• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Ce n’était qu’un jeu !

Ce n’était qu’un jeu !

En France, nous avons la mauvaise habitude de dramatiser les blagues des adolescents. Les médias ont fait une montagne, d’un petit moment de détente de quelques jeunes.

N’ayant certainement pas touché les nouveaux ballons, ils ont décidé, pour s’occuper sainement, de monter une pièce. Style du jeu de rôle. Habitants aux abords de la gare Saint Charles, ils ont profité d’un décor naturel. 

Dans une cave, l’un d’eux avait trouvé une vielle BD. L’attaque d’un train par des indiens. Avouons que nous en avons souvent rêvé !

Pour éviter les problèmes, ils ont pris soin de récupérer du matériel de sécurité. Des torches à flamme rouge que l'on utilise ordinairement pour signaler un gros problème et dans ce cas les conducteurs ont pour consigne de s'arrêter. Prudents jusqu’aux moindres détails !

Naturellement, à la fin de la représentation, ils ont souhaité monter à bord pour faire une quête, comme jadis les saltimbanques. Les spectateurs ayant profités du spectacles, en prenant forces photos ou vidéos, refusèrent de verser la moindre obole, allant même pour certains harpagons jusqu’à requérir la maréchaussée.  

C’est le drame de la jeunesse.

S’ils sautent les barrières dans le métro, c’est pour garder la forme…

S’ils brûlent un véhicule polluant, c’est de l’écologie…

S’ils organisent des rencontres dans une cave avec une demoiselle, ce n’est pas une tournante, ce n’est que les travaux dirigées du cour d’éducation sexuelle…

Déjà, en 2008, du matériel informatique, mais aussi des coussins de marque PlayBoy, avaient été dérobés lors d'attaques de trains de marchandises dans le même secteur.

En juillet 2011, une vingtaine de personnes ont attaqué un train de marchandises jeudi soir, vers 21h, dans les quartiers Nord de Marseille, en immobilisant un TER sur les voies.

A la hauteur de la cité sensible du Ruisseau Mirabeau, dans le 15e arrondissement de Marseille, des poutres métalliques et des chariots de supermarchés avaient été placés sur le trajet du TER qui, en s'arrêtant, a bloqué un train de marchandises.

C'est ce second convoi qui était visé et plusieurs wagons ont été ouverts et des cartons dérobés par un groupe d'une vingtaine personne.

Par chance, je peux vous offrir la vidéo de l’attaque :


L'attaque du petit train : Mondial de l'impro... par StrasTv

Illustration : http://www.lalsace.fr/loisirs/2011/07/29/l-attaque-du-train-en-vue.


Moyenne des avis sur cet article :  3.89/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • francesca2 francesca2 4 février 2013 11:46

    Papybom, on ne dit pas tournante, on dit viol collectif. 


    • Papybom Papybom 4 février 2013 13:17

      Bonjour francesca2,

      Si j’étais législateur, les mots viol et pédophilie n’auraient qu’une seule définition : crime.

      Crime contre l’humanité, car l’humain c’est une vie  !

      Mais je ne suis qu’un indécrottable vieux rochon.

      Cordialement.


    • ZenZoe ZenZoe 4 février 2013 14:07

      Bonne remarque, francesca.
      Dans le même genre, on a aussi « délinquant sexuel » pour parler des violeurs, jamais « criminels » alors que c’est bien ce qu’ils sont, vu que le viol est un crime. A+


    • La râleuse La râleuse 4 février 2013 12:33

      Bonjour Papybom,

      Je suis bien d’accord avec toi.
      Nos jeunes sont incompris et on les brime au lieu de louer leur créativité. C’est scandaleux.

      Une ancienne chef de bande genre « guerre des boutons »
      Bonne semaine,
      Amitiés


      • Papybom Papybom 4 février 2013 13:42

        Bonjour La Râleuse.

        Sur les voitures modernes, les portes sont verrouillées au démarrage.

        Maintenant, c’est les trains…

        Pour les avions, je ne sais pas si un dispositif empêche l’incursion en plein vol  ! 

        Pour les bateaux, j’ai un doute  :

        Un pétrolier français a été porté disparu le week-end dernier au large de la Côte d’Ivoire et a vraisemblablement été victime d’un acte de piraterie, indique le Bureau maritime international (BMI). L’organisme refuse de donner plus de détails ou de révéler le nom du propriétaire.

        Le navire battant pavillon luxembourgeois transporte 17 membres d’équipage. Il n’a plus donné signe de vie depuis dimanche, indique Noël Choong, responsable du département de piraterie du BMI, installé à Kuala Lumpur. « Il semble que les pirates se déplacent vers la Côte d’Ivoire car le Nigeria et le Bénin ont augmenté la fréquence de leurs patrouilles dans le golfe de Guinée », a-t-il simplement ajouté.

        Mon prochain déplacement sera en sous marin. Les portes sont fermées….

        Tu devais être irrésistible en chef de bande  !

        Bien cordialement.


      • ZenZoe ZenZoe 4 février 2013 14:05

        Bien, l’article, bien.
        Ca change un peu de lire des articles qui font sourire, c’est tellement rare. Enfin, je dis ça, si j’avais été passagère dans le TGV, j’aurais trouvé l’épisode plutôt de mauvais goût peut-être smiley


        • Papybom Papybom 4 février 2013 16:59

          Suite, et fin  ?

          Quatre des personnes présentées aujourd’hui à la justice sont mineures. Toutes étaient très étonnées d’apprendre qu’elles encourent jusqu’à sept ans de prison (pour détérioration de la rame de TGV en réunion). Je ne sais pas si cela se serait produit si le conducteur n’avait pas verrouillé la rame, précise Jacques Dallest, procureur de la République

          Les magistrats qui ont pu visionner les images parlent d’une ambiance « bon enfant », d’un« mouvement festif » même si l’un d’entre eux ajoutait qu’il avait du mal à utiliser le mot.

          La semaine prochaine, attaque du bureau du chérif (pardon, du bureau des magistrats). Mais dans une ambiance festive !

          Laissons les enfants s’amuser. Le respect de la propriété publique, c’est « ringard ». Mais n’en parlons pas, nous pourrions traumatiser ces pauvres gosses…

          Cordialement.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès