• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Comme chat et chien ...

Comme chat et chien ...

Parce que c'était lui, parce que c'était elle !

Vidéo qui a du nez !

Bonimenterie

cc1.jpg

Bonjour, je m'appelle Cyrano drôle de nom pour un chien. Mes maîtres voulurent sans doute se moquer de moi, la truffe aplatie, je n'étais pas celui qu'il fallait nommer ainsi. Mais je leur suis reconnaissant de m'avoir épargné les affreux patronymes canins. Vous m'imaginez répondre aux affreux noms de Médor ou bien Sultan ? On a sa dignité, surtout quand on est un peu cabot !

Je suis farouchement attaché à ma liberté, ce qui m'interdit de promener en laisse mes maîtres sur nos trottoirs si peu urbains. Je n'aurais jamais supporté ces grotesques appareils qui s'allongent à plaisir, qui s'enroulent sur eux-mêmes et entravent les pieds du quidam de rencontre. Je vais seul dans la ville, libre comme l'air …

cc2.jpg

Bonjour, moi c'est Roxane. Je devine également que vous trouvez que pour une chatte de gouttière, cela fait un peu prétentieux. J'aime assez cette idée de ne pas être comme ces minettes cabotines qui cherchent le matou à longueur de journée. Je suis féline, câline, libertine. J'aime mon indépendance et vaque à ma guise toute la journée.

Chaque jour, j'attends sur mon toit le passage de celui à qui j'ai donné mon cœur. Je devine que vous me pensez bien audacieuse pour prétendre me faire aimer par un chien du voisinage. Mais celui-ci n'est pas comme les autres, il m'a séduite un soir de clair de lune, me tenant des propos si doux que j'en suis encore toute troublée.

cc3.jpg

Tous les jours, je la retrouve là. Elle descend majestueuse et féline de son observatoire. Elle vient jusqu'à moi, accepte de se compromettre avec un chien un peu hirsute, un caniche sans pedigree. Elle a su m'apprécier au-delà des apparences. C'est en lui disant quelques poèmes de ma composition que j'ai conquis son cœur.

Nous nous retrouvons pour refaire le monde, lui chien de compagnie, moi chatte à sa mémère, nous oublions les humains pour aller flanc contre flanc, la queue dressée de fierté légitime à la conquête de notre destinée. Nous avons tant à nous dire, tant à nous susurrer à l'oreille. Il me raconte sa vie de chien, je lui donne ma langue pour de tendres caresses.

cc4.jpg

Nous marchons, serrés et confiants. Je suis son protecteur. Gare à ceux qui viendraient importuner Roxane, je leur montrerais les crocs. Jamais personne ne touchera un poil de ma belle chatte. Elle se love tout contre moi, elle ronronne de plaisir quand je lui susurre à l'oreille belles poésies !

Qui donc osera prétendre que chatte et chien ne sont destinés qu'à se battre comme des chiffonniers ? Pas questions entre nous de conversations de bêtes, nous dissertons sur la beauté du monde, nous revisitons les grands auteurs, nous réfléchissons à la destinée de nos frères les animaux. Qu'un importun vienne nous parler comme à des demeurés et je lui donne un coup des griffes !

JPEG - 31.5 ko

Ah ! Si je vous racontais le baiser que Cyrano me fit ! Il avait des mots à vous transporter d'aise, à vous percer de mille flèches. J'avais beau lui demander de se taire, je savais que je ne pourrais jamais lui résister. Il m'a pris contre lui et me fit le plus beau des câlins.

Ah ! Si vous aviez entendu Roxane me dire que je suis beau. Jamais Chien ne fut plus heureux. J'avais séduit ma belle, elle serait mienne pour la vie. Nous avons décidé de nier les évidences, d'effacer nos différences, de refuser la médisance. Nous sommes l'un à l'autre, l'un pour l'autre et personne ne viendra jamais briser ce lien magnifique.

cc6.jpg

Tous les jours, vous nous verrez aller l'un tout contre l'autre. Prenez la peine de nous regarder et dites-vous bien qu'il n'y a pas de frontière, ni de barrière quand deux êtres s'aiment. Puissiez-vous retenir cette leçon, vous les hommes qui en cette matière, se conduisent si mal !

Animalement vôtre.

 


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • Fifi Brind_acier Pilou Camomille 5 décembre 2012 18:30

    Très sympa !


    • C'est Nabum C’est Nabum 5 décembre 2012 18:33

      Pilou Camomille


      Un gentil billet pour changer un peu des articles chagrins !

      Merci à vous

    • alinea Alinea 5 décembre 2012 19:14

      Plus que sympa, touchant, juste... fondant ! j’aime les belles histoires de bêtes mais pas les bêtes histoires de belles ! Chacun ses goûts : ici le mien a été comblé
      Merci C’est Nabum


      • C'est Nabum C’est Nabum 5 décembre 2012 19:23

        Alinea


        je suis comblé ! Merci ...

        Vous êtes la belle, je suis le bête !

      • Brontau 5 décembre 2012 19:51

        Vous ne pourrez pas, Nabum, nier que j’avais déjà prévu cette rencontre...


        • C'est Nabum C’est Nabum 5 décembre 2012 20:15

          Brontau


          Celle du chat et du chien ?
          Du possible et de l’improbable ?
          Du silence et de la parole ?

          Laquelle

        • Brontau 5 décembre 2012 20:23

          Celle de deux écritures, bien sûr !


        • C'est Nabum C’est Nabum 5 décembre 2012 20:28

          Brontau


          Deux écritures, j’en suis incpable.

          J’ai voulu écrire pièce épistolaire et on m’a demandé de réduire mon style, de ne pas conserver ce ton ampoulé. Je n’ai pas pu et j’ai abandonné le projet.

          Je n’ai qu’une manière d’écrire ! 

        • Brontau 5 décembre 2012 20:53

          Celui qui vous a reproché d’avoir un style ampoulé ne doit pas être une lumière ! Désolé, j’ai pas pu m’en empêcher ! Quant à la rencontre que j’évoquais, lisez donc la fin de mon pensum. Dernière moitié de la dernière page. Vous aurez la solution de ce mystère sans la moindre importance. J’y parle de 2 écritures qui me semblent vraies, sincères, authentiques dans AV. Dont la vôtre bien sûr. Et l’autre qui vous rendu hommage il y a peu...


        • C'est Nabum C’est Nabum 5 décembre 2012 20:57

          Brontau


          Parfois pourtant je manque de lumière

          C’est pourtant j’aime assez l’onscurité ou bien simplement l’ombre.

          Quant au énigme, je suis bien incapable de me montrer malin 

        • Brontau 5 décembre 2012 21:58

          Quand vous tenez le gouvernail je n’hésite jamais à vous suivre. Pas toujours sans appréhension, car les voies que vous suivez, à l’écart de la routine, des eaux tièdes, banales ou trop fréquentées, me secouent parfois rudement ! Bon vent et à bientôt.


        • alinea Alinea 5 décembre 2012 20:02

          C’est Nabum, puisque vous êtes là et si vous n’avez rien de mieux à faire : aller faire un tour sur mon hommage à Alain Chany
          http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/culture/article/alain-chany-portrait-et-fragments-127000
          ( vous voyez, je vous connais bien ! je sais que vous avez la flemme d’ouvrir Agoravox ! C’est quelque chose quand même !!!


          • C'est Nabum C’est Nabum 5 décembre 2012 20:26

            Alinéa


            Je n’ai pas la flemme
            C’est monde étrange pour moi

            Je me perds dans cette immense fatras et heureusement vous me montrez le chemin.

            et puis comment trouvez assez de temps pour écrire, répondre à tous, conter et éventuellement travailler mon métier ?

          • Grattounette 6 décembre 2012 00:49

            Trop joli smiley J’ai la même chose à la maison. Merci c’est Nabum pour cette douceur dans un monde de brutes !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires