• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

La soirée du Tacon

Le réseau des amis.

4232894611.2.jpg

Pour le voyage du Tacon, le pari avait été de regrouper autour de ce périple des amis, des inconnus, des gens de hasard pour raconter la Loire et partager quelques instants privilégiés et un moment de convivialité, simplement pour le plaisir, sans rapport mercantile. Il faut être fou pour croire encore à ces valeurs : il faut être déraisonnable pour penser que des gens peuvent ainsi se déplacer pour écouter un bonimenteur qui aime à se faire conteur pour les petits et les grands, les anciens et les rêveurs, tous ceux qui ont conservé une âme d’enfant.

Pour réussir cette gageure, j’ai fait le choix des réseaux sociaux, pensant qu’il y avait là un support pour entrer vite en relation avec des institutions, des organes de presse et des particuliers. Ma carte de visite est assez étoffée pour espérer un effet boule de neige et toucher le plus grand nombre pour peu que les médias jouent le jeu. Hélas pour ce dernier point, je me trompais lourdement.

Il est inutile de se lamenter sur ce mur d’indifférence qu’ont dressé nos chers journaux locaux. À l’exception notable du Journal de Gien et du Courrier de l’Ouest, les autres n’ont même pas daigné répondre à mon petit dossier informatif. Il faut admettre que j’y mets beaucoup de mauvaise volonté car je leur demandais de me joindre par écrit, me refusant à utiliser le téléphone portable : cet instrument du diable. C’est à croire que, dans la presse écrite, envoyer un message est désormais tâche insurmontable !

_IGP9882.jpg

Plus encore, dans le Loiret, en dépit d’une manifestation qui réunit tout un village et quelques élus dont le président du département et un député, l’organe officiel de la vérité imprimé resta muet ; il est vrai que c’était fort loin de la capitale du monde ligérien. Pour ces plumitifs à la petite semaine, il n’est qu’un nom sur leur carnet d’adresse quand ils ont à évoquer la Loire. Prenons donc acte de ce fait et cessons de leur demander la Lune : ils n’ont qu’une pauvre étoile dans leur firmament qui brille d’un feu illusoire. Heureusement que mes amis de Radio Arc en Ciel brisèrent cette « omerta » du dédain en donnant parfois quelques nouvelles à leurs auditeurs.

Le plus remarquable fut donc qu’en dépit du silence des journaux, des rares réponses des municipalités : « Sigloy, Bou, Saint Clément des Levées » et des offices de tourisme : « Gien, Pouilly sur Loire, Montlouis », la grande chaîne des amis inconnus fonctionna à merveille la plupart du temps, chacun y allant de son relais, d’un partage ou d’un coup de pouce pour que se crée le contact et une éventuelle animation.

Pirate de Loire, Vie fluviale, Marine de Loire eurent à cet égard un rôle important comme des particuliers qui ne cessèrent jamais de partager mes billets afin que j’accroisse les chances de toucher de nouveaux lecteurs et des gens susceptibles de venir à ma rencontre. Quel bel élan de solidarité des anonymes quand ceux dont c’est la fonction détournent la tête ! Merci à vous tous dont je ne peux citer les noms ici pour ne point troubler votre quiétude. Merci du fond du cœur.

_IGP9795.jpg

Les partages furent ainsi nombreux, surprenants, chaleureux et véritablement sincères. J’ai essayé de coucher sur le papier tous ceux qui croisèrent ainsi ma route, m’accordèrent temps et oreille attentive, réconfort et hébergement. La liste dépasse allègrement les trois cents personnes auxquelles il me faudrait ajouter les inconnus de passage à qui j'offrais un conte pour le plaisir d’un sourire.

Le voyage du Tacon fut une réussite. Qu’importe si la Loire a entravé mon dessein initial et que je n’aie pu parcourir tout le trajet sur l’eau. Qu’importe les fâcheux et les mesquins ! Il y a eu les généreux, les attentifs, les spontanés, les amis sincères, les mairies des petits villages qui ont su mettre les petits plats dans les grands. C’est vous tous qui me donnez espoir en cette société qui n’est pas aussi sourde à la poésie et aux histoires, aux légendes et aux contes que veulent bien le laisser croire les prescripteurs d’opinion.

J’espère que tous ceux qui m’ont tendu la main lors de ces quatre semaines de voyage au long cours m’enverront un petit message afin que je puisse les inviter un jour prochain pour une grande fête autour du voyage du Tacon : un nouveau moment fait de partage et de chansons, de contes et de photographies, de nouvelles rencontres et d’amitié.

P1040725.jpg

La Loire en toile de fond, l’amitié comme moteur, la convivialité pour unique raison, nous nous retrouverons alors pour célébrer ce merveilleux don qu’est le partage. Loin des comptes d’apothicaire ce sera un moment simple et chaleureux. Des sourires et des regards bienveillants seront mes plus belles récompenses. C’est grâce à vous les quidams, les inconnus, les anonymes, les discrets, ceux qui ne font pas grand bruit mais sont d’une immense sincérité, ceux qui partagent sans chercher le moindre intérêt, ceux dont l'amitié est simple mais vraie, que le voyage du Tacon se fit et fut une réussite. Je vous en serai éternellement reconnaissant et ne pourrai jamais assez vous dire ma gratitude et mon affection. Je compte sur votre présence ce jour-là !

 

Partageusement vôtre.

 

Réservez dès maintenant la date du 24 septembre et laissez-moi vos coordonnées. Merci.

Les détails de cette soirée vous arriveront par retour de message. N'hésitez pas à me joindre.

P1040751.jpg

JPEG - 474.2 ko

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • juluch juluch 23 juin 2016 11:34

    En tout cas, du fond de Marseille chez moi ou au boulot j’ai été ravi de partager ces moments avec vous par le truchement du web..... 

     smiley

    A bientot !.

    • C'est Nabum C’est Nabum 23 juin 2016 15:34

      @juluch

      Merci
      J’ai apprécié votre fidélité


    • foufouille foufouille 23 juin 2016 11:49

      les réseaux sociaux, il faut les utiliser souvent. donc avec un portable.
      et du temps pour avoir des suiveurs.
      la presse, je suppose qu’il faut lècher des bottes ou aussi sé déplacer souvent à d’autres brunch.


      • C'est Nabum C’est Nabum 23 juin 2016 15:36

        @foufouille

        Je ne leur lèche pas les bottes, je leur mords le mollet.


      • foufouille foufouille 23 juin 2016 19:05

        @C’est Nabum
        ben faut faire un minimum. d’amabilité. c’est comme pour élu ou futur élu, je suppose.


      • C'est Nabum C’est Nabum 23 juin 2016 19:58

        @foufouille

        Je ne peux me courber je préfère vivre debout et droit


      • Le p’tit Charles 24 juin 2016 07:10
        « Tacon »... ?
        mais non bien au contraire....
        +++++++++++++

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès