• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > En France on ne manque pas d’énergie

En France on ne manque pas d’énergie

Origine 2013 de l'électricité vendue en France par EDF 

Nucléaire 79,3%. Renouvelables 14,4% (dont hydraulique 9,3 %, éolienne 3 %, solaire 0,66 %). Charbon 3,3%. Gaz 1,7 %. Fioul 1%. Autres 0,3 %.                         

 

JPEG Données lues sur ma dernière facture EDF (document à conserver 5 ans)

En poursuivant l'investigation, j'apprends :

- qu'à l'horizon 2030 on pourrait envisager de couvrir 25 % de la demande par de l'éolien... à condition évidemment de couvrir « écologiquement » les territoires et les littoraux d'éoliennes entre lesquelles il faudrait slalomer et constamment changer de cap... et à condition que la demande générale reste stable. L'afflux des touristes attirés par le spectacle serait un plus, surtout si les magasins restent ouverts le dimanche.

- que même en étant multiplié par 20, c'est-à-dire en couvrant de panneaux de larges étendues empruntées à la « nature » le rôle tenu par l’électricité solaire photovoltaïque dans les engagements pris par la France en matière de développement des énergies renouvelables resterait faible. En effet, un rapide calcul donne, toutes choses égales d'ailleurs : 0,66 % x 20 = 13,2 %.

Comme d'autre part la production de l'énergie nucléaire est très menaçante et que la question des déchets ne trouve pas de solution, et à condition de ne pas aller vivre sur les sites d'exploitation du minerai ce qui est tout-à-fait concevable puisqu'il ne sont pas en France, il ne reste effectivement qu'à envisager le retour à la bougie et à l'auto à pédale, plutôt qu'électrique si l'on ne veut pas brûler sa chandelle par les deux bouts.

J'ai un voisin écolo très calé, question réchauffement climatique et tout le bazar. Pas un sentimental, du scientifique. Un agrégé. 

Son toit est couvert de panneaux et il va chercher le bois mort dans les forêts pour éviter la pollution mais surtout, ce qu'il ne me dit pas : faire des économies sur l'électricité qu'il revend.

Je viens d'apprendre qu'à Paris tout récemment le chauffage au bois a été interdit à cause de la pollution qu'il engendre.

Il faut non seulement revenir à la bougie (cancérigène), dont la production est cependant prometteuse en termes de « créations d'emplois », mais aussi renoncer à se chauffer.

Également pousser à la désindustrialisation du pays qui est encore insuffisante... sauf s'il s'agit de produire des éoliennes et des panneaux solaires et de démonter les usines nucléaires. Là encore de quoi « offrir des emplois » en masse.

Je vous entretiendrai dans un prochain billet de l'agriculture raisonnée, et de l'expérience intéressante d'autres voisins qui font pousser les tomates sur leur balcon, et ont transformé leur cave en champignonnière.

Bon, je vous laisse pour régler ma facture qui est plutôt salée bien qu'elle ne vienne pas de Guérande.


Moyenne des avis sur cet article :  3.86/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • lsga lsga 19 décembre 2014 12:00

    puté mais pourquoi vous réfléchissez à l’échelle de la France ?
    La planète appartient au prolétariat, c’est à l’échelle PLANÉTAIRE qu’il faut poser les questions.
     
    Il n’y a pas de problème franco-français. Il y a un problème planétaire, qui se nomme BOURGEOISIE, CAPITALISME, PROPRIÉTÉ PRIVÉE.
     
    Quand on aura collectivisé les ressources PLANÉTAIRES en énergie et en matière première, on pourra débattre démocratiquement à échelle PLANÉTAIRE de leur utilisation et de leur distribution.


    • Dwaabala Dwaabala 19 décembre 2014 12:06

      Je réfléchis à la France comme tout le monde, pour le reste la citation ci-dessus répond à l’objection.


    • lsga lsga 19 décembre 2014 12:11

      alors, pour résoudre les problèmes énergétiques de « la » France, le plus simple est encore de couvrir le désert du maghreb de centrales solaires thermiques et de distribuer l’électricité produite via des lignes haute tension en courant continue.
       
      Il n’y a pas de problème franco-français à résoudre à échelle française. Il y a des problèmes planétaires à résoudre à une échelle planétaire.
       
      D’un point de vue matérielle, concret, la France n’existe pas. Il existe une planète, avec des ressources, et des êtres humains avec des compétences. Délimiter les problèmes et leur résolution en fonction de frontières immatérielles qui n’existent que pour des raisons accidentelles historiques ; c’est se priver des solutions efficaces.


    • Dwaabala Dwaabala 19 décembre 2014 12:39

      Oui, Maître.


    • Dwaabala Dwaabala 19 décembre 2014 12:47

      Je pense à ceci : ce sont les touareg qui seront heureux.
      On pourra peut-être créer pour eux des emplois de balayeurs après les tempêtes de sable ?


    • lsga lsga 19 décembre 2014 12:54

      si comme ton maître te l’avait conseillé, tu avais lu l’idéologie allemande, tu aurais lu que « le socialisme abolit le travail ». Faire travailler les touaregs ? Mais pourquoi faire bordel ? AUTOMATISATION DE LA PRODUCTION.


    • philippe913 19 décembre 2014 12:55

      @Isga "Quand on aura collectivisé les ressources PLANÉTAIRES en énergie et en matière première, on pourra débattre démocratiquement à échelle PLANÉTAIRE de leur utilisation et de leur distribution."

      Ce que vous ne dites pas, c’est qu’on devra surtout débattre démocratiquement de la pénurie engendrée par cette collectivisation...


    • Dwaabala Dwaabala 19 décembre 2014 13:01

      Oui, Maître. Cependant L’Idéologie allemande est une œuvre de jeunesse que M. & E. ne publièrent pas et qu’ils abandonnèrent à la critique rongeuse des souris.
      Elle est très commode pour les lecteurs qui ne sentent pas d’aller au delà.


    • lsga lsga 19 décembre 2014 13:06

      Oui, sauf que là on y est, et que des centrales solaires thermiques peuvent fonctionner de manière 100% automatiques sans pratiquement aucune intervention humaine.
       
      Quoi qu’il en soit, ce n’était qu’un exemple : il ne faut pas réfléchir à des échelles nationales, car il n’y a absolument aucun problème qui puisse être résolu à une échelle nationale.
       
      Ton but c’est quoi ? Une France franco-franchouillarde qui vit en autarcie énergétique ? C’est ça que tu appelles du Socialisme ? Ou bien une révolution planétaire, abolissant la propriété privée des moyens de production, et l’instauration d’une gestion démocratique et scientifique de la production ?
       


    • Le p’tit Charles 19 décembre 2014 13:18

      +++
      Vélos à pédales..(non pas des homos)..un pédalier pour appuyer dessus et donner du courant comme pendant la guerre...Les bagnoles utilisaient le charbon pour avancer sur les routes...bon les écolos vont gueuler ça pollue..bon pas avec des batteries..rendez vous compte si on change tout le parc automobile de France il faudra construire 50 centrales pour recharger les zotos..Comme vous dites dans votre article y a la bougie (mais là aussi pollution)...non...y a que les pédales pour sauver la France..faudra faire une loi pour les utiliser.. !


      • Dwaabala Dwaabala 19 décembre 2014 13:26

        Oui, les rois de la petite reine en batterie, mais attention ! aux gaz à effet de serre.
        La conception planétouillarde est très étriquée : il faudra partir dans des vaisseaux spatiaux automatisés pour des astres hospitaliers.


      • Clojea Clojea 19 décembre 2014 16:40

        Bonjour. Billet très incomplet qui ne propose aucune solution à part celle de se priver de toute énergie, ce qui ne sera pas très sympathique. Pourquoi l’auteur n’envisage pas que la solution n’est pas dans une seule énergie, mais dans un bouquet d’énergies.
        En effet, seule une association du solaire, de l’utilisation des marées, de la géothermie, de l’air , de l’électromagnétisme, etc...pourra résoudre le problème.
        Mais ce ne sera possible que lorsque les trusts pétroliers de cette planète auront abdiqué tout en ayant trouvé le moyen de continuer à engranger des bénéfices, et pour l’instant ce n’est pas encore pour demain.


        • Dwaabala Dwaabala 19 décembre 2014 17:49

          Il vous a sans doute échappé que l’objet de ce billet n’est pas de proposer des solutions.
          Puisque vous les avez ce serait d’ailleurs inutile.


        • Clojea Clojea 19 décembre 2014 17:55

          @ Dwaabala : Effectivement cela m’a échappé tout comme son caractère distrayant, culturel ou divertissant


        • Dwaabala Dwaabala 19 décembre 2014 18:30

          Alors c’est à moi que votre humour avait échappé.
          Croyez bien que je suis absolument désolé de vous avoir infligé ce qui est pour vous un pensum.


        • Le421 Le421 20 décembre 2014 09:51

          Je viens d’apprendre qu’à Paris tout récemment le chauffage au bois a été interdit à cause de la pollution qu’il engendre...

          Hum !!
          Je crois que cette idée a du plomb dans l’aile...
          Quand à trouver du bois mort à Boulogne !!  smiley


        • Dwaabala Dwaabala 19 décembre 2014 19:45

          Au lecteur éventuel à venir : l’auteur n’ a pas proposé cet article sous la rubrique... écologie, mais bel et bien parodie.


          • Le421 Le421 20 décembre 2014 09:47

            ’travaillé des années dans une entreprise du bâtiment, en électricité...
            J’ai appris pas mal de choses, notamment, que ce qui motive le chef d’entreprise, c’est de fourguer un maximum de matos bouffe-courant au client.
            Les économies d’énergie vont radicalement à l’encontre du « bizness », c’est clair !!

            Et tant que les nécessités économiques ne changeront pas, pour ne pas dire les mentalités, on plongera de plus en plus dans la merde...
            Et que M’âme Michu veut un lampadaire devant chez elle pour éviter de se faire agresser (alors qu’à 20H pétante, le chat est comme tout le monde calfeutré à la maison !!)
            En plus, s’en fout grave, M’âme Michu, c’est la collectivité qui paye.
            J’lui dirais yes, pas de problème !! On mets aussi un compteur au pied du poteau et ce sont les trois riverains qui casquent la pose et la consommation d’élec, ainsi que l’entretien.
            Pas de la démagogie, juste de la responsabilisation !!
            Véolia me fait les gros yeux parce que je consomme peu d’eau.
            Ben oui, j’ai une citerne pour les chiottes, le jardin et les lavages de bottes...
            La seule avancée que nous obtiendrons en matière d’énergie, c’est au niveau individuel.
            Tous les grands responsables sont noyés jusqu’au cou dans le marécage des lobbies.
            Soyez-en conscient.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès