• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Les petits mots

Doux et tendres à la fois …

Ils sont à l'extrême opposé de leurs compères, les gros mots qui se laissent aller au vacarme et à la colère. Les petits mots aiment les propos feutrés, ceux qui se susurrent à l'oreille, se glissent entre deux baisers, s'immiscent dans des conversations secrètes. Ils sont ronds, tendres, discrets, caressants et pleins de promesses. Ils sont préliminaires d'une fusion à venir ou bien ponctuations d'un merveilleux tremblement.

Les petits mots viennent du fond du cœur ; ils n'ont pas à se claironner à la cantonade car alors ils se feraient impudiques et gênants. Ils n'ont pas à être connus de tous ; ils aiment l'intimité d'un couple ou d'une famille, se cachent bien plus qu'ils ne s'exposent. Quand on les claironne sans honte ni discrétion, ils perdent toute leur saveur et leur charme. Les petits mots aiment vivre cachés pour faire des heureux !

Ils se glissent parfois sur un papier parfumé, ils aiment les belles phrases, les jolies tournures, les belles calligraphies. Ils se font courrier du tendre, missive coquine, caresse à distance. Ils aiment les diminutifs, les suffixes chantonnants et les noms d'animaux. Ils seraient ridicules dans la vie courante ; c'est pourtant dans le secret d'une alcôve qu'ils se pareront de distinction.

Les petits mots ne s'exposent pas. Leur place n'est certes pas sur ces forums sociaux d'une impensable exhibition, même si, nombreux sont ceux qui cèdent à cette mode douteuse. Montrés au grand jour, les petits mots perdent de leur force : ce mystère, né d'une connivence qui ne regarde pas les autres.

Les petits mots ne doivent pas faire les savants ni même les pédants. Il leur faut de la simplicité et de la mélodie, de l'enfance et de la tendresse. Ils n'ont pas à se faire graveleux ni fripons ; ils suggèrent, ils insinuent, ils jouent des possibles et des désirs sans jamais franchir la barrière de l'érotisme. Les petits mots restent dans le creux d'une oreille, ils n'ont pas à soulever le rideau, ils restent dans la pénombre, ils ne sont pas là pour tenir le bougeoir.

Les petits mots s'apprivoisent. Il leur faut gagner la confiance de leur destinataire, entrer dans son harmonie secrète. Ils sont tirés d'un chapeau, issus d'une collection que vous pouvez exploiter au gré des histoires ; ils se fixent sur une aventure, lui donnent ses couleurs intimes. Exportés dans un autre contexte, ils portent une trahison qui ajoute à l'indélicatesse le péché de l'insincérité. Ils ont provoqué jadis une vibration : elle est fragile, elle est éphémère, elle est précieuse et ne supporte pas la redondance sans fin.

Les petits mots trouvent leur force et leur beauté dans leur spontanéité. Ne les envisagez pas, ne les préparez pas avant de les murmurer en un soupir : ils seraient déplacés et inopportuns. Ils s'imposeront à vous, ils ponctueront une vibration intime, ils donneront de la poésie à ces instants uniques. Les petits mots se moquent d'être ridicules à la condition que vous les respectiez et qu'ils ne s'aventurent pas dans le monde réel, offerts en pâture à votre entourage. Ils appartiennent à cette bulle que vous avez su créer ; les montrer au grand jour c'est, à coup sûr, les voir éclater, piteux et sans saveur.

Les petits mots sont vôtres tout autant qu'ils appartiennent dans l'instant à leur destinataire. Respectez cette exclusivité sans partage, ils vous en sauront gré. Ils se loveront entre vous si l'orage gronde, si le temps a laissé quelques plaies. Ce sont eux qui réveilleront la flamme, qui souffleront sur les nuages. Ils enflammeront vos plus beaux instants, ils pardonneront les maladresses, ils oublieront les écarts. Les petits mots ont tout des grands ; ils sont incontournables. Faites en votre miel !

J'avais écrit sur les gros mots et des lecteurs espiègles me mirent au défi d'évoquer leurs homologues bien plus raffinés. J'ai dû troquer mes gros sabots pour de délicats escarpins. Il faut avouer que les seconds m'ont demandé plus de réflexion. Ils aiment rester discrets et n'ont qu'une hâte : retourner là où je n'aurais jamais dû les déranger. J'espère qu'ils ne m'en voudront pas.

Tendrement leur.


Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • oncle archibald 11 septembre 2015 11:53

    Encore Georges … ce grand tendre qui savait si bien jouer avec les mots, petits ou pas, doux ou pas, mais dans sa gamme de mots doux j’aime particulièrement ceux là :


    Ma mie, de grâce, ne mettons
    Pas sous la gorge à Cupidon
    Sa propre flèche,
    Tant d’amoureux l’ont essayé
    Qui, de leur bonheur, ont payé
    Ce sacrilège …...
    De servante n’ai pas besoin
    Et du ménage et de ses soins
    Je te dispense…
    Qu’en éternelle fiancée,
    A la dame de mes pensée’
    Toujours je pense…


    • C'est Nabum C’est Nabum 11 septembre 2015 13:05

      @oncle archibald

      Vous cherchez à me donner des complexes

      Il est bien trop fort pour moi


    • oncle archibald 11 septembre 2015 19:35

      @C’est Nabum : oh certes pas ! Mais vraiment j’adore ce Georges là et je constate qu’il avait le meilleur dans tous les domaines et savait célébrer mieux que quiconque le bon usage de la liberté ! C’était aussi un bosseur acharné, capable de travailler un texte pendant des années avant de le chanter ….


    • C'est Nabum C’est Nabum 11 septembre 2015 19:38

      @oncle archibald

      En cela j’ai beaucoup à apprendre de lui moi qui donne dans l’expéditif


    • juluch juluch 11 septembre 2015 11:55

      les p’tits mots après les gros .......... smiley


      Les premiers permettant de faire oublier les deuxièmes.......vie à deux de fait !

      merci Nabum.

      • C'est Nabum C’est Nabum 11 septembre 2015 13:06

        @juluch

        C’est ce qu’on nomme une logique éditoriale


      • marmor 11 septembre 2015 22:26

        Qu’avec de jolis mots ces choses là sont dites !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès