elle modifie, déforme et dévoit le mariage, institution sacrée, légitimation de l'union des énergies yin et yang d'un homme et d'une femme, en la réduisant à un simple contrat social. 

Ansi va le kali yuga.

Occitania

Le règne de la quantité et les signes des temps, Chapitre VII, L'uniformité contre l'unité

"La conclusion qui se dégage nettement de tout cela, c'est que l'uniformité, pour être possible, supposerait des êtres dépourvus de toutes qualités et réduits à n'être que de simples « unités » numériques ; et c'est aussi qu'une telle uniformité n'est jamais réalisable en fait, mais que tous les efforts faits pour la réaliser notamment dans le domaine humain, ne peuvent avoir pour résultat que de dépouiller plus ou moins complètement les êtres de leurs qualités propres, et ainsi de faire d'eux quelque chose qui ressemble autant qu'il est possible à de simples machines, car la machine, produit typique du monde moderne, est bien ce qui représente, au plus haut degré qu'on ait encore pu atteindre, la prédominance de la quantité sur la qualité.

C'est bien à cela que tendent, au point de vue proprement social, les conceptions « démocratiques » et « égalitaires », pour lesquelles tous les individus sont équivalents entre eux, ce qui entraîne cette supposition absurde que tous doivent être également aptes à n'importe quoi ; cette « égalité » est une chose dont la nature n'offre aucun exemple, pour les raisons mêmes que nous venons d'indiquer, puisqu'elle ne serait rien d'autre qu'une complète similitude entre les individus ; mais il est évident que, au nom de cette prétendue « égalité », qui est un des « idéaux » à rebours les plus chers au monde moderne, on rend effectivement les individus aussi semblables entre eux que la nature le permet, et cela tout d'abord en prétendant imposer à tous une éducation uniforme.

Il va de soi que, comme malgré tout on ne peut pas supprimer entièrement la différence des aptitudes, cette éducation ne donnera pas pour tous exactement les mêmes résultats ; mais il n'est pourtant que trop vrai que, si elle est incapable de donner à certains individus des qualités qu'ils n'ont pas, elle est par contre très susceptible d'étouffer chez les autres toutes les possiblités qui dépassent le niveau commun ; c'est ainsi le « nivellement » s'opère toujours par en bas, et d'ailleurs il ne peut pas s'opérer autrement, puisqu'il n'est lui-même qu'une expression de la tendance vers le bas, c'est-à-dire vers la quantité pure qui se situe plus bas que toute manifestation corporelle, non seulement au-dessous du degré occupé par les êtres vivants les plus rudimentaires, mais encore au-dessous de ce que nos contemporains sont convenus d'appeler la « matière brute », et qui pourtant, puisqu'il se manifeste aux sens, est encore loin d'être entièrement dénué de toute qualité."


Moyenne des avis sur cet article :  3.17/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • Rounga Roungalashinga 25 avril 2013 10:31

    On entends moins les gens gueuler quand il s’agit de misère, de mise à la rue, d’exploitation, d’esclavage moderne, etc, etc.

    Tu ne t’es jamais dit que la raison de cela, c’est que la misère ne se décrète pas avec un unique projet de loi, mais qu’elle est plutôt le résultat d’une mécanique globale qui agit sur le long terme ?
    Manifester contre le mariage gay, c’est manifester contre un changement d’une institution ancienn à laquelle beaucoup de gens sont attachés, et qui peut se faire d’un seul coup.
    Manifester contre la misère n’a pas de sens, c’est manifester contre les causes bien identifiées de la misère qui peut attirer l’attention du public et du pouvoir.
    Tu saisis la différence ?


  • Franckledrapeaurouge Franckledrapeaurouge 24 avril 2013 15:29

    Bonjour à tous, 


     Ce qui ce passe autour du mariage pour tous, 

    et tous simplement hallucinant. 

    Que l’ont soit pour ou contre, 

    nous assistons là à une manipulation des masses de la part des politiciens en place, 

    Autour d’un sujet clivant, afin de détourné notre attention des autres sujet important.

    Mais le but est aussi et surtout de nous diviser.

     Aujourd’hui, nombre de Français de tous bord politique, et de toutes confessions, 

    se rende compte que L’Europe nous mènent au chaos, 

    les exemples ne manque pas,

    Chypre, l’Espagne, le Portugal,

    l’Italie, la Grèce....... 


    En détournant notre attention, mais surtout en empêchant notre réunification, 

    Les politiques s’assure une voix doré vers la mise en coupe réglé de notre pays, 

    Et s’assure de futur profits mirobolant, car soyez en sur, 

    les financiers seront les remercier.

    Français et Française de tous bord politique, 

    de toutes origines et de toutes confessions,

     Ne tombé pas dans le panneau, l’heure est à la solidarité, 

    et à la lutte commune,

    Sinon nos enfants verrons leurs avenirs sacrifiés, 

    par ces politiciens « pas tous » corrompu.. 

    Unissons nous, arrêtons de nous laissé baladé, ouvrons les yeux, 

     Et changeons de politique,

    unissons nous pour une politique responsable 

    Et pour notre Grand Pays, la France. 

     Cordialement 

     Franck

    • pergolese 24 avril 2013 16:22

      Le « mariage pour tous » n’est ni plus ni moins que la normalisation d’une anomalie. Et je défie quiconque de me démontrer le contraire.


      • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 25 avril 2013 09:40

        LE COUPLE DE L’ ANNEE frigide la « barjot » et « collard le facho »


      • julius 1ER 24 avril 2013 17:53

        Même Guaino et Jacob de l’UMP ont voté pour le projet de loi alors qu’ils étaient des anti passionnés, paraît-il qu’ils se sont emmêlés les pinceaux sur leur clavier à l’assemblée, faut- il y voir la main de Dieu, affaire à suivre..............


        • Esprit Critique 24 avril 2013 18:40

          Le mariage civil n’avait rien de sacré, il était la traduction dans le code civil et d’autres , en dehors de toutes croyances, de ce phénomène biologique naturel qui fait qu’un male et une femelle dans l’espèce humaine comme dans des milliers d’autres vivent ensemble avec plus ou moins de bonheur pour se reproduire et élever leurs enfants.

          Je parle au passé, car avec cette loi , de n’est plus vrai, on a changé totalement la définition du mariage pour l’adapter aux problèmes rencontrés par « quelques-uns » dans leur vie communautaire.

          Ce texte est bâclé, vouloir traiter dans un même texte de situation fondamentalement et biologiquement différente est une hérésie, et malheureusement on va bien vite s’en apercevoir dés la mise en pratique.

          Il eut été beaucoup plus intelligent et sage de ne pas toucher aux textes existant, et de créer un code bis traitant des autres situation que celle du mariage, sans exclusives , avec des annexes , permettant de prendre en compte toutes les situations , les homos n’étant qu’un petit cas particulier.

          L’intérêt d’une telle procédure, encore possible tant que la loi n’est pas promulguée, serait de permettre une évolution et des améliorations et adaptations très facile,, sans bouleverser les situations des « unions » non concernées.

          C’est trop demander a cette majorité de député socialiste qui ne maitrise absolument pas ce que représente une loi, et toutes les conséquences pratique du droit, qui est un jeu de domino.

           


          • Axel de Saint Mauxe Axel de Saint Mauxe 24 avril 2013 22:12

            Voici un extrait qui se boit comme du petit lait...


            Merci.

            • paulau 15 mai 2013 10:03

              Mariage gay et violence. 

              Il existe une altérité sexuelle , fondement de la création de l’individu et de sa personnalité. 

              Les humains ne sont pas semblables dans leur identité , leur histoire , leurs goûts , leur religion.... . En particulier ils sont marqués par leur appartenance à l’un des deux sexes. 

              Tout cela structure leur personnalité. 

              Si l’on fait disparaître la différence dans les relations sociales, en particulier la différence sexuelle, qui s’exprime socialement et juridiquement par le mariage, cela veut dire que l’ on entraîne une frustration de l’expression de la personnalité, et que cette frustration débouchera un jour ou l’autre sur la violence afin de faire reconnaître son identité particulière contre l’uniformité sociale, faire reconnaître qu’être homme ou femme , ce n’est pas pareil et que cette différence est cruciale. 

              Avec le mariage gay être homme ou femme se serait pareil pour la société , puisqu’ avec ce mariage l’on peut marier un homme avec une femme mais également deux hommes entre eux ou deux femmes entre elles. 

              Il y a violence à vouloir confondre les sexes. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires