• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Après les 35 heures, Devedjian veut aller plus loin dans la (...)

Après les 35 heures, Devedjian veut aller plus loin dans la liquidation

Lu dans « La voix du CAC » :

Après les 35 heures, Patrick Devedjan, notre bien-aimé Ministre de la Relance de sa Carrière, souhaite que le gouvernement aille plus loin dans le démantèlement des privilèges que s’octroient les français. Nous l’avons rencontré pour en savoir plus :

La Voix du CAC : Vous avez été particulièrement virulent pour dénoncer la loi sur les 35 heures que vous souhaitiez liquider, voilà quelques mois. Pensez-vous qu’elle soit responsable des maux de la France.

Patrick Devedjan : C’est certain, le peuple français est devenu un peuple de fainéants qui n’a plus le gout du travail. Il faut supprimer le carcan des 35 heures pour permettre aux travailleurs de travailler plus, comme en Chine !

LVC : La Chine ? C’est un peu le modèle qu’il faudrait chercher à imiter, selon vous ?

PD : Tout à fait ! Les chinois sont travailleurs ! Ils travaillent 12 heures par jour et la Chine a 10% de croissance !

LVC : Peut-être pas en ce moment tout de même.

PD : Non, mais la Chine a digéré cette crise pour repartir de plus belle vers la prospérité de ses élites.

LVC : 10% ! Ca fait rêver !

PD : N’est-ce pas ! N’en déplaise aux soixante-huitards, il va falloir se retrousser les manches pour faire face à la mondialisation concurrentielle qui est l’avenir de notre société !

LVC : Vous êtes en accord avec le Président Sarkozy qui voulait liquider l’héritage de mai 68 ?

PD : Le gouvernement est sur la bonne voie, notamment lorsqu’il s’attaque aussi à l’interdiction d’ouvrir les magasins le dimanche. Car il faut pouvoir travailler sept jours sur sept, comme en Chine ! Mais pour faire de la croissance, je pense qu’il faudra aller encore plus loin dans les réformes progressistes !

LVC : Aller plus loin, c’est possible ?

PD : Mais bien sur ! Il faudra s’attaquer aux congés payés.

LVC : Supprimer la cinquième semaine de congés payés ? Et ainsi s’attaquer à l’héritage de 1981. Ce n’est pas idiot.

PD : C’est l’héritage de 36, du front populaire et de sa mentalité de feignasses qu’il faut liquider ! Supprimons les congés payés, comme en Chine ! On aura enfin plein de croissance et plein de bonheur pour tous ! C’est ça le progrès !

LVC : Travailler plus pour gagner plus, en quelque sorte ?

PD : Pas tout à fait car si les chinois travaillent plus que nous, c’est pour gagner moins. C’est cela la solution pour redevenir concurrentiel. Et le gouvernement l’a bien compris car il va bientôt s’attaquer aux heures supplémentaires ! C’est ça la finalité des réformes progressistes du gouvernement qui doivent permettre à la France d’entrer de plein pied dans la mondialisation de demain.

LVC : Résumons donc : Travailler plus pour gagner moins. Comme en Chine. C’est cela.

PD : Et tout ira mieux. Quand nous aurons liquidé les retraites pour faire bosser les vieux, quand nous aurons vidé les écoles pour faire bosser les jeunes, tout ira mieux. Comme en Chine !

LVC : Une petite interrogation, tout de même. C’est réformes ne nous ramènent-elles pas au 18ème siècle ? A l’époque de Germinal ?

PD : En effet, à l’époque, tout allait bien en France car elle ressemblait à la Chine d’aujourd’hui ! Avec plein de croissance. Il y a 150 ans, nous avions le meilleur des modèles économiques. Et ça, les chinois l’ont bien compris.

LVC : Faut-il adopter une dictature communiste, comme en Chine ?

PD : Non, n’exagérons pas, tout de même. Mais il est vrai qu’aujourd’hui, le paradis des investisseurs capitalistes est une dictature communiste. C’est cocasse ! En fait, ça pause une vraie question : La démocratie n’est-elle pas un frein à la croissance ? Et donc au bonheur des hommes ?

LVC : C’est sur ces propos philosophiques que nous terminerons cet entretien riche de nombreuses idées progressistes. Merci monsieur le Ministre.

PD : Merci à vous et continuons les réformes. Vive la France ! Vive la Chine !

Même si ces propos peuvent sembler véritables, ils sont bien sur truqués.


Moyenne des avis sur cet article :  4.14/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • jkw 26 septembre 2009 18:22

    ils sont quand même une bande à l’UMP à n’avoir rien compris à l’économie !
    c’est affligeant ! mais quelle école forme-telle de tels cancres ?

    sincèrement y a-t-il encore quelqu’un pour croire que d’augmenter la durée du travail va donner plus de travail ? voilà déjà quelques années que la droite essaye !!! on voit le résultat !!

    est-ce parce que les vhinois travaillent 12h par jour qu’ils ont beaucoup de croissance ou est-ce parce qu’ils ont beaucoup de commandes à réaliser ?

    n’est-il pas nécessaire d’avoir du fric à dépenser pour pouvoir garnir les carnets de commande ?

    La motivation des ces politiciens véreux c’est d’appliquer le programme du MEDEF pour se faire passer pour de bons managers et pouvoir obtenir son soutien aux prochaines élections ...

    la suite est écrite........

    et pendant ce temps là, nos PME pleurent pour avoir du fric que nos banques refusent de leur donner !!


    • MortytheReaper 26 septembre 2009 18:24

      s’il veut faire travailler plus qu’il prenne les mesures pour que les entreprises payent hm l e slogan « travailler plus pour gagner plus » va bien falloir le démontrer...
      La démagogie à tout prix c’est beau le pseudo libéralisme :)


      • Patisab 26 septembre 2009 19:04

        Ce que veulent les dominants - les pleins de frics, bien entendu, car ceux qui sont au pouvoir ne sont que des marionnettes manipulées par ceux qui ONT le pouvoir : l’argent - c’est un retour au servage voire, et c’est certainement leur rêve le plus cher, au servage payant.

        Qu’est-ce donc que le servage payant ? C’est un concept simple et révolutionnaire : l’esclave paye pour être esclave. Bon. Ce que cette bande d’abrutis n’a pas compris c’est que pour payer, il faut de l’argent. Et où les serfs pourraient-ils bien trouver cet argent ? Qu’ils se débrouillent, ce n’est pas le problème des nantis !

        Le bon sens voudrait que chacun ait une part du gâteau. Travailler pour que le gâteau grossisse n’est pas un problème si les miettes laissées aux travailleurs grossissent elles aussi. Hélas, les richissimes veulent aussi garder les miettes. Leur cupidité devrait les perdre. Du moins , je crois.. Enfin, j’espère... Finalement, je n’en suis pas si sûr.... Tout bien réfléchi, non. Comme d’habitude, depuis des millénaires, ils vont s’en sortir.

        Prendrai bien un verre de cigüe, moi smiley


        • elec 42 elec 42 26 septembre 2009 21:10

          quand on aura tous délocalisé en chine,les français ne pourront meme plus acheter les produis de merde qu,ils nous exportent.


          • foufouille foufouille 27 septembre 2009 19:27

            en fait, il s’agit des propos tenu par dassault sur les chinois
            on peut aussi ajouter hirsch qui reve que les francais vivent tous a emmaus


            • Maximus 27 septembre 2009 19:50

              J’aurais bien envie d’encourager l’auteur, de trouver des choses positives à dire. Franchement, c’est vraiment pas drôle, au même niveau que les Guignols, Virginie Lemoine ou Patrick Bosso, c’est dire.

              Rien qu’une tentative miteuse de parodie, qui coule à pic.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès



Partenaires