• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Extraits d’ouvrages > Compteurs Linky : risque économique, risques sanitaires, dérive (...)

Compteurs Linky : risque économique, risques sanitaires, dérive démocratique

ERDF, filiale à 100% d’EDF, devenue « Enedis », réalise actuellement la pose des compteurs électriques Linky, qui se substituent à vos anciens compteurs. Ces compteurs sont en fait des objets communicants, où les données passent par le courant domestique, qui symbolisent l’entrée de la galaxie ERDF/Enedis-EDF sur le marché des données numériques. Leur pose est « obligatoire » selon un certain nombre de brochures diffusées par Enedis aux abonnés, tandis que son Président finissait en février 2017, sous la pression, par avouer que ce n’était pas le cas (voir hyper lien en conclusion). Or, ces compteurs posent un triple problème : économique, sanitaire et démocratique. Explications.

Vers un échec économique

Linky, c’est 5 milliards d’euros, et certainement 7 ou 8. La Cour des Comptes écrit (Rapport annuel 2015, www.comptes.fr, Courdescomptes2015-ouverture-marché-electricite-concurrence.pdf) : …le succès du compteur Linky reste suspendu à des perspectives financières fragiles (la valeur actuelle nette du projet à l’échéance de 2034 ne serait que de 0,2 milliards d’euros pour un investissement de 5 milliards). Même appréciation de la Fédération nationale des collectivités concédantes et régies, qui pointe un dérapage vraisemblable des coûts de 2 à 3 milliards d’euros, aux impacts évidents sur la facture individuelle. La France n’a d’ailleurs jamais guère réussi ses grands projets industriels informatiques : échec du Plan calcul, du Minitel, par exemple. Pourquoi ? Difficulté pour un monopole de planifier une vision économique dans un environnement très mouvant, vision trop centralisée des réseaux héritée d’un autre temps, direction planificatrice, où domine l’ingénieur mais capable, par sa capacité de lobbying et les liens haute-administration/sociétés d’origine publique, d’inspirer la réglementation et d’en retarder l’adaptation. Par ailleurs, sur le marché général des données numériques, si le consommateur est déjà à la fibre ou au haut-débit hertzien, quel avantage retirerait-il d’un nouveau lien filaire ? L’industrie du transport des données est entrée dans l’ère des rendements décroissants. Ainsi, le Directeur général de la Fédération française des télécoms pointait dans le rapport annuel 2013 l’érosion des bénéfices de l’industrie des services mobiles donc, au-delà, de l’industrie des données auquel appartient tout objet connecté, donc Linky. Le risque d’échec économique est donc avéré, et ce dans une perspective globale ou EDF est déjà fragilisée et possède 100 % d’ERDF-Enedis.

 

Des risques sanitaires avérés

L’ANSES (https://www.anses.fr/fr) dans son avis de 2016 sur le compteur Linky ne conclut pas à sa non-dangerosité. C’est pire encore : elle, l’experte, conclut qu’elle ne sait pas. Le rayonnement des compteurs Linky, c’est-à-dire les fréquences qui s’ajouteront aux fréquences du courant domestique, entre dans le domaine des rayonnements électromagnétiques en général, à la différence qu’on ne peut pas éteindre Linky qui rayonnera dans toute la maison à des hyper-fréquences, alors qu’on peut éteindre son téléphone portable ou ne pas travailler sur son ordinateur.

Il faut donc voir comment les normes sanitaires ont été établies, puisque Enedis dit partout que le compteur est « dans la norme ». Il n'est guère facile de comprendre les normes de précaution de l'usage du téléphone mobile, et donc de tout objet connecté, donc de Linky. Pouvons-nous trouver, en ce qui concerne les téléphones portables, et donc les compteurs Linky, une analogie historique ? Dans le domaine de la chimie appliquée à l'alimentation (colorants, pesticides, conservateurs, emballages, etc.), nous connaissons ce que l'on appelle la Dose Journalière Acceptable, ou « DJA », c'est-à-dire la dose… de produits chimiques toxiques que nous pouvons ingérer chaque jour sans pour autant tomber malades, parce qu’il y aurait une quantité à partir de laquelle ils deviendraient des poisons. L’idée générale, c’est que « la dose fait le poison » : sous une limite, on peut consommer les toxiques. Vrai et faux. Marie-Dominique Robin, dans son film Notre poison quotidien, souligne que les perturbateurs endocriniens n'obéissent pas à cette règle de la DJA : ces perturbateurs, présents par exemple dans les plastiques de certains revêtements internes de boîtes de conserves, certains biberons, bouteilles en plastique, etc., agissent aussitôt qu'ils sont présents dans nos organismes en mimant l'effet de certaines hormones… En matière de téléphonie, ce qui pourrait s'apparenter à la Dose Journalière Quotidienne est le « Débit d'Absorption Spécifique , ou « DAS ». Le doute doit être de absolu si l'on sait que les DAS ne sont pas les mêmes aux Etats-Unis et en Europe : si, aux Etats-Unis, le DAS est de 1,6 W/kg sur le premier gramme de tissus humain exposé, il est à 2 W/kg en Europe sur les dix premiers grammes. Or, si l'énergie transmise par le rayonnement atteint 2,5 sur le premier gramme et 0,9 sur le dixième gramme, la moyenne n'est peut-être que de 1 W/g pour la norme européenne, ce qui n'empêchera nullement le premier gramme d'être sur-exposé à un rayonnement. En chiffrant le DAS à 1,6 W/kg sur le premier gramme seulement, les Etats-Unis (et le Canada) sont plus exigeants que l'Union Européenne. Linky est donc un cas emblématique ou un opérateur installe chez vous un objet, dans l’indifférence quant à ses conséquences sanitaires.

J’ajoute que le CIRC, Centre international de recherche sur le cancer, agence intergouvernementale créée par l’OMS siégeant à Lyon, classe Linky comme cancérogène problème, soit en catégorie 2B (catégorie 1 : cancérogène pour l'homme ; catégorie 2A : cancérogène probable pour l'homme ; catégorie 2B : cancérogène possible pour l'homme ; catégorie 3 : inclassable quant à sa cancérogénicité pour l'homme ; catégorie 4 : probablement non cancérogène pour l'homme). Monde où le probable est possible, le possible certain, enfin on ne sait plus.

Dans les milliers d’études qui existent sur le sujet, le rapport Bio-Initiatives est fondamental (http://www.bioinitiative.org/). Il est issu d’un collectif de scientifiques internationaux, un peu à l’image du climat. En 2007 (il a été republié en 2012), il passe en revue près de 2 000 études scientifiques, ce qui est considérable. Au moment du premier rapport Bio-initiative, le Parlement européen émet, le 4 septembre 2008, une résolution fondamentale sur l'évaluation à mi-parcours du plan d'action européen en matière d'environnement et santé 2004-2010 (www.europarl.europa.eu). Alinéa 21 de cette résolution : « [le Parlement est] vivement interpellé par le rapport de la commission internationale Bio-Initiative sur les champs électromagnétique, qui fait la synthèse de plus de 1 500 cas […] et relève dans ses conclusions les dangers sur la santé des émissions de type téléphonie mobile comme le téléphone portable, les émissions UMTS-WIFI-Wimax-Bluetooth et le téléphone à base fixe DECT [votre téléphone sans fil de la maison] » Alinéa 22, il constate « que les limites d'exposition aux champs électriques fixées pour le public sont obsolètes […] que ces limites ne tiennent évidemment pas compte de l'évolution des technologies de l'information et de la communication », et demande dans l'alinéa 23 au Conseil européen [instance de décision composée des ministres des Etats-membres de l'Union européenne, dont bien sûr du ministre français] de « fixer des valeurs limites d'exposition plus exigeantes ».

Et, naturellement, Linky qui n’existait que dans les limbes à l’époque est concerné au premier chef. Donc, d’un point de vue tant économique que sanitaire, la messe est dite : le compteur Linky est doublement néfaste. Troubles liés au Linky : problèmes de sommeil, effets sur la mémoire et l'apprentissage, effets sur l'ADN et les gènes, augmentation des cancers (ou accélération de cette augmentation) et pathologies cérébrales type Alzheimmer. Effets sur l'autisme, sur le développement cérébral des fœtus ; altération de l'ADN des spermatozoïdes.

 

Le problème démocratique

Dans notre pays, l’architecture des pouvoirs est chargée d’histoire. Quand la France s’est électrifiée, ce sont des syndicats de communes au niveau cantonal qui ont pris les investissements en charge, créant les syndicats d’électrification. Chaque maire y était présent, et chaque syndicat comportait son président et ses vice-présidents, indemnisés. Dans la pratique, c’était un ou deux fonctionnaires territoriaux qui se chargeaient du travail, consistant souvent à commander à un prestataire principal, sans mise en concurrence, ERDF-Enedis (et EDF avant), d’entretenir le réseau. Ensuite, le gouvernement conscient de la difficulté de gérer la chose au niveau cantonal et des surcoûts que cela représentait, a fondu ces syndicats en syndicats départementaux, lesquels ont longtemps prolongé ou prolongent encore des relations un peu coupables avec ERDF-Enedis, consistant toujours à ne pas avoir très envie de mettre les marchés proposés en vraie concurrence (comme cela a été parfois souligné par les Cours des comptes régionales et nationale). Il y a en outre deux autres problèmes :

– la méconnaissance fréquente des élus responsables des enjeux techniques et leurs liens anciens avec EDF puis ERDF-Enedis… et leur absentéisme (on se contente de toucher les indemnités) ;

– la difficulté, pour les abonnés, de faire valoir leurs préoccupations sanitaires. Les élus censés les représenter ne viennent qu’épisodiquement, surchargés qu’ils sont par le nombre de mandats qu’ils cumulent et le nombre d’organismes divers où leur présence est tout aussi souhaitée. Pour se débarrasser du problème Linky, le maire répond donc qu’il faut demander au syndicat départemental, lequel répond qu’il n’est pas propriétaire du réseau, renvoyant au maire lequel… dit que la commune n’est pas propriétaire du réseau, donc des compteurs. Bref, c’est ce qu’on appelle vulgairement le jeu de la patate chaude. Et, quand une commune refuse Linky, devinez un peu ce que fait Enedis : elle attaque la commune aux tribunaux. Enfin, épisodiquement, un préfet par ci et par là met en avant le fait qu’il a obligé ENedis a desinstaller un Linky (voir le communiqué de Next Up en Ille-et-Vilaine (Vwww.next-up.org), communiquant là-dessus tout en soutenant l’opérateur.

C’est pourquoi, à mon sens, Linky est emblématique d’un industriel monopolistique qui fait passer une innovation dans les nombreux trous d’un tissu très déchiré, celui de la démocratie nationale et locale, au mépris des risques sanitaires de l’usager considéré comme un sujet et non un citoyen.

 

En conclusion…

Vous pouvez refuser le compteur, le Président d’Enedis le dit lui-même (https://www.onsaitcequonveutquonsache.com/bonne-nouvelle-le-president-derdf-avoue-que-linky-nest-pas-obligatoire/?utm_campaign=shareaholic&utm_medium=email_this&utm_source=email
<cid :part1.D36CCBA8.AA4CD513@free.fr> ).

Si on tente de vous l’imposer néanmoins, procurez-vous le kit de refus du compteur Linky incluant la lettre de refus avec signification par huissier : https://stoplinkynonmerci.org. Pour télécharger le document, comprenant les procédures de refus avec lettres prêtes à l’envoi : http://doc.stoplinkynonmerci.org (Document n°100). Et voici trois adresses précieuses avec les liens : Priartem, 5 cours de la Ferme-Saint-Lazare, 75 010 Paris, tél. : 01 42 47 81 54, contact@priartem.fr ; Robin des toits 33 rue d’Amsterdam, 75008 Paris, tél. : 01 47 00 96 33 contact@robindestoits.org ; Next-Up.org, 13, rue Sadi-Carnot 26 400 Crest, http://www.next-up.org ; contact@next-up.org.

 

Pierre-Gilles Bellin

Auteur de Téléphone portable, compteur Linky : dangers

Editions Les Numériques Arca Minore, février 2017


Moyenne des avis sur cet article :  4.06/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 2 mars 17:59

    Les dizaines de millions de compteurs ont un coup énorme pour Enedis/Edf et pourtant ils assurent ne pas le répercuter sur les prix ; S’ils respectent cet engagement, on ne comprend pas l’intérêt pour eux.
    Evidemment, ils vont licencier les milliers d’employés qui relevaient les compteurs, mais il y en a déjà bien moins. A la campagne, en 4 ans personne n’est passé, je relève tout seul. Cette économie est sans rapport avec l’investissement.
    Alors ? Et bien, aucune entreprise ne dépense des milliards dans une très bonne raison. Et si elle n’est pas dans le profit, elle est ailleurs.

    Un compteur communicant, qui envoie des ondes dans nos appartements/maisons, permet de constater si on est à domicile, peut être de controler certains de nos appareils ... etc ... Pourquoi ? Je n’ai pas la réponse certaine et prouvable.

    Et celles qui pourraient me venir à l’esprit sont très négatives et tragiques pour nous tous.

    Ce qui est certain, c’est qu’il y a une très bonne raison, notamment pour l’Etat, à installer ce compteur chez nous.


    • Alren Alren 2 mars 18:20

      @Alpo47

      Ce qui est certain, c’est qu’il y a une très bonne raison, notamment pour l’Etat, à installer ce compteur chez nous.

      L’État hollandiste, comme le filloniste ou le macroniste est au service des intérêts privés.

      Le compteur Linky permettra d’imposer un intermédiaire privé entre EDF et le consommateur. Cet intermédiaire ne fera rien puisqu’il n’aura même pas à relever les compteurs mais il prélèvera une marge, sans rien faire.

      Personne ne pourra choisir de rester le client d’EDF qui n’aura plus le droit de vendre directement l’électricité qu’elle continuera à produire sauf à payer les propriétaires privés des barrages hydroélectriques construits avec l’argent public, que leur électricité soit consommée ou pas.

      Bien entendu l’intermédiaire privé, le parasite social, coupera l’électricité sans préavis au moindre retard de paiement ou en cas d’erreur.

      En cas de panne un réparateur local viendra quand il aura le temps étant rémunéré par la compagnie qui essaiera d’abord d’en rendre responsable le client captif. Donc des familles pourront rester une semaine ou plus sans électricité parce que le logiciel ou le matériel Linky aura eu une défaillance.

      Il va de soi que si JLM est élu, cette monstrueuse truanderie sera immédiatement bloquée.


    • Pere Plexe Pere Plexe 2 mars 19:26

      @Alpo
      Linky pose des problèmes dont il faut parler et débattre.

      Mais pourquoi reprendre les arguments fantaisistes concernant ses « mauvaises ondes » ?
      Ce faisant on décrédibilise un dossier qui mérite sans doute d’être mieux examiné. 

    • Alpo47 Alpo47 2 mars 20:16

      @Pere Plexe
      Vous donnez l’impression d’être une « pointure technique » et d’avoir toutes les réponses pour rassurer. Rassurez moi, vous travaillez bien pour EDF ?
      C’est comme les OGM, il y a ceux qui se méfient ou sont contre par précaution et ... ceux qui travaillent ou dépendent de MONSANTO.
      Moi, mon compteur fonctionne très bien et je ne vois pas ce que ce compteur va m’apporter. Ou plutôt , si ... Rien. Je ferais donc tout ce que je peux pour éviter de l’avoir chez moi.


    • Pere Plexe Pere Plexe 2 mars 19:02

      J’aime quand un auteur mets un lien ...qui infirme son propos !

      Concernant l’ANSE ces conclusions sont claires :

      « amènent l’Agence à conclure à une faible probabilité que l’exposition aux champs électromagnétiques émis par les compteurs communicants radioélectriques (gaz et eau) et les autres (électricité), dans la configuration de déploiement actuelle, engendre des effets sanitaires à court ou long terme »
      « les niveaux d’exposition au champ électromagnétique produit par le compteur lui-même, mais aussi par la communication CPL qui parcourt les câbles électriques, sont très inférieurs aux valeurs limites d’exposition réglementaires »

      Sinon Linky ne travaille pas à des fréquences classée « hyperfréquences » mais a 75 kHz pendant une seconde/jour.Pour comparaison une box Wifi émets beaucoup plus puissamment du 4 MHz souvent 24/24...
      Et pour le fameux rapport du CIRC il concerne les basses fréquences et en premier lieu le 50 Hz de nos foyers !

      • TSS 3 mars 10:33

        @Pere Plexe

        Je n’ai rien à faire de l’innocuité ou non des frequences !! ce que

        je ne veux pas c’est que des « co..ards »viennent espionner ce

         qui se passe chez moi .

         Car il ne faut pas se leurrer après le linky ,il y aura l’installation

         de puces RFID sur tout les appareils menager et ce sera

         la surveillance generalisée... !!


      • foufouille foufouille 3 mars 10:48

        @Pere Plexe
        un écolo qui lit de travers a toujours raison.


      • Pere Plexe Pere Plexe 3 mars 11:38

        @TSS
        C’est un autre débat, qui ne gagne surement pas à être amalgamer avec des foutaises pseudo techniques.


      • foufouille foufouille 3 mars 12:29

        @TSS
        ce que tu dis est faux. si un appareil comporte un module cpl, il est obligatoirement désactivé par défaut. il a besoin d’une identification réseau pour l’instant.


      • Odin Odin 3 mars 16:07

        @Pere Plexe

        « Pour comparaison une box Wifi émets beaucoup plus puissamment du 4 MHz souvent 24/24 »

        Les effets secondaires de ce compteur sont cachés comme ceux des médicaments des labos pharmaceutiques. Il faut une hécatombe sur un produit pour le supprimer des années plus tard.

        Libre à chacun de croire à l’innocuité d’un produit, vous serez le seul responsable, des années plus tard, s’il y a une nocivité.

        Donc, utilisez ce compteur, le Wifi pour votre box et une oreillette Bluetooth pour votre portable, c’est votre problème.

        Pour ma part, je refuserai ce compteur, ai déconnecté le Wifi de ma box pour utiliser que du filaire et la nuit mon portable est éteint. A chacun son choix. 


      • foufouille foufouille 3 mars 16:21

        @Odin
        tu penses que la ùise en veille émet des ondes ?


      • Pere Plexe Pere Plexe 3 mars 20:26
        @Odin
        « ...pour utiliser que du filaire »
        Ça tombe bien la technologie de Linky est purement filaire (CPL).

        Et compte tenu des intensités et durées l’incidence de ce compteur est nécessairement beaucoup moindre que le simple « courant » 220 V 50 Hz de votre domicile.

        Et votre ordinateur, par exemple, émet beaucoup plus que ne le fera jamais linky.
        Même bluethooth et wifi coupé.
        Idem pour vos ampoules basses consommation.



      • pemile pemile 3 mars 20:38

        @Odin "Libre à chacun de croire à l’innocuité d’un produit, vous serez le seul responsable, des années plus tard, s’il y a une nocivité."

        Le CPL est utilisé dans l’industrie depuis plus de 30 ans. (premier CPL en 1950 !)


      • TSS 4 mars 00:11

        @Pere Plexe

         Peut être que linky servira dans l’avenir à faire des tarifs différenciés

         selon l’utilisation et peut être que létat essaiera de recuperer la perte de

         taxe sur la voiture lambda en taxant les recharges de voitures electriques... !!


      • TSS 4 mars 00:16

        @foufouille

         La puce sera identifiée et activée au moment ou vous mettrez en marche ... !!

         


      • foufouille foufouille 4 mars 08:58

        @TSS
        non car tu as besoin d’une adresse IP.


      • CN46400 CN46400 3 mars 10:49

        Les arguments coût, santé, démocratie sont secondaires, voire tertiaires. Il s’agit, en fait, d’introduire d’autres fournisseurs qu’EdF dans les circuits électriques. Vous avez adoré la disparition de France-Télécom, et l’engraissement ultra rapide de quelques grandes fortunes, vous adorerez la disparition d’EdF et l’envolée de vos factures...


        • Pierre 3 mars 12:55

          Sur le plan sanitaire, difficile de se prononcer mais l’aspect financier présenté parait inexact en raison de l’absence de prise en considération des fraudes actuelles plus que multiples sur les compteurs anciens et là...


          • Pierre 4 mars 01:33

            @Pierre
            Ceux qui m’ont moinssé sont probablement ceux qui bidouillent leur compteur et donc qui doivent me rembourser leur consommation !


          • files_walQer files_walQer 3 mars 13:53

            Pour installer ce truc chez moi il faudra me passer sur le corps !


            • pemile pemile 3 mars 15:14

              @files_walQer

              Le problème c’est qu’il faudra accepter de payer 19€/mois pour le relevé « à pied » ! smiley


            • Odin Odin 3 mars 16:13

              @pemile

              Non, vous avez le relevé confiance EDF pour ne pas payer sur une estimation mais sur votre consommation réelle.

               https://www.fournisseurs-electricite.com/edf/releve-confiance


            • foufouille foufouille 3 mars 16:27

              @Odin
              il sera supprimer pour les paranos.


            • Odin Odin 3 mars 19:42

              @foufouille

              Non il restera optionnel, sauf pour les bénis oui oui qui bien sûr n’en voient pas l’utilité puisque lobotomisés. 


            • pemile pemile 3 mars 20:27

              @Odin "Non, vous avez le relevé confiance EDF pour ne pas payer sur une estimation mais sur votre consommation réelle« 

              Non, lisez le document que vous donnez en lien, le relevé de confiance ne concerne que 4 factures sur 6 et oblige toujours à avoir deux relevés par an par un technicien Enedis (il me semble que c’est au minimum un relevé par technicien obligatoire par an)

              Avec la généralisation du Linky, si votre relevé ne fait plus parti d’une »tournée« de relevé et demande un déplacement spécifique ils ont l’intention de »punir" par une facturation salée ce déplacement (19€/mois ça nous ferait la visite annuelle à 228€ ou deux visites à 114€ ?)


            • crottedebiqueetbonbonnoir 4 avril 03:53

              BONJOUR A TOUS, ICI SUD-OUEST. Ce Compteur s’implante sournoisement, pendant que vous êtes chez vos amis ou en vacance.

              Pas de lettre pour avertir de la pose, les camionnettes sont blanches, rien de marqué, pas de Logo ENEDIS, ils sévissent incognito comme des criminels. Car tout le MONDE LE SAIT ; les ONDES électro-magnétique sont CANCERIGENES (Centre International de Recherche sur le Cancer).

              Ne connaissez-vous personne décédé d’un CANCER DU PANCRéA suite A UNE PRESCRIPTION DE MEDICAMENTS ANTI-CHOLESTEROLLE ? Et bien même si, ne serait-ce que 5% de la population soumise à ce médoc, risque effectivement cette sale maladie, par principe de précaution, ce médicament ne devrait pas se trouver en pharmacie & devrait ne pas être homologué, POURTANT IL L’EST. Cela peut vous paraître inimaginable, comment croire qu’un médicament (anodin) puisse favoriser tel ou tel type de tumeur ? Allez chercher les Statines sur le Net, vous verrez bien.
              Comment croire aussi qu’un compteur électrique puisse fragiliser les défenses immunitaires de certains individus ? les ondes électro-magnétiques restent invisibles et ce n’est pas pour cela qu’elle n’ont aucune incidence sur nos organes, preuve à l’appui toutes les études indépendantes et scientifiques concernant ces ondes nouvelle génération, depuis la technologie portable, wifi, bluetooth, des scientifiques honnêtes posent un regard critique sur leur développement & leur accumulation vers un SMOG électro-magnétique avec en plus de la téléphonie mobile subie, les puces de nos cartes de crédit, 3 nouveaux compteurs Electr, Gaz, Eau. C’est quoi le prochain truc cancérigène qu’on va nous FORCER A SUBIR ENCORE ?
              PARCE QUE TOUT CE QUE CES CONS DE VAMPIRES ACCROS AU FRIC$$$ NOUS INVENTENT, C’EST DU CANCéRIGène, des insecticides tueur d’abeilles (ça fait 18 ans qu’ils nous gavent à s’obstiner à vendre CE POISON, de La DIOXINE dans le plastique QU’IL A PARTOUT DANS LA MER, des RADIO-ELEMENTS suite aux expériences & accidents nucléaires MONDIAUX. LA FIN DU MONDE EST DECIDEMENT BIEN ORGANISée.

               - Attends, si tu n’as pas d’assurance, tu es en infraction, et bien ENEDIS n’a pas le LINKY ASSURé, vérifiez, aucun assureur ne veut le couvrir car trop de risques sanitaires subsistes (SMOG électro-magnétique cancérigène selon les scientifiques du Centre International de Recherche sur le Cancer). Donc c’est le monde à l’envers, le Linky n’est pas assuré et c’est toi qui le refuse qui est dans l’illégalité. Malgré tout l’UNION Européènne a décidé de le généraliser grand chef du trou des CHIOTTES démocratique que le NOM. 
              Trop souvent LES DECISIONS POLITIQUES NE TIENNENT PAS COMPTE DES AVIS SCIENTIFIQUES, Cela risque au bout de 5 à 10 ans par fabriquer DE BELLES TUMEURS POUR NOS CORPS FRAGILES, certains s’adapterons quand d’autres SERONT SACRIFiés au nom de la technologie et du FRIC DIVIN, la tuerie à coup de CANCER a commencé depuis longtemps, voici la suite.

               Ce sont les maires qui décident, mais ils/elles peuvent subir des pressions de la part de leur préfet.

               D’ailleurs j’ai interpellé la maire d’« Xville » lors d’une réunion de quartier « rencontre de proximité », parce qu’elle a autorisé l’implantation générale du Linky à ENEDIS sans consulter sa population, alors qu’il subsiste trop d’incertitudes quant à son effet sur la santé et le reste. J’ai commencé par dire que j’avais été témoin de proches défunts disparus atteints par le cancer causé, selon les docteurs en oncologie, par des facteurs environnementaux, (très vague, pas + de précision) de suite interrompu par la maire me recadrant prétextant que j’utilisais la maladie comme un démagogue. Je ne vous dit pas comme il aurait fallu que je me cramponne au micro pour dire tout ce que j’avais sur le coeur.

               Cette réunion où on était plus enclin à parler de feuilles mortes jonchant le trottoirs, et autre déjections, de prostitution, (2 h), que de parler du Linky et de ses effets sanitaires m’a fait sentir comment le commun des mortels préfère nier la réalité et les inquiétudes que transportent les nouvelles-tehnologies si cela vient chambouler sa conception d’un monde « rassurant », c’est grave de se transformer en autruche.

               J’ai été hué par 150/200 personnes après en avoir parlé 30 secondes, (murmures de mécontentement). Faut pas dire que c’est cancérigène, ça détruit le rêve de certains retraités, qui étaient une majorité ce soir là), se croyant déjà au paradis, (tous les retraités ne le croient pas forcément, sans amalgame).

               Quand on cite à notre élu que le Centre International de Rechercher sur le cancer (CIRC), composé de scientifiques, établit un lien entre ondes électromagnétiques et cancer, elle rétorque qu’elle a écrit au 1er Ministre et qu’elle attend encore la réponse, bref à un résultat scientifique, notre maire cherche une réponse faite par un politique, le 1er Ministre, si c’est pas fait pour noyer le poisson.

               - Nous sommes déjà gavé de produits cancérigènes environnementaux subit, forcé,

               est-on en droit de vouloir en diminuer la liste plutôt qu’à la rallonger ? Et le Linky, Gazpar+EAU la rallonge encore.

               SI C’EST LA DEMOCRATIE, PUIS-JE CHOISIR SI JE NE VEUT PAS VOIR MES PROCHES OU MOI-MÊME CREVER D’UN CANCER ? Surtout que les causes resteront vagues, genre « facteurs environnementaux » (VAGUE EXCUSE POUR BALAYER TOUT RISQUE DE RECHERCHE DU VERITABLE RESPONSABLE ASSASSIN bien cachés dans des bureaux.

               A-t-on le droit de dire stop sans être pris pour un alarmiste 

               APRES LES AFFAIRES De L’AMIANTE, LA VACHE FOLLE, TCHERNOBYL, La DIOXINE D’ITALIE avec sa CRISE des ORDURES, elle est pas bonne la mozza ?…, AVONS-NOUS LE DROIT AU DOUTE ?

               J’aurai bien voulu savoir, quand il est question de santé publique, pourquoi la maire n’a pas consulté sa population préalablement en lui donnant les informations sans propagande sur ce compteur. Un peu déçu de ces réunions de quartier avec une maire qui s’entoure d’une délégué à « démocratie participative », mais qui ne laisse pas tous les sujets se développer, jolie vitrine.

               Du coup, quand on sent qu’un sujet qui a le droit d’être traité, se retrouve éclipsé de tout débat, ça sent l’« omerta », et c’est très énervant d’être exclu comme ça, c’est une violence sournoise non reconnue.

               - Quand il y a plusieurs sons de cloches sur les qualité ou les défaut d’une nouvelle technologie, comme le Linky, la version des profs d’électricité dans l’éducation nationale par exemple sur le CPL est en totale contradiction avec la version ENEDIS, il y a lieu d’utiliser le principe de précaution.

               - Quand les principaux médias font le « silence radio » sur des sujets de société, éjectent des personnes de toute antenne, il y a sans aucun doute quelque chose à cacher, sinon dans quel but bâillonner telle forme de pensée ? Tiens l’émission « on n’est pas des cobayes » faites un dossier critique sur le Linky et ce qu’en disent les scientifiques (indépendants SVP).
               Démocratie, jolie vitrine ne creusez pas trop.

               - Pour ce qui est de PARIS, la Maire n’oblige pas les parisiens à la pose du Linky, mais sachez, que la plupart des compteurs de la capitale sont dans les appartements, donc plus difficile d’accès par ENEDIS, alors qu’en province, une grande quantité de compteur se trouve accessible via la rue, et trop de maire de province ont peur de leur préfet.
              NE CENSUREZ PAS SVP

              • crottedebiqueetbonbonnoir 4 avril 06:28

                S je puis ajouter que nous représentons la mosaïque génétique humaine, parmi nos variétés, certains codes génétiques lors d’agression environnementale n’arrivent pas à s’adapter à ce nouveau « polluant », c’est alors que le cancer se développe. Et cela peut ne concerner qu’une faible partie de la population (quoique dans la période post-Tchernobyl, une explosion de cancer de la thyroïde s’est carrément généralisée), ce n’est pas une raison pour accepter qu’une minorité « soit éliminée de la surface de la planète ».

                Aussi permettez-moi ce parallèle, qui met à jour ce monde à la technologie évolutive de l’apprentis sorcier nous poussant à NIER LA VARIETE DE LA MOSAÏQUE HUMAINE.
                L’informatique, la robotisation met au bancs des exclus toute une partie de travailleurs (comme ceux qui relevaient les compteurs qui n’auront plus de boulot), en voilà d’autres des sacrifiés au « progrès », les littéraires, les imaginatifs/créatifs musiciens et artistes, les artisans, le personnel de ménage (voir le robot aspirateur), tout ce petit monde, malgré eux au chômage, va devoir se trouver d’autres compétences d’ingénierie, d’informaticien, de programmeur, de commercial, bref se réinventer un autre soit-même, pas simple, parce que l’éventail professionnel UTILE à ce monde s’est réduit sur quelques métiers où les bonnes places sont rares. Chères mères et pères du monde entier, programmez votre descendance pour qu’elle soit scientifique, chimiste, informaticienne, linguiste (attention un NOUVEAU LOGICIEL qui traduit dans toutes les langues ce que vous voulez va mettre au chômage aussi les traducteurs), électricienne, ou inventeur de robots, dans le cas contraire vous l’exposerez à une forme d’exclusion car si l’on reste INUTILE à la société, elle vous le fera ressentir.

                 - Notons aussi qu’une hausse de la facture de 8 à 10 % depuis la pose de ce compteur est à prévoir, faites des économies que vous donnerez à ENEDIS.
                 - Dans l’abonnement ERDF, il est compris la relève des compteurs, pourtant l’abonnement ne baisse pas avec le Linky, et à coup de 2 à 3 € sur quelques années, nous paierons les 220 € que coûte ce MOUCHARD ELECTRONIQUE. Du coup, si on refuse, il n’y a pas à payer de déplacement/relève puisque c’est compris dans l’abonnement.

                • adrien 10 avril 15:56

                  sur le plan sanitaire, il faut bien considérer que, pris isolément, le niveau du champ électromagnétique est très faible (bien que très proche de soi dans les fils des murs) ; le problème des ondes électromagnétiques du compteur Linky , c’est qu’ elles se rajoutent à toutes celles déja émises dans la maison (wi-fi etc.) , avec des risques potentiels donc majorés de « brouillard électromagnétique » pernicieux : source « La prévention des risques des champs électromagnétiques » : http://www.officiel-prevention.com/protections-collectives-organisation-ergonomie/rayonnements/detail_dossier_CHSCT.php?rub=38&ssrub=126&dossid=338

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès