• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Blâme olympique

Blâme olympique

Les Chinois, il y en a tellement que forcément, on les connaît pas tous très bien, mais vu la taille du wok sur la photo, ils n’ont pas l’air de faire les choses à moitié. Lundi, j’étais bloqué dans Paris. Reportage sur le vif.

Lundi 7 avril 13 heures. Paris bloqué, la flamme passe, nos économies trépassent : hélicoptère, vedettes fluviales et 3 000 flics armés jusqu’aux dents. Si on avait traversé le 93, ils auraient posté des chars Leclerc et mis le porte-avion Charles de Gaulle dans le bassin de la Villette ?

3 000 poulets et un seul mec en jogging pour tenir la chandelle ! Il porte une épidémie, la grippe aviaire ? C’est un cordon sanitaire ? Je préfère pas demander aux infirmiers habillés en bleu. C’est mon côté méfiant.

3 000 flics armés jusqu’aux dents. Et, en plus, il court cet idiot... Il a peur de quoi ? Des flics, peut-être.

Sur la Seine, il y a des vedettes, des zodiacs, des militaires. Je ne sais pas s’il reste des pirates sur la Seine, mais ils vont avoir du mal à faire un mauvais coup. On aurait pu la faire passer par la Somalie la flamme. Ah, mais j’écris n’importe quoi, je ferais mieux d’aller prendre mes cachets.

Lundi 7 avril 17 heures. P... quel souk, cette flamme olympique.

On se croirait en Mai-68, plus moyen de bouger dans Paris... 3 000 policiers français et des policiers chinois (des vrais). Des manifestants partout... des pro, des contre... Des bleus, des rouges, des verts... Des jaunes aussi, beaucoup... Forcément ! La flamme est éteinte... Soufflée comme une bougie d’anniversaire... des CRS courent partout... on a perdu le porteur... Il court aussi, mais pas dans le même sens que les CRS.

Une averse de neige... Ma parole, même le temps s’est détraqué. Dans la rue on se croirait à la féria, c’est la course à la cocarde... Les forces de l’ordre sont débordées. Partout des cris, des slogans. J’ai même entendu un Chinois hurler « Liberté à la Corse »... Véridique ! La torche passe devant l’Hôtel de Ville, Delanoé l’attend... mais la flamme s’arrête pas... Stupéfaction !

Beaucoup au bord de la route aboient et la caravane passe. La torche prend le bus jusqu’à Charlety. Elle file comme une savonnette le long des rues mouillées, dans un kaléidoscope infernal de gyrophares et de sirènes. Une course poursuite s’engage... C’est 3 h 10 to Lhassa !

Arrivés à Charlety, le dernier relayeur n’est pas là. Tant pis, Christine Caron s’y colle, elle s’engouffre précipitamment dans le stade sous les huées de la foule.

Au dehors, les manifestants pro-tibétains se mettent sur le nez avec les manifestants pro-chinois... Vraoum ! Et les flics qui tapent sur tout le monde... Bling ! Bling ! Des drapeaux, des banderoles (rien sur les Ch’tis rassurez-vous), des matraques et des injures qui fusent de tous côtés... « Terroristes à la solde du Dalaï-Lama et sa clique » qu’ils crient les célestes... « Liberté au Tibet » qu’on leur renvoie de l’autre côté... « Connard laqué » même... et j’en passe... et Badaboum ! À coup de bourre-pifs que ça se règle, cette affaire. Les CRS entrent dans la mêlée difforme. Tout ce petit monde s’enjambe, culbute, se trébuche dessus... Quelle féroce pagaille ! Et le ciel, si gris, et la neige qui retombe. C’est un chaos... une apocalypse !

Les CRS je connaissais leurs marottes, mais les autres... Moi qui croyais qu’ils vivaient en harmonie, brûlaient des cierges et faisaient tourner leurs moulins à prières, je suis un peu déçu. D’un autre côté, ça faisait longtemps qu’il ne m’avait pas été donné de voir une aussi réjouissante corrida.

Lundi 7 avril 20 h 30. Abasourdi, j’écoute les infos pour savoir ce qui se passe.

D’un côté, on trouve ça scandaleux... Les athlètes pris en otages... Le badge suffisait... Trop c’est trop, on porte atteinte à l’olympisme... Aux valeurs du sport. Et puis d’abord, en Chine, on y est déjà : Carrefour, Total, Danone, Airbus... Et qu’on est tous habillés en Chinois. Et que le Tibet, c’est chinois. Et que bientôt, nous aussi on sera tous Chinois.

De l’autre, on crie au totalitarisme, à la répression féroce, aux droits de l’homme assassinés. A Berlin en 36. Que manifester en force, c’est la seule façon de se faire entendre (c’est vrai qu’en silence c’est moins efficace)... Que c’est une honte pour le gouvernement français d’avoir tenté de museler la liberté d’expression avec une telle armada policière... Du jamais vu... Qu’on va recommencer en Californie. Qu’on va tout boycotter, et jusqu’à la lune s’il le faut.

On s’entend un peu sur les injures, mais pas du tout sur les arguments. C’est pire que le virage Boulogne du PSG un soir de match contre l’OM. Personne ne convaincra personne. On est juste dans la modernité, dans nos fables, on trépigne, fulmine, on s’empoigne... A croire qu’on en a besoin pour exister. Peut-être.

Lundi 7 avril 23 h 30. Je vais me coucher. C’est pas que j’y entrave grand-chose à cette histoire. Moi des Lama, j’en connais que deux : Serge le chanteur et Bernard le gardien de but. Dalaï lui j’lai jamais vu. Je crois que je vais quand même un peu boycotter le resto chinois en bas de chez moi. Au cas où... Mais pas trop longtemps parce que c’est un pote... Depuis le temps que j’y vais.


Moyenne des avis sur cet article :  4.44/5   (72 votes)




Réagissez à l'article

52 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 8 avril 2008 10:13

    De voir des "sportifs" qui venaient encore voici quelques temps nous parler du droit à la différence c’est quand même le vrai visage de ces gens qui pensent avant tout à l’argent que ces jeux olympiques vont leur apporter avec la pub.

    Ils se sont bien assis sur les droits de l’homme et des massacres par la dictature chinoise.

    Ils ont du sang sur la conscience

    Ce sont de vrais merdes surtout quand on sait que bien souvent des "champions" font ensuite la une de la presse pour dopage !

    Le respect des droits de l’homme aurait été que ces "sportifs" éteignent cette flamme en signe de protestation,afin de marquer fortement les esprits de ce régime communiste criminel et pour exiger ainsi la libération des prisonniers politiques en Chine

     


    • Charles Ingalls Charles Ingalls 8 avril 2008 12:03

      (Lerma) "Le respect des droits de l’homme aurait été que ces "sportifs" éteignent cette flamme en signe de protestation,afin de marquer fortement les esprits de ce régime communiste criminel et pour exiger ainsi la libération des prisonniers politiques en Chine"

      Hop, un p’tit coup de ALT+IMPRIM, je viens de plusser Lerma...Ca se fête...

      D’un autre côté, il faut les comprendre...Qu’est ce que la liberté et les droits d’un petit chinois au regard d’une belle paire de Nike flambant neuve ? Faut pas déconner...

      @ L’auteur

      Excellent article encore une fois, plein d’humour et d’esprits...

      Aprés la reception en grandes pompes (des Nike sans doute) du démocrate Kadafhi, le coup de fil à un ami (Vladimir) pour son élection démocratique et sa parfaite gestion de la Tchétchénie et enfin le rapprochement avec g.Bush et ses faux (vrais ?) cons, histoire d’instaurer la démocratie dans les pays ou il y a du pétrole, j’attends avec impatience le défilé (au pas ?) de nos représentants en Chine...

      Comme ça va être chou...Imaginer les belles robes de Rachida ou Rama et notre sarko se mettre sur son 31 pour faire la fête dans un stade ou des mecs ont pris une balle dans la tête parcqu’ils ne voulaient pas rentrer dans le moule...

      Peut être aurons nous droit à une petite chansonnette de la première dame ? Mieux un tube de notre johnny...Ah non ! déjà fait pour Tien han men en 89...Que de changements depuis...


    • superesistant superesistant 8 avril 2008 12:04

      nan mais j’hallucine la... lerma traite des gens de merde, il s’insurge contre les droits de l’homme bafoués et ce pose la en opposition avec not présipauté !!!! C’est curieux tout çà, en 2 jours me voilà d’accord à 100% avec lerma, et 2 fois en plus...

      je vais commencer à critiquer les détracteurs de nico the first si çà continue.... dur dur...


    • superesistant superesistant 8 avril 2008 12:25

      mouhahahahaha..

      ce devait être un total bordel dans les rues de Panam panam panam..
       

      mais bon, msieur Argo, pour avoir lu ( et apprécié ) vot article sur les pirates des caraîbes de somalie, et donc parcouru tout le fil des commentaires, ; me voilà fort déconvenu une fois vot nouvel artcile lu, car il reprend beaucoup de vos coups de gueule en live d’hier !!!

      flute, j pensais y trouver des nouvelles vannes de compèt, limite olympiques... bon allez, it was une boutade... , honnêtement, je l’attendais avec impatience vu les prémices d’hier...

      sinon vu le fouttoir organisé dans paris j pense qu’on va à nouveau passer pour une tripotée de débiles profonds genre astérix et ses potes entraind e sortir pour matraquer quelques potaches de babaorum, on aurait pu faire sans sortir les boîtes à mandales tout de même, çà aurait fait un peu plus académique .. nan ???

      reste à voir si les ricains vont faire mieux, j’y crois pas de trop, georgi enverrait direct les tanks pour déloger les irracibles des câbles du golden gate... à moins que celà fasse une vilaine pub pour les méchants chinois tortionnaires.. ce qui arrangerait pas mal tous ceux qui voudraient voir des démocraties sonantes et trébuchantes se mettre en place, parce qu’après tout, y’a de la maille à faire en Chine ; et avec un gouvernement ultra libéral on pourrait enfin les sous payer correctement les chintocs hein.. tout de même, les nike air, elles coutent encore trop chers.. scrogneugneu...

      bon sur ce vais m’enfiler un boeuf aux 5 parfums moi, et après promis j commence le boycot !

       


    • Argo Argo 8 avril 2008 12:47

      @Superesistant,

      Désolé, j’ai effectivement repris quelques commentaires d’hier, peu de jeux de mots nouveaux... Sur le sujet, ce sera tout juste si j’accroche ma médaille de... bonze. 


    • superesistant superesistant 8 avril 2008 13:40

      bah.. attention, la médaille de bronze finit souvent aux gogues...

      l’important c’est de participer !

       


    • geko 8 avril 2008 10:25

      On pourrait croire qu’il s’agit d’un transport de fonds de la Banque de France protégé par des super ninjas !! Non non ! Ce sont les JO modernes !!!! Comme dirait P. de Coubertin "Il y a dans les moeurs, comme dans l’histoire, des conquêtes imprévues".

      Ha oui n’oubliez pas d’acheter votre petit survet spécial JO !


      • aigle80 aigle80 8 avril 2008 10:28

        C’est assez dommage de s’en prendre aux sportifs et au symbole olympique,c’est aussi facile et pas trés courageux ! Bloquer la flamme est-ce bien là une victoire des droits de l’homme ?Sur que la fête a été gachée etait-ce le but ?il faut le croire...Les sportifs sont deçus et craignent un accueil plus que frais lors des jeux à Pekin ! bravo ! Il aurait été plus efficace de manifester devant l’ambassade chinoise de reclamer des sanctions economiques, des garanties pour le peuple thibetain entre autres non ? Sur le parcours de la flamme un deploiement silencieux des banderolles et drapeaux thibetains aurait eu un impact autrement plus efficace !Trop tard !mal préparée dans l’urgence cette manif fut un spectacle désolant ou on a vu un deploiement policier enorme et qui n’a servi à rien sinon à montrer au monde que si on parle beaucoup des droits de l’homme on en est pas moins un etat policier basé sur la repression peut-on encore donner des leçons aux autres ?

         


        • wesson wesson 8 avril 2008 10:29

          Bonjour et merci l’auteur,

          +10 à votre sens du récit, vos jeux de mots déplorables et à vos métaphores qui m’ont mis la banane pour la journée.

          Que dire de plus après cela ? que votre boutade, c’est de l’extra forte !

          Merci pour votre article.


          • Lucrezia 8 avril 2008 10:39

            Le PS est le premier à exiger du gouvernement Français qu’il boycotte le JO.

            Mais Bertrand DELLANOE, cadre du PS, candidat potentiel au poste de 1ier secrétaire du PS ou à la candidature Présidentielle 2012, a-t-il boycotté le passage de la Flamme olympique sur Paris !

            NON !!!!

            Toujours pareil, faites ce que je dis, mais pas ce que je fait !


            • geko 8 avril 2008 11:09

              Lucrezia

              Les citoyens ont ils besoin de l’assentiment d’une quelconque référence politique pour décider s’ils boycottent ou non cette grande mascarade mondiale que sont devenus les JO ???


            • Lucrezia 9 avril 2008 08:27

              Alors que la Gauche arrête de nous donner des "leçons" !


            • Vincent 8 avril 2008 10:41

              Franchement je n’ai pas tout suivi, pourtant j’avais pas petite fenêtre du ternet branchée sur BFM tv suivre le parcours de cette fameuse flamme.

              J’ai franchement eu l’impression que malgré le dispositif impressionnant, nos gardes flamme se sont fait déborder.

              Une question m’est venu rapidement à l’esprit, comment est-ce possible, des p’tits gars, que l’on dit être parmi les meilleurs se faire déborder par une bande de touriste en colère.

               

              Et si tout cela faisait parti d’une instruction, un truc du genre, bon officiellement on assure la protection de la flamme, et officieusement on laisse passer quelques gars, histoire de montrer aux chinois que malgré ce dispositif, la volonté des français, pays dit des droits de l’homme, à manifester contre le régime reste intacte.

               

              Au passage on met une bouffe ou deux à quelques journalistes, de toutes façons, si on sait pas pourquoi, eux ils trouveront bien une explication.

               

              Et voilà le tour est joué, la France en organisant plous ou moins le bordel sur le parcours de la flamme a signifié aux chinois sont mécontentement, bon d’accord au passage nos supers policiers passent pour des incapables mais nous ne sommes pas à une contradiction prête et notre amour propre ça fait longtemps qu’il est rangé au fond du tiroir.

               

              Voilà comment j’ai vu la passage de la flamme à Paris.

               

              On verra comment cela se passera ailleurs.

               

              Les américains feront-ils mieux, j’en doute, pour l’instant au classement provisoire des médailles, nous avons la première en or, dans la catégorie, souk organisé, mais le parcours reste encore long, donc attendons la fin de l’épreuve.

               


              • SANDRO FERRETTI SANDRO 8 avril 2008 10:45

                Très Honorable Missié Algo,

                Vous étiez connu pour la pasta, mais vous n’étes pas raciste, et à présent vous vous cantonnez dans le riz.

                Méritoire.

                "Quand soleil se couchera, CRS à la caserne rentrera".

                 


                • Argo Argo 8 avril 2008 12:58

                  Melci vénélable Sandlo,

                  D’autant plus méritoire que le Tibet, par la mer, c’est difficile à accéder. Non ?

                  Et comme aurait pu le rappeler Delanoé, selon un fameux proverbe de la mairie de Paris. "Quand le Tibet ri, le parisien trinque".

                  Bonne et transcendentale méditation aux zozos.

                   


                • Dame Jessica Dame Jessica 8 avril 2008 11:02

                  @ Argo

                  Voilà du journalisme comme il en faudrait à la tonne ! C’était une gageure que de faire rire sur un sujet aussi affligeant et bravo, vous avez parfaitement réussi ce tour de force (je pense d’ailleurs qu’une discipline olympique de la dérision et de l’ironie serait tout à fait envisageable...vous seriez un trés honorable représentant du genre ! ).

                  C’est enlevé, vif, d’une lumineuse clarté (flamme olympique oblige) et drôle, surtout drôle, merveilleusement drôle...D’autant plus que l’humour n’empêche absolument pas la lucidité et que vous ne manquez visiblement pas plus de l’un que de l’autre...

                  Argo, je vous le demande comme un immense service à rendre à la communauté, continuez de sévir et de passez au crible de votre esprit caustique et ô combien perspicace les pathétiques, désolants, navrants, lamentables et parfois réjouissants dérapage de notre pauvre humanité...Le rire est le propre de l’homme dit-on, et peut être bien l’ultime planche de salut...


                  • gecko gecko 8 avril 2008 12:29

                    hé hé hé tout a fait d’accord et que la foire d empoigne continue, de toutes facons les jeux auront lieu et ca se calmera au tibet... jusqu a la prochaine fois mais non, on oublieras pas la cause du tibet, non on ne baisseras pas les bras surtout au moment d’acheter mon nouveau pull... made in china ! super article ! encore !


                  • rocla (haddock) rocla (haddock) 8 avril 2008 11:30

                    Chut ne le disez à person , Dalaï est un subterfuge Autrichien , un genre de Bonzague Saint Bris du yoddl . Il est l’ inventeur du sourire perpétuel .A cause qu’il sait que ça sherpa à grand-chose de faire la chetron .Quand on lui demande ça va Dalaï ? Y répond " et toi Lama de là " ?

                     

                    Ca qu’ est-ce qui compte c ’est d’ avoir d’ avoir la flamme .


                    • SANDRO FERRETTI SANDRO 8 avril 2008 12:13

                      Had,

                      Tu as bien raison.La flamme.

                      J’y ajoute un proverbe anonyme chinois :

                      "Ce n’est pas la taille de l’archer qui compte, mais l’ame qui guide la flèche".


                    • Argo Argo 8 avril 2008 13:00

                      Vous autres zozos, au moins, vous boycottez pas les jeux de mots olympiques !


                    • SANDRO FERRETTI SANDRO 8 avril 2008 16:51

                      Quand Algo faché, lui toujours faire ainsi....

                      Lao-Tseu l’ a dit.


                    • rocla (haddock) rocla (haddock) 8 avril 2008 17:43

                      La haut tseu est un vieux pote à Dalaï ,y z’ont deux enfants ensemble , Kong Fussiusse et Coutume .


                    • Argo Argo 8 avril 2008 18:11

                      Bon OK les mecs, mais on fait quoi pour les JO 2014 qui viennent d’être attribués à Sotchi, charmante vilégiature aux portes de la Tchétchénie, en Russie, cet autre fief des droits de l’homme ? On attend 6 ans que la flamme passe ? On gueule tout de suite ?

                      Parce que moi, je voudrais pas tomber de l’armoire deux semaines avant la panique générale. J’ai encore mon abri à creuser, le bateau, les caisses de Bourgogne, les N°5 (en parfum chez Chanel pour ma compagne si elle est toujours là en 2014 et en spaghettis Barilla pour moi), quelques potes, des couvertures et des livres à entasser au fond...


                    • rocla (haddock) rocla (haddock) 8 avril 2008 19:01

                      Pour les JO de 2014  ?

                       

                      Où y a tchétchène y a pas d’ plaisir , avec le pouting on fait pas du flan .

                       

                      D’ ici là les zatlètes zatopègues courriront le 100 mètres en moins de temps que Jesse Ovens mime Oune .


                    • Argo Argo 8 avril 2008 20:07

                      Un autre vieux proverbe chinois pour les zozos "Qu’importe le Lama, pourvu qu’on ait l’Everest"


                    • mi2nmi 8 avril 2008 11:31

                      JE NE SUIS PAS D’ACCORD AVEC LE BOYCOTT DES JEUX DE PEKIN ET LA PROPAGANDE ANTI CHINOISE

                       

                       

                      Jean-Luc Mélanchon

                       

                       

                       

                      Je ne suis pas communiste chinois. Je ne le serai jamais. Mais je ne suis pas d’accord avec les manifestations en faveur du boycott des jeux olympiques. Je ne suis pas d’accord avec l’opération de Robert Menard contre les jeux olympique de Pékin. Je ne suis pas d’accord avec la réécriture de l’histoire de la Chine à laquelle toute cette opération donne lieu. Je ne partage pas du tout l’enthousiasme béat pour le Dalaï lama ni pour le régime qu’il incarne. Pour moi, le boycott des jeux est une agression injustifiée et insultante contre le peuple chinois. Si l’on voulait mettre en cause le régime de Pékin il fallait le faire au moment du choix de Pékin pour les jeux. Il ne fallait pas permettre à la Chine d’être candidate. Il fallait le dire en Chine. Ce qui se fait est une insulte gratuite et injustifiée contre les millions de chinois qui ont voulus et préparent activement les jeux. Pour moi il flotte un relent nauséabond de racisme sur cette marmite !

                       

                       

                       

                      UN PRETEXTE

                       

                       

                       

                      Si un boycott devait être organisé, dans une logique agressive conséquente, ce n’est pas celui du sport qui est un moment d’ouverture et de fraternisation. Pourquoi pas plutôt celui des affaires et de la finance ? Naturellement aucun des activistes mondains actuels ne le propose ni n’entreprend quoique ce soit dans ce sens. Si l’on devait vraiment se fâcher avec le gouvernement chinois, pourquoi le minimum de ce qui se fait dans les relations normales entre les nations ne se fait-il pas à cette occasion ? Le président de la République chinoise (combien de protestataires se soucient de savoir comment il s’appelle ?) a-t-il été approché ? Lui a –ton demandé quelque chose ? Quoi ? Qu’a-t-il répondu ?

                       

                       

                       

                      Le premier ministre (combien se sont préoccupés de connaitre son nom ?) a-t-il été interpellé ? L’ambassadeur de Chine en France a-t-il été reçu et a-t-on eu un échange avec lui ? Qui s’en soucie ? Avec une morgue ressemblant a du racisme, on proteste contre un gouvernement dont on ne cite pas le nom des dirigeants, et dont on fait comme s’il n’existait pas ? Pourquoi sinon parce qu’on pense par devers soi qu’il n’en est pas vraiment un. La superbe occidentale nie jusqu’au nom des gouvernant qui dirigent un peuple de un milliard quatre cent millions de personnes que l’on croit assez veules pour être maitriser par une simple police politique ! D’une façon générale je ressens, en voyant tout cela, l’écho du mépris des colons qui ont imposé en leur temps les armes à la main l’obligation pour les chinois de faire le commerce de l’opium ! Si la volonté est d’affronter le régime politique de Pékin, aucun des moyens employés n’est de nature à modifier quoique ce soit d’autre que l’opinion occidentale déjà totalement formatée sur le sujet.

                       

                       

                       

                       

                      Donc les évènements du Tibet sont un prétexte. Un prétexte entièrement construit à l’usage d’un public conditionné par la répétition d’images qui visent à créé de l’évidence davantage que de la réflexion. Exemple : seule l’enquête « d’arrêt sur image » rapporte que les « évènements du Tibet » ont commencé par un pogrom de commerçants chinois par des « tibétains ». Dans quel pays au monde de tels évènements restent-ils sans suite répressive ? La vie d’un commerçant chinois a-t-elle moins de valeur que celle du manifestant « tibétain » qui l’assassine à coups de bâton dans la rue ? Bien de l’amitié pour les tibétains n’est qu’une variante nauséabonde du racisme contre les chinois.

                       

                       

                       

                       Elle se nourrit de tous les fantasmes que l’ignorance favorise. Que la répression ait été lourde est peut-être avéré. Comment l’apprécier ? Les seuls chiffres rabâchés sont ceux du « gouvernement tibétain en exil ». Pourtant le gouvernement chinois, si j’ai bien entendu, annonce lui-même un nombre de blessés et de morts qui permet de comprendre qu’il y a eu une situation grave et sérieuse que les autorités admettent. Dans n’importe quelles circonstances ont essaierait de comparer les informations. On essaierait de comprendre l’enchainement des faits. Sinon autant dire que le gouvernement français de l’époque a ordonné de pousser deux jeunes dans un transformateur électrique à Clichy Sous Bois au motif qu’il avait alors une politique de main dure face aux banlieues. Personne n’oserait avancer une bêtise aussi infâme. Dans les émeutes urbaines américaines la répression a aussi la main lourde. Tout cela n’excuse rien. Mais cela permet de mettre des évènements en relation de comparaison.

                       

                       

                       

                      UN PERSONNAGE SUSPECT

                       

                       

                       

                      J’exprime les plus nettes réserve à propos de l’action politique de monsieur Robert Ménard, principal organisateur des manifestations anti chinoises. A présent, à propos du Tibet et des jeux olympiques, on ne voit que Robert Ménard. Il parle, parait il, au nom de « Reporters sans frontière ». Cette association est réduite à la personne de Robert Ménard. Bien des anciens membres du conseil d’administration pourraient en dire long au sujet des conceptions démocratiques de monsieur Ménard dans sa propre association. Quand je me suis trouvé sur le plateau de radio à France Culture où l’on m’interrogeait sur le sujet du Tibet et des jeux Olympiques, messieurs Marc Kravetz et Alexandre Adler sont restés silencieux quand j’en suis venu au rôle de monsieur Menard.

                       

                       

                       

                       Ils ne peuvent être soupçonnés de chercher à me complaire… Hors micro, les deux, exprimaient des réserves marquées sur les méthodes du personnage de Robert Ménard. Maxime Vivas a établi une analyse documentée extrêmement inquiétante sur ce personnage et ses sources de financements. Quoiqu’il en soit, il semble qu’il remplace aussi dorénavant les syndicats de journalistes, l’association internationale des droits de l’homme, Amnesty et ainsi de suite. Parfois même il remplace le Dalaï lama. Robert Menard milite pour le boycott des jeux et ce que ne fait pas le Dalaï lama. Celui-ci dit au contraire que le peuple chinois mérite les jeux. Robert Ménard est un défenseur des droits de l’homme à géométrie variable. A-t-il mené une seule action, même ultra symbolique, quand les Etats unis d’Amérique ont légalisé la torture ? A-t-il mené une seule action pour que les détenus de Guantanamo soient assistés d’avocat ? Robert Menard a un comportement qui soulève des questions sérieuses au sujet des motivations de son action.

                       

                       

                       

                      LE REGIME THEOCRATIQUE EST INDEFENDABLE

                       

                       

                       

                       

                      A propos du Tibet. Le Tibet est chinois depuis le quatorzième siècle. Lhassa était sous autorité chinoise puis mandchoue avant que Besançon ou Dôle soient sous l’autorité des rois de France. Parler « d’invasion » en 1959 pour qualifier un évènement à l’intérieur de la révolution chinoise est aberrant. Dit-on que la France a « envahi » la Vendée quand les armées de notre République y sont entrées contre les insurgés royalistes du cru ? Le Dalaï Lama et les autres seigneurs tibétains ont accepté tout ce que la Chine communiste leur proposait et offrait, comme par exemple le poste de vice président de l’assemblée populaire que « sa sainteté » a occupé sans rechigner. Cela jusqu’au jour de 1956 où le régime communiste a décidé d’abolir le servage au Tibet et régions limitrophes. Dans une négation des traditions, que j’approuve entièrement, les communistes ont abrogé les codes qui classaient la population en trois catégories et neuf classes dont le prix de la vie était précisé, codes qui donnaient aux propriétaires de serfs et d’esclaves le droit de vie, de mort et de tortures sur eux. On n’évoque pas le statut des femmes sous ce régime là. Mais il est possible de se renseigner si l’on a le cœur bien accroché.

                       

                       

                       

                       

                      L’autorité communiste a mis fin aux luttes violentes entre chefs locaux du prétendue paradis de la non violence ainsi qu’aux divers châtiments sanglants que les moines infligeaient à ceux qui contrevenaient aux règles religieuses dont ils étaient les gardiens. La version tibétaine de la Charria a pris fin avec les communistes. La révolte de 1959 fut préparée, armée, entretenue et financée par les USA dans le cadre de la guerre froide. Voila ce qu’il en est des traditions charmantes du régime du Dalaï Lama avant les communistes et de l’horrible « invasion » qui y a mis fin. Depuis la scolarisation des enfants du Tibet concerne 81% d’entre eux là où il n’y en avait que 2% au temps bénis des traditions. Et l’espérance de vie dans l’enfer chinois contemporain prolonge la vie des esclaves de cette vallée de larmes de 35, 5 à 67 ans.

                       

                       

                       

                       

                      En foi de quoi l’anéantissement des tibétain se manifeste par le doublement de la population tibétaine depuis 1959 faisant passer celle-ci de un million à deux millions et demi. Pour tout cela, la situation mérite mieux, davantage de circonspection, plus de respect pour les chinois que les clichés ridicules que colportent des gens qui ne voudraient ni pour eux, ni pour leur compagne ni pour leurs enfants d’un régime aussi lamentable que celui du roi des moines bouddhistes du Tibet. A l’heure actuelle je n’éprouve aucune sympathie pour « le gouvernement en exil du Tibet » dont sa sainteté est le décideur ultime sur pratiquement toutes les questions, où siège un nombre de membres de sa famille qu’il est tout à fait inhabituel de trouver dans un gouvernement, même en exil, sans parler de leur présence aux postes clefs de la finance et des affaires de cet exil. Je respecte le droit de sa sainteté de croire ce qu’elle veut et à ses partisans de même.

                       

                       

                       

                       

                      Mais je m’accorde le droit d’être en désaccord total avec l’idée de leur régime théocratique. Je suis également hostile à l’embrigadement d’enfants dans les monastères. Je suis opposé à l’existence du servage. Je suis laïque partout et pour tous et donc totalement opposé à l’autorité politique des religieux, même de ceux que l’album “Tintin au Tibet” a rendu attendrissants et qui ne l’ont pourtant jamais été. Je désapprouve aussi les prises de position du “roi des moines” contre l’avortement et les homosexuels. Même non violentes et entourées de sourires assez séducteurs, ses déclarations sur ces deux sujets sont à mes yeux aussi archaïques que son projet politique théocratique. Je n’ai jamais soutenu l’Ayatollah Khomeiny, même quand j’étais contre le Shah d’Iran. Je ne soutiens pas davantage ni n’encourage le Dalaï Lama, ni dans sa religion qui ne me concerne pas, ni dans ses prétentions politiques que je désapprouve ni dans ses tentatives sécessionnistes que je condamne. Je demande : pourquoi pour exercer sa religion et la diriger le Dalaï Lama aurait-il besoin d’un Etat ? Un Etat qui pour être constitué demanderait d’amputer la Chine du quart de sa surface ! Son magistère moral et religieux actuel souffre-t-il de n’être assis sur aucune royauté ?

                       

                       

                       

                       

                      FAUTEUR DE GUERRE

                       

                       

                       

                       

                      En ce qui concerne le droit international et la géopolitique, le dossier du Tibet tel que présenté par ses partisans est un facteur de violences, de guerres et de déstabilisation aussi considérable que celui des Balkans. Quel genre de Tibet est défendu ? Le “grand Tibet” incluant des régions comme le Yunnan et le Sichuan, sur les territoires des anciens seigneurs de la terre où sont organisés des troubles en même temps qu’à Lhassa ? Bien sur, aucun de ceux qui s’agitent en ce moment ne se préoccupe de savoir de quoi il retourne à ce propos. Rien n’indique mieux le paternalisme néo colonial ni le racisme sous jacent à l’enthousiasme pro tibétain que l’indifférence à ces questions qui mettent en cause la vie de millions de personnes et des siècles d’histoire et de culture chinoise.

                       

                       

                       

                       

                      J’ai lu que les athlètes français porteraient un maillot avec une déclaration un peu passe partout qui est présentée comme une protestation politique . Je sais très bien que l’inscription “pour un monde meilleur” ne mange pas plus de pain là bas qu’ici. Mais elle sera certainement vécue par les chinois du commun comme un acte injurieux si son motif pro Dalaï lama est connu. Peut-être est-il cependant aussi un peu hors limite des règles du sport international. Souvenons nous que la ligue européenne de natation a exclu des championnats d’Europe de natation le nageur serbe Milorad Cavic parce qu’il portait lors des remises de médailles un teeshirt sur lequel était écrit : “le Kosovo est serbe”. Cela fera-t-il jurisprudence ? Les champions français qui porteront un slogan annoncé comme politique seront-ils interdits de jeux ? Bien sur que non ! Puisque le but c’est justement que le Tibet soit au chinois ce que le Kosovo a été aux serbes. Mais comme cela n’a rien de comparable, à part la volonté de dépeçage de l’ennemi et la mise en scène médiatique, il est fort probable que cela finisse à la confusion des agresseurs. Je le souhaite. Je suis un ami de la Chine. Et je sais que l’intérêt de mon pays et ses valeurs ne sont pas du côté où l’on voudrait les entrainer.

                       

                       

                       

                      8 avril 2008

                       

                       

                       

                      http://socio13.wordpress.com/2008/04/08/ean-luc-melenchon-je-ne-suis-pas-d%e2%80%99accord-avec-le-boycott-des-jeux-de-pekin-et-la-propagande-anti-chinoise/


                      • Renaud Delaporte Renaud Delaporte 8 avril 2008 13:04

                        Pour une fois tout à fait d’accord avec Mélanchon. A lire et à relire attentivement.


                      • luteola luteola 8 avril 2008 13:15

                        discours très interressant. je pense aussi qu’on a chez nous une version romantique du Tibet avant "l’invasion chinoise" et que le Tibet finalement a été, est et sera chinois, que cela nous plaise ou non. A la limite, les seuls qui peuvent se prononcer sur l’indepedance du Tibet, c’est le tibetains. Un peuple a ce droit là.

                        Néanmoins la Chine reste une dictature peu ragoutante. et accorder les jeux à une didactaure est une erreur. Que le CIO paye aujourd’hui. Que cela plaise au régime chinois ou non, nous avons le droit de ne pas cautionner ce régime. Et de dire haut et fort que olympisme et gouvernement chinois n’auraient jamais du etre associés. Les droits de l’homme sont universels et le rappeller aux chinois dans ce moment où ils sont fragiles médiatiquement est simplement de bonne guerre. Ils se font fichus de nous en promettant de faire des efforts après l’obtention des jeux. C’est un juste retour des choses.

                        Ce qui est désolant c’est que le CIO a remis avec Sotchi 2014... La Russie, cet autre pays où il fait bon vivre...


                      • Columbo Columbo 8 avril 2008 13:58

                         Vous me l’ôtez de la bouche.


                      • Kiwi 8 avril 2008 11:43

                        Je dois dire que j’ai pris beaucoup de plaisir à lire vos lignes, merci !

                        Mais n’habitant pas en France, je prends encore plus de plaisir à lire les commentaires vu de l’extérieur sur cette mascarade au passage de la flamme. Il n’y que les français pour croire que le monde nous trouve a la pointe de la lutte contre la dictature.

                        Je peux vous dire qu’on nous prend vraiment pour des débiles profonds à penser que ces manifestations peuvent avoir un impact sur la Chine ! De plus, les français sont vus comme des champions du monde de la rue, une fois de plus. Par contre, lorsqu’il s’agit concrètement d’aller sur le terrain, plus personne…

                        Vive la France !


                        • Argo Argo 8 avril 2008 13:47

                          J’ai peur ce qui compte en France soit plus la mise en scène de l’action que l’action elle même.L’exemple vient du sommet de l’état (Cf Gandrange aujourd’hui) et tend à gagner toutes les couches de la population.

                          Quand j’écoute les média, je suis frappé de l’écart galactique entre la masse de déclarations péremptoires et le nombre de véritables positions (pro ou contre la Chine) tranchées, cohérentes et fixes dans la durée (à commencer par le cafouillis gouvernemental à géométrie plus que variable, d’un ministère à l’autre).

                          C’est notre différence avec les anglais ou les allemands. Ils parlent moins ou pas du tout (ils calculent plus). Au final, ils agissent plus que nous et eux, sans se faire mal voir. Ils savent ne pas prendre de position officielle mais quand ils en ont pris une, ils n’en démordent plus, qu’ils aient tort ou raison, que leur opinion publique les suive ou pas (ça girouette souvent l’opinion publique). Bref, ils sont cohérents.

                          C’est comme avec un gamin, on ne lui laisse pas voir de faille. Sinon, on a vu le résultat hier.

                          J’ai des amis à l’étranger et je crois que cette incohérence, cette spontanéité ou pusillanimité, alliées à une certaine arrogance de donneur de leçon et une méconnaissance ou un désintérêt profond de l’histoire, de la langue, de la culture, de la cuisine des nations qui nous entourent, donne du Français, à la fois l’image d’un être singulier, attachant, vivant et celle d’un bouffon, d’un personnage prétentieux et d’un emmerdeur. Certains m’ont dit "Vous autres Français, on vous aime autant qu’on vous déteste".


                        • Renaud Delaporte Renaud Delaporte 8 avril 2008 13:06

                           Un article très sympa, Argo. 

                          Seulement vous avez assisté à terrible défaite pour l’esprit de jeux olympiques, qui ont été précisément créés pour que les peuples se retrouvent dans le sport au-delà de tout ce qui peut le diviser, à commencer par les dictatures.

                          Vous avez assisté aux Deux Minutes de la Haine, pendant lesquelles le visage de Goldstein est apparu en surimpression sur ceux des dirigeants chinois. Le bon peuple a fait ce pour quoi il n’est jamais nécessaire de le payer : il a su haïr comme on le lui demandait. 

                          Vous avez assisté aux premiers vagissements de la mise en place d’une théocratie au Tibet. A la réhabilitation de ce régime de terreur qui a pratiqué des sacrifices humains jusqu’en 1947. Souvenez-vous comme le bon peuple avait déjà applaudi à l’arrivée des ayatollahs en Iran. Voyez comme il se mobilise à nouveau pour exiger que se réalise de nouveau tout de qui le révulse. 

                          Vous avez assisté à la caution par de prétendus démocrates d’un véritable pogrom qui a fait vingt morts, Hans et musulmans, brûlés ou découpés à la hache par de paisibles moines pacifiques.

                          Ce à quoi vous n’avez pu assister, hier, Argo, c’est à la larme d’émotion qu’ont versée les marchands de bombes en contemplant l’enthousiasme avec lequel le bon peuple a augmenté d’un coup la valeur future de leurs entreprises.

                          Les ricanements d’hier contre la Chine sont la preuve que nous perdons toute capacité de compréhension et d’analyse des événements. Ils marquent le triomphe de l’idéologie dominante. 

                          Vous avez assisté à une journée bien sombre pour les droits de l’homme.


                          • superesistant superesistant 8 avril 2008 13:41

                            on a vu les doigts de l’homme s’abattre sur la tronche de pas mal de gars en tout cas !


                          • Renaud Delaporte Renaud Delaporte 8 avril 2008 13:57

                            Quand ce sont les marchands de canons qui désignent les Droits de l’Homme à défendre, il est complètement stupide de se précipiter en plus sous les matraques des CRS qui sont là pour ça. Les horions qui en résultent ne légitiment en rien la cause défendue. 


                          • superesistant superesistant 8 avril 2008 14:03

                            on attend avec impatience le coup de sang de rama yade sur le sujet, kouchner se baladant dans la vieille ville de bogota, au charme si dépaysant...


                          • Argo Argo 8 avril 2008 14:32

                            Mon billet n’exprimait pas d’opinion pour ou contre les JO, la Chine, le Tibet. Il essayait de refléter l’incroyable pagaille. Je trouve qu’il y a de bons arguments des deux côtés et franchement, je ne sais pas.

                            Sur un événement précis, ponctuel, actuel, le Tibet et les JO, personne ne peut justifier ou accepter la répression et personne, d’ailleurs, ne la soutient. Sur la démocratie, je suis plus perplexe. D’abord, une boutade et un constat.

                            Si la Chine avait été un régime démocratique, croyez moi, ce ne serait plus, et depuis très longtemps, un pays de 1.5 milliards d’habitants et donc plus la Chine.

                            Ensuite, historiquement, la Chine a toujours été très centrée sur elle même (l’empire du milieu). Envahie par les mongols les japonais, etc, on ne peut pas dire, à l’inverse, que la Chine ait une tradition d’hégémonie sur le monde (pas de César, pas de Napoléon, pas d’Hitler) ou d’ingérence  : ils ne nous ont pas beaucoup emmerdés quand on guerroyait au Vietnam ou en Algérie, nous. Cette culture du "chacun chez soi", sur des siècles, forcément, ça joue, ça forge une mentalité, ils comprennent mal qu’on les emmerde aujourd’hui.

                            Il faut aussi voir d’où vient la Chine (les années rouges et le sang versé), où elle est aujourd’hui (pas au top certes), où elle veut aller et comment. La Chine est un pays qui vient de très loin (c’était déjà une civilisation quand on se battait encore à coup de silex en Europe), se dévelope économiquement, s’ouvre et, je crois, progresse (si on regarde dans le rétroviseur).

                            Il y a une volonté, une dynamique qui ne sont pas que négatives. Je pense que la Chine a les JO parce qu’elle progresse et non pas le contraire comme on peut l’entendre. Si les JO ou les sportifs aidaient à faire progresser une nation, ça se saurait (Cf Berlin en 36, on a vu la suite). Donc, ne pas tout mélanger.

                            Certes, il leur reste des progrès à faire. Le cancre ne devient pas premier de la classe en un jour. A un instant donné de sa sinueuse progression, il est toujours possible soit de l’accabler et de le triquer, soit de le soutenir et de l’encourager, mais pas les deux en même temps, question de cohérence. Quel est le meilleur moyen ? C’est bien la question et ma foi, je n’en sais rien.


                          • Charles Ingalls Charles Ingalls 8 avril 2008 16:37

                            (Argo) "Je pense que la Chine a les JO parce qu’elle progresse et non pas le contraire comme on peut l’entendre."

                            Tout est question de point de vue :

                            Les familles des 6000 chinois executés en 2007 et qui recevront la facture de la balle n’y verront pas une progression...Les gouvernements des "démocraties" (dont la France, patrie des Droits de l’Homme) qui iront se pavaner dans les lieux même de ces executions parleront de formidables avancées et de début de démocratie...

                            Par contre en Chine, il y a une chose qui progresse, c’est le travail des enfants :

                            www.chine-informations.com/actualite/le-travail-des-enfants-en-augmentation-en-chine_7453.html

                            La Chine a eu le JO parcque J.A.Samaranche (c’est vrai samaranche bien) le voulait ainsi que Coca, Nike etc...Non pas parcque la main d’oeuvre y est moins cher et que le travail des enfants est autorisé, non je pense que ces sociétés ont certainement des convictions marxistes...

                            C’est pas beau le marxisme à la sauce capitaliste ?

                            Je suis sûr que Rachida sera en Dior...La question essentielle est plutôt, que portera Carla ?


                          • Argo Argo 8 avril 2008 17:47

                            Vous avez raison Charles, la Chine n’est pas le pays des droits de l’homme. Quand je dis qu’elle progresse, je pense à la période Mao. Bizarrement, à cette époque en France, beaucoup de gens se revendiquaient de Mao et arboraient fièrement le petit livre rouge. Des millions de morts ! Aujourd’hui c’est mieux (c’est pas très dur me direz-vous) et on villipende les chinois.

                            Seulement voilà, l’attribution des JO, ne soyons pas naïfs, c’est un formidable enjeu économique pour les grandes entreprises mondiales. J’observe d’ailleurs que les Jeux Olympiques d’hiver 2014 viennent d’être attribués à Sotchi, en Russie, aux portes de la Tchétchénie, sans que Meynard ni personne ne s’en émeuve plus que cela. On attend probablement janvier 2014 pour manifester ? Je pose la question.

                            Le CIO, pour sûr, c’est pas des flèches mais la Chine et la Russie sont aussi au conseil de sécurité de l’ONU. C’est pas pire que l’attribution des JO ? Et question exactions Guantanamo ce sera jugé comment dans 300 ans ?

                            Bref, tout cela est, pour moi, très compliqué, voilà tout. Le monde tourne très, très mal et pas qu’en Chine.

                            Je pense que si j’exerçais des responsabilités politiques, j’en dirais le moins possible et je demanderais qu’en coulisses, par la diplomatie, on pousse la Chine à s’amériorer sur les points précis que vous citez. C’est, je crois, ce que font les Anglais, les Allemands, les Américains aussi.

                            Nous, on fait le contraire, on parle des options ouvertes (avec ça on est bien avançés) de la participation du président ou pas, de sa demande officielle de reprise du dialogue avec le Dalaï Lama. Et au lieu d’en parler en tête à tête avec leurs homologues chinois, nos gouvernants leur balancent le paquet par média interposés. Forcément, les autres ont l’impression de perdre la face. Ca nuit terriblement à leur image internationale. Ca jette de l’huile sur le feu, tout le monde s’excite, y compris les opinions publiques (la notre et celle des chinois qui vexés et très nationalistes se rangent eux derrière leurs dirigeants), on se braque et ça finit à l’inverse du résultat cherché.

                            Les citoyens doivent manifester selon leurs convictions, dans la rue et à l’occasion profiter du coup de projecteur des JO, s’il le faut. Rien à redire. Les dirigeants de nations devraient s’engueuler selon leur convictions, mais pas en public, c’est malsain. Par certains côtés, j’aime le côté volontariste, énergique de Sarkozy, il croit probablement à ce qu’il dit, mais bon dieu faut qu’il comprenne que c’est pas en martelant ses désirs, même sincères, légitimes, à la télé (Gandrange, Bettancourt, Pékin, etc.) qu’il arrivera mieux à les transformer en réalité.


                          • Charles Ingalls Charles Ingalls 8 avril 2008 18:37

                            Je comprends tout à fait votre point de vue Argo, et c’est bien ce que j’ai apprécié dans votre article...

                            Je réagissais plus sur l’argument que j’entends (trop ?) aussi bien chez les maoïstes et autres trotskystes que chez les capitalistes de tous poils, à savoir que la situation s’arrange en Chine...Tant qu’on est pas concerné...C’est un peu comme dire qu’il y a moins de pauvres en France...

                            A vous lire (et apprécier vos articles) régulièrement, je sais trés bien que vous ne faites pas parti de ces gens là mais pour moi, 6000 executions en 2007, c’est 6000 de trop...Bien sûr je peux dire la même chose pour la Russie, les USA etc...La mafia est la même partout...

                            Maintenant concernant ce "vaste bordel", même si tout était mélangé (Tibet libre, indépendant, Droits de l’Homme en Chine etc...), je trouve ca plus rassurant et plus sain plutôt que de voir les gens assister béatement au passage de la flamme sans se poser de questions et en attendant la cérémonie d’ouverture...Mais bon c’est juste mon point de vue...

                            Pour le reste, je suis totalement d’accord avec vous...

                            En tout cas, continuez d’écrire des articles, c’est un ordre !


                          • Max 8 avril 2008 14:00

                            Je cite :

                            aigle80 (IP:xxx.x65.67.208) le 8 avril 2008 à 10H28
                            C’est assez dommage de s’en prendre aux sportifs et au symbole olympique, c’est aussi facile et pas trés courageux ! /// Sur le parcours de la flamme un deploiement silencieux des banderolles et drapeaux thibetains aurait eu un impact autrement plus efficace !

                            Mais mon brave, pour cela, il aurait fallut que les forces de l’ordre n’est pas sytématiquement arraché les drapeaux et banderoles de ces pacifique manifestant tranquillement installés en marge du cortège !!!

                            Avec quelle agressivité des crs / forces de l’ordre s’en sont pris aux drapeaux Tibétains, assez stupéfiant...

                            Voir les nombreuses images, de crs allant chercher loin du cortège les banderolles, les arrachants puis les déchirant...

                             

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires