• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > L’été léger > Macédoine de légumes

Macédoine de légumes

En ces temps marqués par l’arrivée de l’hiver et la morosité de l’actualité, rien de plus reposant qu’un petit tour au potager pour vérifier si le sol a bien été travaillé en vue du repos hivernal et si les semis de printemps sont bien isolés de l’humidité dans la cabane en bois pour ne pas compromettre les récoltes futures de beaux et délicieux légumes. Mais allez savoir pourquoi, 25 d’entre eux, plus espiègles que les autres, ont pris la poudre d’escampette et sont allés se cacher dans le texte suivant. Á vous de les retrouver...

Chaque soir au Zénith de Paris, Anna Bolisant, la reine des glaces, triomphe dans la revue Holiday On Ice, vêtue de sa superbe tenue de scène rose de Chine, sous l’œil énamouré du général Apollo délesté pour l’occasion de son képi à feuille de chêne. Dans un instant, Anna va entrer en piste dès la fin du numéro exécuté par le quatuor de patineuses Pompadour, composé de Manon, Mona Lisa, Samba et Starlette. Sous les yeux ravis du public, ces quatre-là en finissent avec leurs gracieuses arabesques.
 
Á quelques kilomètres de là se dresse le Cirque d’Hiver. En cette soirée de samedi, on y organise une réunion de catch. Les gradins vibrent sous les trépignements des spectateurs tandis que des clameurs s’élèvent jusqu’à la voûte. On encourage, on fustige, on complimente, on invective les protagonistes qui en décousent sur le ring à grand renfort de manchettes, d’étranglements et de planchettes japonaises.
 
Dans une demi-heure, le combat vedette opposera, en un match à quatre, le Monstrueux de Viroflay, associé au Crochu de Montmagny, à ces vedettes du ring que sont le Monstrueux de Carentan et le Galeux d’Eysines. Mais pour l’heure, un autre match à quatre se déroule sur le ring. Sont confrontés en un combat viril le méchant nippon Tetsu Kabuto et, doté d’une impressionnante barbe de capucin, le non moins agressif Géant de Prague, à deux « gentils » associés pour la première fois en public : le redoutable Viking et le sculptural Rambo.
 
Exception faite d’une grosse blonde paresseuse installée au premier rang, le public semble enthousiaste, à l’image de la vieillissante Trocadéro la préférée, ex-gagneuse n°1 d’un truand redoutable, Jo le Boutonneux, qui l’avait naguère sortie d’un géant mammouth où elle travaillait comme caissière. Non moins démonstratives s’agitent sur le même rang une géante noire de Russie et une grande rousse à la chevelure longue de Saint-Valéry-en-Caux. Un peu plus loin, une grisette de Provence en perd même la voix, contrairement au malabar qui lui tient compagnie...
 
Pour passionnant qu’il soit, inutile de poursuivre ce récit mettant en scène des personnages qui, loin de briller par leur humilité, appartiennent au monde très fermé des « grosses légumes ». Eh oui, chers amis lecteurs, 25 légumes sont bel et bien tapis dans les replis de cet édifiant texte. Il y a là 1 asperge, 1 carotte, 1 céleri-rave, 1 chicorée, 1 courgette, 2 épinards, 1 fenouil, 1 haricot, 4 laitues, 1 navet, 2 poireaux, 1 potiron, 6 pommes de terre, 1 radis et 1 salsifis. Les avez-vous découverts ? Si oui, vous êtes un jardinier émérite. Si non, pas de problème, voici les bonnes réponses :
 
Asperge : Rambo / Carotte : Longue de Saint-Valéry / Céleri-rave : Géant de Prague / Chicorée : Barbe de capucin / Courge : Galeux d’Eysines / Courgette : Grisette de Provence / Épinards : Monstrueux de Viroflay, Viking / Fenouil : Géant mammouth / Haricot : Crochu de Montmagny / Laitues : Feuille de chêne,Grosse blonde paresseuse, Trocadéro la préférée, Reine des glaces / Poireau : Malabar, Monstrueux de Carentan / Potiron : Tetsu Kabuto / Pommes de terre : Apollo, Manon, Mona Lisa, Pompadour, Samba, Starlette / Radis : Rose de Chine / Salsifis : Géante noire de Russie.

Moyenne des avis sur cet article :  4.47/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

45 réactions à cet article    


  • Salsabil 2 décembre 2010 10:35

    Bonjour Fergus,


    Un jeu pour les longues journées d’hiver où la neige nous impose le coin du feu sans mettre le nez dehors...

    Mais tu n’aurais pas du donner les réponses tout de suite ! C’aurait pu être le sujet d’un commentaire de ta part à la fin de la journée après que nous ayons tous cherché comme des fous ce qui se cachait derrière ces noms étranges.

    Pour ma part, j’avais repéré tous les noms, avait correctement associé les patates et les salades à leur dénomination respective, mais j’aurais juré que le Monstrueux de Carentan était un melon, comme quoi, j’ai encore beaucoup à apprendre !

    Allez pour continuer le jeu qui connait « Le petit gris de Rennes » et la « Rose succès » ?

    Merci de cette souriante détente, je vais faire une bonne soupe, tiens ! smiley

    Belle journée à toi, amicalement.

    • Fergus Fergus 2 décembre 2010 10:51

      Bonjour, Salsa.

      Donner les réponses plus tard sur le fil eût effectivement été une excellente idée. Dommage !

      Cela dit, j’avais pensé écrire les réponses à l’envers, mais je n’arrive pas à le faire avec Word, cette fonction étant inaccessible. De surcroît il n’est guère pratique de retourner son PC.

      Je connaissais le « petit gris de Rennes », of course, mais j’avoue avoir découvert la « rose succès » grâce à Google, sitôt lu ton commentaire.

      Pour mon épouse et moi, ce sera également une bonne soupe de légumes ce soir, quelque chose de très classique et tout à fait de saison.

      Salutations amicales.

       

       


    • voxagora voxagora 2 décembre 2010 11:05

      .

      Géante noire de Russie un salsifis ?
      Je ne l’eus certes point imaginé !
      Nous évoquer les vrais légumes en ces temps de laide politique,
      c’est réjouissant, merci beaucoup !

      • Fergus Fergus 2 décembre 2010 11:21

        Bonjour, Voxagora ;

        En réalité cette géante noire de Russie est un scorsonère, un légume de la famille des astéracées (où l’on trouve également les... asters, mais également les marguerites et les chrysanthèmes entre autres) dont on consomme la racine. Il est régulièrement confondu avec le salsifis. A tel point qu’elle est (comme d’autres variétés de scorsonères) vendue sur les marchés sous le nom de... salsifis.


      • Stupeur Stupeur 2 décembre 2010 11:24

        Bonjour Fergus, 

        C’est vache pour la Pompadour d’avoir son nom associée à une patate, non ? 
        Enfin moi ce que j’en dis... Le dernier légume passé dans mon assiette c’était une carotte râpée et mise en barquette (sous atmosphère protectrice, excusez du peu !) par une petite boîte provinciale, dont le nom commence par Bon et finit par duelle... 
         * * smiley * * 

        Comme convenu j’ai mis en ligne le Concerto pour trompette de Joseph Haydn. Si tu vois des choses à modifier, ou des ajouts à faire, dans le texte accompagnant les vidéos, n’hésite pas à me le dire, il y a possibilité de faire des modifications après la mise en ligne : 

         

        • Fergus Fergus 2 décembre 2010 11:35

          Salut, Stupeur.

          Eh oui, la Pompadour a dû s’en étrangler !

          Pour ce qui est du concerto pour trompette de Haydn, je n’ai qu’un mot à dire : impeccable ! Et tant mieux si cette mise en ligne contribue à faire connaître ce très bel opus du génial compositeur. Si cela t’intéresse, je te suggère d’écouter un autre grand concerto pour trompette, celui de Johann Nepomuk Hummel, en mi bémol. Superbe et incontournable !

          Bonne journée.


        • Ariane Walter Ariane Walter 2 décembre 2010 14:12

          Merci Stupeur, je profite de l’aubaine.
          hé , pour vous faire rêver......
          Le 12 décembre je serai au San Carlo de Naples pour « la tosca ».
          c’est un des rêves de ma vie que je réalise.


        • Stupeur Stupeur 2 décembre 2010 14:59

          Salut Ariane, 

          Tu nous raconteras ? Ce Spettacolo ?

          Tu sais que ce soir on peut voir Madame Butterfly dans les cinémas UGC ? 
           

        • Ariane Walter Ariane Walter 2 décembre 2010 15:05

          Stupeur,
          Ton lien me fait corriger la date.
          C’est lundi 13 décembre !
          Oui, je raconterai ! Avec photos !

          Je me renseigne pour Butterfly. Si c’est près de chez moi j’y cours.
          J’avais aimé la version de Mitterrand. Il a quand même fait un truc bien !

          Merci !


        • Ariane Walter Ariane Walter 2 décembre 2010 11:25

          Quel charmant article Fergus !
          Décidément quel éclectisme !

          Je vous avouerai que comme salade je ne connais que salade, frisée et cresson.
          Comme pomme terres que douce et patate et frite aussi.
          Comme haricots qu’haricots etc... etc...

          Chez les fruits, je connais quand même « canada » pour les pommes car elles sont mes préférées.
          J’ai envie de voir vos légumes en vrai !
          Vous venez de créer une sorte de mythologie !
          Vous donnez tellement envie d’avoir un potager !

          Et je signe Starlette, la patate midinette !!

          Bises (d’hiver) et bonne journée.


          • Fergus Fergus 2 décembre 2010 12:50

            Bonjour, Ariane.

            Honnêtement, je ne suis pas un expert des légumes, mais j’ai toujours eu plaisir à feuilleter les catalogues des spécialistes, à la découverte de ces noms de plants si variés et souvent si étonnants.

            Pire : lorsque j’ai eu un jardin (durant 10 ans), je n’ai pas fait la moindre tentative de potager. En revanche, mon épouse et moi avons planté près de de150 arbustes à fleurs et de nombreuses vivaces. Un travail suffisamment fatigant pour ne pas y ajouter la culture de la Belle de Fontenay (patate) ou de la Verte de Cambrai (salade).

            Avoir un potager, c’est le rêve d’un nombre croissant de Français, et cela se traduit par une recrudescence étonnante du nombre des jardins familiaux. C’est notamment le cas à Rennes où des centaines de parcelles sont attribuées sur plusieurs sites différents. Comme quoi, vivre en appartement peut engendrer des besoins, malheureusement trop souvent guidés, crise oblige ! par des difficultés économiques.

            Cordiales salutations.


          • brieli67 2 décembre 2010 12:12

            Mon Bon-Henri,

            Cuisses de Poulet ou Boules d’Or...

            pas de marque de rutabagas ni de topinambours ..... ni de choux.

            c’est encore Byzance en France !!


            • Fergus Fergus 2 décembre 2010 13:06

              Salut, Brieli.

              Est-ce Byzance en France ? Pas pour tout le monde malheureusement. Cela dit, en matière de légumes, force est de reconnaître que les Français sont plutôt connaisseurs et disposent de graines et plants variés et de qualité chez les professionnels ou par le biais de clubs amateurs. De quoi s’affranchir de la pensée unique de la grande distribution.

              Rutabagas et topinambours ont eux aussi leurs « grosses légumes », que ce soit le Champion à collet rouge, le Rouge du Limousin (rien à voir avec un élu de gauche) ou bien encore le Violet de Rennes (rien à voir avec l’archevêque !)

              Bonne journée.


            • Georges Yang 2 décembre 2010 12:23

              En vous lisant, on a presque envie de suivre le message infantilisant de la television et de manger 5 legumes


              • Fergus Fergus 2 décembre 2010 13:08

                Bonjour, Georges.

                Message infantilisant, en effet. Mais manger des légumes peut être un réel plaisir !


              • Salsabil 2 décembre 2010 13:15

                Et celui qui a oublié le plaisir du jeu, qu’a-t-il donc fait de sa vie ?


                Double régal que ton papier, Fergus et frustration stérile pour ceux qui souffrent d’agueusie.

              • Fergus Fergus 2 décembre 2010 13:24

                Eh oui, Gül, l’agueusie est une infirmité dommageable. Je le sais non pour en avoir souffert moi-même mais parce que ma mère était anosmique et par conséquent très handicapée pour goûter un aliment dans la mesure où ce goût passe autant, voire plus, par l’odeur que par les papilles gustatives.

                Par chance, cette infirmité avait ses avantages, notamment aux abords des stations d’épuration, des usines d’équarissage ou au contact des fosses de macération de pulpe de betterave.

                Mais quel dommage lors des repas de fête !


              • brieli67 2 décembre 2010 16:12

                Fergus : la pulpe de betterave !!!

                As tu déjà goûté de la sucrière ? 2O pour cent pur sucre !
                En RDA, chaque cuisinière produisait son« miel » cf Goldsaft
                vulgo la Schäselack (von franz. chaise = Stuhl, Sessel und Kutsche)

                Nous avions des « betteraviers » cad des ouvriers agricoles qui par contrat démariait les betteraves puis maintenaient la culture propre par sarclage régulier à la binette.
                René le chtimi nous a fait découvrir une délicatesse du Nord : la pulpe de betterave ensilée.
                Dans certaines poches non aérées du silo, elle devient jaune d’or et se laisse cuisiner comme nos navets salés. - c’est de la fermentation butyrique à l’oeuvre
                tout frais du matin, c’est comme du gruyère, du parmesan..... au goût.
                Si on tarde, ça s’oxyde, devient rance ... c’est époisse, munster...


              • Fergus Fergus 2 décembre 2010 19:58

                Merci pour ces précisions, Brieli.

                Non, je n’ai jamais goûté de la betterave sucrière, et ce n’est pourtant pas faute d’en avoir eu l’occasion lors de mon exil dans un internat de l’Aisne.

                Euh... personellement tout ce qui se rapproche sur le plan gustatif de l’époisse ou du munster (super affinés), je suis preneur !


              • ZEN ZEN 2 décembre 2010 12:40

                Salut Fergus
                La « grosse blonde paresseuse » m’a toujours fait rêver...
                J’ai essayé la ratte du Touquet., un délice !
                Je la rate régulièrement :
                Rendement peu élevé dans ma terre trop argileuse


                • Fergus Fergus 2 décembre 2010 13:15

                  Salut, Zen.

                  Il se dit effectivement que la « grosse blonde paresseuse » est, ici et là, un objet de fantasme. Je parle de la salade, évidemment !

                  Peut-être ai-je déjà mangé de la « ratte du Touquet », mais sans le savoir. Ancien finistérien du nord, je me suis en revanche déjà régalé avec la primeur Ostara de l’île de Batz. Elle vaut largement sa concurrente de Noirmoutier.

                  Bonne journée. 


                • brieli67 2 décembre 2010 14:44

                  ou la ! l’homme des hauteurs !
                  conseil d’un « greu_nouille » de la plaine pour la« ratte »

                  en fait ce sont pas des rattes les ceusses du Touquet .... les vraies mettent un temps fou à pousser c’est une sorte/race demi-tardive, très peu productive. Elle est « industrielle » normée « depuis 37
                  Chez nous on les appelle Miesele.. cad petites souris
                  Les pros utilisent des belles de Fontenay qui sont aussi »châtaigne".

                  essaye la tour de PdT c’est fabuleux. mais faut pas attendre des miracles avec la ratte, elle est peu productive.

                  Grand-mère les plantait dans une butte tiers sable tiers tourbe tiers terre et déterrait selon besoins en prélevant les plus gros tubercules dès la miaou.... 
                  La pdt prend très facilement les odeurs : pas de purin d’orties. Elle rajoutait au sol la cendre de bois de la cuisinière ( pour son fumé).... faut bien nourrir le sol et le maintenir humide ( tourbe + sable, très sec)

                  La recette bouilllir al dente pour 1o-12 minutes puis au fumoir pendant 20 minutes.

                  NB : le fumoir du pauvre : une vieille poêle de réforme avec un support -grill avec couvercle.... et tu fais cramer -fumer- des copeaux de bois, des pommes de pin ... des herbes de provence, du thé vert ( délicieux avec les poissons)

                  Chez un de mes partenaires grecs, on prépare des pdt pour les Grands chefs : parfumés pendant la pousse à des extraits aromatiques : aux, herbes de la garrigue, ... même à la morille, aux chanterelles , à la truffe blanche ou noire..
                  la chair des pdt peut être colorée par des couleurs naturelles, tout l’arc-en-ciel plus ou moins fluo.

                  Xondheit Marcel !


                • ZEN ZEN 2 décembre 2010 17:40

                  67
                  Attention aux champignons !
                  J’ai connu un médecin, mi génial, mi givré,qui faisaient des expériences scabreuses avec les plus toxiques et qui est mort....de mort naturelle !


                • Salsabil 2 décembre 2010 19:12

                  Ha ! Ha ! Zen, Bribri et Fergus !


                  La vraie petite ratte est un régal. Celle-là, je l’achète sur le marché aux petits producteurs.

                  On épluche surtout pas et on fait doucement dorer à la poële. Miam !

                  J’ai planté pour la 1ère fois, de la Belle de Fontenay, cette année. Exactement comme tu dis, Briéli, mélange de sable et de terre (ici, elle est plutôt forestière), un peu de terreau de base par dessus.

                  C’est un peu fastidieux à planter, mais après, je ne me suis occupée de rien.

                  Résultat en septembre : Plein de patates, des petites, des grosses, parfaitement fermes et alors au palais, c’est excellent. Ca change de ce que qu’on peut acheter !!!



                • Fergus Fergus 2 décembre 2010 19:53

                  Et qui plus est, certaines espèces de pommes de terre font de très jolies fleurs blanches. Mais bon, ce n’est quand même par pour cela qu’on les met en terre.

                  A propos de jolies fleurs, celles du topinambour sont magnifiques.

                  Bonne soirée.


                • Dominitille 2 décembre 2010 20:47

                  Bonsoir Fergus,
                  Une autre de patate, la patate douce. Je préfère la orange, plus sucrée. Un gâteau de patates douces, un régal ! Un peu d’ exotisme pour vous les métropolitains transis de froid.


                • Fergus Fergus 2 décembre 2010 22:28

                  Bonsoir, Dominitille.

                  Délicieuse, la patate douce, particulièrement dans les plats créoles. Et elle aussi produit une jolie fleur qui ressemble curieusement beaucoup à celle, très commune, de nos liserons sauvages.


                • Dominitille 2 décembre 2010 22:32

                  Bonsoir Fergus,
                  Faites un coq au vin, un boeuf bourguigon ou un autre de ces délicieux plats en sauce bien de chez nous avec des patates douces ou même des bananes jaunes légumes c’est excellent.


                • Fergus Fergus 2 décembre 2010 23:16

                  Promis, Domitille, je vais essayer, et cela d’autant plus que le coq au vin et le pot-au-feu sont, avec le petit salé aux lentilles (origines auvergnates obligent) mes plats préférés.

                  Je vous souhaite une excellente nuit.


                • brieli67 3 décembre 2010 00:18

                  un temps c’était mode du côté de la porte d’Italie .. Tang-frères...

                  de faire fleurir la pomme de terre dans un verre à jacinthes

                  il y a fleurs blanches, rouges carmin, des roses, des violettes, des bleues.

                  Si si c’est un beau bol de verdure d’été !! 

                  La patate douce et d’autres tubercules... ça marche aussi...

                  à condition que ces racines ne soient pas traitées par des anti-germinatifs. vérifiez !!!

                  un blog de pro : Paris côté jardins.... et balcons


                • Surya Surya 2 décembre 2010 13:23

                  Mince ! Moi qui croyait que le Malabar était un chewing gum !! C’est parce que j’ai tendance à les confondre avec les fruits et légumes, et à en manger cinq par jour... Non je plaisante, n’empêche que j’ai pu mesurer mon ignarditude quasi complète des noms de légumes...
                  Je me suis beaucoup amusée (et instruite) à la lecture de votre texte, merci ! smiley
                  Rien à voir avec la choucroute, mais connaissez vous le persil racine ? J’ai vu ça récemment à la télé, ça ressemble comme deux gouttes d’eau au panais mais il parait que ça sent le persil (les télés ne diffusant pas encore les parfums, je n’ai pas pu vérifier les dires du présentateur)
                  Bonne journée smiley


                  • Fergus Fergus 2 décembre 2010 13:33

                    Bonjour, Surya.

                    Eh non, le Malabar n’est pas qu’un chewing-gum. Et, contrairement à son homologue, il ne fait courir aucun risque pour les dents ou cette petite poche que l’on appelle l’appendice et où cet objet caoutchouteux a la tendance espiègle de vouloir aller se nicher chez ceux qui l’avalent.

                    Non, je ne connaissais pas le persil-racine, contrairement au panais dont ma belle-fille est une inconditionnelle. Renseignement pris, il est vrai que les deux se ressemblent fortement. Quant au goût, rest à essayer...

                    Cordiales salutations.


                  • brieli67 3 décembre 2010 00:33

                    Why not de la baselle sur votre balcon ?

                    épinard Malabar

                    encore un « légume ancien » à redécouvrir.


                  • Fergus Fergus 3 décembre 2010 09:14

                    Merci pour ce commentaire, Brieli, grâce auquel on découvre que l’épinard de Malabar (ou de Ceylan) est effectivement une baselle, plante proche mais quelque peu différente, le véritable épinard appartenant au genre « spinacia » tandis que la baselle est classée dans le genre « basella ». En réalité, on est là dans le même type de confusion qu’avec le salsifis qui, très souvent, est une scorsonère.

                    Dans le domaine des plantes à fleurs, on trouve également de type de confusion dans les appellations chez les pépinièristes qui vendent hortensias et hydrangeas alors que tous les hortensias appartiennent au genre « hydrangea » ; de même la plupart des géramiums (plante emblématique de l’Alsace et - Géranium - groupe de musique méconnu) qui sont vendus dans le commerce sont en réalité des pélargoniums.

                    Bonne journée.


                  • jack mandon jack mandon 2 décembre 2010 23:35

                    Bonsoir Fergus,

                    Mais enfin c’est du von Suppé journalistique.

                    Et un article de plus, odorant,coloré,

                    de l’investigation horticole contre vents et neige,

                    12 Frima, jour de l’imagination

                    Et une corde de plus à la harpe d’Orphée,

                    Merci Fergus


                    • Fergus Fergus 3 décembre 2010 08:53

                      Bonjour, Jack.

                      J’ai bien goûté le « von Suppé journalistique ». Excellent !

                      Eh oui, la météo est, sinon à la macédoine, du moins au bon vieux potages, veloutés et autres bonnes soupes rurales qui tiennent bien au corps en ces temps de froidure.

                      Cordiales salutations.


                    • brieli67 3 décembre 2010 00:45

                      a Zen et autres mycologues....

                      Néanmoins enthousiasmé par les résultats obtenus sur des cas avérés d’intoxication phalloïdienne qu’il traite lui-même à l’hôpital de Remiremont

                      Le confrère Bastien « vosgien » était chez nous en Réa Med Strasbourg jaune comme un coing avec une CIVD fin de l’été 77, l’année de la sécheresse, le jus devait être plus concentré.


                      • rocla (haddock) rocla (haddock) 3 décembre 2010 09:27

                        Elle avait un corps splendide , un corps solaire j’ y mis mon salsifis ....


                        Joli coup macédo-machiavélique Fergus  !

                        les gumes c ’est comme les fruits sauf la peau des oranges .

                        • Fergus Fergus 3 décembre 2010 09:37

                          Mes respects, Capitaine !

                          « Elle avait un corps splendide, un corps solaire, j’y mis mon salsifis... » Sans doute parlez-vous d’une superbe flamiche dorée à point !

                          Bonne journée.


                        • brieli67 3 décembre 2010 11:57

                          à la  Soupe à la Soupe de Franz

                          à tous et spécialement à l’auteur : 
                          on se réchauffe en cuisine 
                          au « piano » 
                          Sexy Dany de Berlin : Tico Tico !!!
                          Dégustez !!


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès