• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > L’été léger > Le « naturisme » en Ex-Union Soviétique, merveilleuses plages de la mer (...)

Le « naturisme » en Ex-Union Soviétique, merveilleuses plages de la mer Baltique

L’été est normalement propice aux sujets plus légers, en effet il est parfois bon de pouvoir s’extraire de la sinistrose ambiante, de décider d’oublier volontairement toutes les préoccupations graves et sérieuses qui nous assaillent d’ordinaire et dont les médias nous abreuvent sans répit, en lieu et place de ces habitudes masochistes il faut oser pratiquer une vraie rupture et opter enfin pour la contemplation du beau, du superbe, du magnifique, afin d’apprécier la volupté et la candeur que recèle encore parfois (heureusement) l’existence.
 
 
Un cadre naturel d’un charme exceptionnel
La mer Baltique, fermée et peu profonde, a une réputation de mer calme, elle ne fut pourtant pas toujours une mer pacifique et vit surtout au cours de la dernière guerre mondiale des affrontements très violents dans ce qui est peut être son plus bel endroit et l’est toujours même si les frontières en ont été brutalement modifiées et ce ne sont plus les mêmes riverains qui en « profitent » si l’on peut dire.
Dans ce qui fut jusqu’en 1945 la Prusse orientale bordée à son extrémité par le territoire de Mémel (actuellement Klaipéda en Lituanie) est situé l’Isthme de Courlande (voir carte) qui est une très longue (près de 100 kms) et étroite bande de terre (moins de 5 kms) qui sépare la mer Baltique à l’ouest d’une immense lagune d’eau douce et qui est en même temps l’embouchure du Niémen à l’est, autrefois cette très longue presqu’île était entièrement incluse dans le « Reich allemand », après la perte définitive des « territoires de l’est » et la déportation à l’ouest de tous les allemands qui y vivaient, la Prusse orientale fut partagée entre l’enclave de Kaliningrad (anc. Königsberg) peuplée de russes et la Lituanie avec Klaipéda, comme jonction entre ces 2 républiques soviétiques l’Isthme de Courlande fut très exactement séparé en 2, la partie sud revint à l’enclave de Kaliningrad et la partie nord à la Lituanie, presque exactement en son milieu la merveilleuse petite cité balnéaire de Nida qui est le principal lieu de villégiature de cette presqu’île fait (heureusement) partie de la Lituanie.
Pour y parvenir (à Nida) il faut franchir l’embouchure du Niémen à Klaipéda grâce à un ferry, puis se diriger presque 50 kms vers le sud grâce à l’unique voie le long de cette étroite bande de terre, cette route est un véritable enchantement, le trajet jusqu’à Nida dure à peine 1 heure mais paraît à chaque fois trop court, c’est un chemin plutôt rectiligne au milieu de pinèdes et d’où on aperçoit parfois la mer Baltique entre les arbres, ou la lagune selon le côté où la route se situe, et on ne risque pas d’aller plus loin que la station balnéaire car juste après se situe le poste frontière russe que nul citoyen de l’UE ne peut franchir sans disposer d’un visa approprié, Nida véritable lieu de paradis estival est en même temps la limite géographique du monde « normalement fréquentable » par des européens.
 
 
Des dispositions réglementaires étonnamment libérales
Comme tous ceux ayant grandi à l’époque de la guerre froide, j’avais pour habitude de penser que toute la vie en Union soviétique était régie par des règles d’une extrême sévérité et ne tolérant aucune fantaisie, or il s’agit là d’une façon de penser à la fois simpliste et abusive, il pouvait y avoir des règlements très stricts concernant par exemple la liberté de déplacement et en même temps un laxisme ou plutôt une étrange absence de règlement sur par exemple les règles de sécurité à observer, l’Union soviétique dictature molle mais dictature tout de même ne tolérait pas la contestation dans les domaines du politique, à l’inverse concernant les mœurs et le déroulement de la vie quotidienne, nous pouvions assister à des surprises étonnantes, c’est à ce type de surprise (forte agréable) qu’un Français se rendant à Nida il y a plus de 20 ans aurait pu être confronté, pour notre plus grand bonheur cette « tradition soviétique » a (heureusement) été conservée après la chute de celle-ci.
L’Union soviétique, mosaïque de peuples et de langues (même si le russe était dominant) affectait d’utiliser des panneaux hiéroglyphiques où l’image indiquait la chose sans nécessiter de commentaires superflus, on en trouvait partout, très visibles sur les vitrines des magasins, dans les halls de bâtiments administratifs, dans de nombreux lieux publics, par leur « langage » simple et enfantin, ces panneaux-dessins contribuaient à égayer un univers quotidien assez morne, ils sont pour la plupart hélas disparus avec la « mise aux normes » des pays de l’Est, mais pas tous (heureusement) car et c’est justement le sujet principal de cet article, j’ai le plaisir de révéler ici même le plus charmant panneau soviétique (et qui existe encore de nos jours) qui soit à ma connaissance, je l’ai placé à côté d’un panneau du même type afin que sa signification soit encore plus parlante, celui qui nous intéresse figure 3 silhouettes verticales, à gauche un corps d’homme, à droite un corps de femme et au milieu celui d’un enfant avec comme particularité que ceux-ci sont intégralement lisses (sur un autre panneau on voit par contre la présence du maillot), pour ceux qui peinent à déchiffrer les hiéroglyphes (ou qui n’osent pas), j’explique ce que cette image signifie : que la destination indiquée par ce panneau est un endroit où hommes, femmes, enfants, tous ensemble donc doivent être totalement nus, c’est aussi simple que cela !
Nida étant situé en Lituanie, il y a même en sus pour qui en douterait une inscription en lituanien indiquant l’objet de la destination : « nudistų pliažas » plage nudiste ou plage naturiste, le lituanien s’écrit en caractères latins avec des lettres empruntées au tchèque et au polonais. Ces panneaux indicateurs tout à fait essentiels se rencontrent dans les chemins forestiers partant de la route principale qui longe la côte, en gros tous les 500m un petit chemin piéton transversal se dirige vers la plage, il traverse d’abord sur 200 à 300m une pinède, c’est là que se situent les embranchements et les fameux panneaux à observer en fonction des habitudes des vacanciers, plage habillée à droite ou tout droit, plage « sans » à gauche, suivez donc les panneaux !
Après la pinède il y a encore 100 à 200m de landes de bruyère très sablonneuses à parcourir avant de parvenir à destination : l’immense plage de sable blanc quasi rectiligne de la Courlande, 100kms de longueur, on devrait raisonnablement pouvoir trouver un endroit pour être au calme, je vois enfin la mer derrière la prochaine dune, nous touchons au but, dans qq. mètres nous serons au paradis ..
 
 
De sublimes créatures magnifiquement exposées
Pour avoir soigneusement suivi les précieux panneaux indicateurs, je sais être renseigné par avance sur l’état de (non) habillement des personnes qui vont s’y trouver et c’est bien légitime, de même que ce qui est légitime est l’attente sur la qualité anatomique du peuplement de la zone, nous sommes situés au nord est de l’Europe entre Scandinavie et Russie, nous devrions être plus que comblés par les qualités esthétiques des participant(e)s au rassemblement de l’endroit et nous allons l’être, patience encore qq. mètres ..
Enfin la plage cette magnifique bande de sable dont nous avons rêvé tout l’hiver, nous pouvons enfin la fouler du pied en descendant la dernière dune, pour la circonstance ce lieu mythique n’est pas peuplé de créatures mythologiques, non c’est presque mieux en fait mais ne précipitons rien, il faut savoir apprécier toute chose en temps, surtout pas d’affolement, d’abord une évaluation d’ensemble, un coup d’œil général, avant de « choisir » les emplacements les mieux situés question fréquentation !
Il faut tout de même aporter un petit bémol à l’extrême beauté naturelle de l’endroit, c’est vu sa latitude son caractère de fraîcheur, à fréquenter donc en principe uniquement par beau temps et de préférence sans vent, beaucoup utilisent des paravents afin d’augmenter le coefficient chaleur, aussi la mer y est frisquette, pas question donc de rester des heures dedans mais tout cela est très ravigotant et on est largement récompensé par ce qu’on a le plaisir de voir, d’observer et d’admirer par ailleurs ..
C’est un lieu de vacances familial, il y a donc de tout, hommes et femmes, jeunes et vieux, ce petit monde vit sa vie en toute gaieté et avec un parfait naturel car étant dans le plus simple appareil ; les enfants jouent avec le sable ou gambadent dans l’eau sous la surveillance des parents, les hommes se promènent un peu ou font semblant de lire en regardant autour (je les comprends) tandis que les femmes plus lascives et narcissiques offrent leurs corps, leurs magnifiques corps au soleil, un régal !
Si durant longtemps tout ce qui pouvait provenir d’Union soviétique était synonyme de qualité médiocre, de négligence concernant les détails, d’approximation dans la finition, il faut absolument battre en brèche cette idée parfaitement saugrenue pour ce qui est du type humain généré sur les ex-territoires soviétiques, en l’occurrence nous n’avons pas affaire à des produits de qualité simplement acceptable mais en ce qui concerne de nombreuses, oui, de nombreuses jeunes et aussi moins jeunes femmes à du haut, voire du très haut de gamme qui confine parfois au sublime pour la qualité de la production ..
Pas besoin d’être « collé » dessus pour s’en convaincre, à 10m et même plus on a déjà une vue optimale, pour résumer comment elles sont, c’est très simple : elles ont tout, tout pour elles ! Une peau lisse et satinée délicieusement halée, une silhouette de rêve avec plutôt un petit buste, des jambes interminables et surtout un postérieur, des fesses absolument sublimes, ce sont là 2 parties charnues et généreuses, comme des sphères délicieusement arrondies, d’un volume absolument parfait et dont la contemplation ne peut jamais, ô grand jamais ! être en aucune façon ennuyeuse ..
Contrairement à une habitude de dénigrement des produits « made in Soviet Union », j’ose affirmer que les plus beaux culs au monde sont les culs de fabrication soviétique et je mets quiconque au défi de prouver le contraire !
 
Hiéronymus, août 2010

Documents joints à cet article

Le « naturisme » en Ex-Union Soviétique, merveilleuses plages de la mer Baltique

Moyenne des avis sur cet article :  3.72/5   (50 votes)




Réagissez à l'article

71 réactions à cet article    


  • CoolRaoul CoolRaoul 10 août 2010 10:36

    J’ai du mal a croire que le panneau date de l’époque soviétique : bien que l’on soit en Lituanie l’inscription aurait été au minimum bilingue (lituanien et russe) comme c’était la norme dans tous les pays de l’union a l’époque.


    • Hieronymus Hieronymus 10 août 2010 13:34

      Coolraoul
      je confirme, lors de mon tout 1er passage (pres de 20 ans en arriere)
      ces panneaux tres explicites existaient deja sans mention en lituanien
      c’est qq chose de tout a fait typique de l’ere sovietique
      certes celui avec inscription ecrite est plus recent mais l’esprit est le meme
      ce qu’il y a de bien, c’est qu’il peut etre compris meme par des analphabetes


    • docdory docdory 10 août 2010 10:49

      @ Hieronymus

      Merci pour cette sublime incitation au voyage !
      Est-ce que l’eau est à plus de 15 ° ? D’après mon expérience , entre 12 et 15 , c’est difficile de se mettre à l’eau, plus froid, cela relève de l’exploit ou du masochisme !
      Une petite réflexion : vers le milieu des années 80 , en France, l’immense majorité des femmes étaient seins nus sur les plages et dans les piscines municipales, et sur de nombreuses plages était pratiqué un nudisme non autorisé mais toléré . J’étais à l’époque persuadé que vers l’an 2000, plus personne de sensé n’achèterait ni ne mettrait de maillot de bain, accessoire désagréable et malcommode, surtout lorsqu’il faut se changer après le bain.
      Malheureusement cette prédiction, basée sur l’évolution du costume de bain depuis le début du XXème siècle, ne s’est pas confirmée, et l’on voit de moins en moins de seins nus sur les plages !
      L’apparition du burkini dans certains pays fait craindre un retour aux ridicules accoutrements balnéaires existant au début des bains de mer !

      • LE CHAT LE CHAT 10 août 2010 10:59

        @docdory

        je me suis baigné dans la baltique à Wismar et l’eau était à 23 C , la Baltique est une mer fermée et se réchauffe plus vite en été , alors je pense que l’eau est pas plus glacée que l’atlantique en été


      • Hieronymus Hieronymus 10 août 2010 13:46

        @ Docdory et au Chat
        merci pour vos sympathiques commentaires
        en Juin l’eau est absolument glaciale 12-14 C mais elle se rechauffe ensuite jusqu’a 18-20 C en aout, c’est alors comparable au littoral de la Manche ou mer du Nord
        suis d’accord avec Doc qu’on observe une evolution retrograde en occident qt a la liberalisation des moeurs, c’est comme ds l’Antiquite lorsque les Juifs ont fini par « bouffer » les Grecs avec leurs principes rabat joie et philosophie anti existentielle
        encore que l’ensemble pays Baltes/Bielorussie n’a pas a souffrir d’un proselytisme islamiste, de ce cote la ils sont tranquilles encore un bout de temps ..
        cordialement


      • JL JL 10 août 2010 14:05

        « sur de nombreuses plages était pratiqué un nudisme non autorisé mais toléré » (Docdory)

        Sauf erreur, le nudisme n’a pas à être toléré, pour la bonne raison qu’il n’est pas interdit en France. C’est une erreur très répandue que de croire le contraire. De fait, il n’est pas plus ni moins interdit de se promener nu en ville qu’en caleçon : c’est une question de bon sens et d’ordre public.

        Question : là où les gens sont dévêtus (la plage, la pisine), est-ce un trouble à l’ordre public d’être entièrement dévêtu ?

        Pour y répondre, une seule solution : un règlement spécifique, lieu par lieu. En l’absence de règlement, il est attendu de chacun qu’il fasse preuve de discrétion et de respect d’autrui, dans un sens comme dans l’autre.

        Et, pour ceux qui verraient dans ce commentaire une contradiction je précise que si le panneau « nudisme interdit par arrêté municipal » est légitime, en revanche celui indiquant « nudisme toléré » n’a pour but que de dissuader les mauvais coucheurs de se plaindre à la mairie ou la gendarmerie, lesquels ont probablement d’autres chats à fouetter.


      • Fergus Fergus 10 août 2010 17:31

        Bonjour à tous.

        Je confirme ce qu’écrit JL. Et de fait, des gens à poil, il y en a dans toutes les régions côtières de France, à commencer par de nombreux secteurs des plages girondines et landaises où, soit dit en passant, l’eau est nettement plus chaude que dans la Baltique pour un cadre au moins aussi séduisant. 

        Quant à la Bretagne, elle compte au moins une douzaine de plages et de grèves naturistes, rarement signalées comme telles car ouvertes à tous ceux qui veulent profiter du site, avec ou sans maillot de bain. Inutile de prendre des risques comme dans la calanque des Pierres Tombées près de Marseille-Luminy

        @ Docdory.

        Je confirme qu’une eau de 12° c’est très froid pour se baigner. Personnellement, j’ai même du mal à 17° en Bretagne. En revanche, il est beaucoup plus facile d’entrer dans une eau à 2 ou 3°, ce que je faisais naguère fréquemment dans les lacs d’altitude encore en partie glacés ou, à Chamonix, en me baignant dans l’Arveyron (mais là c’est dangereux à cause des risques de montée des eaux !). Le choc thermique procure dans ces cas-là un effet de chaleur assez agréable. Ne pas rester toutefois trop longtemps dans l’eau pour ne pas en sortir repeint en violet !


      • JL JL 10 août 2010 17:43

        Bonjour Fergus. Permettez-moi de vous signaler un post susceptible de vous intéresser.


      • Fergus Fergus 10 août 2010 19:02

        @ JL.

        Je crois en effet reconnaître la place de Bretagne à Rennes, avec ces dames dont les fesses plairaient beaucoup à Hieronymus.

        Dommage qu’elles puissent subir des outrages de la part d’imbéciles !


      • Hieronymus Hieronymus 10 août 2010 21:47

        merci JL et Fergus pour vos interventions
        je suis en train suite a la remarque fondee de Docdory
        de revoir a la baisse la temperature de l’eau de mer en ete
        c’est plutot 16-18 C comme maximum que 18-20 C
        sauf les etes chauds comme celui-ci


      • LE CHAT LE CHAT 10 août 2010 10:54

        avec la canicule , ils en profitent vraiment cette année !


        • Lisa SION 2 Lisa SION 2 10 août 2010 11:06

          Bonjour Hiéronymus,

          J’en profite pour répéter cette anecdote : l’autre jour au jt de la 2, après l’affaire qui déborde de l’été des produits de beauté qui ont fait la troisième fortune de France grâce à nos femmes si belles (?), une vue des plages avec un couple bien français populaire qui se couvraient d’huile d’olive avant d’aller nager( !)...la beauté n’est pas un masque dont se parent les riches, maquillés en voiture volées ou en pots de peinture.

          ils ont l’air malin les pays latins, riches en promesses mais si puritains...
          pendant que nos femmes couvertes de l’oréal, n’osent se mettre à poil...


          • Hieronymus Hieronymus 10 août 2010 14:09

            je vous rassure Lisa, y en a encore qui osent
            les Baltes et les Russes ne sont peut etre pas aussi cools que les Scandinaves
            mais surement bcp plus ouverts et tolerants que les Europeens du sud
            a ce niveau, moins complexes disons et puis ils sont pacifiques ..


          • agoratoc 10 août 2010 11:18

            ce sont des nudistes , le naturisme c est une facon d etre , de penser et on ne les voit pas dans ce centres touristiques avec de belles minettes qui viennent se mettre en valeur


            • docdory docdory 10 août 2010 11:23

              @ agoratoc

              le nudisme est au naturisme ce que le voyage est au voyage organisé, ou bien ce que l’union libre est au mariage ...

            • agoratoc 10 août 2010 11:25

              j aime bien l image :)


            • Hieronymus Hieronymus 10 août 2010 13:55

              faut pas etre innocent non plus
              tout le monde z-iaute, tout le monde regarde, tout le monde en profite
              les femmes aussi aiment a « s’instruire » en observant la beaute alentour
              personne n’y echappe et c’est normal, simplement les gens sont corrects
              sans agressivite ni insistance et ils « paient » en participant de leur personne
              ce sont de vrais moments de bonheur, que les adeptes savent apprecier ..


            • agoratoc 10 août 2010 15:27

              noooon , je vois pas de quoi vous parlez :)

              evidemment il serait hypocrite de nier la nature humaine moi meme ayant deja été piègé par mes emotions .. mais au bout d un moment je vous assure qu on n y fait guère attention , c est seulement qu etant adepte de longue date j ai progressivement vu arriver une nouvelle clientèle , echangiste, pervers , narcissiques ..qui a progressivement decouragé les pioniers d amener leurs enfants . l époque a changé , la société de l image y est pour quelque chose


            • agoratoc 10 août 2010 11:24

              et normalement on y vient pas pour « contempler » de « beaux culs » , ceux qui ont un image sexuelle du naturisme sont generalement vite remis a leur place


              • slipenfer 10 août 2010 12:54

                Le trouble fête......... désolé
                Personnellement se baigner la dedans il faut être inconscient ou idiot.

                C’est la plus dégluasse des mers.Par sa configuration, quasi fermée, la Baltique n’a que très peu d’échanges avec l’Atlantique Nord. La pollution peut donc y subsister entre vingt-cinq et trente ans.

                Mis à jour 09-02-2010 18:42
                La Finlande accueille un sommet pour sauver la Baltique. Cette mer presque fermée est l’une des plus polluées au monde

                Cette mer est aussi l’une des zones de transport maritime les plus denses, ce qui l’expose à des rejets illicites d’hydrocarbures.

                - La Baltique est aussi très imprégnée de produits toxiques. Selon une étude du WWF, datant de 2005, les poissons sont contaminés : le taux de retardateurs de flamme bromée dans la chair des harengs y est cinquante fois plus élevé que dans l’Atlantique. Depuis 1995, la Suède conseille aux femmes enceintes de ne pas consommer de saumon ou de hareng de la baltique.

                - Les rejets agricoles et les eaux usées provoquent une eutrophisation de la mer, c’est-à-dire un enrichissement du milieu qui limite l’oxygénation en eaux profondes.

                - Enfin se pose la question des rejets militaires et nucléaires (munitions, obus, substances toxiques) datant de la Seconde Guerre mondiale ou plus récents. Un documentaire de la télévision suédoise SVT a affirmé que l’armée russe avait rejeté des substances toxiques dans la Baltique au début des années 1990. « C’est un délire complet, une provocation », a réagi l’amiral Vladimir Egorov, ancien commandant de la Flotte russe de la Baltique à l’agence Interfax.

                c ’est gens devrait-être décontaminé a la sortie de leur baignade,et suivi médicalement
                s’ils ont bu la tasse.....
                pour la plage j ’ai pas d ’analyse sous la main, mais le mieux c’est ça

                a+++


                • Hieronymus Hieronymus 10 août 2010 14:03

                  @ slip textile
                  faut relativiser, en terme absolu si on analyse l’eau en haute mer, la mer Baltique fait partie des mers assez polluees
                  par contre a Nida le littoral est vierge de tous rejets humains sur plus de 50 kms a la ronde
                  et vous en connaissez des mers parfaitement aseptisees ?
                  c’est comme le risque zero ca n’existe pas
                  faut pas se laisser demoraliser !


                • Lisa SION 2 Lisa SION 2 10 août 2010 14:56

                  Salut slip enfer...

                  si tu regardes la zone dont parle l’auteur, il s’agit d’un lagon arrosé par deux rivières et fermé sur la mer que tu décris très bien. Il est fort probable que ces rivières se jettent à un endroit dans la mer, mais les marées de trente centimètres assurent un renouvellement constant de l’intrusion de celle ci dans le lagon de cent kilomètres de long. Il suffit de ne pas se tromper de coté et bien choisir le sud de la digue naturelle au bord de l’isthme...

                  Amicalement.


                • slipenfer 10 août 2010 15:08

                  @ Lisa SION 2
                  j ’ai lu trop d’ article négatif sur cette mer.
                  ma foi si un endroit est préservé on ne peut que s’en réjouir.
                  je range l ’artillerie et je met mon slip de bain
                  a+
                   


                • Hieronymus Hieronymus 10 août 2010 15:37

                  Lisa et Slip
                  petite precision, la lagune (immense) est constituee d’eau douce
                  l’eau de mer n’y penetre pas, en hiver elle gele souvent completement
                  plusieurs rivieres s’y jettent, le principal est le Niemen (Memel en allemand)
                  toutes les habitations (pecheurs, vacanciers) sont construites cote lagune
                  le cote mer reste vierge de toute construction humaine ..


                • Hieronymus Hieronymus 10 août 2010 13:29

                  bonjour a Tous
                  eh ben, si j’en juge par le nombre de votes negatifs
                  y a donc un paquet de moralistes pisse froid, tartuffes en tout genre sur AV
                  sans doute preferent ils les zartics ou l’on peut casser a donf du Sarko ?
                  moi qui pensais naivement, pour une fois qu’on peut voir autre chose ..
                  bah non ca leur plait, tristes ils sont, tristes ils resteront
                  pas vraiment bien rejouissant a constater tout cela ..


                  • Mmarvinbear Mmarvinbear 10 août 2010 14:39

                    Tu n’as pas mis assez de gros plans évocateurs, c’est pour ça...


                  • slipenfer 10 août 2010 14:49

                    @ Hieronymus
                    eh ben, si j’en juge par le nombre de votes positifs 66 pur sang
                    c ’est pas mal.
                    et puis les votes positif ou négatif c ’est un peu trop manichéen
                    souvent je ne vote même pas, le vote ne dit rien sur le nombre
                    de personne qui on lu l ’article et qui ne sont pas inscrit sur
                    Agoravox. il ne faut pas se fier au Zappa rance.
                    je vous encourage a continuer d ’écrire.
                    je pensai-être le seul trouble fête, erreur...
                    Allez je me rachète ....

                     Je suis retourné plongée Dimanche dernier , sur les îles face à Cannes.
                     Nous sommes partis à 9 heures du matin en bateau en direction d’une plage entre de beaux rochers, on aurait dit la Bretagne.
                     Je suis parti loin du bord avec mon armure de scaphandrier chercher les hauts fonds, la pleine eau où l’on trouve le Bar (loup de mer)
                     Je me suis laisser dériver dans un courant marin, là où le loup chasse... un chasseur cherchant un chasseur.... J’ai croisé quelques Sopes, un banc de Sharts de belle taille.... trop loin pour moi.
                     Des myriades de petits poissons se promènent autour de moi, les petites Girelles picorent les coraux, les Rascasses restent tranquillement entre les rochers guettant quelque nourriture, un joli Rouget Barbet me fait un pied-de-nez car mon fusil n’est pas chargé, les poulpes sont restées bien cachées dans les trous de rocher.
                     Il ne faut pas prendre les oursins pour des coussins, à chaque fois je ramasse un petit souvenir de leur présence...ouille...ouille.... ! Dans mon slip il y a
                    des oursins.....ouille...ouille ... !
                     Quelques Dorades se baladent en se racontant des blagues et une Gode me regarde d’un air inquiet, je la laisse filer avec une petite Vieille qui file entre les algues.
                     Les Méduses roses et bleues font des danses lentes dans les eaux calmes, quand le soleil les frappe par-dessus, elles deviennent fluorescentes comme des petites lampes de chevet molles.
                     Un gentil petit Calmar joue les loubards des mers cherchant la bagarre à un crabe un peu trop mastard, se fait pincer son joli costard, puis se barre à toute vitesse dans un coin plus peinard.
                     Je plonge dans l’eau profonde d’un trou qui est en-dessous de moi, histoire de voir si un Mérou, une Murène, habitent par ici , je descends.... il fait plus sombre.... je descends vite... déjà, une dizaine de mètres et je ne vois que de l’eau de plus en plus foncée.... je scrute le moindre millimètre d’eau pour voir ces fabuleux habitants des profondeurs... mais il faut que je remonte... je n’ai plus d’air dans la bouteille...et je ne vois pas le fond...il doit être à 6O mètres plus bas.
                     Parole de marseillais, au fond il y a sûrement une Baleine ou un monstre géant gentil qui m’emmènera loin d’ici dans un grand voyage autour du monde.
                     Les Bars se sont barrés et je moi je suis remonté.


                  • slipenfer 10 août 2010 14:57

                    Petit précision la chasse-sous marine avec bouteille est interdite
                    c ’était pour la rime.
                    a+++


                  • Lisa SION 2 Lisa SION 2 10 août 2010 15:01

                    @ l’auteur,

                    c’est déjà frustrant de savoir que l’on ne part pas en vacances, comme des cons de capitalistes tous équipés de polos nique, de raies bannes, de maquedeaux, etc...pur apprendre en plus que les communistes se baignent librement à poil avec les plus belles femmes du monde... !!!

                    Ça passe pas chez les grands défenseurs du marché en avant de la mondialisation prozunienne...


                  • Hieronymus Hieronymus 10 août 2010 15:27

                    @ slip plongeur
                    merci pour la promenade sous marine
                    est ce mon « coup de gueule » ? c’est vrai que ca a remonte
                    p’tet que les pisse vinaigre passent en premier ?
                    c’etait presque ds le rouge au debut .. comprends pas
                    ces gens la, ca ne leur plait donc pas de sentir l’air marin ?
                    nan, y preferent les zartics catastrophistes ds une piece renfermee ..


                  • saba 10 août 2010 15:32

                    A Hieronymus
                    Je ne suis ni moraliste , ni pisse-froid et que l’on se promène à poil ou en Burqua , cela m’est complètement égal, chacun fait ce qu’il veut . mais ce que je n’aime pas c’est le regard lubrique de l’auteur de l’article . Les corps , féminins en particuliers, deviennent pour lui des « produits » (« produits de qualité », « haut de gamme » « qualité de la production », culs de fabrication soviétique") On a l’impression d’un marchand de bestiaux évaluant la marchandise . Beurk !


                  • ARMINIUS ARMINIUS 10 août 2010 16:30

                    Slip en fer (à propos ça doit être pratique pour la plongée, pas besoin de plomber la ceinture !)
                    Permettez à un vieux plongeur de rectifier une petite erreur : le « loup » de méditerranée est le cousin du bar atlantique, il s’en différencie par une robe constellée de points noirs. Le « loup de mer » est un nouveau venu sur les étals des poissonniers et les cartes de restos peu scrupuleux qui entretiennent le doute, c’est un poisson sans intérêt culinaire.A part ça pas rencontrés de barracudas ?


                  • Ensor 10 août 2010 19:49

                    Cacher ce sein que je ne saurais voir !


                  • EricB 10 août 2010 22:43

                    Pour plaire à tout le mùonde, tu aurais dû mettre des photos des 2 sexes.

                    Alors, les mecs sont aussi bien que les nanas ?


                  • slipenfer 10 août 2010 22:45

                    @ ARMINIUS
                    Merci pour les précisions a propos du « loups de mer »
                    Pour les barracudas, il y a un banc au large de Saint Jean Cap Ferrat,
                    il y passe parfois des Rorqual a 500m du bord,mais je n ’ai pu y allé.
                    Vu de loin des sérioles au cap martin.D’ailleurs dévasté par caulerpa taxifolia,
                     je fait partie des veinards à avoir vu l ’épine dorsale de La pointe mala
                    (cap d’ail) sans taxifolia avec ses mérous et langoustes a 30m.
                    a+ smiley


                  • Z Z 11 août 2010 10:00

                    Et oui, les gens qui votent négativement cet article sont vraiment tristes...

                    Ce qui est triste, évidemment, ce n’est pas de voir des gros beaufs frustrés, en mal d’exotisme, qui vont reluquer des culs sur des plages nudistes. Cela, ça n’a vraiment rien de triste et de pathétique. Après tout, comme vous le soulignez si bien, le corps de la femme est une marchandise comme une autre. Ceux qui pensent le contraire sont vraiment des pisse-froids anti-sarkozystes qui ne savent pas profiter des plaisirs de la vie. Ou alors des hypocrites, car personne ne peut être différent de vous.

                    Vous feriez un très bon héros houellebecquien.


                  • Hieronymus Hieronymus 12 août 2010 03:59

                    Z
                    « gros beaufs frustrés »
                    mefiez vous on est toujours le beauf de qqu’un d’autre
                    « reluquer des culs sur des plages nudistes »
                    comme vous vous exprimez, peu elegament disons,
                    les jolies femmes meriteraient mieux comme expression
                    bien sur, une belle femme nue vous ne la regardez pas, meme discretement ?
                    « le corps de la femme est une marchandise comme une autre »
                    faut vraiment me lire au 1er degre et n’avoir aucun humour pour ne retenir que cela de cet article
                    enfin glissons ..


                  • JL JL 12 août 2010 07:52

                    @ Hiéronymus, on pourrait croire que Z est un provocateur tellement son propos est stéréotypé :

                    Pour lever le doute, il faut savoir qu’il a écrit ailleurs, je cite :

                    « Je partage le même point de vue que vous Calmos... Agoravox a besoin de plus de personnes lucides comme vous. »

                    Je ne dirais qu’une chose : c’est ignoble personnage qui a trouvé en Sarkozy un maître à penser. Avec des amis pareils, Sarkozy n’a pas besoin d’ennemis !


                  • Z Z 12 août 2010 10:06

                    Z

                    « bien sur, une belle femme nue vous ne la regardez pas, meme discretement ? »
                    Si d’aventure une belle femme nue croise mon chemin, ou mieux si j’en dénude une (en l’occurence celle qui partage ma vie), bien sûr que je la regarde.
                    Par contre je ne fais pas d’excursions sur des lieux nudistes pour aller me rincer l’oeil. C’est peut-être ce qui nous sépare.

                    Une petite déception par rapport à votre article : vous qui n’êtes avare ni en clichés, ni en généralités sur le physique de ces dames ex-soviétiques (qui ont bien sûr toutes la peau satinée et les fesses rebondies), vous ne nous donnez aucune information (qui serait pourtant cruciale) sur ces messieurs : sont-ils bien membrés ? ont-ils les abdos saillants ? C’est le devoir d’un journaliste comme vous de nous informer sans biais. Vous participeriez ainsi à la grandeur d’Agoravox, le Média Citoyen.

                    « faut vraiment me lire au 1er degre et n’avoir aucun humour pour ne retenir que cela de cet article »
                    Oui, excusez-moi de ne pas avoir su saisir la profondeur de cet article de fond.
                    Plus sérieusement, regardez les choses en face : il n’y a que vous qui pensez faire du second degré alors que vous faites juste du 1er degré décomplexé.


                  • Z Z 12 août 2010 10:15

                    Intéressant, JL, cette intrusion de Sarkozy dans le débat.
                    (Finalement, le sarkozysme ou l’anti-sarkozysme supposé des gens est suffisant en soi pour porter un jugement sur eux, on dirait. La morale est réductible à un rapport au sarkozysme, au final ? Je médite là-dessus...)

                    Au demeurant je n’arrive pas à comprendre votre message.
                    Je ne sais pas très bien si vous avez saisi ou non mon second degré relatif à Calmos (second degré qui, j’avoue, confine ici à l’absurde) et par conséquent je passe complètement à côté de ce que vous voulez dire.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès