• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Mode & tendances > Le candidat italien à Mister Gay World se fait l’apôtre de (...)

Le candidat italien à Mister Gay World se fait l’apôtre de l’acceptation de soi

"Toute beauté remarquable a quelque bizarrerie dans ses proportions." (Francis Bacon)

 

Le concours de beauté Mr Gay World se tiendra à Rome prochainement. L'Italie vient de présenter son candidat. Cette année ça sera un candidat hors norme, un outsider avec un message percutant.

Nicola La Triglia, 28 ans, en doctorat de droit est un sicilien qui habite Rome. Militant LGBTI à l'association Circolo di cultura omosessuale Mario Mieli, il y dirige depuis 2 ans le groupe OUT. Cette année il représentera l'Italie à Mr Gay World 2014.

JPEG - 51.3 ko

Sa participation à été violemment attaquée « Un concours de beauté veut que les candidats soient beaux » clament certains. Or, si Nicola est un très charmant boy next door, il n'est pas un fanatique de la musculation, ni un éphèbe au poitrail imberbe et n'aurait théoriquement pas le profil du candidat type à ce genre de concours. Pourtant il compte bien y trouver sa place !

Son but est clair : favoriser l'acceptation de soi de la part des jeunes (et des moins jeunes), des homos comme des hétéros et révolutionner le principe même du concours de beauté. Car pour Nicola et ceux qui le soutiennent, un concours de beauté LGBTI a une vocation plus politique, plus représentative, plus contextualisée qu'un quelconque défilé de mannequins en maillot de bains. Les apollons au crane vide peuvent aller se rhabiller, place aux visages émouvants, aux corps imparfaits, place à la réflexion sur le concept de beauté.

L'acceptation de soi est un appel à la communauté LGBTI certes, mais aussi un message universel bien moins consensuel qu'on ne pourrait le croire. Les polémiques quant à sa participation en sont la confirmation ultime. La société bombarde constamment les femmes (surtout) mais depuis quelques temps les hommes aussi, de diktats sur ce qu'est la beauté. Nicola La Triglia dirige un groupe LGBT de jeunes de 15 à 30 ans et est particulièrement sensible au malaise de certains adolescents face à leurs corps. Des corps qui ne collent pas à l'image de ceux sur papier glacé. 

JPEG - 41.9 ko

« Notre communauté LGBTI est un mouvement de libération et nous devons en être les témoins. Une libération par rapport aux clichés pour être finalement nous mêmes, tels que nous nous voyons. Seuls nos corps dans leur authenticité sont libres, et par conséquent ils sont beaux. Avec nos ventres gras ou maigres, avec ou sens muscles, glabres ou poilus, chauves ou chevelus, clairs ou mats, efféminés ou virils, jeunes ou adultes, nous sommes nous mêmes et pour cela nous sommes beaux. Souvent, nombre d'entre nous souffrent parce qu'ils ne s'acceptent pas, parce qu'ils se regardent dans un miroir et ne correspondent pas aux modèles imposés par notre société... beaucoup tombent malades, souffrent de troubles alimentaires et d'autres arrivent à ce geste extrême qu'est le suicide. La cause de tout cela ? les canons esthétiques qui nous conditionnent et qui ne nous laissent pas apprécier notre propre beauté. Nous disons stop à tout ça et avec mon ventre, mes poils, mes cicatrices sur mon corps je suis moi même et voilà pourquoi je me sens un mister ! Puisse notre message de libération être une aide pour tous » déclare le candidat Nicola La Triglia.
 

 

Elisabeth A. Beretta


Moyenne des avis sur cet article :  3.55/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 28 juillet 2014 10:40

    Remarquons ce magnifique salut nazi doigté. A moins qu’il s’agisse d’une mini-quenelle italienne ? 


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 28 juillet 2014 10:47

      « L’acceptation de soi est un appel à la communauté LGBTI »


      Mais l’acceptation de soi, n’est-ce pas aussi l’acceptation de l’orientation sexuelle réelle de son corps ? Donc, quelqu’un qui accepte sa nature sera naturellement attiré par un corps sexuellement complémentaire. Seule une personne qui n’accepte pas son corps avec son sexe tel qu’il est peut être encline soit à vouloir changer de sexe, soit à entretenir des relations sexuelles avec une personne qui n’est pas sexuellement complémentaire. 

      Cela étant, je ne pense pas qu’il faille stigmatiser les personne qui souffrent de ne pas s’accepter avec leur sexe tel qu’il est. Chacun fait ce qu’il peut dans la vie. Mais il ne faut pas présenter un trouble sous la forme d’un bien-être supérieur. 

      • tinga 28 juillet 2014 13:02

        Votre commentaire me semble empreint d’un certain nombre de préjugés, l’homosexualité affirme de manière un peu trop voyante une sexualité non reproductive, ce que la religion condamne pour l’hétérosexualité, tout comme la sodomie ou la fellation (le cunnilingus, elle s’en tape), pensez vous que ce soient des formes de sexualité contre nature ? je pense même que la peur assez répandue dans différentes cultures de l’homosexualité est lié à l’instinct de survie, avec la crainte que cela puisse être contagieux, donc une menace pour la perpétuation de la tribu.
         Vous évoquez la nature, la complémentarité, vous parlez de trouble, mais ma tortue se tape mes chaussures (il parait que chez certains hommes la chaussure possède un pouvoir certain) , et j’ai connu un chien qui sodomisait un bouc.
         Je ne doute pas une seconde qu’un couple de lesbiennes puisse vivre une parfaite complémentarité, vous voulez quoi, que l’on soigne le « trouble » ? quel trouble, la sexualité n’est-elle pas troublante ?
        L’homosexualité est juste un des aspects de la merveilleuse diversité humaine.


      • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 28 juillet 2014 20:41

        « l’homosexualité affirme de manière un peu trop voyante une sexualité non reproductive, ce que la religion condamne pour l’hétérosexualité, tout comme la sodomie ou la fellation (le cunnilingus, elle s’en tape), pensez vous que ce soient des formes de sexualité contre nature ? »


        Tinga, qui a des préjugés ? Je ne me soucie pas de ce que « la religion » (laquelle ?) considère ou voudrait imposer comme préjugés. Je n’ai pas non plus parlé de pratiques « contre-nature », mais seulement de l’acceptation de son corps sexuellement orienté comme un des aspects les plus évidents de cette acceptation de soi dont il est question dans l’article. Je n’ai connu aucun homosexuel qui manifeste une « acceptation de soi », tous ceux que je connais (et j’en connais plusieurs très bien) souffrent d’une contradiction entre leur réalité génitale et l’orientation de leurs désirs. Et non, cela n’est pas du à la méchante société répressive ou à leur méchante famille pleine de préjugés. Ils (et elles) ont juste un problème avec leur corps. 

        « Vous évoquez la nature, la complémentarité, vous parlez de trouble, mais ma tortue se tape mes chaussures (il parait que chez certains hommes la chaussure possède un pouvoir certain) , et j’ai connu un chien qui sodomisait un bouc. »

        Le chien n’est pas un exemple naturel car ces animaux domestiques sont déformés physiquement et psychologiquement par l’homme, il faudrait voir si un loup sodomiserait un bouc. Quant à votre tortue, elle fait ce qu’elle peut avec ce qu’elle trouve : à voir si elle choisirait la chaussure dans un milieu naturel au milieu d’autres tortues attrayantes bien proportionnées. Une autre possibilité est que votre tortue soit en réalité une tortue-ninja qui pratique son entraînement sur votre chaussure (moi je fais des pompes sur une chaise, par exemple, et pourtant je ne la trouve pas sexy du tout). 

        « Je ne doute pas une seconde qu’un couple de lesbiennes puisse vivre une parfaite complémentarité,  »

        Moi j’en doute fort, de cette « parfaite complémentarité ». Elle est imparfaite biologiquement, par définition. Cela étant dit, ce peut être une expérience affective enrichissante. Ou incontournable. Car on peut tomber amoureux d’une personne de même sexe, c’est un fait qu’il ne faut pas nier. Ni réprimer bien sûr.

        « Vous voulez quoi, que l’on soigne le « trouble » ? » 

        Non, sauf si la personne qui en souffre le demande. Mais je ne vois pas où un tel « soin » pourrait conduire dans l’état actuel de nos connaissances. Je pense qu’il faut vivre avec. C’est une anomalie qu’il faut accepter mais aussi qu’il faut accepter de ne pas présenter comme une norme ou une simple orientation anodine. 

        « quel trouble, la sexualité n’est-elle pas troublante ? »
        Bonne question. Vous essayez de me troublez ? 

        « L’homosexualité est juste un des aspects de la merveilleuse diversité humaine. »

        A la limite, je dirais plutôt cela de la bisexualité occasionnelle. Vous parlez de l’homosexualité comme d’une expérience, et de ce point de vue, je n’ai rien contre, car c’est alors une expérience affective et culturelle comme une autre, ou un piment érotique (comme par exemple avec une chaussure ou un bouc). Mais je vous prie de prendre le soin de remarquer que l’homosexualité permanente est un état et non une expérience. Et cet état se caractérise par l’incapacité de s’unir sexuellement avec un corps sexuellement complémentaire. Cette dernière phrase, comment la nier sans être de mauvaise foi ?



      • fcpgismo fcpgismo 29 juillet 2014 09:52

        L’homosexualité est intrinsèque à toute forme de sexualité. L’altérité n’ayant une prise sur l’être non sur le genre.

        Seul les individus refoule ont une difficulté avec cet état de la nature.
        Refoulement donc frustration un des piluliers de la psychanalyse.
        Discours bien enrobé cultivé d’un singe savant derrière lequel se cache un adepte de secte rigoriste

      • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 29 juillet 2014 11:08

        L’homosexualité est contraire à toute forme de sexualité. L’altérité génitale est nécessaire à la complémentarité sexuelle.

        Seul les individus perturbés ont une difficulté avec cet état de la nature.
        Perturbation donc frustration, un des grandes souffrances psychologiques.
        Discours de zjkqismo mal enrobé inculte d’un perroquet ignare derrière lequel se cache mal un adepte de secte sodomite. 

      • Elisabeth A. Beretta Elisabeth A. Beretta 28 juillet 2014 14:24

        ça s’appelle la liberté d’expression désolé... sinon il y a la Corée du Nord, c’est joli il parait smiley 



          • WakeUp 28 juillet 2014 16:54

            Bonjour,

            Merci à l’auteur pour cet article.
            Au delà de la dimension religieuse qui peut sembler superflue, voici une vidéo que je trouve assez intéressante.

            En effet le message n’est ni « je dois avoir un corps parfait », ni « laissez moi faire ce que je veux de mon corps, même le rendre malade ». Ce serait plutôt « aimons la seul chose qu’on ne pourra jamais quitter » (pour les croyants, ajoutez « de notre vivant »).

            Ceci dit je crois que cette prise de conscience passe d’abord par le refus de la compétition cosmétique, parfaitement illustrée dans l’article.


            • claude-michel claude-michel 28 juillet 2014 17:05

              Pédéraste...Quasiment abandonné au début du XXe siècle au profit du terme d’origine allemande homosexualité, il est peu à peu réintroduit, par le biais d’André Gide, dans le sens actuel susmentionné, plus conforme à son étymologie....Décadence de l’humanité dans toute sa splendeur (ou horreur au choix)...


              • claude-michel claude-michel 28 juillet 2014 17:12

                humour..Pour le gagnant...une thérapie gratuite contre le sida à vie.. !

                Et oui..le sida fut introduit par les homos (source l’OMS).


              • scalino scalino 28 juillet 2014 17:41

                Un petit article leger dans cet actualité ça fait un peu de bien ^^

                Comme quoi n’etant pas fan du mariage pour tous on peut accepter les messages de bon sens d’ou qu’ils viennent 
                Mais bon il y a juste un bémol c’est bien gentil tout ça mais ou finit l’acceptation de soi et ou commence le renoncement a soi (car ces deux choses sont si proches qu’il est presque impossible de les differencier )

                • WakeUp 28 juillet 2014 17:54

                  Bonjour Scalino,

                  Tout à fait d’accord avec vous. Notre société sans nuance oublie que le maintien de l’équilibre est un travail de tout les jours.
                  Ne pas rechercher la perfection esthétique (acceptation de soi) ne signifie pas oublier l’importance du corps (renoncement de soi).


                • voxpopuli voxpopuli 28 juillet 2014 18:15

                  @l’auteur

                  Qu’une personne agisse pour favoriser l’acceptation de soi, on ne peut que s’en réjouir, si cela peut éviter à des jeunes mal dans leur peau de sombrer par exemple dans l’anorexie ou la chirurgie esthétique à outrance tant mieux . Après cet article reste quand même truffés d’incohérences, vous dénoncez les « clichés » imposés sur la beauté mais pour vous les candidats habituels aux concours de beauté ont tous le « crane vide », costaud comme cliché . Ensuite selon vous la société nous bombarde de ses diktats de la beauté, non pour prendre un exemple simple si les hommes sont plus attirés par Megan Fox que par Maïté cela vient d’eux et non de la société qui dans une logique de marché ne fait qu’adapter l’offre à la demande . 

                  • scalino scalino 28 juillet 2014 18:34

                    ça me fait penser au film a l’eau de rose ou des personnes qui sont pas des canons font tout un discours sur l’acceptation de la différence parce que il veule etre avec une personne qui font parties des canons
                    Donc de manière egoiste juste pour eux ils rejettent ces canons alors que ils l’acceptent totalement en voulant sortir avec une personne qui elle en fait partit
                    Totalement ubuesque comme situation ^^


                  • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 28 juillet 2014 20:44

                    Très juste Scalino ! 


                  • Mr Mimose Mr Mimose 28 juillet 2014 21:17

                    J’adore la photo du gay, le regard pénétrant, le doigt pointé ! 

                    Qu’es-ce que ça me saoule toute cette propagande pour les gays et lesbiennes !
                    Ils sont stupides et sans talents pour la plupart.
                    Quand j’étais plus jeune y’avait Freddy Mercury, lui c’est un PD qui avait du style, je l’adore !!! J’ai toujours un frisson quand j’entends ses tubes !

                    Maintenant on va voir des petits gays qui se trémoussent lors d’un concours, ou l’autre cornichon de Conchita Wurst, un abruti fini sans talent, un cheval de troie de la politique américaine qui à tout de suite critiqué Poutine à peine avait il gagné !

                    • Mr Mimose Mr Mimose 28 juillet 2014 21:25

                      Freddy Mercury : https://www.youtube.com/watch?v=lDckgX3oU_w

                      Avouez que c’est autre chose que Conchita !!!

                      • Mr Mimose Mr Mimose 28 juillet 2014 21:35

                        Et puis cette propagande pour les homos qu’on a actuellement me file une overdose ! Je trouve que ça à l’effet inverse de ce que c’est censé produire. Chacun est libre de sa sexualité, pourquoi une telle promo des droits homo ?


                         Pourquoi pas la promo de la zoophilie ou de la scatophilie ? 

                        Si nous sommes tous égaux en droits je ne vois pas pourquoi les autres tendances sexuelles ne sont pas mise en avant, à quant un lobby zoophile ?
                        Je crois qu’il existe d’ailleurs en Allemagne un parti qui fait campagne pour la reconnaissance de la zoophilie, une pratique que je n’ai jamais essayée mais qui doit pouvoir se défendre .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès