• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Chronique d’un Papy, professeur de danse

Chronique d’un Papy, professeur de danse

Un nouvel article, je relance. Vous pouvez danser sur votre musique sans licence, la chorégraphie reste un droit d’auteur du château. Sur cette piste, oubliez vos espérances, on ne danse que la décadence.

Entrez dans la décadence.
 
Voyez comme nos ministres la danse,
Sans peur, ni la moindre prudence.
Et ne craignez pas de leur faire des remontrances,
Un philosophe, style B.H.L, prendra leurs défenses.
 
Entrez dans la décadence.
 
Comme dans les maisons, ici nous sommes pour la tolérance.
Jamais un ami on ne balance, nous avons besoin de son alliance.
Nous sommes à l’écoute, comme a Gandrange, de vos doléances.
Dans l’urgence, nous attendons pour décider, la fin des vacances.
 
Entrez dans la décadence.
 
Notre devise : Pour notre justice, gloire à son indépendance.
Les textes sortent chaque jour, avec une telle abondance
Que pour tout comprendre, c’est loin d’être une évidence.
Pour les petits juges, attention ! Nous gardons notre méfiance.
 
Entrez dans la décadence.
 
Votre professeur, M Devedjian, vous apprendra sans arrogance.
C’est comme pour l’ouverture des ministres, il faut garder la cadence.
Quitte à nommer M Bockel, que l’on regarde avec condescendance.
Pour les cours en instance, comme nos procès, pas de remontrances !
 
Entrez dans la décadence.
 
En sortant de l’adolescence, le Prince Jean, montrera son impatience
Pour danser avec insolence, sans craindre de ce geste, les conséquences.
La cour, de critiques, fera abstinence. Du roi, ils craignent la sentence
Qui peut-être l’ouverture à la munificence ou pour certains, la potence.
 
Entrez dans la décadence.
 
Ne parlons plus de ce Ministre, les petits rats, adorent son Excellence
A leurs contacts, la danse est un bain de jouvence. Oublions la turgescence
Qui froisse la décence. Le corps comme l’esprit des princes, a des exigences.
Plus tard, il en parlera avec aisance, rejetant pour toujours, une pénitence. 
 
 
Entrez dans la décadence.
 
C’est la danse de la France.
 
 
 
Illustration : institut-lumiere.blogs.allocine.fr/index.blog...
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.4/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 15 octobre 2009 10:51

     Talonette 1er est aussi le roi des petits rats !  smiley


    • sophie 15 octobre 2009 12:29

      Papybom !!!! j’adore vos articles (pas tous tout de même) mais pourquoi n’écrivez vous pas sur la Mine ???? ce serait surement très interessant ce monde que l’on connait très peu.


      • sissy972 15 octobre 2009 15:35

        bonjour Sophie,
        Si d’aventures vous alliez dans le Nord, allez à Lewarde, il y a un musée de la mine dont les guides sont d’anciens mineurs de fond, très sympa.
        Des livres sur la mine il y en a beaucoup, et de très interessants.
        Mais j’attends aussi un récit vivant et coloré de Papybom qui bien qu’il ait quitté l’école très tôt, écrit avec beaucoup de talent ;


      • Jojo 16 octobre 2009 09:42

        Bonjour Sophie,
        Cadeau (un vrai), son premier article et le fil qui va avec. Et je préfère vous prévenir, c’est le genre de lectures, dont on ne sort pas indemne…
        http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/hommage-aux-gueules-noires-mais-52035


      • Papybom Papybom 15 octobre 2009 15:32

        Bonjour Sophie,

        Je ne vais pas écrire sur la mine, d’autres l’ont fait avec plus de talent. Devenir un Papy qui rabâche sa jeunesse, non merci. Et Frédo, ne veut plus que l’on parle des mineurs.

        Mais, maintenant je creuse l’actualité. C’est une mine d’or. Et en ce moment, houille, ça chauffe  !

        Cordialement.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès