• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Docteur Optim et professeur Pessim

Docteur Optim et professeur Pessim

Deux spécialistes discutent de l'actualité dans graines de réflexion, une émission télévisée

Jolie Animatrice

Nous voici à nouveau réunis autour d'un micro pour commenter l'actualité récente. Commençons si vous voulez bien par le vote de la loi sur le renseignement qui vise à prévenir les menaces terroristes par la collecte des données privées sans autorisation judiciaire préalable. Messieurs, qu'en pensez-vous ?

 

Docteur Optim

C'est une mesure rendue nécessaire par l'importance de la menace posée par les islamistes sur notre sol. C'est exactement comme pour les filières de la drogue, Il n'y a pas de résultats tangibles sans un travail souterrain de renseignement. On ne peut se contenter éternellement de plan Vigipirate qui épuisent nos forces de l'ordre. S'il y avait une recrudescence d'attentats sur notre sol, nos compatriotes reprocheraient à juste titre au pouvoir de ne pas avoir agi suffisamment.

 

Professeur Pessim

C'est une loi totalement inefficace contre les terroristes et qui va se retourner contre les personnes qui gênent le pouvoir en place. Comme pour les lois sur le port d'armes ou le contrôle des passeports, les bandes bien organisées et bien renseignées contournent aisément ces dispositifs de surveillance. En revanche, le citoyen lambda n'a pas cette possibilité et n'aura plus aucun droit à la confidentialité de ses documents. Il faut donc dire adieu aux sources journalistiques « borderline », et les manifestations anti-gouvernementales pourront très facilement être infiltrées et contrôlées. Les abus seront évidemment couverts par la mention intérêt de l'état. Tous les pouvoirs totalitaires ont procédé de cette façon.

 

Jolie Animatrice

La loi santé dite du tiers payant généralisé vient d'être votée à L'Assemblée. Quelles réflexions vous inspire-t-elle ?

 

Docteur Optim

Cette loi met en pratique un principe républicain, celui de l'égalité devant les soins, personne ne sera laissé pour compte face à la maladie ou à l'accident imprévisible en étant obligé d'avancer les frais. Il y a déjà vingt cinq pays européens qui appliquent cette mesure. Auparavant, seule la CMU et l'AME en bénéficiaient, c'est une avancée évidente en matière de protection.

 

Professeur Pessim

C'est surtout une loi qui déresponsabilise le patient, nous le voyons bien dans le cas de la CMU, les usagers désœuvrés vont chez le médecin pour un oui ou pour un non, celui-ci se transformant en confident et consolateur. Les régimes d'assurance santé, déjà déficitaires, vont voir leurs dépenses exploser et les assurés devront inévitablement mettre la main à la poche. La médecine libérale et le choix de son spécialiste vont disparaître peu à peu, les médecins deviendront des fonctionnaires qui ne chercheront pas à s'améliorer.

 

Jolie Animatrice

Quittons le secteur social pour l'économie. Le gouvernement vient d'annoncer qu'il réduira les impôts à l'horizon 2016. Avec la loi Macron, il semblerait qu'il fasse de la croissance la priorité de son action.

 

Docteur Optim

Nous assistons en effet à un tournant ce ce quinquennat, les mesures pénalisant les entreprises sont oubliées et le gouvernement joue sur deux leviers à la fois. D'abord libérer le travail en donnant la possibilité pour certains magasins d'ouvrir le dimanche, qui complète le pacte de responsabilité visant à favoriser l'embauche, et dans un deuxième temps, redonner du pouvoir d'achat aux français en diminuant les impôts. Nul doute que l'effet conjugué de ces deux leviers permettra de profiter pleinement d'une croissance dont on commence à percevoir les effets.

 

Professeur Pessim

D'abord la loi Macron devrait être appelée la loi micron tellement son champ d'action est ridiculement réduit, et de toutes façons ce virage en trompe l’œil arrive beaucoup trop tard, le pays s'est gravement désindustrialisé et des entreprises stratégiquement importantes ont fait faillite ou ont été vendues à des groupes étrangers. D'autre part, les réductions d'impôts ne redonneront aucun pouvoir d'achat, car la baisse de dotation de l'état envers les collectivités locales obligeront ces dernières à augmenter les impôts locaux, ce qui annulera les baisses envisagées. En effet, une grande partie du budget des communes et des régions est consacré à des dépenses sociales incompressibles qu'il faut bien provisionner.

L'hypothèse d'un environnement favorable à la croissance est aussi à mettre en question, car les chiffres sont trompeurs. Le chômage a soit-disant baissé aux USA, mais en réalité c'est seulement le nombre de demandeurs d'emploi qui a diminué, et beaucoup de grands magasins ne vendent plus suffisamment. C'est la même chose en Grande Bretagne ou le nombre d'emplois précaires a littéralement explosé. Tout cela montre que la quantité de travail est insuffisante pour qu'il y ait une vraie croissance.

 

Jolie Animatrice

Messieurs, je vous remercie, notre débat est terminé, je donne rendez-vous la semaine prochaine aux téléspectateurs pour une nouvelle émission de « Graines de réflexion ».


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • lsga lsga 18 avril 2015 15:07

    Camarade Marxim :

     
    Quand vous voyez deux bourgeois se battre, ne prenez pas parti pour l’un ou pour l’autre.
    Ne prenons pas position sur ce débat petit bourgeois. Renversons le Docteur Optim, renversons le Professeur Pessim, redonnons directement le pouvoir à la population. 

    • Ben Schott 18 avril 2015 17:01

      @lsga

      « redonnons directement le pouvoir à la population »

      OK. On commence quand ?


    • lsga lsga 18 avril 2015 17:26

      Il y a 170 ans. Il est temps que vous rejoignez le mouvement. 


    • Ben Schott 18 avril 2015 17:32

      @lsga

      Le mouvement de quoi ? Moi, je ne vois rien bouger... Mais vous avez annoncé par ailleurs la Révolution dans une trentaine d’année, donc je suis confiant...


    • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 18 avril 2015 19:52

      @lsga
      Le sens de l’humour n’est pas le point fort des marxistes, apparemment.


    • lsga lsga 18 avril 2015 20:39

      oui... rien n’a bougé en 170 ans... mais bien sûr smiley 


    • Ben Schott 19 avril 2015 06:16

      @lsga

      Ah oui, bien sûr que ça a bougé ! Mais dans le sens opposé, bougre d’âne ! Vous attaquez la falaise, je vous dis...


    • klendatu2 18 avril 2015 15:14

      Epilogue :

      Docteur Optim :
      S’adressant à la jolie animatrice : Sur ces bonnes considérations, je tiens à vous dire que vous êtes charmante et vous inviterais volontiers à prendre un verre.

      Professeur Pessim :
      Quoi ? Mais, je l’ai remarquée le premier, et vous avez profité du fait que j’étais concentré sur le commentaire de l’actualité pour me griller la politesse, mal élevé que vous êtes.

      Puis, l’un et l’autre finisissent par se battre en direct, de telle sorte que l’analyse de l’actualité part en purée.


      • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 18 avril 2015 19:45

        @klendatu2
        Je voyais plutôt ceci :
        Docteur Optim :
        Pour conclure, je pense que nous avons contribué à formé l’opinion des téléspectateurs.
        Professeur Pessim :
        Il y a de grandes chances que nous ayons augmenté leur confusion, le seul point positif est le remplissage de la grille des programmes.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès