• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Extraits d’ouvrages > Retour prochain du service militaire ?

Retour prochain du service militaire ?

Le court article « Libéralisme et obligation militaire » de Xavier de Woillemont dans la très officielle Revue « Défense nationale et sécurité collective » demande le rétablissement du service militaire.

Lorsque j’ai lu que selon lui le conflit est, je cite, « utile et créateur », j’ai failli en tomber à la renverse ! L’utilité d’un conflit peut certes se discuter. Cependant le terme « créateur » est tout simplement d’une absurdité sans nom. J’avais cru, jusque-là qu’une guerre, pardon un conflit pour M. de Woillemont, ne provoquait pas de créations, mais plutôt des destructions : humaines, matériels, économiques...

Ne pas vouloir de l’obligation du service militaire serait ainsi pour lui du libéralisme, mais, attention, ici le mot « libéralisme » est péjoratif (dévalorisant) alors que dans Le Figaro ce terme est mélioratif (je traduis : valorisant). C’est d’autant plus amusant que le premier article visible sur ce site est celui d’Hervé Morin, ministre de la Défense, un pur anti-libéral sans doute ?

L’auteur parle encore de « patriotisme » qui pourrait être retrouvé avec cette obligation. Si je me réfère à la définition du Petit Larousse, 1983 (grand millésime), le patriotisme c’est « l’amour de la patrie ». C’est, selon moi, une bonne définition. Malheureusement, pour beaucoup, ce terme est assimilé à « nationalisme » qui signifie « exaltation de l’idée de patrie », ce qui n’est pas tout à fait la même chose. Le mot exaltation renvoie à une exagération, à un phénomène excessif. Donc certains ne veulent pas entendre parler de patriotisme alors qu’ils aiment plus que beaucoup de leurs compatriotes leur pays, d’autres ne sont pas patriotes, mais nationalistes ce qui est très différent. C’est le genre de personnes que je n’apprécie guère même avec la meilleure volonté, mais parfois il faut faire avec...

En conclusion, servir, oui, mais tous ensemble, ce serait vraiment une première car ça n’a jamais existé. Comme je suis quelqu’un d’objectif et pas antimilitariste pour un sou, je vous laisse l’extrait ci-dessous en toute objectivité :

Libéralisme et obligation militaire


Xavier de WOILLEMONT


La théorie libérale semble avoir gagné la bataille des idées, or elle est foncièrement incompatible avec l’idée d’obligation militaire. De fait, comment défendre, y compris jusqu’au sacrifice, une société dont la finalité est la préservation de ma personne ? Comment croire que le développement économique mènera nécessairement à la disparition des conflits ?

En réponse au paradoxe libéral, il est nécessaire de réhabiliter le conflit ; ambivalent, il est aussi utile et créateur. Surtout, il nous faut refonder l’obligation militaire en réactivant des valeurs collectives au sein de nos sociétés libérales. La pratique d’un socle minimum de vertus communes est le terreau indispensable à la notion d’obligation collective. Un patriotisme retrouvé et une communauté de conviction autour des intérêts nationaux iront de pair avec l’affirmation renouvelée de valeurs universelles pour justifier l’obligation militaire.


Moyenne des avis sur cet article :  4.58/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • JL JL 4 avril 2008 14:41

    Très bien ! En effet, cette proposition : ""défendre, y compris jusqu’au sacrifice, une société dont la finalité est la préservation de ma personne ?"" est totalement contradictoire, c’est oxymore. Mais hélas, les néolibéraux ne sont pas à un sophisme près.

    Ce sont eux qui ont réclamé la suppression du Service militaire, il y a quelques 10 ou 20 ans si j’ai bonne mémoire.

    D’ailleurs, de tous temps, ceux qui étaient appelés à défendre la société étaint ceux qui en profitaient le moins, et ceux qui en profitaient le plus ont toujours été planqués. Rien de nouveau sous le soleil donc.

     


    • Mathias G. ledernierdeservice 4 avril 2008 15:49

      Cher JL, vous avez bonne mémoire. Il y a douze ans précisément que Jacque Chirac a annoncé la fin du service militaire. Celui-ci a été effectivement supprimé vers l’an 2000. Certains ont été contraints de le faire même s’ils n’en avaient pas envie (voir mon bouquin M. Goddon Le dernier de service, editions persée).


    • Vincent Verschoore VincentV 4 avril 2008 16:11

      Je suis assez d’accord avec vous, néanmoins je trouve l’article de Mr de Woillemont très intéressant.

      Evidemment, ayant moi-même fais mon service miitaire, je sais que la motivation principale des militaires en faveur d’un retour au service est la mise à disposition des armées d’une main-doeuvre gratuite, taillable et corvéable à merci, dont on se fout complètement de savoir si elle est patriotique ou pas pour autant qu’elle nettoye les chiottes et pèle les patates sans faire d’histoires.

      Mais au-delà de cela, la notion de conflit créateur mérite l’attention, car effectivement le conflit n’est pas forcément que destructeur. A partir du moment ou le conflit existe, et là je rejoins Mr de Woillemont sur l’idée qu’il y aura toujours des conflits - une société sans conflit s’appelle une dictature totale au sein de laquelle tout le monde est lobotomisé - et que donc il est utile d’apprendre a gérer les conflits de manière "utile et créatrice", c’est-à-dire trouver des solutions acceptables pour toutes les parties en présence. Le conflit destructeur est le conflit unilatéral "impérialiste" à l’américaine genre Irak, mais il y a plein de conflit au sein desquels les militaires jouent un rôle de "mise en garde" pour justement ralentir voir empêcher le côté destructeur de s’imposer, et premettre une sortie "créatrice" du conflit.

      Soyons clair, je ne suis absolument pas pour le retour du service militaire (voir ci-dessus) mais par contre, je serais favorable à une formation type "gestion des conflits" obligatoire pour tous le monde (en tout cas tous les jeunes adultes), d’un ou deux mois par exemple, intégrant des aspects de géopolitique, des aspects militaires, des aspects humanitaires, des rencontres interculturelles, et des mises en situations conflictuelles tirées de situations réelles. Cela permettrait, en autres, de bien différencier le vrai patriotisme du nationalime, justement.


      • Mathias G. ledernierdeservice 4 avril 2008 16:24

        C’est plutôt l’association des mots "conflits et créateurs" qui m’a choqué. Je ne peux que donner en grande partie raison à Vincentv sur le fait qu’il y aura toujours des conflits et que des forces peuvent jouer un rôle "d’apaisement" entre des opposants.

        De plus, je répète que je ne suis pas opposé à un retour du service militaire, mais sous des conditions stricte d’égalité entre les jeunes, et avec une durée de service plus restreinte que les dix mois en vigueur autrefois. La journée qui existe actuellement est franchement ridicule. Il faudrait revoir tout cela, c’est sûr.


        • Sébastien Sébastien 4 avril 2008 17:43

          Ce militaire est d’un machiavelisme a toute epreuve ! Ca me fait penser a la phrase de Freud :

          Il est toujours possible d’unir les uns aux autres par des liens d’amour une plus grande masse possible d’hommes, à la seule condition qu’il en reste d’autres en dehors d’elle pour recevoir les coups

          Ca va pas ? Allez hop, on te sort un conflit et tout le monde se reunit, en bloc et en plus sans poser de questions.

          Cela dit retablir le service militaire c’est pas forcement entrer en guerre et c’etait quand meme un grand facteur de mixite sociale.Quand on est tous dans le meme sac ca peut creer des liens avec des personnes a qui on n’aurait jamais parle sinon. Et puis la discipline ca peut avoir du bon aussi...


          • Mathias G. ledernierdeservice 4 avril 2008 18:57

            Machiavelisme, voilà le bon terme


            • TSS 4 avril 2008 19:18

              on glisse tout doucement,sans même s’en rendre compte,vers un conflit generalisé etant donné que les "genies" qui nous dirigent ne connaissent que cela pour relancer l’economie !

              le service militaire servira à entrainer de la chair à canon et à camoufler le peu d’empressement des volontaires(le recrutement ne marche pas aussi bien que cela).

              et de toute façon ,eux ne risquent rien

              "la guerre est faite par des gens qui ne se connaissent pas au profit de gens qui se connaissent parfaitement"


              • moebius 5 avril 2008 00:43

                c’est débile..le gouvernement envisagerait plutot de supprimez d’ici 2012 un certain nombre de régiment Que vient faire le libéralisme dans ce binss ? Donner un coup de jeune a un vieux machin qui radote encore


                • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 5 avril 2008 10:54

                  @ l’auteur

                  L’association de conflit et créateur n’est ni originale ni incongrue. Xavier de Woillemont a probablement en tête le fameux fragment d’Héraclite : "Le combat est père et roi de tout" qui dit magistralement la place du conflit dans les affaires humaines. L’association destruction/création est un des grands archétypes de la pensée humaine.

                  Ceci étant, il n’y a rien là qui puisse fonder une attitude pro-conflit. Par contre, ceux qui ont tout intérêt à ce que les conflits perdurent ou s’étendent, (à savoir, ceux qui, de près ou de loin, font partie de ces fameux "complexes militaro-industriels" vis-à-vis desquels Eisenhower avait alerté le peuple américain dans son discours d’adieu en 1961), ceux-là donc pourront faire feu de tout bois pour faire accroire que le conflit, c’est bon pour nous, ne serait-ce que parce que cela tonifie les valeurs morales. Vous souvenez-vous de ces petits vieux qui parlant de la jeunesse dissolue s’écriaient : "il leur faudrait une bonne guerre, rognotudju !" ?

                  Etre prêt à mourir pour ses lobbies, sa presse pourrie et le droit de choisir entre libéralisme assassin et capitalisme criminel, ça c’est sain, c’est noble, c’est beau. Alors oui, bien sûr, vive le retour du service national et, tant qu’on y est, du catéchisme obligatoire. C’est tellement bon pour le moral de se sentir plein de rectitude morale !

                  @ Sébastien

                  La forte phrase de Freud vient de quel ouvrage ?


                  • Sébastien Sébastien 6 avril 2008 12:26

                    @Luc-Laurent : Malaise dans la civilisation.



                    • aigle80 aigle80 6 avril 2008 10:33

                      Pourquoi pas un retour au service car la journée que l’on dispense aux citoyens actuellement est d’une indigence rare et d’une inutilité totale en plus elle coute cher ! Il faudrait voir les modalités et evidemment la durée pourquoi pas quelques mois au service de la nation j’en connais à qui ça ferait le plus grand bien...J’ai effectué mon service en 71 et j’ai été surpris de voir le nombre d’illetrés qu’il pouvait y avoir dans une compagnie.Et ce n’etaient pas des enfants issus de l’immigration mais des petits gars bien de chez nous issus des campagnes profondes.Ils sont tous sortis en sachant lire et écrire correctemment et certains même avec leur permis de conduire, ce qui aide quand même dans la recherche d’emploi et tout cela grace au devouement de cadres de l’armée et d’appelés concernés et conternés par cette situation.Je pense que tout n’est pas à rejetter dans ce projet et pourtant je suis loin d’être un militariste.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires