• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Dominique Strauss-Kahn au RMI !

Dominique Strauss-Kahn au RMI !

Voilà plusieurs semaines déjà que l’information circule, récurrente : Dominique Strauss-Kahn est candidat au RMI. Pour cet homme politique confirmé, ancien ministre de l’Economie, des Finances et de l’Industrie, député du Val-d’Oise, l’information ne manque pas de surprendre.

Moi le premier. Quand j’ai appris que c’était sur proposition du président de la République, je me suis dit "l’est gonflé celui-là, se paye des vacances américaines à 40 000 euros et met les autres au RMI  !". Mais quand j’ai vu la mine réjouie de l’intéressé, son empressement à accepter sans broncher, son enthousiasme même, je me suis dit que je ne connaissais pas vraiment le personnage que j’avais sûrement trop hâtivement jugé. Et à l’entendre...

"Les vingt-sept Etats membres de l’Union européenne viennent de soutenir ma candidature au RMI. Je veux remercier chaleureusement les vingt-sept de la confiance qu’ils m’ont témoignée. Les paroles et l’action très positives du président de la République française, Nicolas Sarkozy, ainsi que l’appui très engagé que m’apporte depuis le début le Premier ministre luxembourgeois Jean-Claude Juncker ont été décisifs pour dégager le consensus nécessaire".

Fichtre, toute l’Europe s’y met. Bon c’est un peu hypocrite quand même de soutenir un candidat au RMI, surtout au Luxembourg. Mais faut reconnaître que la démarche est belle. Après toutes ses années dans les arcanes du pouvoir, celui qui aux côtés de sa médiatique épouse forme un couple très parisien s’apprête donc à prendre un sacré virage. Représentant de la gauche caviar, voilà qu’il lâche son confort douillet, quelle leçon. Adepte du réformisme radical, il s’engage dans une réforme pour le moins radicale qui le tiendra éloigné des beaux quartiers pour longtemps...

Oh je savais qu’il avait déjà connu la difficulté (il avait notamment était licencié... en droit public), que sa carrière avait connu des hauts et des bas (il fut d’ailleurs député de Haute-Savoie). Après Vie ma vie de TF1 et Dans la peau d’un Noir de Canal+, c’est DSK qui nous la joue donc expérience extrême. Courageux. Déjà je consultais vaguement les petites annonces me disant qu’Anne Sinclair trouverait bien un petit boulot de pigiste à mi-temps sur une station locale de France 3 pour mettre quelque beurre dans de maigres épinards que le projet avait du plomb dans l’aile : un Tchèque soutenu par les Russes se portait également candidat ! Ah ben elle est belle l’Europe pensais-je, même les Tchèques peuvent donc prétendre au RMI ? Des Tchèques sans provisions en plus ! et puis c’est tout de même désagréable qu’ils viennent nous donner des leçons de pluralisme ces pays de l’Est alors qu’un seul candidat ça nous allait très bien... Pour notre adepte d’un socialisme du réel, c’est une drôle de réalité à affronter d’autant qu’il se murmure que des pays africains pourraient aussi venir une candidature. Espérons que notre bon samaritain Brice Hortefeux protégera notre expérimentateur français. Ce serait trop bête. Alors que certains le voyaient déjà emprunter le dernier chemin qui mène au cimetière des éléphants du PS, notre professeur d’économie égaré sur le chemin du profit en devenant avocat d’affaires, retrouvait une deuxième jeunesse et de toutes autres perspectives : devant toucher le RMI jusqu’en 2012, il pourrait ensuite être un candidat crédible aux prochaines présidentielles, un candidat populaire assurément. Enfin, tout cela sous réserve que le président actuel ne sorte pas un paquet électoral dans lequel il décrète que les présidents de la République élus avant 2012 seront exonérés d’élections. On ne sait jamais.

Celui qui a fait baisser la TVA à 5,5 % sur les travaux de rénovation veut donc faire baisser ses revenus à 440 euros, celui qui privatisa à tour de bras vivra d’un revenu social, quel volte-face qu’il faut encourager et honorer !

C’est une belle rable, l’homme politique par son destin rentre dans l’Histoire, une felation unique avec le peuple loin des questions d’argent, pour une rois, la rin ne justifie pas les moyens...

Pardon pour l’orthographe parfois approximatif, l’émotion sans doute, j’ai une fâcheuse tendance à prendre parfois les f pour des r, et les vessies pour des lanternes...


Moyenne des avis sur cet article :  4.3/5   (46 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • Ingrid du Midi 24 août 2007 12:47

    DSK est un représentant caractérisé de la politique « transversale », mais on n’a pas trop le droit de le dire. On a censuré la semaine dernière, sur Agoravox, un article avec ce titre :

    http://blog.360.yahoo.com/blog-hemwnYcgbq_SQcISKczR?p=217

    Sarkozy, Strauss-Kahn, Bush, transversalité et targaires de la politique

    dont voici un extrait :

    " Non seulement la prétendue « opposition » n’a rien entrepris de conséquent contre cette opération de forcing législatif [du mois de juillet], en dehors de quelques gestes symboliques internes au Sénat et à l’Assemblée Nationale, mais la « majorité présidentielle » s’est à son tour empressée d’exécuter le bon vouloir du Président de la République. Elle a couru adopter les textes qui lui étaient proposés, sans se donner le temps d’un examen digne de ce nom. Le Parlement a fonctionné, pour l’essentiel, comme une chambre d’enregistrement à quelques « corrections » près. Ce qui apparaît sans ambiguïté à l’examen des calendriers des principales lois adoptées.

    Ce n’est pas tout. Nicolas Sarkozy aurait-il, de fait, choisi le candidat du Parti Socialiste aux présidentielles de 2012, en aidant Dominique Strauss-Kahn (DSK) a accéder à la présidence du Fonds monétaire international (FMI) ? La question a aussitôt été tacitement posée, et l’hypothèse continue à faire le tour de Toile. Jusqu’au parallèle avec le président sortant du FMI, Rodrigo Rato, démissionnaire avant la fin de son mandat au moment où commence de fait la campagne pour les élections espagnoles de mai 2008. La « demande européenne » d’un parti français à façade « sociale-démocrate » n’est sans doute pas étrangère à l’opération de promotion de DSK. Mais, de toute façon, Sarkozy et Strauss-Kahn ont fait les deux partie, depuis le début des années 1990, des « élites » que rassemblent les cénacles de la « transversalité » française comme le Siècle. Pareil pour Bernard Kouchner et, depuis bien avant, Jack Lang ou Jacques Attali. Ou encore François Fillon, Luc Ferry, François Hollande, plus récemment Didier Migaud ou Rachida Dati, et bien d’autres. Le monde politique est un mouchoir. Mais ces cercles se caractérisent surtout par le rôle qu’y jouent les représentants des milieux financiers et industriels, véritables patrons de la politique réelle.

    Dans l’ensemble, les partis politiques sont devenus des courroies de transmission de stratégies qui ne s’élaborent, ni dans leur sein, ni même à l’Elysée ou à Matignon, mais dans les coupoles du monde des affaires. Le reste relève de la mise en scène. Le rôle, de plus en plus symbolique, du Parlement consiste à rassurer l’opinion en lui fournissant une apparence de débat et en opérant quelques mises en forme. Quant aux directions syndicales, elles se sont rapprochées des mêmes cercles et réseaux que le monde politique. Pas seulement en France, où Nicole Notat fréquentait déjà le Siècle dans les années 1990, mais aussi au niveau international. Le rôle de dirigeants de la CGT et d’autres centrales au sein du « think tank » Confrontations Europe est bien connu, de même que l’appartenance du président de l’AFL-CIO américaine John Sweeney à la Commission Trilatérale.

    La « nouvelle politique » est donc très ancienne, sauf que Nicolas Sarkozy la rend beaucoup plus visible et cherche ouvertement à faire du monde politique une corporation soudée aux carrières garanties, sûres et bien rémunérées... "


    • Djanel 24 août 2007 16:12

      Je ne lirai pas votre article pour la simple raison que dans le titre il y a déjà un sophisme. Pour me rendre compte de la teneur de son contenu, j’ai lu les commentaires qui n’ont pas été dupé par votre article.

      Je n’ai qu’une chose à vous dire : pour avoir droit au RMI, il faut faire une déclaration sur l’honneur qu’on n’a eu pas de revenu depuis trois mois, aucun revenu. Si vous êtes propriétaire et si vous possédez l’usufruit, vous n’avez pas droit au RMI puisque vous avez un revenu.

      Donc Strauss Kahn ne peut pas prétendre à le toucher puisqu’il est encore député et même s’il perdait son mandat, il toucherait encore pendant 60 mois une indemnité que les députés ont votée pour eux même à leur grande satisfaction. Qui vaut combien de fois plus que le RMI ? Pourriez-vous me le dire ?. Trêve de baliverne votre discours n’est qu’une farce qui n’honore pas la modération qui censure des articles autrement plus signifiant que le vôtre.


    • Cyril de Guardia Cyril de Guardia 24 août 2007 19:52

      Vous n’avez pas lu l’article mais avez-vous seulement repréré la catégorie dans laquelle figure cet article ? Non ? Parodie ça vous dit quelque chose ?


    • Djanel 25 août 2007 18:22

      Non pas du tout. Je ne suis pas devin, je n’ai deviné le contenu de votre article. J’ai seulement lu l’entête et j’ai seulement réagi à l’information que Strauss-Kahn était candidat au RMI. J’ai trouvé le jeu de mots avec RMI et FMI rigolo et choquant. J’ai voulu donner aux usagers de ce forum quelques informations sur l’attribution du RMI et la confortable indemnité chômage que les parlementaires ce sont attribués ce qui m’a valu que des votes négatifs. Comme quoi, l’info n’est pas acceptée sur A.V..


    • Djanel 25 août 2007 18:34

      Mille excuses, je n’ai pas été poli avec vous et je n’ai pas respecté votre travail. Pour moi,il est difficile de bien écrire et je suppose qu’il en est de même pour vous.

      Et après tout, je vous ai offert une parodie de lecture, nous sommes donc quitte.


    • jmleray jmleray 24 août 2007 13:21

      Ça serait pas plutôt au FMI ?! Comme quoi une simple lettre peut tout changer... J-M


      • Alpo47 Alpo47 24 août 2007 18:16

        Question : L’auteur pratique t-il la fumette ou est il un adepte de l’humour au 2e/3e degré ???? F.M.I ? R.M.I ?


      • synthatetic 24 août 2007 19:42

        Ah oué non sans déconner ?


      • Signé Furax 24 août 2007 14:21

        Bravo à l’auteur

        un tel article me rassure car il montre qu’Agoravox n’est pas uniquement un repaire de la gôche rancie, cafardeuse, sûre de ses droits zakis, gnangnan quoi.

        J’espère vous retrouver plus souvent sur ce site.


        • Jherry 24 août 2007 14:25

          Euuuhh... t’as rien compris ou c’est un gag ? FMI n’est pas RMI... Du grand n’importe quoi cet article.


          • Jherry 24 août 2007 16:57

            Ben, je viens de voir la catégorie de l’article... il est temps que j’aille en week-end smiley


          • cza93 cza93 24 août 2007 14:44

            très drôle ! très bien écrit ! Bravo !!! smiley


            • aurelien 24 août 2007 20:11

              Personnellement, je peux vous dire que DSK n’a pas à se plaindre, parce qu’étant au FMI, ce n’est pas forcément mieux...


              • Christoff_M Christoff_M 25 août 2007 05:11

                je vous signale que ces personnalités font partie de cercles d’influence politico économique !! allez vous renseigner sur le Siècle, le Bildenberg Group et la Trilatérale... vous comprendrez le role de certains en dehors de la droite et la gauche ; et par exemple l’ascension de R.Dati...


                • zOoO zO 25 août 2007 07:19

                  Très bon article léger, et agréable.

                  Il est surprenant de voir le nombre de commentateurs qui n’ont probablement fait que survoler le titre. smiley smiley smiley smiley


                  • Asp Explorer Asp Explorer 25 août 2007 10:09

                    Beaucoup de gens ont du mal à conjuguer le verbe humour avec le verbe talent.


                  • Zygomar 25 août 2007 11:58

                    La lecture de la majorité des commentaires sur ce texte fait peur. Il y a là un ramassis de bornés coincés sans aucun sens de l’humour ou d’illetrés qui ne comprennent même pas ce qu’ils lisent ou de champions de la mauvaise foi qui ne veulent pas comprendre ce qu’ils lisent ce qui est encore plus grave.


                    • ytty54 ytty54 27 août 2007 14:45

                      je me faisais la même réflexion ce matin en écoutant France Info fêter son anniversaire. A force de faire de l’info ultra concise, de faire se succéder des titres comme d’autres enfilent les perles, on écoute mais on ne lit plus.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires