Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Culture & Loisirs > Mode & tendances > Brésil 2014 : il y a tatouages et tatouages...

Brésil 2014 : il y a tatouages et tatouages...

Bonjour les amis,

Un petit break après ces 8 èmes de finales qui ont apporté leurs lots de souffrance et de douleurs pour les équipes qui se sont qualifiées... et de bleus à l'âme pour celles qui ne sont pas passées ( petite pensée et une petite larme notamment pour nos amis hélvétiques dont j'avais parié la qualification et qui ont été à 2 doigts d'éliminer les argentins....oh les regrets... les regrets... les regrets...).

Cette coupe du monde est aussi l'occasion de voir et d'apprécier certaines évolutions esthétiques liées à la mode qui touchent de plus en plus le monde du foot, ce qui est normal car : mode+foot= exposition médiatique maximale= business= vente de magazines= vente et consommation d'une myriade d'articles et de produits dérivés.

Les coupes de cheveux par exemple. On a tous vu une nouvelle tendance cette année avec des coupes de cheveux très particulières hybrides ( raie bien marquée+ rasage latéral.. bien dégagé sur les oreilles...), avec Ronaldo, entre autres, qui s'est pointé avec sa coupe à 300 dollars... Je vous laisse apprécier. Disons que je n'aime pas trop Ronaldo et que sa nouvelle coupe de cheveux n'est pas de nature à me faire revenir sur ma décision... Définitivement je préfère sa compagne Irina Shayk ainsi que sa coupe de cheveux ( de la compagne....)

Il y a aussi les tatouages, et là, force est de constater que c'est une véritable épidémie qui fait des ravages au sein de la communauté footballistique. On peut parler d'une vraie dérive, et d'une surenchère...

Nous sommes passés de quelques tatouages bien mis en valeur en certains endroits stratégiques de l'anatomie à une débauche de thèmes juxtaposés avec ou sans aucune harmonie et qui recouvrent des corps qui se sont transformés parfois en espèces de Bandes Dessinées sur pattes... je vous laisse juger par vous-mêmes.

Certains tatouages témoignent d'une vraie recherche esthétique, tandis que d'autres ne font que témoigner du déséquilibre ou de la fragilité mentale de celui qui les arbore... Là sur mes photos j'ai plutôt selectionné les meilleurs ( ou presque...cherchez l' erreur).

Indépendamment du critère esthétique sur lequel il n'y a aucune vérité absolue ( tous les goûts sont dans la nature), il est quand même préoccupant de voir s'installer une telle mode qui n'est pas sans risques pour la santé publique... En effet, en cas de future intervention chirurgicale, certains de ces tatouages pourraient provoquer de très graves infections...

Enfin et pour en finir avec cette édition 2014 de la coupe du Monde de foot, j'aimerais juste vous raconter que le joueur chilien Pinilla a décidé de se faite tatouer sur la tempe la barre transversale qui a empêché son tir d'éliminer le Brésil et de qualifier le Chili pour les quarts de finales

Etonnant, non ? C'est vrai que ce tir-là restera dans le mémoires très longtemps...

Et vous, ami lecteur, y a-t-il eu un moment magique ou determinant de votre vie qui mérite d'être immortalisé sur votre peau ?

 



Sur le même thème

Les jeunes mafieux aiment bien facebook...
Brésil 2014 : il y a quart de finale et quart de finale...
Le génie de la FIFA c'est de réussir à nous faire croire que nous sommes tous champions du monde
Brésil - Allemagne 1-7 : Ô Rage... ô désespoir...
Brésil 2014 : quand la fête tourne au cauchemar...


Réactions à cet article

  • Par LE CHAT (---.---.---.229) 2 juillet 11:45
    LE CHAT

    On va finir par être convaincus qu’ils passent plus de temps chez le coiffeur et le tatoueur qu’aux entrainements ....
    la Slovaquie était pas qualifiée , on n’a pas eu les bras de Skrtel smiley

    • Par ALEA JACTA EST (---.---.---.133) 2 juillet 12:27
      ALEA JACTA EST

      Effectivement LE CHAT...ça doit pas être simple de faire une prise de sang sur de tels bras...

      A part ça, les footeux sont pardonnés s’ ils passent pas mal de temps avec leur meuf...en général elles méritent au moins autant d’ attentions que leur jeu  !! 
      Adrianna et ses jambes infinies...de quoi laisser tomber définitivement le foot...lol... !!!
  • Par Aita Pea Pea (---.---.---.162) 2 juillet 12:38
    Aita Pea Pea

    Bonjour ...Tatoos laids et qui ne veulent rien dire ...
    Pour avoir l’inverse (mais sans couleurs) ,c’est ici :
    http://www.tahiti-fenua.com/communi....

  • Par Hubu (---.---.---.109) 2 juillet 17:24

    Je préfère le style Japonais qui est vraiment sympas avec de la couleur et ces infinies nuances de dégradés.

    Par contre j’ai beau aimer les gros tatouages ce qui est la particularité de ce style les avant-bras je n’oserais jamais !

  • Par OMAR (---.---.---.228) 2 juillet 18:12

    Omar33

    Salut ALEA

    Le tatouage fut très longtemps considéré ( à tort) au Maghreb comme « haram » illicite, que seuls les hommes du« milieu », les militaires et les prostituées arboraient...

    Normal, ces derniers se considéraient comme des durs-à-cuir...

    C’était plutôt des prénoms féminins, des écrits du type « pas de chance » ou de puérils dessins : un oiseau, un voilier, qui ornaient les bustes et les bras de ces personnes pas très bien vus......

    Sauf que dans les djebels, mechtas et dachras, les femmes se tatouaient le visage, le cou, les poignets et les chevilles.
    Et oui, à défaut de gourmettes, chaines, colliers et de bracelets d’or, rien ne valait un dessin permanent, ineffaçable qui suggérait un diadème ou une parure.

    Hormis Carl Médjani, et comme vous l’avez peut-être remarqué, rares sont les joueurs algériens tatoués.

    • Par ALEA JACTA EST (---.---.---.133) 2 juillet 18:32
      ALEA JACTA EST

      Merci Omar pour ces précisions intéressantes et instructives car, effectivement, je suis assez ignorant sur la manière dont sont perçus les tatouages dans les différentes cultures.

      Ceci dit, j’ avais bien remarqué que les joueurs algériens n’ étaient pas victimes de tatouomanie....pareil pour les asiatiques...
  • Par tobor (---.---.---.69) 3 juillet 03:11
    tobor

    Le sport footballistique est vraiment le roi du mainstream !
    Rien d’étonnant à ce que cet univers draine sa propagande de mode.
    .
    Le tattoo est une pratique très ancienne rattachée, jusque il y a peu, à une symbolique ou l’autre selon la culture, marquant une appartenance ou une initiation, un engagement au sein de groupes ou plus subjectivement des « maman pour la vie » ou « Lulu forever », avec toujours bien-sûr quelques rares jusqu’au boutistes qui se veulent devenir des œuvres d’art sur pattes.

    Dans les années 70’s la tattoo est devenu, aux yeux du monde, un des standards « rock » qui semblait signer un anticonformisme et une marginalité parallèlement aux cheveux longs et au port de la boucle d’oreille par les mecs. Puis ce furent les punks avec un artisanat jeté et fuck à la forme et à la technique.
    Les années 90’s ont vu elles débarquer les piercings qui ralliaient à la même cause. Néanmoins on était depuis longtemps dans un mouvement de récupération et de perversion des fondements de pratiques telle que le tatouage, non plus à l’échelle subjective de l’individu désireux de se marginaliser ou de marquer l’étape psychologique indélébile mais au contraire, en pure signe de normalisation, pour participer à « la mode », pour faire joli ou simplement comme telle star (ici « du foot ») ou telle quidam, faire cool, powerfull, ou dark side selon l’humeur, et surtout affirmer : Je fais ce que je veux avec mon corps« .

    On est donc aujourd’hui face à une débauche de tattoo’s dont certains clichés comme l’avant-bras robot viril semblant imiter un travail au pochoir ou le subtil papillon au bas du dos de mademoiselle, néanmoins la qualité graphique n’est généralement plus ce qu’elle était, tout comme la raison qui a poussé à se tatouer. Le but premier est pure séduction, pourtant,
    à mes yeux, toute femme qui puisse être sexy avec ses tattoo’s le serait encore plus sans !

    Il est passé dans le potentiel humain de scribouiller sur son corps tout ce qui lui chante, quand ça lui chante et ça s’inscrit pile-poil dans une ère de la croissance en bout de course. Le sentiment de liberté dont on jouit en choisissant chez un professionnel le motif à faire graver sous sa peau est avant tout le fruit d’une emprise par l’indéfectible propagande médiatique depuis des lustres.
    Ma liberté a personnellement opté pour me passer de trouer mon corps ou d’y graver ce que »mon esprit« pourrait arbitrairement décider sous telle ou telle emprise. Si un jour il devait vraiment y avoir une raison pour un tattoo, un piercing à me faire, je pourrai toujours reconsidérer la question...

    Il me semble indéniable qu’une population qui a banalisé le tattoo et surtout le piercing est beaucoup plus malléable en matière de puçage RFID et ce, par la seule expérience du corps.
    Le tatouage trouve d’ailleurs de ses racines dans la marque des esclaves, comme quoi »rien ne se perd, rien ne se gagne, tout se transforme" ...

    • Par ALEA JACTA EST (---.---.---.124) 3 juillet 07:10
      ALEA JACTA EST

      Merci Tobor pour cette excellente mise en perspective de ce phénomène depuis les 

      30 dernières années.Il y a à la fois le phénomène, sa nouvelle acceptation, sa récupération,sa normalisation, sa marchandisation ....et pour certains une expression ultime de liberté du corps qui n’ est autre qu’ une nouvelle forme d’ aliénation.J’ aime beaucoup votre conclusion et votre principe de Lavoiser appliqué au tatouage et au piercing.
      J’ aimerais juste ajouter que pour certaines personnes, il en va du tatouage comme de la chirurgie esthétique pour d’ autres...c’ est un engrenage mental qui se met en marche et qui happe la personne qui sera éternellement frustrée et qui ne s’ arrêtera que par les limites que lui impose son propre corps...ou qui ne s’ arrêtera pas comme Michael Jackson... Il y a un vrai risque pathologique, une forme de déséquilibre mental.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès







Partenaires