• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > L’été léger > Je démissionne face aux fous qui gouvernent et aux cons citoyens

Je démissionne face aux fous qui gouvernent et aux cons citoyens

Mon esprit vogue en surfant sur quelques notes de Klaus Schulze et se perd dans les méandres des nappes de synthétiseur. Je vais laisser ma pensée divaguer d’un hiver léger pour distraire votre week end de plus à attendre les nouvelles de cette Europe en état de lévitation, soutenue par la respiration de Sarkangéla Merkozy. Le monde semble se dissoudre dans une sorte d’insignifiante mélodie sur fond d’absurdité économique. Qu’avons-nous fait de notre imaginaire et des aptitudes à inventer l’existence ? Je passe le relais à Glazounov, Kabalevski, Rachmaninov et les autres. Admirables compositeurs russes dont les plus doués ont vécu avant la révolution d’octobre 1917. Et j’ai crié, crié, Staline, ne revient pas. Et mon esprit se met à divaguer, pénétrant dans un sombre sommeil. Des mauvaises pensées. Le spectre d’Adolf hante l’Europe avec ces cinglés de la gouverfinance ne jurant que par la rigueur et qui vont pousser les populations dans le marasme. L’Europe vacille. Les gens vont être saignés mais ils sont responsables par leur paresse intellectuelle de l’effondrement des sociétés. Les directeurs idéologiques sont des crapules ayant bien joué, façonnant des esprits corvéables, manipulables, serviles, des sous-hommes prêts à accepter la servitude tels des cobayes d’une expérience de Milgram généralisé à un continent entier. Finalement, Dieu s’en tape et n’ira pas au secours de cette humanité devenue soumise et nous on se tape finalement de ce naufrage qui n’aura pas lieu. La France pèche par un défaut essentiel. Ses citoyens sont des pleutres, des types prêts à fermer les yeux du moment qu’on soigne leur existence. Il n’y a plus de projet commun. L’individu devient peu à peu une moisissure faisant des tâches sur le marbre d’une Histoire qui devient illisible. Ailleurs c’est pareil. L’Egypte n’en finit pas de se désintégrer. Pareil pour la Libye, la Syrie. La Russie de Poutine détruit sa population. La Chine s’empoisonne. Les Etats-Unis sont éclatés et minés par les élites nazifiées qui occupent les postes de commandes alors que les classes supérieures ont cancérisé le système en captant les ressources financières. Un pays au bord de la récession…et la Belgique en sécession et le Japon qui cherche sa rémission. Je plonge dans le trou noir du marasme mondial et mon esprit divague dans les méandres des informations anxiogènes. Pourtant, je suis lacanien, j’aime la plage de Lacanau et chercher des lactaires et des coulemelles dans la forêt de Lacanau.

Une vague glacée imaginaire vient de réveiller mon sombre sommeil. La vie apparaît plus rose et les effluves sonores de Rachmaninov réveillent mes papilles mélodiques. Le piano lumineux devient incandescent pour peu qu’on observe les notes sur le fond d’un paysage urbain englouti sous des nappes de brouillard. Vision onirique d’un monde sombre où l’on trouvera dans n’importe quel lieu des étincelles de lumière. Et puis des projecteurs, il y en a, mais c’est artificiel et il n’y a pas de mal à moquer ce François Bayrou qui annoncera quatre fois sa candidature pour occuper les médias et raconter à chaque fois la même litanie du centre. Je ne suis pas loin de penser que la vie politique est en pleine décomposition. Pourtant, le système reste dirigé et organisé. Car les experts sont bien formés, efficaces et en place. La devise positiviste reprise par le Brésil, c’est « ordre et progrès ». Il n’y a plus de progrès mais il reste l’ordre. Allons-y pour une formule détonante : quand le progrès n’est plus en ordre, c’est l’ordre qui progresse. Rompez et rampez, la police veille et Simone aussi.

L’euro n’existera plus à Noël nous dit Jacques Attali. Faut-il le croire ? Je pense que ce type n’est pas très honnête. Il affole les médias pour se poser en sauveur de l’euro avec un plan B parfaitement ficelé mais qui ne remet pas en cause les ressorts ayant produit la crise. Les eurobons, à quoi bon ! Si ce n’est ajouter de la dette ou bien la mutualiser. Ce type est un mégalo qui s’imagine gouverneur du monde qui l’a engraissé. D’autres fous assassinent avec des drones. Et les poches des riches et des marchands d’armes se remplissent. Pourtant, il y a de la vie et de la joie en ce monde. Les pauvres crèvent, les vieux pensent à leur retraite, les jeunes sont sans avenir. Et les psychopathes gouvernent. Les scientifiques travaillent dans les laboratoires pour créer des solutions à des problèmes qui n’existent pas. Le monde est con !

J’ai donc décidé de démissionner de mes fonctions de citoyen du monde. La société s’enlise et il n’y a rien à faire. On sait quels sont les ressorts du marasme. On connaît les responsables mais personne ne veut savoir et si l’affaire est perdue, c’est parce qu’il n’y a pas de force intelligente ancrée dans le peuple et capable de renverser le système. Alors je démissionne. Le seul problème, c’est qu’étant chrétien libertaire, et donc seul maître à bord avec Dieu, eh bien Dieu n’accepte pas ma démission. Son argument, c’est que si je ne dis ni ne fait rien, le monde tombera, et si je dis et fais, il tombera aussi, alors, autant le dire, cela fera de moi au moins un homme et quoi de plus divin en somme. Dieu me dit : vas-y, traite les de cons et de fous dangereux, c’est la vérité, mais pardonne aux cons, ils ne savent pas pourquoi ils ne voient rien !

N’est-ce pas vrai, que les peuples sont cons. Observons les Français, pessimistes, démoralisés, du moins quand ils répondent aux sondeurs, persuadé qu’ils vivront moins bien. Or, le système produit de plus en plus de richesses et les gens pensent qu’ils vivront moins bien. Cherchez l’erreur, ou du moins, cherchez les cons. On les trouve vite et on sait qui les fabrique. Prenez la question du réchauffement. Il en est qui croient qu’on peut maîtriser le réchauffement et que la planète est comme une grande pièce qu’on peut régler en actionnant un thermostat. Ces experts sont des fous qui nous prennent pour des cons, ou bien des cons qui nous prennent pour des fous. 

Mais que l’on soit fou, con ou sain(t) d’esprit, il y a toujours une étincelle divine en chaque homme, une étincelle qui peut allumer l’existence. Le travail ne libère pas, c’est la pensée qui libère. Ainsi parle le prophète. Vous n’êtes pas obligés d’aller à la messe pour communier avec le divin. Ni au Mac Do pour manger à votre faim. Celui qui tend la main pour manger est digne car il y a pensé et tout homme qui pense est digne, n’en déplaise à notre président. 

Voilà, il est temps de clore ce billet, cette parodie de vision surréaliste du monde. L’avenir ne meurt jamais. La saint Martin est passé et ma pensée a franchi un mur de plus séparant l’entendement des mystères de la vie. La science est toujours aveugle mais efficace. Le cancer n’est pas vaincu et nous attendons la grande farce du téléthon pour quelques déclarations savantes. La lumière est au bout du tunnel. Elle est aussi dans les villes, rappelant l’autre farce, celle des fêtes de fin d’année pour oublier la nouvelle qui ne sera pas terrible. Mais Dieu nous invite à danser dans la tête et à passer un bon moment avec la compagnie saint esprit qui élargit le petit hublot où nous sommes enfermés pour voir le monde. Amen, alléluia !


Moyenne des avis sur cet article :  4.45/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • Clojea Clojea 26 novembre 2011 11:39

    Bonjour. Klaus Schulze dans votre article m’a interpellé. Loin de dire qu’il n’y ait que ce musicien qui ait attiré mon attention, mais il est vrai que Schulze a fait parti de mon registre musical il y a longtemps. Je l’ai redécouvert avec plaisir il y a peu. Mais je m’égare. Votre article est assez poignant, et je dois dire qu’il reflète malheureusement la réalité. Puissance, corruption, finance. Nous sommes d’accord. Démissionner d’être citoyen du monde ? Impossible, car quand on est engagé dans une certaine lutte, c’est un devoir de continuer, ne serait-ce que pour les autres. Et puis on peut, peut être démissionner de pas mal de choses, mais on ne peut démissioner de la vie. Dieu n’a rien à voir la dedans. Je préfère la formule « aides-toi le ciel t’aidera ». Merci pour l’article


    • Slipen’Feu 26 novembre 2011 12:10

      Bonjours Bernard.

      Le doux son de la plainte doit, même dans la souffrance, imprégner et décanter les douleurs,
      de telle sorte qu’il puisse sembler valoir la peine de souffrir ainsi pour qu’une plainte de
      ce genre puisse être entendue. Telle est la douce mélodie, le chant dans tout art.
      Hegel.

      Klaus Schulze - Cyborg . smiley


      • Aafrit Aafrit 27 novembre 2011 01:55

        Et quand il jouait du Vangelis, un délice sur délice..
        Ne s’est-il pas précipité, le Dugué, en voulant démissionner et laissant tout ce bonheur à cause de quelques débiles ?


      • Christoff_M Christoff_M 26 novembre 2011 12:40

        pardonne leur... ils ne savent pas ce qu’ils font !!

        je ne suis pas sur que, dans le monde actuel, les mondialistes ne suivent pas un itinéraire établi de longue date, avec des conflits et des cibles bien préparés à l’avance...


        • PAS GLOP PAS GLOP PAS GLOP PAS GLOP 26 novembre 2011 16:58

          Mais oui, l’itinéraire est prévu de longue date, c’est une évidence. Juste prendre un peu de recul et surtout jeter la boite de pandore nommée télé. Mais il n’y a pas pire aveugle que celui qui ne veut rien voir.


        • lloreen 26 novembre 2011 14:15

          Excellent, Bernard Dugué !

          Ne désespérez pas, il y a partout dans le monde des hommes et des femmes qui se battent pour que les criminels soient mis hors d’état de nuire.
          C’est le défi que nous, les français, devront encore relever en 2012, car il me semble que celui qui se prétend notre « représentant », ainsi que toute une horde de complices autour de lui, devraient avoir aussi des comptes à rendre...pour ce qui s’est passé en Libye.

          http://www.youtube.com/watch?v=NxHMvlnU2WE&feature=player_embedded

           


          • PAS GLOP PAS GLOP PAS GLOP PAS GLOP 26 novembre 2011 17:10

            Je ne désespère pas mais je ne suis pas naïf non plus. Ceux qui méritent de rendre des comptes sont ceux qui font les lois. Les criminels sont aux commandes et les lois sont scélérates. Une seule solution, devenir hors la loi au sens le plus noble du terme : ne plus obéir aux règles du jeu imposées par les criminels en question. 
            Quant à 2012, comme le dit si bien Christoff , les dès sont pipés et le résultat prévu d’avance . La seule chose que craignent les pourritures qui gouvernent c’est une fin à la Ceausescu .
            Ou à la Kadhafi . Ce qui somme toute n’est pas impossible. Mais il y a fort à parier que leurs successeurs ne vaudraient pas mieux . Les peuples sont immatures, ils le savent et en profitent.


          • bigglop bigglop 26 novembre 2011 18:27

            Merci Bernard Dugué,

            Allons donc parler du sort de ces deux dindes au pied des tombes de tous ceux qui sont morts à travers le monde au nom des concepts de « liberté », « démocratie »

            L’hypocrisie, le cynisme ont encore de beaux jours devant eux, soutenus par la connerie universelle


          • insomnia insomnia 26 novembre 2011 22:08

            @Monsieur Bernard Dugué,
            Le désespoir ne fait pas avancer reprenez-vous ! Oui parfois l’envie de tout laisser aller nous chatouille, mais voilà rien ne peut prédire un renversement de situation. Ils ont peur et ils accélèrent la cadence à un point jamais vu !
            La prise de conscience se fait, lentement mais surement. L’histoire se répète surtout ne pas oublier que de « grandes civilisations » se sont écroulées, bien entendu pas sans douleur.
            Mais serions-nous arrivés peut-être à un éveil des consciences jamais vu ? Je vous lis régulièrement, vous êtes dans la conscience universelle, donc cela ne sera pas facile, mais ensemble tout est possible !
            Et si tout un chacun, quelque soit son lieu, sa vie, son travail, repensions à l’ après, pour le salut de nous tous, simple passants de la vie....
            Cordialement ;
            S


          • lloreen 26 novembre 2011 14:17

            Christoff M
            Bien sûr que les mondialistes (les criminels) suivent un plan tracé de longue date.
            Mais il me semble qu’ils ne sont pas seuls sur terre et il n’est écrit nulle part qu’il fallait se laisser faire.


            • lloreen 26 novembre 2011 14:39

              Des défis à relever après que l’incompétence ait été érigée en système....

              http://www.dailymotion.com/video/xl7duz_daniel-hannan-c-est-la-fin_news


              • ddacoudre ddacoudre 26 novembre 2011 15:43

                bonjour dugué

                le paquebot occidental et trop grand pour les cerveaux « de l’homme bloqué » qui le dirigent, et pourtant, la recherche n’a jamais été aussi prolifique d’innovations.
                Renault sort sa voiture électrique mais voilà elle se vendra en Israël et au Danemark qui ouvrent des stations d’échange de batterie, car en France divers ^partenaire pétroliers ne se décident pas etc.
                certes ils faut virer ces ankylosés, mais un innovateurs ne serait pas suivit par le peuple, comme ce fut le cas avec Mitterrand qui du se plier au marché et en endosser l’habit.

                cordialement.


                • lloreen 26 novembre 2011 16:52

                  ddacoudre

                  « la recherche....innovations ».
                  Ce qui ressort des tiroirs est vieux de plus de cinquante ans...Les lobbies du pétrole et du nucléaire ont empêché ces technologies de sortir.Si JP Morgan avait laissé Tesla libre d’appliquer le fruit de ses recherches nous n’aurions pas pollué la planète à petit-feu.Il faut croire que la pression est plus grande à présent.Cela fait au moins trente ans que le moteur électrique aurait pu révolutionner l’automobile, mais là aussi, le lobby pétrolier veillait...

                  Depuis Fukushima, l’humanité sort de sa torpeur et commence à s’inquiéter.Mais il y a beaucoup mieux que l’électricité.
                  http://quanthomme.free.fr/


                  • insomnia insomnia 26 novembre 2011 22:21

                    @lloren

                    Et oui se pauvre Nicolaï Tesla, celui que l’on a relégué au fond d’un tiroir « par les décideurs ». Enfin, il nous revient !
                    Combien de chercheurs, de scientifiques, auquel on les prive de moyen et on leur demande de fermer leurs gueules ? Car pas dans le « moule » !
                    Cordialement


                  • herbe herbe 26 novembre 2011 16:52

                    Tout à fait dans le ton de l’article, c’est l’histoire du prophete Jonas,
                    et oui Dieu pardonne aux cons et au grand dam du prophète.
                    Toute l’histoire ici : http://lsg.saintebible.com/jonah/1.htm

                    Et un extrait de la fin (décidément rien de nouveau sous le soleil !) :
                    10Et l’Eternel dit : Tu as pitié du ricin qui ne t’a coûté aucune peine et que tu n’as pas fait croître, qui est né dans une nuit et qui a péri dans une nuit. 11Et moi, je n’aurais pas pitié de Ninive, la grande ville, dans laquelle se trouvent plus de cent vingt mille hommes qui ne savent pas distinguer leur droite de leur gauche, et des animaux en grand nombre !


                    • lloreen 26 novembre 2011 16:58

                      L’internet est un outil formidable pour informer et s’instruire.C’est à nous qu’il revient de nous adresser à nos « représentants » en publiant des lettres ouvertes.Au moins les politiciens ne pourront pas dire qu’ils ne savaient pas et devront rendre des comptes pour expliquer pourquoi ils n’ont rien fait.
                      http://mahamudras.blogspot.com/2011/09/lenergie-libre-est-la-et-certifiee.html



                        • Pyrathome Pyrathome 26 novembre 2011 17:13

                          Je démissionne....
                          Pas le moment de baisser les bras !! ils n’attendent que ça en face...
                          D’ailleurs Sarkosy annonce l’explosion de l’euro avant trois mois....

                          http://au-bout-de-la-route.blogspot.com/2011/11/3-mois-maximum-avant-la-fin-de-la-zone.html
                          .
                          Au contraire, c’est le moment de mettre les bouchées doubles !!...


                          • Mylène 26 novembre 2011 18:57

                            Tin en lisant le titre je m’étais faite une fausse joie ... qui pouvait donc bien décider de démissionner ... ffffffffffffffff 

                            bon le billet ne m’a pas fait chaud au coeur, si on démissionne tous, on est mal, au contraire je crois que c’est le moment ou jamais de redoubler d’énergie ...
                            Aller, courage l’auteur, un moment ou a un autre on ne pourra aller plus bas que le bas de l’échelle, je sais on frise déjà -1 mais bon, comme ces mêmes qui nous dirigent font le calcul sans tenir compte du hasard, le hasard pourrait bien jouer en notre faveur à tous, citoyens du monde .. il n’y a pas de raison !! smiley

                            • fabdolette fabdolette 26 novembre 2011 19:08

                              bjr
                              hormis le laïus sur dieu, je suis d’accord avec le constat. Plus y’a de cons et moins on rit (ou alors jaune, je viens de regarder une salve de connerie avec ma fille de 4 ans, un genre de vidéogag où nous avons observé l’avenir de la france, à savoir les occupations des américains moyens, sont vraiment CONs !). Par contre, je ne pense pas qu’il faille baisser les bras.


                              • L'enfoiré L’enfoiré 26 novembre 2011 19:46

                                Quand est-ce que tu te présentes à la présidence, Bernard ?
                                 smiley


                                • Kiren 26 novembre 2011 19:59

                                  Cher Bernard,

                                  Je suis bien « heureuse » de lire cet article. Je ne sais pas écrire comme vous.
                                  Dans votre désespérance, vous exprimez ma rage  (je suis très en colère...) de voir la connerie dans tout ses états, que j’appelle : la « mondialisation » de la connerie humaine. Que le passé ne nous apprend rien ou plutôt que nous n’apprenons rien du passé, même proche. Alors comment faut-il faire pour être entendu ??? Personne ne représente l’abstention, le vote blanc ??? Continuez vos articles, même sur votre blog .

                                  • Kiren 26 novembre 2011 20:05


                                    Je reprends, mon article est mal passé... désolée...


                                    Cher Bernard,

                                    Je suis bien « heureuse » de lire cet article. Je ne sais pas écrire comme vous.
                                    Dans votre désespérance, vous exprimez ma rage  (je suis très en colère...) de voir la connerie dans tout ses états, que j’appelle : la « mondialisation » de la connerie humaine. Que le passé ne nous apprend rien ou plutôt que nous n’apprenons rien du passé, même proche. 
                                    Personne d’assez charismatique pour représenter l’abstention, le vote blanc !!! Cela aussi a un sens et fait donc parti de la démocratie !
                                    Alors comment faut-il faire pour être entendu pour dire qu’il existe « un ou des autrements » ??? 
                                    Continuez vos articles, même sur votre blog.

                                    • efarista efarista 26 novembre 2011 21:14

                                      Très beau texte de désenchantement.
                                      Combat de la théorie vs l’acte.
                                      vous ne voulez donc plus retroussez vos manches ? L’ont elles été dans la théorie ou l’acte ?
                                      Vous voudriez retrouver les fées ?
                                      L’effet suit l’acte.
                                      c’est ce qui se joue pour beaucoup d’entre nous....un peu facile de le mettre sur le dos des « z’otres »
                                      A vous de voir.


                                      • Aafrit Aafrit 26 novembre 2011 21:58

                                        Dugué a démissioné le monde, c’est mal, et moi j’ai duguessioné l’article, et c’est bon.
                                        Merci ! smiley


                                        • Thorgal 26 novembre 2011 22:37

                                          Salut,

                                          Il suffit de très peu de mots pour décrire la situation : KALIYUGA. On est en plein dedans. Ah ces Indous, ils étaient forts quand-même smiley


                                          • herbe herbe 27 novembre 2011 10:44

                                            Oui, on peut d’ailleurs constater une convergence avec d’autres consciences comme par exemple celle ci :
                                            http://www.planetpositive.org/isablog/actu/6118-la-prophetie-de-peter-deunov
                                            Vous aurez remarqué que l’issue se veut dans tous les cas positive (idem pour l’apocalypse biblique avec les nouveaux cieux et la nouvelle terre...), je souligne pour pouvoir dépasser le pessimisme de la lucidité courante...


                                          • toto1701 26 novembre 2011 23:20
                                            Je « ne »démissionne« pas » face aux fous qui gouvernent et aux cons citoyens...Si tous les Dugué du monde pouvaient...

                                            • Muriel74 Muriel74 27 novembre 2011 22:20

                                              les psychopathes, les savants fous et les cons citoyens sont prisonniers de leur structure psychique, nous avons besoin de la colère pour prendre du recul et qu’il ne puissent plus nous atteindre. Pardonner trop tôt ce serait renoncer à soi-même, se résigner, démissionner,


                                              • FYI FYI 28 novembre 2011 01:25

                                                Mon optimisme est basé sur la certitude que ce paradigme va s’effondrer.
                                                Mon pessimisme sur tout ce qu’elle fait pour nous entraîner dans sa chute.


                                                • franc 28 novembre 2011 18:17

                                                  L’auteur a raison de dépasser la démagogie en traitant la masse de con

                                                   C’est là le vice originel d u principe de la démocratie

                                                  Platon l’ a dit en ces termes : la démocratie débouchera inéluctablement vers la tyrannie

                                                  Le meilleur gouvernement est celui où les philosophes sont rois et les rois philosophes "



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès