• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Extraits d’ouvrages > Téhéran, complice du 11-Septembre 2001 ou la « fabrique du mensonge (...)

Téhéran, complice du 11-Septembre 2001 ou la « fabrique du mensonge »

Dans mon dernier ouvrage (Bush, l’Iran et la bombe), j’essaie de décrire comment George W. Bush a planifié une intervention militaire de grande ampleur contre l’Iran. Une décision qui remonte à deux ans, prise dans le plus grand secret, et sur laquelle l’enquête que j’ai menée apporte quelques informations inédites notamment en terme de désinformation et de fausses révélations.

Les fausses révélations ont toujours existé. Dans un livre publié en 1981 [1], qui fascinait William Casey, le directeur de la CIA, la journaliste Claire Sterling expliquait que toutes les organisations terroristes visant l’Occident étaient financées et contrôlées par l’Union soviétique. Une thèse qui s’est révélée aussi fausse que les articles et les livres de l’ancienne journaliste du New York Times, Judith Miller, spécialisée dans la dénonciation des armes de destruction massive de Saddam.

Le dernier avatar est encore beaucoup plus choquant. L’auteur de Countdown to Crisis, Kenneth R. Timmerman, se présente comme un « journaliste d’investigation », ce qui conduit à une réflexion préoccupée sur le sérieux et l’éthique de nombreux confrères américains. J’ai d’abord été fasciné par la couverture. Ahmadinejad, le doigt levé, visage menaçant, est aux côtés du guide de la Révolution qui visite un site de missiles, entouré de militaires. Une vignette rouge placée juste dessous attire mon attention : « Nobel Peace Price Nominee » (nominé au Prix Nobel de la paix). Je pense d’abord qu’il s’agit d’un clin d’œil, d’une plaisanterie au second degré pour souligner le bellicisme des dirigeants iraniens. Puis je découvre l’effarante vérité : l’auteur, Kenneth Timmerman, se présente comme « nominé au Nobel ». Un terme qui n’a aucun sens. Le jury du Nobel choisit, ou non, parmi les multiples candidatures à cette distinction prestigieuse, mais s’il existe un lauréat, il n’y a pas de nominés. Première entorse à la vérité qui, à la lecture, est suivie de beaucoup d’autres.


Téhéran, complice du 11-Septembre

La thèse de Timmerman est simpliste, les preuves inexistantes. L’Iran, selon lui, est le plus impitoyable ennemi des États-Unis, impliqué dans pratiquement chaque attentat terroriste conduit contre les États-Unis depuis 1979. La volonté iranienne de se doter de l’arme atomique n’a qu’un objectif : menacer les États-Unis et leurs alliés. « Il suffit seulement d’un missile nucléaire iranien pour pénétrer le système de défense antimissiles Arrows d’Israël, anéantir une population à forte densité, détruire son économie et briser effectivement l’État. Israël est un pays à “bombe” et les Iraniens le savent. »

Timmerman va beaucoup plus loin : il affirme que l’Iran est impliqué dans les attentats du 11-Septembre 2001 et que la CIA, désireuse de protéger les États voyous qui financent le terrorisme, a délibérément soustrait ces informations à la connaissance du public américain. Ses propos s’appuient, dit-il, sur les témoignages de transfuges (dont on connaît évidemment la fiabilité). Il évoque de prétendues visites du numéro deux d’al-Qaida, Ayman al-Zawahiri, à Téhéran, et, pour faire bonne mesure, ajoute qu’il est rejoint, le second jour de réunion, par Oussama Ben Laden. Ces affirmations, les récits de ces réunions, selon Timmerman, reposent sur « des sources ayant une connaissance directe de ces rencontres [2] ».

Timmerman, qui entretient des liens étroits avec les néoconservateurs, a créé une fondation pour la démocratie en Iran et son ouvrage duplique de manière à la fois grossière et insidieuse l’argumentation développée par l’administration Bush après le 11-Septembre pour préparer à l’invasion de l’Irak. Les responsables, dans leurs propos, évoquaient tout à la fois le 11-Septembre, Ben Laden et Saddam Hussein, créant dans l’esprit des gens un lien qui allait conduire une majorité d’Américains à penser que le dictateur irakien était derrière les attentats. La méthode reste la même, mais cette fois l’Iran remplace l’Irak et Timmerman revisite l’Histoire et s’efforce de frapper les esprits en affirmant que Téhéran fut complice de la tragédie.

Les « théories » de Timmerman sont complaisamment relayées par de nombreux médias, tout comme l’ouvrage de Jerome Corsi, sorti, pure coïncidence, la même année : L’Iran atomique : comment le régime terroriste achetait la bombe et les politiciens américains [3]. M. Corsi est un personnage aux propos édifiants dont voici un bref florilège. À propos de l’ancien président Clinton : « Quand ce type finira-t-il par admettre qu’il est simplement un communiste antiaméricain ? » Sur sa femme Hillary : « Hillary aime tellement les Arabes (embrasse, embrasse Mme Arabe, RAT)... Comme elle paraîtrait merveilleuse, habillée d’une burka. » Il est également le coauteur de l’ouvrage Unfit for command (Incompétent pour commander), publié en 2004, dont l’objectif était de discréditer le passé militaire au Vietnam de John Kerry, le candidat démocrate à la présidence. Un livre qui a bénéficié, lui aussi, d’un important lancement. Les commentaires de Corsi sur Kerry sont infâmes. Un seul exemple : « Après qu’il a épousé Ter Rahsa [Teresa, sa seconde femme], John Kerry n’a-t-il pas commencé à pratiquer le judaïsme ? Il a aussi des grands-parents paternels qui étaient juifs. Quelle est la religion de John Kerry ? »


L’Iran et al-Qaida détruisent New York

Son dernier ouvrage, Atomic Iran, évoque la coopération entre al-Qaida et les mollahs iraniens. Mais alors que Timmerman insistait sur l’implication de l’Iran dans les attentats du 11-Septembre 2001, Corsi, lui, évoque l’apocalypse imminente : une bombe atomique fabriquée par l’Iran et que les terroristes d’al-Qaida feront exploser en plein cœur de New York.

« Les principaux problèmes techniques qui ont empêché les terroristes de faire exploser des engins nucléaires à l’intérieur des villes américaines sont résolus une fois qu’un régime terroriste, comme la République islamique d’Iran, a la capacité de fabriquer une arme nucléaire et de la livrer, à l’intérieur de containers, dans un grand port américain. L’engin peut être réceptionné par des cellules terroristes dormantes, assemblé et placé au cœur de la ville, où il pourrait exploser à l’heure de pointe, un jour de travail ordinaire. La destruction résultant d’une attaque atomique réussie, de type 11-Septembre, sur une ville comme New York, serait énorme. En un clin d’œil, les États-Unis pourraient être réduits à un statut économique de seconde classe [4]. »

Le scénario développé par Corsi décrit une ville de New York transformée en décombres après l’explosion d’une charge nucléaire de 150 kilotonnes, la mort immédiate de 1,5 million de personnes et la disparition, au cours des jours suivants, de 1,5 million de victimes supplémentaires.

Le livre demeurant malgré tout un média trop confidentiel pour frapper les esprits de la majorité de la population américaine, il a été décidé de miser sur le pouvoir de l’image. New York, victime d’une attaque terroriste nucléaire commanditée par l’Iran, est devenu un clip télévisé au titre évocateur : « Un 11-Septembre atomique : quand le mal est satisfait. » Financé par l’Iran Freedom Foundation, le film terminé en avril 2005 est diffusé au rythme de quatre passages quotidiens pendant treize jours sur les chaînes de télévision de dix-sept États américains, dont certains comptent parmi les plus peuplés : le Maine, le Mississippi, le Texas, l’Oregon, la Californie, le New Jersey, l’Illinois, l’Ohio, la Caroline du Sud, l’Alabama, l’Indiana, le Tennessee, la Pennsylvanie, le Dakota du Sud, l’État de Washington, la Floride et le district de Columbia où se trouve la capitale fédérale.


« Le chemin de l’Iran vers la bombe »

Pratiquement au même moment, en mai 2005, la conférence annuelle de l’AIPAC, le principal lobby pro-israélien, est consacrée à la menace iranienne. Cette manifestation est un détour obligé pour les responsables politiques américains, tous clivages politiques confondus. Le néoconservateur Richard Perle appelle à une attaque des États-Unis contre Téhéran et les organisateurs ont conçu ce rendez-vous annuel comme un show multimédia tournant autour du titre : « Le chemin de l’Iran vers la bombe ». Le journaliste du Washington Post, Dana Milbank, décrit cet « événement qui prend les allures d’un parc à thèmes, qui commence avec un narrateur condamnant l’Agence internationale de l’énergie pour sa réticence à conclure que l’Iran développe un programme d’armes atomiques [l’Agence avait manifesté les mêmes réserves à propos de l’Irak] et le Conseil de sécurité des Nations unies qui ne s’est pas sérieusement attelé à la tâche. Dans une succession de pièces, les visiteurs voient dans un décor de lumières clignotantes et de grondements sourds des figurines s’affairant à la fabrication d’uranium enrichi, au retraitement du plutonium et faisant surgir un nombre impressionnant de têtes nucléaires [5] ».

En août 2005, un mois après les attentats à la bombe qui ont frappé le métro de Londres, le vice-président Cheney demande au Stratcom, chargé de la planification de bombardements conventionnels et nucléaires, de dresser un plan d’urgence prévoyant des attaques aériennes de grande ampleur sur l’Iran, avec usage d’armes conventionnelles et nucléaires tactiques [6]. Pour répliquer à une nouvelle attaque de type 11-Septembre contre les États-Unis.



[1] Claire Sterling, The Terror Network : The Secret War of International Terrorism, Weidenfeld and Nicolson, Londres, 1981.

[2] Kenneth R. Timmerman, Countdown to Crisis. The Coming Nuclear Showdown with Iran, Three Rivers Press, New York, 2005-2006.

[3] Jerome Corsi, Atomic Iran, How the Terrorist Regime bought the Bomb and American Politicians, WND Books, Nashville, 2005.

[4] Ibid.

[5] Dana Milbank, « Aipac’s Big, Bigger, Biggest Moment  », Washington Post, 24 mai 2005.

[6] Philip Giraldi, « Attack on Iran : Pre-emptive Nuclear War », The American Conservative, 2 août 2005.


Moyenne des avis sur cet article :  4.63/5   (97 votes)




Réagissez à l'article

115 réactions à cet article    


  • nephilim 12 décembre 2007 11:02

    Vous manquez de nez Pifffff-hard !! retournez dans le domaine du spirituel, la ou rien ne relève de la moindre compréhension, mais de l’acceptation toute bête^^ (un peu comme vous quoiiiiiiiiii !!!)


  • magicboss magicboss 12 décembre 2007 23:40

    FABRIQUE DU MENSONGE !!!!!

    Il faut bien qu’ils se défendent sur la montée de la vérité ....

    Les élites sionistes savent très bien se défendre car ils contrôlent les médias mondiaux, une partie du sénat US, et les sociétés secrètes et les francs-maçons sont sous leur contrôle ...

    A VOIR ABSOLUMENT !!!

    Kay Griggs, femme d’un haut gradé de la Navy .... 3h40 http://video.google.com/videoplay?docid=-341031042963487862&q=secret

    Les mensonges sont faits pour nous mener à la guerre ... 11 septembre, Pearl Harbour, Gulf of Tonkin, Oklahoma, ... FALSE FLAG !!!!!!

    N’ayez peur de rien et croyez que chaque goutte porteuse d’amour sans a priori alimentera le fleuve d’une humanité en paix et qui sortira un jour de l’obscurantisme ...

    Les médias sionistes (mafia juive) avec leur cohorte de marionnettes présidentielles et militaires ainsi que les moutons irresponsables, mais non responsables car justes malgré leur convictions engluées par les mensonges de la mass médias, ne vaincrons pas contre la volonté des peuples de vivre en paix sur cette terre ...

    La révolution française à eu lieu pour moins que çà, et il est temps de se réveiller et mettre au pilori ce capitalisme/nazi/neoconservateur/sioniste ignoble aux archives d’une société qui désire évoluer et non se faire diriger par des incapables élitaires démoniaques ...

    Ne confondez pas anti sioniste avec anti sémite ... Ne confondez pas anti Bush avec anti américains ... Ne confondez pas anti mafia avec anti italiens ...

    On se fout de nous depuis longtemps ... ! Aillez le courage de l’avouer et d’apporter de l’éspérance dans ce merdier ...

    On ne gagnera pas en voulant tuer pour la liberté ...

    Mais en se levant et en arrêtant de les écouter eux et leurs mensonges, cette civilisation peut se sauver ...

    Sinon, la destruction aura raison de nous et nous leur aurons donnés raison ...

    Et quand tous sera aux abois et sans avenir, ils pourront toujours essayer de bouffer leur argent ...


  • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 13 décembre 2007 05:09

    @ l’Auteur : Je suis heureux de vous lire ici et félicitations pour tous vos livres qui m’ont donné une première vision structurée de ce qui ne m’apparaissait avant que comme d’étranges coincidences. Continuez le combat.

    http://nouvellesociete.org/5111.html

    Pierre JC Allard


  • gab 13 décembre 2007 13:51

    « Les élites sionistes savent très bien se défendre car ils contrôlent les médias mondiaux, une partie du sénat US, et les sociétés secrètes et les francs-maçons sont sous leur contrôle ...

    « Les médias sionistes (mafia juive) avec leur cohorte de marionnettes présidentielles et militaires [...]ne vaincrons pas contre la volonté des peuples de vivre en paix sur cette terre ... »

    Voilà le genre de commentaire qui me rend extrêmement méfiant vis à vis de la thèse de l’auteur, qui bien sûr ne s’exprime pas de façon aussi abrupte, mais je pense que le fond est identique : les juifs contrôlent les medias du monde entier ; ce sont eux qui empêchent l’humanité de vivre en paix, et ce sont eux qui ont décidé de détruire complètement l’Iran. Tout ceci dans le plus grand secret bien sûr. Juste une petite chose : Ahmadinedjad clame bien haut et fort qu’il veut se doter de l’arme atomique, et il clame bien haut et fort qu’il veut rayer Israël de la carte. Mais ça n’a pas d’importance, bien sûr. Les méchants ce sont le juifs.

    Bref, la logorrhée antisémite habituelle, pas plus appétissante pour autant. Le commentateur tâche maladroitement de cacher son jeu avec le non moins habituel : « Ne confondez pas anti sioniste avec anti sémite ... »

    alors que quelques lignes lignes plus haut il parlait de mafia juive... Et ce commentaire est considéré 5 fois comme constructif ! Constructif, j’aime mieux ne pas savoir de quoi.


  • ZEN ZEN 12 décembre 2007 11:04

    @ E Laurent

    Merci pour ce papier

    L’instrumentalisation de la peur fait peur..

    Qu’en est -il du poids des officiers supérieurs hostiles à une telle aventure guerrière ?


    • sven 12 décembre 2007 11:43

      L’USAF serait partisane d’une intervention, la Navy non : [link] et [link]


    • stephanemot stephanemot 12 décembre 2007 17:35

      Bonjour Zen,

      Les gradés hostiles à la méthode Dubya ont déjà quitté le navire.

      Comme pour l’Irak, la dimension militaire est secondaire : pour W, la guerre est avant tout un moyen de prolonger le fondamentalisme par d’autres moyens.


    • magicboss magicboss 13 décembre 2007 01:42

      Il faut justement ne pas avoir peur ...

      Ils se nourrissent de nos peurs ...

      Ayez confiance en NOUS, pas en eux ...


    • TALL 12 décembre 2007 11:30

      Le terrorisme nucléaire n’est en tout cas pas une utopie technique. Et le jour où une organisation du genre Al Qaeda en aurait les moyens, hésiteraient-ils à le faire ? Non, bien sûr. Donc, il faut faire gaffe de toute façon.


      • TALL 12 décembre 2007 11:40

        Quant à la réalité de la menace iranienne, je n’en sais rien. Je ne crois pas + les uns que les autres. Ce qui est sûr, c’est que les islamistes haïssent les américains et préfèrent la théocratie à la démocratie. Et donc ce n’est pas moi qui pleurerai si on leur rabat le caquet, quitte à faire un peu dans la bavure.


      • Dégueuloir Dégueuloir 12 décembre 2007 12:51

        Fait une prière pour que ce soit pas tes enfants qui se trouvent sous les bombes US,tes propos sont obcènes et vulgaires,Tall....les civils sont toujours les otages des luttes de pouvoirs de la « racaille », la vraie ! il est facile de parler de guerre devant son PC ,bien au chaud et confortablement installé dans son siége en cuir avec accoudoir....


      • TALL 12 décembre 2007 13:30

        C’est encore + facile de dire : « Paix à tous, je vous aime » quand on ne se croit pas impliqué ( à tort ou à raison ).

        Ce qui est sûr, c’est qu’il n’y a pas de compromis ni de négoce possible entre l’humanisme démocratique et l’intégrisme théocratique. C’est la loi du + fort qui décide. Et tant pis si ça fait frissonner les ovaires, c’est comme ça.


      • TALL 12 décembre 2007 13:32

        Je ne prie jamais. Je laisse ça à mes ennemis. Moi, je raisonne.


      • TALL 12 décembre 2007 13:34

        Et la violence, je la connais bien.


      • Philou017 Philou017 12 décembre 2007 13:40

        Il est vrai que vous en êtes un fidèle promoteur.


      • Traroth Traroth 12 décembre 2007 13:46

        Encore faudrait-il que « rabattre le caquet » des islamistes soit une solution. Pour chaque martyr, ce sont 10 nouveaux candidats au Jihad qui se lèvent.

        Et personnellement, entre une domination américaine qui affame la planète et une domination islamiste, je me refuse à choisir, même si en Europe occidentale, on a pour l’instant la chance de bénéficier d’une certaine clémence de nos maitres. Entre la peste et le choléra...


      • TALL 12 décembre 2007 13:49

        Vous êtes aussi violent en me diffamant ainsi. Car je n’ai jamais ressenti la violence comme un plaisir. C’est le dernier moyen, c’est tout.


      • TALL 12 décembre 2007 13:51

        Traroth, c’est du Daladier ça. Les mosquées poussent comme des champignons en Europe. Il vous faudra choisir un jour.


      • Traroth Traroth 12 décembre 2007 14:07

        C’est vous qui le dites. En attendant, il faut lutter pour une alternative, c’est à dire une société réellement plus juste, plus humaine, où les gens n’auront plus à choisir entre le moindre de deux maux. Choix desespéré s’il en est.


      • Dégueuloir Dégueuloir 12 décembre 2007 14:10

        Pensez-vous réellement que ,même en dernier recours,noyer l’Iran sous un pluie de bombes (de toutes sortes,nucléaire tactique,obus à l’UA,à fragmentation,au napalm,ou autre réjouissances) des centaines de milliers de morts(surtout civils..)va régler le « problème »,il faut être sacrement débile pour croire à une telle ineptie ! mais les médias dominants à la botte de « l’empire »,ont d’ores et déjà commencé « l’intox »,les caniches se déchainent ! L’urrs est tombé comme un fruit pourri,bientôt ce sera le tour du capitalisme (et de ses oligarchies)mais aussi des théocraties intégristes (musulmanes et sionnistes ),je rève d’un monde enfin debarrassé de ses métastases cancéreuse qui le rongent ....mais ce n’est qu’un réve...je le concède !!et la « thérapie » ne peut-être que « douce »,parce que la « chimiothérapie lourde » ,elle,va tout détruire....


      • TALL 12 décembre 2007 14:18

        Mais non, pas une pluie de bombes. La neutralisation nucléaire ne nécessite pas ça. Le bombardement de quelques usines si la voie diplomatique échoue, c’est tout. En 2 nuits maxi, tout est réglé.


      • Icks PEY Icks PEY 12 décembre 2007 14:33

        Merci à Tall pour ces propos de bon sens.

        Tout extremiste, qu’il soit religieux ou idéologue, est un gars dangereux et incontrôlable.

        Agiter le drapeau du pacifisme est une bien piètre protection contre les assauts irraisonnés d’un crétin.

        Icks PEY


      • Icks PEY Icks PEY 12 décembre 2007 14:35

        Et qu’on arrête de diaboliser sans cesse les USA ou les pays occidentaux.

        Jusqu’à preuve du contraire, c’est encore dans nos pays qu’on peut le plus ouvrir nos gueules.

        Icks PEY


      • Nobody knows me Nobody knows me 12 décembre 2007 14:41

        Pensez-vous réellement que ,même en dernier recours,noyer l’Iran sous un pluie de bombes (de toutes sortes,nucléaire tactique,obus à l’UA,à fragmentation,au napalm,ou autre réjouissances) des centaines de milliers de morts(surtout civils..)va régler le « problème »,il faut être sacrement débile pour croire à une telle ineptie !

        Complètement d’accord avec vous. D’ailleurs, si les guerres réglaient les problèmes des hommes, ça se saurait et on n’en ferait plus. Ca fait combien maintenant que les hommes se font la guerre ? Je veux dire des guerres « notées dans les registres ». 2500 ans ? 3000 ans ? 4000 ans que les hommes se font la guerre et regardez où on en est ! Même pas à la rue Belleville, case prison allez hop ! Retour à la case départ, ne touchez pas 20000F.

        Les guerres sont le prétexte suivant des religions pour spolier, piller et justifier toutes les atrocités possibles => « On est en guerre, et c’est nécessaire, donc il est normal que des choses pas très belles arrivent... » Et encore le traité de Genêve est arrivé (bafoué à la première occasion d’ailleurs. Ex : waterboarding par la CIA en ce moment).


      • Nobody knows me Nobody knows me 12 décembre 2007 14:50

        Jusqu’à preuve du contraire, c’est encore dans nos pays qu’on peut le plus ouvrir nos gueules.

        Sibel Edmunds avec le FBI, Dasquié avec la DST, et j’en passe. Bien sûr qu’on peut parler, faut juste pas avoir de famille ni d’amis.

        Lisez Chomsky.

        Quant à la neutralisation nucléaire, Tall, n’oubliez pas les 5-6 lascards du conseil de sécurité qui font leur petite combine et posent leur véto sur une crise humanitaire car ils ont des intèrêts dans le pays en question...

        Hypocrisie quand tu nous tiens : « Bon, on veut bien que vous nous achetiez des centrales nucléaires, mais vous construisez pas d’armes avec, sinon on est dans la merde nous, ok ?! Sinon comment qu’on va faire pour diriger le monde avec notre démocratie qu’elle est zolie ? »

        De plus, pour demander à un état « terroriste » de cesser ses programmes d’armement, ce serait bien qu’on ne soit pas le vendeur d’arme, ça aurait quand même un peu plus de gueule ! Suivez mon regard...


      • Nobody knows me Nobody knows me 12 décembre 2007 15:01

        Le bombardement de quelques usines si la voie diplomatique échoue, c’est tout. En 2 nuits maxi, tout est réglé.

        Et on bombarde quelles usines ? Une bonne petite centrale nucléaire, manière de se refaire un petit feu d’artifice à la Tchernobyl ? Et irradier toutes les populations voisines ?

        ...Ah mince, j’oubliais la radio-activité, Elle, respecte le traité de non-agression et ne traverse pas les frontières.

         ;-p


      • Christophe 12 décembre 2007 15:02

        Bonjour Icks PEY,

        comme vous et beaucoup d’autres j’imagine, je suis effaré de lire des gens nous expliquer qu’ils préfèrent l’islamisme aux interventions armées occidentales. Savent ils seulement de quoi ils parlent ou se contentent ils de prendre des postures pseudos pacifistes complètement irresponsables ?

        L’Algérie a essayé voila quelques années de croire en un islamisme modéré et a essayé la concorde nationale, voyez où ils en sont, les islamistes en ont profité pour se réorganiser et allez toujours plus loin dans l’horreur. Les islamistes ne cesseront JAMIS le terrorisme ! Ils l’ont dit clairement, ils ne cesseront que lorsque la planète sera islamisée, vous ne l’avez toujours pas compris ? La seule solution est l’éradication de ce fléau !

        Comment peut-on défendre de tels barbares et se regarder dans une glace ensuite. Tous ces pro-islamistes seraient ils aveugles ? Ne voient ils pas ce qui se passe dans les pays islamistes, n’ont ils pas conscience des pratiques barbares de cette idéologie moyenâgeuse ? Ont ils oublié les horreurs de l’Afghanistan des talibans, du Soudan et du Darfour, des violations des droits de l’Homme en Iran (femmes lapidées, jeunes filles mariées de force dans le meilleur des cas, violées et vendues dans les réseaux de prostitution dans le pire). Jusqu’où êtes-vous prêt à fermer les yeux pour préserver votre petit confort douillé de pseudos pacifistes ?

        Croyez vous réellement que le fait que certains pays démocratiques mentent ou trichent suffise à vous absoudre de vos cautions et de votre défense de l’indéfendable ? Vous m’écœurez.

        Christophe


      • TALL 12 décembre 2007 15:04

        Ah non, moi je trouve + malin de leur fournir du matos, puis de le bombarder après qu’ils l’ont payé smiley


      • Nobody knows me Nobody knows me 12 décembre 2007 15:11

        comme vous et beaucoup d’autres j’imagine, je suis effaré de lire des gens nous expliquer qu’ils préfèrent l’islamisme aux interventions armées occidentales.

        Très bonne façon de déformer nos propos. Vous aurez sûrement une place chez les faucons de Bush et consors. Peut être une cellule vera-t-elle le jour en France d’ici peu. Envoyez des CV.

        Tall, très hum... « drôle » votre cynisme. Vous devez avoir du métier. smiley


      • Nobody knows me Nobody knows me 12 décembre 2007 15:20

        Oups, j’ai failli laisser passer le coup des « interventions armées occidentales »...

        Parlons-en. Pour celle en Amérique latine, je vous laisse consulter les encyclopédies. On y trouve de jolies dictatures installées par les soins des américains (avec fauteuil en cuir svp) - qui auraient été des dictatures communistes sinon.

        - le bourbier Irakien comme on dit... Grande intervention ça, pleine de réussite.
        - le Rwanda... Merde trop tard, tout le monde a été massacré (veto des démocraties).
        - le Darfour... Merde trop tard, tout le monde a été massacré (veto des démocraties).

        Rappelons aussi les discours de Bush teintés d’une forte consonnance laïque (God, God, God, God)... Vous vous foutez de nous avec votre théocratie ignoble, on y est en plein dedans !!

        Au final, j’en viens à attendre le bouquet final avec impatience pour arrêter d’entendre des conneries cyniques.


      • Philou017 Philou017 12 décembre 2007 15:27

        Icks Pey "Et qu’on arrête de diaboliser sans cesse les USA ou les pays occidentaux.

        Jusqu’à preuve du contraire, c’est encore dans nos pays qu’on peut le plus ouvrir nos gueules."

        Parlez-en à Dasquié. Et aux prisonniers de Guantanamo, d’Abou Grahib et des prisons secrètes de la CIA. Pas besoin de diaboliser les Américains, ils le font tous seuls. Et on pourrait parler du Patriot Act, des military Act qui tendent à accuser n’importe qui de terroriste s’il s’oppose à la politique Américaine.

        L’Europe au mépris de ses lois communique des renseignements confidentiels sur des gens voyageant aux états-Unis. Bonjour la démocratie.


      • Nobody knows me Nobody knows me 12 décembre 2007 15:48

        Le « - » est un très bon argument chers amis interventionnistes, continuez je suis presque convaincu.

        Je rafraîchis ma page mais ne voit aucune réponse valable.

         smiley


      • TALL 12 décembre 2007 15:52

        Si vous préférez l’autre camp, allez-y, mais faite gaffe de ne pas appeler un nounours « mahomet » comme l’a fait une prof d’anglais récemment, car c’est le fouet et la prison, direct.

        Et vive la théocratie ! smiley


      • Traroth Traroth 12 décembre 2007 16:23

        @Icks PEY : Oui, on peut « ouvrir nos gueules »... Pour paraphraser un grand philosophe, Coluche, « la dictature, c’est ferme ta gueule, la démocratie, c’est cause toujours ». Ca n’a jamais été aussi vrai ! Enfin, plus que hier et moins que demain...


      • Dégueuloir Dégueuloir 12 décembre 2007 17:31

        bah ! laisse tomber ces blaireaux,ils veulent aller faire la guerre dans leurs canapés moelleux avec une bière bien fraiche et des cacahuètes grillées.......devant TF1.......désolé,ce ne sont que des moutons bien dressés et dociles....ils adorent le voyeurisme du sang.....


      • TALL 12 décembre 2007 17:52

        Oui, parce que tu la connais la guerre, toi, hein ?

        C’est pas toi le gars qui avait attaqué les talibans déguisé en lama ?

        Non, personne ne t’a balancé, mais on aurait dû te prévenir qu’il n’y a pas de lama en Aghanistan.


      • Dégueuloir Dégueuloir 12 décembre 2007 18:57

        je n’ai pas fais le guerre, ne veux pas la faire et n’ai pas envie que d’autre la fasse,parce que la guerre est une activité inutile et absurde,elle ne sert que les gros intéréts comme toujours et seuls les idiots bien dociles sont complices de ces ignominies,comme toi , Jacob,et autres arthur mage....vous me faites gerber à mort avec vos arguments de bistrot en faveur de la guerre !! smiley


      • Nobody knows me Nobody knows me 12 décembre 2007 20:47

        Si vous préférez l’autre camp, allez-y, mais faite gaffe de ne pas appeler un nounours « mahomet » comme l’a fait une prof d’anglais récemment, car c’est le fouet et la prison, direct.

        Je ne crois pas avoir dit que j’avais choisi un camp, surtout entre deux courants religieux extrémistes que je vomis. Pour moi, les deux partis sont exécrables.

        Essayez également de caricaturer Bush ou d’émettre des critiques sur le gouvernement aux USA et vous connaîtrez une autre sorte de calvaire (cf la belle vie des « communistes » pendant la guerre froide aux USA). Beaucoup plus long celui-là, sournois, bien que moins barbare qu’une décapitation ou un lynchage.

        Et puis j’en ai marre de répéter les faits en Amérique latine où des dictatures ont été maintenues pendant des années (Chili par ex).

        Connaissez-vous également le « waterboarding » (terme autrement plus fun que « simulated drowning » = simulation de noyade - à quand un jeu vidéo...) pratiqué par vos prophètes de la démocratie ? Sympa non ?

        De plus, je ne vois pas l’intérêt d’intervenir en Iran vu qu’il a été prouvé que leur programme nucléaire avait été arrêté en 2003 (plusieurs rapports dont un issu des amateurs de waterboarding : la CIA). On va faire quoi ? Mettre un G.I. à chaque carrefour pour contrôler qu’aucune usine colossale d’enrichissement de l’uranium n’est construite ?

        Ils ont arrêté leur programme, ok. Passons au suivant : USA, France, Israël, Chine, Russie, Pakistan, Inde, Corée du nord, ... Y a du boulot on dirait.


      • TALL 13 décembre 2007 18:50

        Je l’ai déjà dit 100 fois : je déteste Bush et sa clique d’évangélistes et je n’ai jamais cru à cette histoire d’adm en Irak. De plus, et là c’est encore pire pour nous, c’est à cause de son lobby pétrolier que le cours du brut est aussi haut et depuis si longtemps, car ils maintiennent expressément l’instabilité au Moyen-Orient. smiley

        MAIS ça ne fait pas de moi un anti-USA, ou un pro-islamiste, ou même un pacifiste. Car le pacifiste est pour moi est un type qui n’a rien compris à la nature humaine et qui a vraisemblablement brossé ses cours d’histoire à l’école pour aller jouer au flipper du bistrot du coin. Car comment ignorer que toute l’histoire est un immense torrent de sang ?

        Et comment ça se fait ? Mais il n’y a qu’à voir comment le ton peut parfois monter dans certains forums pourtant sans aucun enjeu réel. Alors avec de vrais enjeux ? smiley

        Bref, le fond de la nature humaine n’a jamais été pacifique, et on n’a visiblement pas muté récemment.


      • TALL 13 décembre 2007 18:58

        C’est la forme de la violence qui a changé, aujourd’hui.

        Exemple : un cadre dynamique de 35 ans trouve une idée qui fera gagner 20% aux actionnaires en mettant 500 personnes à la rue, et il la défendra avec bec et ongle pour recevoir sa prime, obtenir un bureau plus spacieux à l’étage du dessus et offrir un nouveau vison à sa femme. Quant aux 500 familles qu’il a foutu dans la merde, alors que l’entreprise marchait fort bien, il s’en tamponne le coquillard.

        Si ça n’est pas de la violence, qu’est-ce que c’est ?

        Alors arrêtez de vous voiler la face, la violence est omniprésente, partout et tous les jours, mais elle a pris d’autres formes, moins spectaculaires mais tout aussi dégueu.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès