• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > L’été léger > Heart Attack Grill : le Restaurant de la Mort !

Heart Attack Grill : le Restaurant de la Mort !

C'est en allant consulter le blog d'un de mes followers que je suis tombé sur ce truc pas piqué des vers. Encore que, quand vous saurez la suite ; certains vers doivent se frotter les mains du côté de Las Vegas et même sortir leur tête de terre pour jauger les chances de certains clients de repartir les pieds devant ; direct au cimetière après un ultime festin !

L'idée originale, le concept unique de ce Las Vegas 'fast food' est de proposer des hamburgers monstrueux, servis dans une ambiance hospitalière, au sens médical, et surtout gratuits et à volonté !

Pas pour tout le monde bien sûr, autrement le restaurant aurait fermé depuis un moment, le repas est gratuit uniquement pour les personnes pesant plus de 175 kilos !

Une 'infirmière, habillée avec une toque à croix rouge pèse les obèses avant le repas, parfois final. Ne riez pas, le patron du Heart Attack Grill, lors d'une interview récente a brandi fièrement un sac en plastique contenant les restes incinérés d'un de ses clients, mort sur place.

Blair River, l'ancien porte parole du lieu de débauche, pesant 260 kilos au garrot, engagé pour faire les spots de pubs est décédé également à 29 ans des 'complications d'une pneumonie, vraisemblablement aussi d'une overdose de gras.

Jon Basso, le Boss, est un ancien nutritionniste ! si si, qui a fini par péter un câble à force de vouloir faire maigrir des gras du bides irrécupérables. Donc, il garantit aux clients maintenant un surpoids régulier tout en se régalant.

On est certes loin ici des cheeses burgers rachitiques et pas bons des mac dos et autre quicks industriels. Ici les ingrédients sont de première qualité, les frites cuites au lard, le bacon juteux, les oignons rouges 'bio et c'est bon, enfin il paraît et le Heart Attack Grill ne désemplit pas.

Les burgers ont des vrais noms de guerres ; homologué au Guiness Book pour le Quadruple Bypass Burger (Quadruple Pontage) totalisant environ 9000 calories, accompagné de délicieuses Flatline Fries (frites cuites dans du lard)

A l'entrée, un panneau annonce la couleur :

'Go away. If you come in this place, it’s going to kill you'*

passez au large ! Si vous venez ici, vous pouvez mourir.*

Mais comment ça peut marcher un truc pareil, sinon ?

En fait, le propriétaire ne triche pas, lui, contrairement à nombre de ses comparses gargotiers qui nous servent parfois des saloperies très chères et pas bonnes et peu consistantes…

Le film la Grande Bouffe, ode surréaliste des années soixante dix à la 'bonne chère' est devenu réel, dans sa finalité du moins. Oui, si vous en avez marre de la vie, que vous pesez 180 kilos au moins, vous pouvez vous suicider à la bouffe, en vrai, à Las Vegas, dans une ambiance qui tue.

Le menu est explicite, et pour augmenter les chances d'obtenir un bon infarctus, on vous fournit en kit des Lucky Strikes sans filtre que vous pourrez fumer à volonté en mangeant et du Jolt Cola, soda boosté au vrai sucre…

Servi par des nymphettes sexys habillées de blancs comme des nurses, moulées dans des bas transparents ornés de jarretelles à croix rouges, au moins vous prendrez votre pied alimentaire avant d'agoniser. 

 

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.71/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • Le p’tit Charles 8 août 2015 09:00

    l’Amérique de la démesure...celle de tous les jours hélas.. !


    • Piere CHALORY Piere Chalory 8 août 2015 09:17

      @Le p’tit Charles


      Oui, c’est bien çà ; la Démesure !

      Mais au delà, je trouve ce concept assez réjouissant et authentique, le slogan du restaurant est d’ailleurs : 

      ’help us fight anorexia ! ’ (aidez nous à combattre l’anorexie)

      tu m’étonnes, le boss se fait appeler désormais ’Doctor Jon’ (après avoir été ’nutritionniste) et prévient clairement ses clients qu’à part le goût, tout est mauvais pour la santé dans ses aliments, gras, sucre, soda ultra caféiné et ’enrichi au sucre de canne...

      Précision, dès l’entrée, on vous fournit une blouse blanche de ’malade, et si vous ne finissez pas votre repas, vous aurez droit à une fessée, administrée par une une jolie serveuse/nurse. Le tout filmé par une caméra qui équipe toutes les tables, et ensuite le ’film est mis en ligne sur le site du Heart Attack Grill...

      On arrête pas le progrès.

       
      ’Doctor Jon with cremated remains’ (Docteur jon et les cendres de clients) :


    • Le p’tit Charles 8 août 2015 09:32

      @Piere Chalory...Pour être tout à fait dur de cette démesure..faut aller faire ses courses dans un « Wallmart »...Apocalyptique... !


    • R_o_n_r_o_n, chat sauvage R_o_n_r_o_n 8 août 2015 09:43

      Bonjour

      Super reportage, super article, ça change ! 
      Merci M. Chalory
      Ils sont forts ces américains ! Le concept est mortel !
      Dites-moi, au niveau de la loi, il n’y a rien qui coince ?
      Est-ce qu’un tel concept pourrait être importé en Europe ? 

      • Piere CHALORY Piere Chalory 8 août 2015 09:57

        @R_o_n_r_o_n


        Merci du commentaire,

        C’est vrai que ça paraît bizarre qu’on laisse faire ’Doctor Jon, mais bon, en m^me temps, une personne qui pèse plus de 175 Kilos est clairement handicapée, incapable de monter un escalier, de faire plus de 50 mètres à pied, etc...

        Alors, si on réfléchit, plutôt que d’aller se faire euthanasier en Suisse à la seringue, moyennant au moins 10 000 euros, mieux vaut réserver quelques jours dans une chambre d’hôtel à Las Vegas et se finir -gratuitement- à la bouffe !

        Bon, c’est pas très charitable, mais soyons cyniques jusqu’au bout, finalement, y en aura plus pour les héritiers.

      • foufouille foufouille 8 août 2015 10:25

        tu as juste un burger simple et des frites de gratuit mais tu dois acheter à boire avec.
        la fessée à l’air payante


        • Piere CHALORY Piere Chalory 8 août 2015 10:40

          @foufouille

          si tu pèses suffisamment, tu n’as droit gratuitement qu’à un single-pass burger et des frites, effectivement, mais tu peux en manger autant que tu veux ; ’Unlimited, c’est marqué, mais il faut que tu repasses sur la balance entre chaque burger, sans doute au cas ou tu vomirais et redescendait en dessous des 350 Lbs fatidiques.

          Par contre, il faut que tu achètes une boisson avec chaque burger, seule la nourriture est gratuite...

        • Piere CHALORY Piere Chalory 8 août 2015 11:13

          @Piere Chalory


          j’ajoute que le single bypass burger est déjà costaud, la tranche de viande pèse environ 1/2 pound (225 grammes, 3 fois plus que dans un ’bigmac’ ou un ’giant de couic), et la portion de frites cuite au lard est difficile à finir.

          Le quadruple bypass est impossible à manger pour un homme ’normal, presque un kilo de viande !


          • Piere CHALORY Piere Chalory 8 août 2015 11:24

            @foufouille


            Le but de cet article n’est pas de faire de la pub à ce restaurant, qui n’en a pas besoin d’ailleurs, mais les avis sont mitigés en effet :


          • foufouille foufouille 8 août 2015 12:36

            @Piere Chalory
            à mon avis, c’est infect sauf amateur de merde et cher.
            jusqu’à 8 steacks, je vois pas trop qui peut avaler ça.
            par contre, ils vont chercher des sdf gros pour leur filer à bouffer.
            et tu n’es pas fouiller, donc rien ne t’empêche de porter du poids en plus dans tes poches.


          • Piere CHALORY Piere Chalory 8 août 2015 13:36

            @foufouille


            ’et tu n’es pas fouillé, donc rien ne t’empêche de porter du poids en plus dans tes poches.’’

            Oui, d’accord, mais prenons un exemple ; aujourd’hui je pèse 80 kilos pour 1,78 m, ce qui fait qu’il faudrait que je glisse à peu près 100 kilos dans mes poches, tout ça pour obtenir un burger gratuit et une ration de frites. 

            100 kilos de cailloux à caser, ça semble difficile ! 

            en hiver, à la rigueur, avec un manteau flottant qui cacherait un sac à dos, et un ventral remplis de pierres ou de sable... 

            Mais aujourd’hui, au mois d’août, en tee shirt, non. 

            L’infirmière va me repérer quoi que je fasse et puis, lesté de 100 kilos, je serai paralysé par le poids, certainement affligé d’une hernie discale immédiate, ridicule.

            Je préfère payer, et tant pis si c’est pas bon.




          • foufouille foufouille 8 août 2015 14:17

            @Piere Chalory
            je sais pas ou c’est la balance qui est programmé pour se dérègler.
            le lest, c’est pour quand tu es proche de 170 kg. le poids change suivant les années, j’ai lu 270 livres.
            perso, je suis encore plus loin de ce poids mais tu devrais pouvoir porter 90kg sans problème ..........


          • Montdragon Montdragon 8 août 2015 11:44

            Moi Steven S., j’ai battu Chuck Norris dans ce restaurant, il est parti sur civière...


            • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 8 août 2015 11:48

              Article éhonté, résolument contre la liberté de digérer et contre une entreprise honnête qui tient ses promesses !


              • rocla+ rocla+ 8 août 2015 11:52

                Faut  envoyer Hollande là-bas ... smiley


                • jean-marc D jean-marc 8 août 2015 18:45

                  @rocla+
                  Bonjour Capt’tain, Excellent !!!! 

                  Bon WE.
                  Bien à vous,

                • foufouille foufouille 8 août 2015 14:13

                  http://www.roadsideamerica.com/story/14173
                  c’est le troisième car deux autres ont été fermé


                  • Lisa SION 2 Lisa SION 2 8 août 2015 15:55

                    ne manque plus que l’astuce de faire manger aux suivants les cadavres des précédents recuits.Le système s’appelle « Resto de Ponzi ».


                    • Nycolas 8 août 2015 17:30

                      Il y a un concept identique dans le jeu vidéo GTA 4, burger shot :

                      http://images.wikia.com/gtawiki/images/3/32/BurgerShot-GTA4-StarJunction.jpg

                      https://www.youtube.com/watch?v=gbVJv9awVZg

                      Je ne sais pas si l’un est inspiré de l’autre, ou vice-versa, en fait je crois surtout que c’est un truc qui est « dans l »air« aux USA, pays de la malbouffe, où les gens »nourrissent" une certaine culpabilité vis à vis de ça. Du coup apparaissent ces concepts décomplexés pour dédramatiser la chose.


                      • Piere CHALORY Piere Chalory 8 août 2015 17:55

                        @Nycolas


                        c’est vrai que Burger Shot ou Heart Attack Grill, c’est du Kif, j’aime bien la dernière phrase de la video :

                        ’’Burger Shot ; Die with a smile on your face !’’

                        De cette histoire, je préfère conserver le côté positif des choses. Et l’humour noir de ’Doctor Jon’

                        Après tout les super-obèses (au-delà de 200 kilos, ne sont pas devenus comme ça par hasard, ni par l’opération du Saint Esprit, ou du Diable, ou du Gadlu, ou de l’inconscient collectif ou de...

                        NON.

                        Ce sont des GOINFRES, tout simplement. Et ne nous y trompons pas, ce qui nous paraît être, à nous, les gens à poids raisonnable, des portions démesurées, sont des petits amuse-gueules pour certains..

                        Alors, dans ces conditions, que certains ’profitent de la situation de ces bouffomanes, littéralement accros à la bouffe comme d’autres à l’alcool, la drogue, autre, n’a rien d’étonnant, ni de choquant.






                      • Nycolas 8 août 2015 18:20

                        @Piere Chalory

                        Hier, en ville, en passant près d’un jardin d’enfants, j’ai aperçu une gamine d’environ 4 ans qui avait déjà l’air d’un bibendum Michelin. Sans surprise, elle tenait dans son bras, bien calé contre son buste, un tube de ces tuiles, ces fausses chips en aggloméré. Le tout devant sa mère qui lui avait évidemment fourni la came, elle-même d’une corpulence raisonnable bien que plus enrobée que la moyenne.

                        Il y aurait beaucoup de choses à dire. Il y a surtout un gros problème d’éducation. Si les obèses sont des goinfres, comme vous dites, c’est aussi parce que personne ne les a empêchés de l’être ou de le devenir, au moins pour certains d’entre eux, et que trop de choses les ont encouragés à l’être ou à le rester, aussi. Quand une mère ne s’alarme pas que sa gosse, qui a la stature d’un bidibule, ait constamment de la nourriture en main, alors qu’elle pèse le poids de deux ou trois des enfants qui l’environnaient en ce lieu, il y a clairement un problème.

                        Mais bon, c’est leur responsabilité et non la mienne de gérer ce genre de problème, et je vous confesse que le concept burger shot me fait beaucoup marrer, tandis que les pubs sur les 5 fruits et légumes par jour m’exaspèrent. Preuve d’ailleurs que ce matraquage ne marche pas, car la publicité n’est pas un système propice à l’éducation. Dans ce contexte, la dérision ne fait aucun mal, en tout cas.


                      • Piere CHALORY Piere Chalory 8 août 2015 18:39

                        @Nycolas


                        j’ai connu le m^me cas d’une gamine obèse dès le plus jeune âge et dont la mère obèse elle aussi avait pour habitude alimentaire, entre autre, d’avaler une tablette entière de chocolat au lait aux noisettes avant le repas, quelques années après, la fille était devenue un véritable ’thon.

                        Sa mère paraissait maigre à côté, et devant mes remarques sur l’état inquiétant de sa fille, parlait d’emmener sa fille voir un ’nutritionniste.

                        C’était peut être un cousin de Doctor Jon, car encore quelques années après c’était pire...
                         
                         C’est hélas une histoire vraie. Alors vous avez cent fois raison, un minimum d’éducation s’impose...

                      • Croa Croa 9 août 2015 00:03

                        À Nycolas
                        *
                        La mère est responsable mais pas coupable, en général.
                        *
                        La vérité oblige à dire qu’elle aurait dû probablement se méfier du poste de télé qui rend les gosses trop sage pour qu’il n’y ait pas un prix à payer !
                        (Les dessins animés du matin sont truffés de pubs pour les tuiles que tu as vu mais aussi pour les barres en chocolats, les céréales énergisantes du petit déjeuné, etc... )


                      • Dom66 Dom66 8 août 2015 18:06

                        Un peu barjo ces mec ; Des gros porcs ; Quand on pense que par exemple, dans la réserve de Pine Ridge des indiens ont faim, que l’eau est à moitié radioactive et que la source d’eau potable leur est interdite ; Cherchez l’erreur.


                        • Nycolas 8 août 2015 18:21

                          @Dom66

                          De toute façon, notre système jette des quantités astronomiques de bouffe dans les poubelles. Elles n’arrivent jamais jusqu’aux pauvres.

                          Alors qu’elle pourrisse dans le fond d’une benne ou dans le tube digestif d’un gros qui se fout de la vie, je ne vois guère de différence.


                        • Croa Croa 8 août 2015 23:52

                          La grande bouffe était une métaphore de la société de consommation et de son résultat à terme.
                          À l’époque peu de gens ont comprit le message du film (les rares le recommandant) mais beaucoup avait tout de même ressenti ce que ça pouvait être (les écœurés scandalisés ! ) et il y en avait aussi que ça faisait un peu bander mais pas assez à leur goût (les beaufs.) 
                          *
                          Voilà nous y sommes...  smiley smiley smiley
                          ... Mais qui s’en rend compte ? Pas les beaufs d’aujourd’hui qui stupidement fréquentent ce restaurant américains. Pas non plus ceux qui posent les roues du gros 4x4 à cheval sur n’importe quel trottoir ou qui montent forcément dans un avion lorsqu’ils partent en vacances car les excès qui nous feront tous crever ce n’est pas qu’au restaurant qu’ils se trouvent !


                          • Piere CHALORY Piere Chalory 9 août 2015 08:32

                            @Croa

                            Bonjour Croa

                            J’ai revu la grande bouffe il y a quelques années et l’ai trouvé génial, à l’époque de sa sortie j’étais âgé de 12 ans, le film était interdit aux moins de 13 ans, et de toute façon, si je l’avais vu, je n’aurais assurément rien compris au film.. Je me souviens avoir vu à l’époque à Marseille des restaurants ’la grande bouffe’ fleurir après la sortie du film.

                            Comme souvent, les Grands Réalisateurs italiens, comme Fellini ou Risi savent montrer, mieux que personne et de manière crue les outrances et les turpitudes de la condition humaine, ses excès, et aussi cette mécanique implacable, invisible, qui nous lie pieds et mains et nous entraîne consciemment ou non dans des situations absurdes et à la limite de la folie.

                            On peut dire aujourd’hui que la Grande Bouffe était visionnaire, la bien pensance de l’époque était scandalisée, logique. Il faut dire que la prestation des acteurs était assez énorme, surtout celle de Michel Piccoli, tenant une tête de veau et déclamant une sorte d’hommage païen, définitivement iconoclaste à la Bouffe, vue ici comme une sorte de divinité.

                            Maintenant ; on a ’Plus belle la Vie’ ; ode inepte & quotidienne à la Crétinerie ; suivie paraît-il par un nombre assez hallucinant de fan décérébrés. 

                            Les temps changent.

                          • gruni gruni 9 août 2015 07:59

                            Super article. Je ne savais pas qu’un truc pareil pouvait exister. Décidément, il n’y a plus de limite à l’imagination lorsqu’il s’agit de faire du fric.


                            Merci et bon dimanche

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès