• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

La maison de famille

Le Bonimenteur dans les Landes

JPEG

Un séjour de tout repos.

_IGP7923.JPG

La vie vous laisse parfois en héritage une maison de vacances, loin de chez vous, chargée de souvenirs mais aussi de potentiels petits désagréments. Les plus mesquins y voient une valeur marchande, un signe ostentatoire de patrimoine quand vos enfants se refusent à y voir autre chose qu'une évidence qui ne doit pas quitter la famille.

Alors, aux premiers jours de beau temps, il vous faut prendre la voiture, parcourir ce long chemin qui vous conduira sur le lieu de souvenirs et de vacances d'antan. Mais cette fois, point de nostalgie ou de cris d'enfants ; ils ont grandi, ne souhaitent plus y venir avec vous. Vous avez tant à faire pour remettre en état la demeure qui a été laissée à l'abandon tout l'hiver.

_IGP7924.JPG

Naturellement, les surprises sont, le plus souvent, mauvaises : une fuite d'eau, un arbre qui a chu, des mauvaises herbes partout, les mimosas qui ont gelé, le bois qu'il faut débiter … Votre petit séjour s'agrémente de mille et un travaux de galériens toujours pimentés du manque systématique de matériel. Car, c'est le premier charme de cette noble aventure, il vous manque nécessairement l'outil indispensable. Vous ne dérogez jamais à cette règle si sympathique !

Mais n'allons pas trop vite en besogne. Vous avez passé une longue journée en voiture pour gagner la maison. Il est assez curieux de constater que ce sera précisément la seule journée de grand soleil et que vous n'en avez guère profité. Pire encore, à votre arrivée, vous vous précipitez sur la plage et immanquablement, vous traînerez le reste du séjour un cuisant coup de soleil alors que celui-ci ne sera plus de la fête !

_IGP7925.JPG

À votre retour de la mer, tout est à faire. Il faut balayer le pollen qui pénètre absolument partout. Plusieurs coups de balai ne suffiront pas à venir à bout de cette poussière fine et insidieuse. Estimez-vous heureux de ne pas éternuer le reste de la semaine. Ce n'est hélas pas le cas de tout le monde … La maison est humide, elle est restée fermée si longtemps. Le feu de cheminée s'avère indispensable pour l'assainir même s'il fait encore plus de vingt cinq degrés dehors. Vos voisins s'interrogent sur ce curieux comportement !

L'ouverture du compteur d'eau est le plus souvent le grand moment de l'expédition. Cette fois, l'hiver vous a épargné. Point de fuite à déplorer. L'année dernière, vous avez couru après le plombier, cette profession qui semble être en voie de disparition tant il est impossible d'en trouver un en état de venir vous dépanner. Mais cette fois, c'est la bouteille de gaz qui vous joue des tours et il est déjà trop tard pour en trouver une autre.

_IGP7926.JPG

Petit désagrément grande conséquence, vous mangerez froid et ne vous laverez pas ce soir. Pendant ce temps, vos amis, restés au travail pensent que vous vous amusez. Ils n'ont pas vu la hauteur des herbes folles, le lierre qui gagne et la mousse qui a envahi la terrasse. Vous aurez de quoi vous occuper, ça tombe bien, le ciel est chagrin.

Les travaux de jardinage achevés, vous aurez encore le grand nettoyage de printemps. La maison est le domaine des araignées et autres insectes clandestins. Vous passerez la seconde journée le balai en l'air à pourchasser ceux qui après tout logent ici bien plus longtemps que vous. N'avez-vous pas honte de vous imposer ainsi pour quelques heures ?

_IGP7932.JPG

Ceux que vous prenez pour des intrus partis, vous allez pouvoir lessiver la cuisine et la salle de bain, nettoyer les carreaux et balayer le toit ( spécialité des Landes). Vous trouvez quand même le temps d'une petite balade ou d'une sortie au cinéma. Les jours passent, il y a sans cesse quelque chose à faire, un objet à remettre en état.

Le séjour tire à sa fin, vous en avez terminé. La maison est enfin prête à devenir un agréable lieu de séjour. Ce seront vos enfants ou des amis qui en profiteront. Vous avez mal au dos, vous êtes exténué et il vous faut rentrer. Vous ne viendrez pas durant les vacances d'été. Il y a trop de monde, cette foule vous déplait. D'autres viendront, il y aura de nouvelles surprises quand viendra le moment de venir fermer la maison de famille. De nouveaux tracas et une autre semaine à courir et à vous activer.

_IGP7950.JPG

Vous vous demandez souvent pourquoi conserver cet endroit. En famille pourtant, la question ne peut être soulevée. Vous savez les récriminations et les plaintes qu'elle soulèverait. Vous vous interrogez secrètement. Pourquoi est-ce toujours vous qui avez droit aux basses besognes ?

Secondairement vôtre.

_IGP7958.JPG

 

 

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.15/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • oncle archibald 20 avril 2013 10:24

    Une vraie tranche de vie ....

    Quant à l’attachement des enfants pour des lieux devenus mythiques .. il est paralysant ! 

    J’en fais l’expérience avec notre maison, résidence principale immense avec un jardin tout aussi immense, devenue totalement inadaptée à deux retraités qui vont inéluctablement devenir bientôt des « petits vieux » ... 

    Mais qu’il est hors de question de vendre pour trouver plus petit tellement sont forts les hurlements de ceux qui sont nés là, qui ont grandi là, qui savent bien dire « mais enfin papa » en fronçant les sourcils ... mais qui ne flanqueraient pas un coup de tondeuse à l’herbe du jardin ni un coup de bêche aux rosiers quand ils viennent « chez eux » passer une semaine d’été « pour se reposer » .... 

    Comme le dit un de mes meilleurs amis viticulteurs qui a laissé sa propriété à son fils : depuis que nous sommes à la retraite nous avons changé de prénoms ... Appelle nous Mouloud et Fatima ... Papa va me passer les pointes dans la vigne de l’olivier .. Papa il faudrait sulfater demain matin avant qu’il fasse chaud ... Maman on te laisse les petits pour la journée ... Epuisante retraite ...

    • C'est Nabum C’est Nabum 20 avril 2013 12:04

       oncle archibald


      Merci pour la tranche, elle n’est pas napolitaine ! 

      Nous ne sommes pas dans le cas de vos amis, nous aimons venir en dehors de l’affluence folle pour profiter pleinement de la tranquilité de ce lieu.

    • oncle archibald 20 avril 2013 10:28

      Post Sciptum : j’aime beaucoup votre photo de plage et je constate avec plaisir que, comme moi et bien d’autres, vous avez des difficultés pour mettre l’horizon à l’horizontale .... hé-hé-hé .....


      • C'est Nabum C’est Nabum 20 avril 2013 12:05

        oncle archibald


        Depuis quelques temps notre ligne d’horizon est bancale, il faut l’exprimer partout ! 

      • ZEN ZEN 20 avril 2013 11:19

        Que de soucis, quand on est riche propriétaire ! smiley


        • 6ber 6ber 20 avril 2013 11:32

          Pauvres riches... Comme la vie est dure pour eux.


        • oncle archibald 20 avril 2013 11:48

          Eh oh ! faut pas rêver ... Cette maison c’est tout ce que je possède et j’ai mis 25 ans à la payer ... Et c’est sur que si elle était à Saint Cloud ou à Vaucresson elle vaudrait un bras, mais dans ma cambrousse vous pouvez diviser les prix que vous imaginez par vingt ! 

          Ceci dit je sais parfaitement que je fais partie des « privilégiés » puisque j’ai de quoi bouffer, un toit pour dormir, et un ordinateur pour passer le temps ...

        • C'est Nabum C’est Nabum 20 avril 2013 12:06

          ZEN


          Nuance, nous ne sommes que friche propriétaire ! 

        • C'est Nabum C’est Nabum 20 avril 2013 12:07

          6ber


          Je devais faire ma déclaration de patrimoine même si ça lève le voile ! 

          PS à partager en deux quand même ...

        • 6ber 6ber 20 avril 2013 12:06

          Te fâche pas oncle Archi, on te taquine...


          • joletaxi 20 avril 2013 12:35

            Fou hein ce besoin atavique de posséder des pierres.
            Heureusement cela va pas durer, les écolos vont nous construire des maisons boites à chaussures, biodégradables.
            Et même les grands ténors, et leurs admirateurs, de la gauche collectiviste ,dont certains ici,nous abreuvent de tirades vengeresses sur le vampire rentier qui suce le sang du peuple,possèdent qui des maisons , ou des appartements.

            Par contre une chose que j’ai maintes fois observée chez les zuniens(crapules mangeurs d’enfants,je le précise des fois que certains lecteurs ne soient pas avertis de certaines définitions ici),c’est qu’ils n’ont que très peu d’attachement à leur maison.
            Un ami qui possédait une waterfront en Floride m’avait informé de son intention de vendre.j’étais éberlué, car ce genre de maison pour un européen représente un rêve difficilement accessible ,même si l’on a des moyens.
            En discutant, il ’explique qu’il a l’intention de visiter un vieux copain(faut se méfier du terme ami aux USA, ils sont tous prêts à vous planter un couteau dans le dos) habitant en Alaska, et il vendait sa maison pour acheter un de ces mastodontes campingcar qui défilent en masse sur les autoroutes US.
            Je ne comprenais pas, cela semblait idiot, sauf que effectivement des maisons comme la sienne, il y en a des dizaines de milliers en Floride et un peu partout aux US, quasi pour le même prix partout, et que les formalités de mutation sont rapides, et peu chères.

            Quand il reviendrait, s’il revenait( l’Alaska est la dernière frontière, et c’est un des coins que je voudrais visiter tant que j’en ai la santé.) il rachèterait la même maison, au même prix, sauf que peut-être la cuisine serait cette fois à gauche en rentrant.

            Vous le vendez à combien votre taudis ?


            • C'est Nabum C’est Nabum 20 avril 2013 17:57

               joletaxi


              Il n’est pas à vendre, l’atavisme passe de mains en mains au fil des générations. Il est désormais en co-propriété et les parts vont se multiplier. Un casse-tête juridique en perspective.

            • joletaxi 20 avril 2013 18:19

              Nabum
              je plaisantais évidemment.

              A propos du morcellement des patrimoines, savez-vous qu’une partie non négligeable de « lévasion » vers des paradis fiscaux a pour but d’assurer la pérennité de grandes entreprises ?

              Il n’empêche, avoir un domaine sur une plage, il n’y a que des fonctionnaires pour pouvoir se le permettre.


            • C'est Nabum C’est Nabum 20 avril 2013 19:07

              Joletaxi


              La plage est loin et la maison très modeste.

              Mais il est vrai que c’est un luxe dont je ne suis pas responsable puisqu’il est demi-propriété de ma femme.

            • brindfolie 20 avril 2013 20:10

              C’est Nabum,bonjour.

              C’est curieux que vous ne pensiez à y adjoindre un sdf qui se chargerai de l’entretien du lieu en contrepartie d’un toit salvateur. Il y en a suffisamment qui soient digne de confiance et désireux de se ’sentir encore utile’. Charge aux deux parties de conclure un marché gagnant-gagnant.

              Premiérement vôtre.


              • C'est Nabum C’est Nabum 21 avril 2013 07:40

                 brindfolie


                D’une part, dans ce coin perdu il n’y en a pas
                D’autre part, la maison n’est pas chauffée
                Enfin, il est arrivé que quelq’un s’invite de lui même dans le garage sans qu’il rende le plus petit service.

                Le contrat amiable risque d’être un peu compliqué ! 

              • brindfolie 21 avril 2013 10:21

                Vous êtes d’une mauvaise foi confondante !
                N’est ce pas vous qui hurlez que les professeurs de Segpa sont maltraités par la maison E.N.,et qu’en retour vous faites la même chose en prenant de faux prétextes pour vous exonérez d’une action d’humanisme digne.En fait vous êtes aussi futile que ceux que vous décriez à longueurs d’articles.
                ’ faites ce que je dis,pas ce que je fais’.Le tartuffe dans toute sa splendeur.

                La charge est violente,à dessein.
                Il n’est pas si aisé qu’il y paraît de mettre en conformité ses paroles en actes..Aujourdhui vous êtes le « cobaye » comme moi je le fus jadis.Seule l’expérience est salvatrice.

                Plénipotentiairement Votre.


                • C'est Nabum C’est Nabum 21 avril 2013 14:03

                  brindfolie


                  Nous avons tous des failles et des impossibles ! 

                  Rassurez-vous, je partage beaucoup plus qu’il n’y parraît et je n’ai pas à le dire publiquement !

                • brindfolie 21 avril 2013 19:58

                  C’est Nabum,merci d’avoir répondu.

                  Oui,nous avons tous des ’impossibles’,malheureusement.
                  Pour les ’failles’,assurément vous êtes en voie de guérison.
                  Quant au ’partage’,nul n’est besoin de le dire,vos propos constants témoignent pour vous !

                  J’ai pris plaisir à vous ’titiller’,il me fallait une certitude vous concernant .
                  Je me rapproche de dame Liger et vous êtes un de mes objectifs !

                  Cordialité amicale.


                  • C'est Nabum C’est Nabum 21 avril 2013 21:09

                    brindfolie


                    J’ai pour règle de toujours répondre à qui s’adresse directement à moi. Internet doit rester un espace de courtoisie ! 

                  • vesjem vesjem 23 avril 2013 14:06

                    et la scélérate ANI , on en parle ? 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès


Derniers commentaires