• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Comment Jojo devint « le devin »

Comment Jojo devint « le devin »

Histoire de caverne (épisode 7) : Johnny se servait de son stock de billes pour en faire baisser le cours. Jusqu’où cela allait-il aller ?

Les jours passaient et la valeur des billes continuait à baisser : on en était à 4 billes rouges pour une peau d’ours ! Encore un peu et j’allais être ruiné…

Mais selon mes calculs, il ne restait plus beaucoup de billes à Johnny, probablement quelques 10 dizaines de billes rouges, une centaine au maximum. C’était probablement le bon moment pour agir, mais que faire ?

J’allais voir mon ami le Devin.

« J’ai une idée, me dit-il tout de suite. Je vais créer une agence de notation et de conjoncture.

- Qu’est-ce que c’est que cela ? »

Je ne comprenais rien à ses propos. C’est d’ailleurs pour cela qu’il était devin : le plus souvent, on ne comprenait pas ce qu’il voulait dire.

Ouvrons une parenthèse pour expliquer comment est apparu ce personnage clé : le Devin – on devrait toujours mettre une majuscule ! –.

A l’âge de 10 ans, Jojo – il ne s’appelait pas encore le Devin –, a eu une vision, la première de toute l’humanité, du moins de celle des cavernes, la seule que nous connaissions.

Un matin, il était assis, tranquille, repu, quand était arrivé un truc improbable et impossible. Alors que rien ne s’était passé de nouveau autour de lui – ses yeux n’avaient rien vu de spécial, ses oreilles rien entendu, son odorat rien senti –, il lui était venu une « image mentale », un truc dans la tête. Oh, rien de bien structuré, rien de bien concret, mais, pour sûr, il avait eu un flash. Bon, rapidement, il était revenu à son activité normale, manger, courir, jouer, dormir, vivre en un mot. Mais voilà que cela avait recommencé. Et de plus en plus… Bizarre quand même. Mais d’où avait-elle bien pu venir, cette « voix intérieure » ? Qui lui avait soufflé des idées ? Cela avait dû venir de quelqu’un. Quand il voyait, c’était bien que quelque chose ou quelqu’un était devant lui. Idem pour l’ouïe : s’il entendait un bruit, il existait vraiment… Donc là aussi, il devait exister quelque chose qui lui « parlait », qui était capable de venir entrer en lui. Une chose toute puissante, qui savait tout, pouvait tout.

Les parents de Jojo avaient eu au départ très peur et avaient pensé que Jojo était tombé malade. Puis très vite, ils avaient vu le parti que l’on pouvait en tirer. Son père qui avait le sens des affaires et qui en avait marre de s’épuiser à la chasse, installa son jeune fils dans le métier de la prédiction et de la voie intérieure. Pour donner plus de force à ce « concept », il inventa deux mots qui sonnaient étrangement : la chose qui parlait dans la tête de Jojo s’appelait Dieu et Jojo, du coup, était le Devin, celui par lequel Dieu parlait. Chic, simple et efficace. Le Devin était lancé.

A 20 ans, le Devin était devenu une star locale. Mais son temps n’était plus suffisant et il décida d’élargir ses affaires. Il commença par émettre des règles et des codes : un système prêt à l’emploi, une sorte de « do it yourself ». Ce kit était vendu la somme modique de 5 peaux d’ours. Bien sûr, il y avait des mises à jour régulières. Ce prix était jugé astronomique, mais comme le Devin parlait au nom de Dieu, personne n’osait trop rien dire.

A 30 ans, comme sa réputation se propageait et que de nouveaux « clients » venaient de tous les cavernes même lointaines, il avait décidé de former des disciples qui allaient le représenter tout autour. Sa franchise était lancée. C’est à ce moment que je fis sa connaissance, car je mis au point le « master concept » de la « caverne divine ».

Que voulait-il donc dire en parlant d’agence de notation et de conjoncture ?

(à suivre)


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • Reinette Reinette 15 juillet 2009 11:37

    Johnny se servait de son stock de billes pour en faire baisser le cours. Jusqu’où cela allait-il aller ?


    acque le johny en billes il s’y connaît


    un concert gratuit qui coûte cher aux contribuables !!!

    14 juillet 2009 concert de Johny

    Le concert souhaité par Narko Ier Bling-bling ressemble à une véritable fête accessible à tous gratuitement ??? 1,9 million d’euros payé par le ministère de la Culture !



    Le Ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand, ni le Ministère de la Culture ne démentent l’information délivrée par France Info et de nombreux journaux comme quoi le concert de Johnny Hallyday de ce soir au Champs de Mars sous la Tour Eiffel coûte la modique somme de 1,9 millions d’euros.


  • vinvin 31 octobre 2009 05:55

    Oui, bien n’ empêche qu’ il était vraiment phénoménal ce concert !


    Je le sais j’ y suis allé, et si j’ ai fait le voyage depuis Avignon, c’ est par-ce que je savais que ce serait grandiose.



    VINVIN.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès