• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Extraits d’ouvrages > Le criminel, c’est l’électeur !

Le criminel, c’est l’électeur !

1906, Albert Libertad publie ce texte virulent dans l'Anarchie, un journal qu'il a lui-même fondé une année auparavant. La charge est violente à l'égard des électeurs. Les mots sont crus et la lecture brutale. Mais le texte est à la hauteur de l'accusation. L'électeur est coupable de collaborer à sa propre aliénation politique. Une lecture intéressante à la veille du second tour de l'élection présidentielle et un petit renvoi d'ascenseur à tous ceux qui jugent l'abstention dangereuse. En voilà un autre, mes amis les électeurs, en votant vous acceptez le contrat présidentiel de la V république, merci de ne pas venir râler après.

"C’est toi le criminel, ô Peuple, puisque c’est toi le Souverain. Tu es, il est vrai, le criminel inconscient et naïf. Tu votes et tu ne vois pas que tu es ta propre victime.

Pourtant n’as-tu pas encore assez expérimenté que les députés, qui promettent de te défendre, comme tous les gouvernements du monde présent et passé, sont des menteurs et des impuissants ?

Tu le sais et tu t’en plains ! Tu le sais et tu les nommes ! Les gouvernants quels qu’ils soient, ont travaillé, travaillent et travailleront pour leurs intérêts, pour ceux de leurs castes et de leurs coteries.

Où en a-t-il été et comment pourrait-il en être autrement ? Les gouvernés sont des subalternes et des exploités : en connais-tu qui ne le soient pas ?

Tant que tu n’as pas compris que c’est à toi seul qu’il appartient de produire et de vivre à ta guise, tant que tu supporteras, - par crainte,- et que tu fabriqueras toi-même, - par croyance à l’autorité nécessaire,- des chefs et des directeurs, sache-le bien aussi, tes délégués et tes maîtres vivront de ton labeur et de ta niaiserie. Tu te plains de tout ! Mais n’est-ce pas toi l’auteur des mille plaies qui te dévorent ?

Tu te plains de la police, de l’armée, de la justice, des casernes, des prisons, des administrations, des lois, des ministres, du gouvernement, des financiers, des spéculateurs, des fonctionnaires, des patrons, des prêtres, des proprios, des salaires, des chômages, du parlement, des impôts, des gabelous, des rentiers, de la cherté des vivres, des fermages et des loyers, des longues journées d’atelier et d’usine, de la maigre pitance, des privations sans nombre et de la masse infinie des iniquités sociales.

Tu te plains ; mais tu veux le maintien du système où tu végètes. Tu te révoltes parfois, mais pour recommencer toujours. C’est toi qui produis tout, qui laboures et sèmes, qui forges et tisses, qui pétris et transformes, qui construis et fabriques, qui alimentes et fécondes !

Pourquoi donc ne consommes-tu pas à ta faim ? Pourquoi es-tu le mal vêtu, le mal nourri, le mal abrité ? Oui, pourquoi le sans pain, le sans souliers, le sans demeure ? Pourquoi n’es-tu pas ton maître ? Pourquoi te courbes-tu, obéis-tu, sers-tu ? Pourquoi es-tu l’inférieur, l’humilié, l’offensé, le serviteur, l’esclave ?

Tu élabores tout et tu ne possèdes rien ? Tout est par toi et tu n’es rien.

Je me trompe. Tu es l’électeur, le votard, celui qui accepte ce qui est ; celui qui, par le bulletin de vote, sanctionne toutes ses misères ; celui qui, en votant, consacre toutes ses servitudes.

Tu es le volontaire valet, le domestique aimable, le laquais, le larbin, le chien léchant le fouet, rampant devant la poigne du maître. Tu es le sergot, le geôlier et le mouchard. Tu es le bon soldat, le portier modèle, le locataire bénévole. Tu es l’employé fidèle, le serviteur dévoué, le paysan sobre, l’ouvrier résigné de ton propre esclavage. Tu es toi-même ton bourreau. De quoi te plains-tu ?

Tu es un danger pour nous, hommes libres, pour nous, anarchistes. Tu es un danger à l’égal des tyrans, des maîtres que tu te donnes, que tu nommes, que tu soutiens, que tu nourris, que tu protèges de tes baïonnettes, que tu défends de ta force de brute, que tu exaltes de ton ignorance, que tu légalises par tes bulletins de vote, - et que tu nous imposes par ton imbécillité.

C’est bien toi le Souverain, que l’on flagorne et que l’on dupe. Les discours t’encensent. Les affiches te raccrochent ; tu aimes les âneries et les courtisaneries : sois satisfait, en attendant d’être fusillé aux colonies, d’être massacré aux frontières, à l’ombre de ton drapeau.

Si des langues intéressées pourlèchent ta fiente royale, ô Souverain ! Si des candidats affamés de commandements et bourrés de platitudes, brossent l’échine et la croupe de ton autocratie de papier ; Si tu te grises de l’encens et des promesses que te déversent ceux qui t’ont toujours trahi, te trompent et te vendront demain : c’est que toi-même tu leur ressembles. C’est que tu ne vaux pas mieux que la horde de tes faméliques adulateurs. C’est que n’ayant pu t’élever à la conscience de ton individualité et de ton indépendance, tu es incapable de t’affranchir par toi-même. Tu ne veux, donc tu ne peux être libre.

Allons, vote bien ! Aies confiance en tes mandataires, crois en tes élus.

Mais cesse de te plaindre. Les jougs que tu subis, c’est toi-même qui te les imposes. Les crimes dont tu souffres, c’est toi qui les commets. C’est toi le maître, c’est toi le criminel, et, ironie, c’est toi l’esclave, c’est toi la victime.

Nous autres, las de l’oppression des maîtres que tu nous donnes, las de supporter leur arrogance, las de supporter ta passivité, nous venons t’appeler à la réflexion, à l’action.

Allons, un bon mouvement : quitte l’habit étroit de la législation, lave ton corps rudement, afin que crèvent les parasites et la vermine qui te dévorent. Alors seulement du pourras vivre pleinement.

LE CRIMINEL, c’est l’Electeur !"


Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

66 réactions à cet article    


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 5 mai 17:26

    Excellent !

    Merci.
    Je ne connaissais pas ce texte.

    • Ouallonsnous ? 7 mai 15:03

      @Jeussey de Sourcesûre

      Vae victis !

      A ceux qui trouvent que les salaires, les conditions de travail, les retraites, les prestations sociales, le prix de la santé, le prix de la vie,  l’Education nationale, le maintien de l’ordre, la considération portée aux citoyens n’ont jamais été aussi bons, votez Macron, parce que ca ne va pas durer ;

      "Macron n’a pas l’intention de se conduire en président ; Il n’a rien caché de ses projets mortifères : pas de consultations des assemblées, mais des ordonnances, du 49-3, adoration pour l’Europe telle qu’elle est ,alignement en tout sur les Atlantistes, gouvernement Européen, guerres partout avec l’OTAN contre les non alignés sur l’Empire US sans se soucier de l’ONU, casse complète des maigres acquis du peuple .L’horreur".

      Ne comptez pas rééquilibrer les forces avec les législatives, ils les manipuleront comme ils l’ont fait lors du 1er tour et vont le faire du second tour

      Autrement dit, vous vous serez tiré une balle dans le pied, ayant cru écarter le fascisme « merdiatique » alors que vous aurez donné le pouvoir au « gauleiter » de tous les faschismes, le fascisme financier de l’UE/OTAN/USA, nous conduisant tout droit à une situation à la « grecque » !


    • Clocel Clocel 5 mai 17:31

      Tout y est...

      Sauf le moyen de faire entrer cette évidence dans les cerveaux spongieux, élevés, dressés par la propagande, à l’obéissance...

      Voter, c’est abdiquer.


      • F-H-R F-H-R 5 mai 17:38

        Exactement.

        Bien dit !


        • Robert Lavigue Robert Lavigue 5 mai 18:16

          Merci !

          Du même auteur, Le Bétail électoral,
          texte qui n’aurait jamais passé la barrière de la modération, tant les folliculaires citoyens se seraient sentis outragés !


          • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 5 mai 18:23

            Merci de rappeler ce grand classique anarchiste.



            • Électeur, écoute

            La période électorale peuple le monde d’agités. Le pays semble frappé de démence : candidats, arrivistes et commentateurs politiques, tour à tour confiants dans le succès ou désespérant de l’atteindre, vont et viennent, avancent et reculent, affirment et nient, implorent et menacent, acquiescent et pro­testent, attaquent et se défendent.

            C’est un spectacle fou : drame, comédie, vaudeville, bouffonnerie, farce, pantomime, tous les genres, du tragique au burlesque, s’y donnent rendez-vous et se donnent en spectacle.

            Et chaque fois que les élections arrivent, c’est un cri unanime : « Enfin ! On va changer de politiciens ! »

            Mais pourquoi faudrait-il espérer que les nouveaux vaudront mieux que les anciens ?

            Il est vraiment surprenant que, périodiquement trompée, constamment abusée, la confiance de l’électeur survive aux déceptions dont il souffre et dont il se lamente ! Les élus se succèdent, chacun laissant derrière lui le même désenchantement, la même réprobation et néan­moins l’électeur et l’électrice persistent à considérer comme un devoir de voter !

            Le malheur est que c’est aux frais du spectateur que la farce se joue et que, quels que soient les acteurs, c’est toujours lui qui paie, et qu’il paie de son travail, de sa liberté, de sa peine.

            Eh bien lecteur, avant de passer au guichet pour solder ta place, écoute nos réflexions et approfondis les tiennes.

            Suite


            • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 5 mai 18:41

              @Shawford

              Exact, mais nous sommes les petits cailloux dans les chaussures de la tête ^^


            • Louve de France Louve de France 6 mai 01:03

              @ Mon Shawshaw et mon Bouffon, 


              J-1 avant la fin définitive de la France....


              Et qu’est ce qu’on fait avant la fin du monde, hein ? On s’embrasse, on organise un festin, et on boit le vin de la France , issu du limon fertile de notre terre merveilleuse. Comme le Christ. 

            • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 6 mai 09:17

              @Louve de France

              J’ai bien une idée ... smiley


            • Louve de France Louve de France 6 mai 15:41

              @bouffon(s) du roi


              Vous êtes incorrigible mon cher Bouffon ! smiley 

              Vilaine bête !

            • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 6 mai 16:12

              @Louve de France

              Allons, calmez-vous, je ne vous ai encore rien dit ^^... dans le creux de l’oreille  smiley


            • Louve de France Louve de France 6 mai 16:48

              @bouffon(s) du roi


              Ach ! Si tu fffvotes pour le Front Nazionale, ma Frau Makrel te fera une gâterie ! Sinon, che te donnerai un Ferrero Rocher...

            • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 6 mai 16:55

              @Louve de France

              Pas de marchandage entre nous, voyons, ça vient du coeur ou alors ... et, entre nous (encore), Frau Makrel ne m’émoustille pas du tout ^^

              Ps : vous n’avez toujours pas enlever votre crête smiley


            • Louve de France Louve de France 6 mai 17:11

              @bouffon(s) du roi


              De toutes façons, Frau Makrel est une fervente supportrice de Macron von Rothschild. Comme l’a dit Marine : « C’est une femme qui gagnera, moi ou Merkel »

              A partir de lundi j’enlève ma crête , je vais mettre un vitrail de Jeanne d’Arc en guise d’avatar. Une splendeur issue de l’ancienne église Saint-Vincent a Rouen. 

              Il nous faudra bouter ce banquier Anglo-Saxon hors de France. Le monstre qui va tuer notre terroir, nos fromages au lait cru, notre vin, notre substance française. Le monstre qui va nous angliciser et nous Chariatiser... La pucelle doit revenir ! Et vite ! 



            • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 6 mai 17:43

              @Louve de France

              Quel dommage, on ne verra plus votre petite frimousse d’aristo-rebelle ^^


            • Louve de France Louve de France 6 mai 19:54

              @bouffon(s) du roi


              J’ignore qui colporte sur ce site que je suis une aristocrate, car lorsque j’ai parlé d’Aristocratie , je parlais de celle de l’âme, pas de celle du sang...

              Hé oui, ça change tout hein mon p’tit Bouffon ! La déformation des propos est-elle une spécialité dans cette fosse à serpents qu’est Agoravox ? smiley 



            • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 7 mai 09:59

              @Louve de France

              C’est vous qui l’avez dit, mais effectivement, je n’ai pas saisi cette nuance. Cela dit, ça m’est bien égal, ce soir je vous consolerai ^^ smiley


            • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 7 mai 13:12

              @Shawford

              Vive la France quand même ! ^^


            • Hecetuye howahkan Hecetuye howahkan 5 mai 18:30

              Salut intéressant,

              Étienne de la Boétie
              en 1550 a aussi écrit pas mal la dessus...
              1550, 1906,320 165......

              cela dit il manque l’essentiel pour moi dans ces propos...la solution qui est montrée par le problème lui même et qui donne la réponse sans y réfléchir...

              à chacun de voir, j’en parle des fois..enfin souvent depuis un moment..


              • JBL1960 JBL1960 5 mai 18:45

                D’un veautard à l’autre ► https://resistance71.wordpress.com/2017/05/05/aux-veautards-du-7-mai-2017/

                Et c’est nous les utopistes ?

                Cet inédit de Pierre Kropotkine, dont la source de traduction en anglais est dans l’article original ►https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/04/28/lettre-aux-ouvriers-deurope-de-louest-pierre-kropotkine-dmitrov-russie-le-28-avril-1919/ et qui est considéré comme le « Prince de l’Anarchie » mais surtout comme le « père de la biologie sociale » qui a un peu botter le fion à Darwin, comme l’a précisér le Pr. Dugatkin dans son ouvrage intitulé « Le Prince de l’évolution » ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/01/18/le-prince-de-levolution/

                Et un exemple d’alternative pour nous gérer sans État ni institutions coercitives obsolètes… Juste un exemple ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/05/03/exemple-de-charte-confederale-inspiree-par-un-texte-de-michel-bakounine/

                Depuis 1789 on sait qu’aucun gouvernement ne sera jamais l’ami du peuple, mais bien notre ennemi et comme l’avait expliqué Marat (pas le joueur de foot, ni son remplaçant) ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/10/29/aucun-gouvernement-nest-un-ami/ Il l’avait surtout expliqué, dans son œuvre maitresse « Les chaines de l’esclavage » (dont le PDF est en lien)... Et pourtant, ça va aller veauter... on n’a pas le cul sorti des ronces, hein ?


                • Alain 5 mai 21:15

                  Chut... il ne faut crier ce texte trop fort sur ce site. Ce texte, je le connais depuis quelques semaines, mais dans les commentaires qu’on peut faire sur ce site, dès que tu en sors des bouts pour dénoncer le capialo-fasciste Macron, on te traite de lepéniste.

                  Ici, il ne faut pas être anarchiste. Il faut être mouton macronien, c’est à dire voter pour le grand capital : Casse du code du travail, casse de la sécu, criminalisation des opposants, filer de l’argent à grande ampleur à Bouygues, Véolia, Vinci, soutenir la filière nucléaire jusqu’à ce qu’une centrale nous pète dans la gueule et qu’on nous dise « c’est pas grave, Tchernobyl, c’est pire ».
                  En fait, le mouton macronien n’a pas compris qu’en votant son dieu, il choisit une route qui est très extrême droite en croyant voter contre l’extrême droite.Le choix macron, c’est le choix de la toute puissance des banques,la puissance des médias qui reprennent en cœur la parole divine pour te l’imposer, l’accrochage au désidérata de l’Allemagne, et le contrôle de la masse par l’état d’urgence et la surveillance de tout. En gros, voter Macron, c’est s’offrir un petit Vichy version 2017.

                  Le criminel, c’est l’électeur. Mais pour l’électeur mougeon, le criminel, c’est l’anarchiste qui ne vote pas le système. L’anarchiste passe pour le méchant alors qu’en le suivant dans son geste.... adieu le système. Mais allez expliquer çà aux voteurs d’ici qui n’ont qu’une envie ; voter un menteur, bankter et futur dictateur.


                  • Bernard Lermite Bernard Lermite 6 mai 12:38

                    @Alain
                    « L’anarchiste passe pour le méchant alors qu’en le suivant dans son geste.... adieu le système. »
                     
                    Et bien, moi, je trouve que c’est juste le contraire !
                     
                    Si on y réfléchis bien, l’anarchie c’est la liberté totale, donc un système sans lois. La seule « loi » qui existe dans un système basé sur l’anarchie, c’est donc la loi du marché pure et dure, autrement dit, le capitalisme sans limitations, et autrement dit encore, (presque) le système actuel.
                     
                    Bref, de ce point de vue, l’anarchie, ce n’est, contrairement à ce que « le système » veut nous faire croire, pas la gauche extrême mais c’est, au contraire, la droite la plus dure !
                     
                    D’où la grande méfiance que j’ai envers cet article.


                  • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 6 mai 16:21

                    @Bernard Lermite

                    Non, l’anarchie au sens stricte, c’est « sans pouvoir ou commandement ». Vous confondez avec l’anomie qui est l’absence de loi, de structure, d’ordre.


                  • Bernard Lermite Bernard Lermite 6 mai 17:57

                    @bouffon(s) du roi
                     
                    Merci. J’ai appris quelque chose car, effectivement, j’amalgamais anarchie avec « foutoir ». 
                     
                    Mais, selon ce que j’ai compris du principe de l’anarchie, cela ne change pas grand chose : s’il n’y a pas de pouvoir social et que comme le dit Wikipédia, l’anarchie « ce sont les citoyens contractant librement non pas avec le gouvernement mais entre eux », et que donc il n’y ait pas d’impôts et de taxes à redistribuer socialement, c’est bien la loi du marché pure et donc le capitalisme dur.


                  • jaja jaja 6 mai 18:09

                    @Bernard Lermite

                    Pas de loi du Marché selon l’un des Théoriciens de l’Anarchie, Mikhaïl Bakounine qui prône la révolution mondiale, la destruction de l’État ainsi que de toutes les formes d’autorité gouvernementale et de propriété privée. Donc la propriété collective des moyens de production et d’échange....

                    Révolution qui supprimerait les frontières politiques nationales et garantirait l’autonomie des individus et des groupes : le fédéralisme libertaire...


                  • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 6 mai 19:29

                    @Bernard Lermite

                    Et bien, je ne vais pas « défendre » l’anarchisme ou même en faire sa promotion. Libre à vous de vous renseigner et d’en comprendre ce que vous voulez (pouvez).


                  • alinea alinea 7 mai 11:03

                    @Bernard Lermite
                    L’anarchisme, c’est l’ordre moins le pouvoir ; vous connaissez cette citation de Brassens :
                    « Je suis tellement anarchiste que je fais un détour pour passer dans les passages cloutés ».
                    Mais vous avez raison, les libertariens, néo ultra libéraux pur sucre, veulent que même les rivières soient privées, ne supportent pas l’État organisateur et se disent anarchistes !
                    L’anarchisme c’est le contraire de chacun pour sa gueule ! Peu d’anarchistes en chambre le comprennent !


                  • gaijin gaijin 7 mai 11:05

                    @Bernard Lermite
                    continuez a apprendre c’est la seule voie vers la liberté
                    https://www.youtube.com/watch?v=vcEZbItAkrs


                  • cétacose2 5 mai 21:20

                    C’est pourtant simple ,si voter blanc serait une très bonne solution comme le présentait le programme d’Asselineau , en attendant il faut opter pour le bleu marine car l’autre couleur est indéfinissable...rouge sanguinolent ,jaune caca d’oie ,vert de gris ...on ne sait encore pas !


                    • pipiou 5 mai 23:28

                      Pfffffff !

                      ça ne veut rien dire.
                      C’est qui cet « l’electeur » ? c’est à la fois tout le monde et personne, ce n’est pas un individu « moyen ».

                      Qui peut croire encore à ce genre de discours anarchiste en 2000 et quelques ?

                      En 1900 il n’y avait rien. Donc rien à abandonner, rien à perdre.
                      Dans ce cas l’anarchie c’est pas spécialement un exploit.


                      • Taverne Taverne 6 mai 00:31

                        Il faut toujours que l’on accuse et que l’on culpabilise quelqu’un, ici l’article attaque l’électeur lui-même, c’est un point de vue justifié. Il y a de tous les bords des électeurs qui ne cessent de se lamenter sur leur sort et de s’en remettre au premier candidat qu’ils peuvent aduler. Cessons d’aduler les politiciens.

                        Moi, ce qui m’attriste, c’est que chacun se retranche dans un camp, celui supposé du Bien, et dénonce l’autre camp d’être celui du mal. Pour les lepénistes, Macron est le diable, pour le front républicain c’est Marine qui incarne le diable. Enfin, il y a les mélenchonistes pour lesquels ce sont tous ceux qui ne sont pas avec eux qui font partie du camp du Mal : les socialistes, le centre, la droite, Macron, et tous les autres ! Les mélenchonistes manquent d’humilité et s’imaginent détenir le monopole de la vertu et de la clairvoyance. Je ne pense pas que la prétention soit source de lucidité et de clairvoyance ni de sagesse.

                        En disant cela, je n’établis pas de hiérarchie entre ces chapelles mais je m’attriste que l’on en soit arrivés à désigner systématiquement un camp du Mal et un Diable pour exister. Et tout cela alors que nous vivons sous la menace du danger terroriste permanent, un mal bien identifié, bien réel.


                        • gaijin gaijin 7 mai 10:59

                          @Taverne
                          « un mal bien identifié »
                          bien identifié ? par qui ?
                          les terroristes sont l’émanation des grandes puissances ....dont l’état français et les grands groupes financiers
                          leurs seules victimes sont des individus lambdas simples dégâts collatéraux de la géopolitique.
                          un peu d’info ici :
                          http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/lafarge-daesh-macron-et-ses-192824


                        • Clocel Clocel 6 mai 07:11

                          Les petits sapeurs ripoublicains.

                          http://www.les-crises.fr/coree-de-l-ouest-quand-les-presidents-duniversite-appellent-a-voter-macron/

                          Le prix Moulinet, c’est vraiment une bonne idée !!!
                           
                          Plus de doutes, cette présidentielle va changer profondément notre perception de l’institution, ses mécanismes sous-jacents et des intérêts qu’elle sert.

                          Ça va devenir très vite, intenable !

                           


                          • Bernard Lermite Bernard Lermite 6 mai 09:26

                            Je trouve que cet article est, en fait, de la propagande merdiatique !
                             
                            L’article, en défendant que tous les politiciens seraient forcément contre l’intérêt de la population, nous suggère de nous désintéresser de la politique et de ne pas voter. Donc cet article nous suggère, en fait, de nous comporter comme ... du bétail !
                             
                            Le « criminel », c’est « effectivement » (mais de moins en moins) l’électeur lui même, car l’électeur veaute pour qui lui dit de voter les médias. Les politiciens « traditionnels » (Macron, Juppé, Valls ...), ne font qu’anticiper ce phénomène et, pour se faire élire, « obéissent » donc directement aux médias.
                             
                            Mais, avec Internet, les choses commencent à changer. Selon moi, les politiciens comme JLM, Asselineau, Marine, qui s’appuient plutôt sur Internet et ont envoyé promener les merdias, défendent, eux, l’ensemble de la population et non la seule population des propriétaires des médias, à savoir, la population des très riches..
                             
                            Là encore, les médias auront réussi à nous faire veauter Macron mais, cette fois ci, de justesse !
                             
                            Bref : « Un homme qui ne se mêle pas de politique mérite de passer, non pour un citoyen paisible, mais pour un citoyen inutile. »
                            Thucydide 400 av. J.-C.


                            • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 6 mai 09:38

                              @Bernard Lermite

                              C’est surtout que ça vous pique au vif et que vous avez beau vous contorsionner, vous tortiller dans tous les sens, vous êtes celui qui, en votant, consacre toutes ses servitudes et qui pérennise ce système, d’une caste dominant les autres.

                              Bref : « Sous le nom de démocratie, c’était en fait le premier citoyen qui gouvernait » Thucydide 400 av. J.-C.
                              ^^


                            • Bernard Lermite Bernard Lermite 6 mai 10:34

                              @bouffon(s) du roi
                               
                              Et vous : n’avez vous pas été voter au 1er tour ?


                            • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 6 mai 11:32

                              @Bernard Lermite

                              Non, je ne vote plus mais ne m’abstiens en rien. Vous comprenez la nuance ? Je ne l’impose à personne, c’est un choix qui est le fruit du « murissement » -de l’expérience-, c’est bien plus politique qu’on ne le pense car c’est un effort personnel sur soi, avant tout, et constant. Réalisme et pragmatisme au delà des mythes, de l’opinion, etc. mais in fine de « l’aliénation au système ».


                            • Bernard Lermite Bernard Lermite 6 mai 18:09

                              Je trouve que celui qui a moinssé mes 2 com et qui a (vraisemblablement) plussé les 2 com du Bouffon aurait pu indiquer pourquoi. Cela aurait éte + constructif !


                            • gimo 8 mai 11:55

                              @bouffon(s) du roi
                              bien   raisonner     idem for my   le facetieux


                            • Giordano Bruno 6 mai 12:15

                              Preuve s’il en faut qu’il y a longtemps que cela dure. Rien n’a changé. L’instruction obligatoire n’a pas permis au plus grand nombre de développer son esprit critique et son émancipation.

                              L’homme est un primate. Les primates s’organisent hiérarchiquement. Beaucoup souhaitent être guidés par un maître. Certains, bien souvent issus des premiers, souhaitent les dominer. S’il faut vraiment, du fait de sa nature profonde, que le peuple se soumette à une entité supérieure, alors, plutôt qu’un dieu ou un maître, que ce soit à une Constitution démocratique. Je ne vois pas d’autre salut possible.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Auteur de l'article

Maud

Maud
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès