• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Eric Brunet et « le retour du bâtard »

Eric Brunet et « le retour du bâtard »

Mais où est la pluralité sur ce site ! J'ai beau chercher je n'y trouve jamais aucun article à la gloire de Sarkozy et ça m'étonne un peu. Mais personne n'est infaillible, j'en ai peut-être raté Un, n'hésitez pas le cas échéant à me signaler cette inexcusable faute d'inattention. Mais à l'inverse, combien de pages hostiles à ce pauvre homme. "c'est vraiment trop injuste" aurait dit le bâtard Calimero. J'ai donc décidé, sans doute l'esprit perturbé par une cigarette électronique mal réglée, de réparer cette absence d'honnêteté intellectuelle flagrante. Pour m'aider dans ma périlleuse mission, j'ai utilisé sans lui en demander l'autorisation, la participation du célèbre journaliste Eric Brunet, dont le talent qui n'est plus à démontrer s'étale sur "Valeurs actuelles" et BFMTV.

yzgeneration.com

Pour commencer, tordre le cou à tous ces sondages fumeux qui ne veulent absolument rien dire plus de deux ans avant l'élection présidentielle. D'abord les sondés qui ne connaissent absolument rien à la politique et qui en plus ne participent que pour empocher les points cadeaux et sont surtout intéressés par les gains, donc pas crédibles. Un simple exemple est d'ailleurs très révélateur. En effet comment imaginer un seul instant que les Français pourraient placer Marine Le Pen au deuxième tour de l'élection la plus importante de notre démocratie. Moi je les connais bien mes concitoyens ; et je sais qu'ils ne feraient jamais ça. Voilà bien la preuve irréfutable que les études d'opinion, c'est du bidon. Alors lorsque plusieurs Instituts annoncent qu' Alain Juppé gagnerait la primaire de droite devant Sarkozy, c'est tout simplement faux. Et entre nous, sans doute un complot politique orchestré par l'ignoble François Hollande. Souvenez-vous de Bernard Tapie qui disait que les sondages n'étaient qu'un passager mouvement d'humeur du peuple ; et lui vous pouvez le croire les yeux fermés, c'est un vrai spécialiste en politique.

Eric Brunet est un autre expert politologue ; j'aime bien le mot politologue, obtenir cette référence n'est probablement pas donné à Monsieur tout le monde, il faut au moins passer à la télé une fois. Et Brunet qui de temps en temps balance un article incendiaire sur Valeurs actuelles contre notre cher Président de la République, passe aussi très souvent sur BFMTV où il débat fréquemment avec les autres journalistes de la chaîne d'info en continu. Si Laurent Neumann, le licencié de Marianne, est la voix de gauche de service, Eric Brunet joue le rôle de l'opposition de droite pour établir un certain équilibre d'opinions sur le plateau. Vous ne voudriez tout de même pas que la première télé d'information de France soit considérée comme gauchisante.

Et franchement, Brunet a vraiment beaucoup de mérite, car si sur la photo de famille de l'actuelle UMP vous pouviez effacer tous les ennemis de Sarkozy, il ne resterait plus guère à ses côtés que Carla Bruni et le photographe du Figaro.

Enfin heureusement, Eric Brunet est là, et son dernier article n'est rien d'autre qu'une véritable déclaration d'amour pour son idole. Un chef d'oeuvre d'objectivité et de réalisme où rien ne manque. Il était plus que temps de rétablir la vérité sur la vraie personnalité de Sarkozy dans un article intitulé, "Le retour du bâtard", qu'on pourrait comparer au vilain petit canard, accusé injustement de tous les maux.

Que dit-il dans son texte d'une impartialité totale

Je me sens proche de ce gamin un peu perdu, qui vivait dans les beaux quartiers, sans fortune, sans relations, sans aisance. 

 J’aime ce président hybride, un peu juif, un peu hongrois, un peu grec et finalement très français. J’aime ce bâtard de la République, qui s’est marié en troisièmes noces avec une Italienne, après avoir épousé une Espagnole.

Car depuis quelques jours, la grande liturgie anti-Sarko est de retour. Socialistes, journalistes et magistrats renouent avec la “résistance attitude”. Ils savent que la lutte contre le tyran Sarkozy peut leur offrir un peu de gloire. 

Je connais votre sensibilité et je vous imagine facilement la larme à l'oeil après lecture de ces petits extraits pourtant très insuffisants pour apprécier complètement le message d'Eric Brunet. Le Paul Verlaine du journalisme a peut-être raté sa vocation de poète, "Les sanglots longs des violons..."


Moyenne des avis sur cet article :  3.86/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • njama njama 8 décembre 2014 10:00

    On le pense « super décomplexé » Sarkozy sous ses airs de bonimenteur, c’est un as de la communication, on ne peut lui enlever ce talent. Ce « je suis le bâtard » trahirait-il le contraire ?

    De ce sulfureux débat sur « l’identité nationale » lancé par ses soins qui a fait long feu, espérait-il faire jaillir de ses conclusions les sources profondes d’un complexe latent, en décrypter les ressorts obscurs et pouvoir y reconnaître quelques ADN bien français dans son hybridation ? et se rassurer ....
    Ce débat sur « l’identité nationale » n’était-il pas plutôt une manœuvre habile pour enfumer les clivages gauche-droite et ratisser dans la foulée sur les quelques arpents nationalistes du paysage politique ? et faire d’une pierre, deux coups ! L’homme est habile ...
    Pas de chance pour lui ce débat a fait un gros plouf !!! on s’en fout de son ADN cosmopolite, nous sommes 66 millions de bâtards de la république ... smiley


    • GrandGuignol GrandGuignol 8 décembre 2014 10:17

      Brunet écrit :

      « Le bâtard est une transgression. Une souffrance, même. « Je n’ai pas aimé mon enfance, j’ai été trop humilié  », avait confié Nicolas Sarkozy à Maurice Szafran et Nicolas Domenach, alors journalistes à Marianne. »

      Le pauvre ! Sarkozy à dut souffrir dans son enfance, tellement souffrir que sa tristesse c’est changée en haine...« Je me vengerai ! »qu’il devait se dire.

      Et sa « vengeance » est à la hauteur de sa peine, ses efforts pour détruire les autres et se faire un nom, pour être enfin reconnu à sa juste valeur, n’ont pas faillis.

      Trahissant ses amis à tour de bras, trahissant la France en lui forçant les poignets pour l’intégrer dans une Union Européenne qui la détruit de l’intérieur, et dans l’OTAN qui nous propulse tous dans la guerre en première ligne comme les Zouaves.

      Profitant au passage des bienfaits de la république pour remplir sa besace, il n’hésita pas une seconde à augmenter ses émoluments de Président alors que d’autres meurent de froid et de faim dans les rues.

      Son influence s’étend au niveau international et là aussi des trahisons, des magouilles, du bizness, c’est la fête dans sa tête.

      Belle revanche sur ces idiots que le rabaissaient alors qu’il n’était déjà pas bien grand.

      Il s’est hissé au sommet, lui que l’on traite encore de nabot est devenu Naboléon !
      ...Pour notre plus grand malheur.


      • gruni gruni 8 décembre 2014 11:03

        Oui, mais je me demande vraiment si Brunet pense sincèrement ce qu’il écrit.


      • GrandGuignol GrandGuignol 8 décembre 2014 12:22

        Je ne connait pas assez Brunet pour savoir si ce qu’il écrit est vrai ou si c’est simplement un relooking hivernal pour notre triste sire comme le dit Vipère un peu plu bas.

         


      • njama njama 8 décembre 2014 10:19

        Le billet d’Eric Brunet est très plaisant à lire, mais ici sur AV faut pas que ce politologue s’attende à une standing ovation pour Sarkozy
        Nicolas n’est pas Carla,
        A mon avis, il va plutôt se prendre comme les mauvais acteurs des tomates plein la figure


        • Garance 8 décembre 2014 10:22

          Bruni 


          Il est vrai qu’il n’y a pas d’article à la gloire de Sarko sur ce site

          Fou est celui qui se risquerait d’en commettre un

          Mais il est a remarquer aussi qu’il n’y en a pas plus pour celle de Hollande

          Peut-être la peur du ridicule pour celui qu’y s’y hasarderait ?

          Bruni , un aperçu de ce qui vous attends d’ici peu


          Remarquez cela n’empêche pas certains d’y croire encore : 


          Va lui falloir faire campagne dans les cimetières pour les trouver

          • gruni gruni 8 décembre 2014 11:02

            Bruni à la place de gruni, lapsus ou...


            Vous l’avez fait exprès ?! 

            PS. J’ai pas peur du ridicule, je le prouve assez souvent smiley

          • Fergus Fergus 8 décembre 2014 11:02

            Bonjour, Garance.

            A quoi bon faire un article à la gloire de Sarkozy quand Bachelot elle-même le descend en flammes ?

            Par chance à droite, il reste ici un Brunet, là un Tréhard pour essayer de sauver ce qui l’être d’une image qui ne cesse de se dégrader. Mais ces thuriféraires sont devenus bien rares...


          • Garance 8 décembre 2014 11:57

            Gruni.... !!!!


            Au temps pour moi

            N’y voyez rien d’autre qu’une coquille 

            Comment pourrait-il en être autrement ? : je suis un de vos plus fidèles lecteurs

          • gruni gruni 8 décembre 2014 12:06

            @Garance


            Bon, ça va pour cette fois.

            Parce que vous êtes un fidèle lecteur smiley

          • Vipère Vipère 8 décembre 2014 10:55


            Eric BRUNET, mu par quelques pressions boutiquières de l’officine UMP, qui ne fait qu’ actionner le réseau de fidèles et ou d’obligés, tente d’effacer l’ image « blinbling » désastreuse dont ses communicants veulent l’en débarrasser comme un serpent se débarasse d’une peau encombrante, pour diffuser celle de bâtard, une image fabriquée de toute pièce, pour apparaître plus proche du peuple, pas trop riche et pas trop pauvre, alors que durant son quinquennat, l’homme a largement engrangé de commissions occultes pour n’avoir plus rien à faire de ses dix doigts.

            • Le p’tit Charles 8 décembre 2014 11:00

              Difficile d’encenser un voyou.. ?


              • Vipère Vipère 8 décembre 2014 11:02


                L’image vraie de « traître à la république », oeuvrant contre les français et leur référendum d’adhésion à l’Europe, pour changer un« non », en « oui » lui irait mieux !

                • Daniel Roux Daniel Roux 8 décembre 2014 11:02

                  Permettez-moi, cher auteur de vous signaler un extrait d’un article signalant une réussite de Sarko, l’embrouille :

                  "Sarkozy a tendu un piège au peuple français. Son but est d’obliger la nation à renoncer à l’état “ providence ”, c’est-à-dire à la redistribution des richesses des plus riches vers les plus pauvres. En ruinant l’état, il espère empêcher ses successeurs, quels qu’ils soient, de rétablir la justice sociale."

                  http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/le-piege-de-sarkozy-102861

                  C’est une question de point de vue. De celui de ses employeurs, la sape exemplaire du modèle français est une réussite.

                  Les éditorialistes acharnés à le montrer comme un échec, oublient curieusement de signalés que tous les pays développés sont en faillite financière, c’est à dire ont une dette non remboursable sans emprunter pour le faire. Ils ne relèvent pas, non plus, que les français sont ceux qui s’en tirent le mieux malgré la pauvreté galopante.


                  • Rmanal 8 décembre 2014 11:16

                    Vous avez bien raison. La France, avec ses valeurs humanistes, fait tache dans l’orthodoxie Libérale qui domine la communication mondiale. Pour comprendre le débat, il ne faut pas se placer dans une confrontation gauche-droite, assez dépassé, mais dans une confrontation humaniste vs economico-libéraliste.
                    Dans ce cadre là on voit bien qu’il y a très peu de journaux, voir pas du tout en fait, pour défendre une vision humaniste de notre société. Mais cela est normal et calculé. L’ensemble de la presse Française appartient à des grands groupes, qui par définition tirent leur richesse de ce libéralisme anarchique qui détruit l’humain. Donc pas question de propager autre chose que la pensée unique en ce domaine.
                    Le but étant tout simplement de détruire notre modèle. D’ailleurs en ce domaine les soit disant socialistes sont les champions, comme d’ailleurs nos voisins socialistes Anglais ou Allemands.
                    Il suffit par exemple de voir l’état de l’hopital en France : il faut maintenant plus de 4 mois pour voir un spécialiste sur Paris. Si on veut être bien soigné, il faut aller en Clinique, et donc avoir une mutuelle très chère. Ca ne vous rappelle pas le modèle Anglais ou Américain ? Pour confirmer cela on peut d’ailleurs voir que lors des 5/10 dernières années, la courbe de l’age moyen de décès s’est inversée : relation de cause à effet ? Mais ça bien sûr vous ne le lirez nulle part.


                  • gruni gruni 8 décembre 2014 11:19

                    Cher Daniel Roux


                    Juste un détail ou une question, la « dette non remboursable »,  n’est-elle pas une aubaine pour les prêteurs.

                    Et s’en tirer le mieux avec une pauvreté galopante, plus une tendance prononcée à se rapprocher des autres, ce n’est pas très encourageant.

                  • Daniel Roux Daniel Roux 8 décembre 2014 12:22

                    Cher Gruni

                    Les intérêts de la dette est un revenu acquis. Ils en veulent plus, encore plus, toujours plus.

                    Comme je l’ai souvent écrit dans mes articles et commentaires, leur but est d’acquérir le maximum d’actif de valeur et des revenus réels, contre du papier monnaie sans autre valeur que celle du papier et de l’encre provenant des banques centrales. 

                    Je vous rejoins là-dessus, s’en tirer mieux que les teutons et les anglo-saxon montrent seulement que notre « modèle solidaire » est plus solide mais ce n’est pas s’en tirer bien.


                  • Vipère Vipère 8 décembre 2014 11:09

                    « Ils ne relèvent pas, non plus, que les français sont ceux qui s’en tirent le mieux malgré la pauvreté galopante. »

                    Amalgame hasardeux que de mettre l’ensemble des français dans le même panier !

                    qui sont les français qui s’en tirent ? développez...

                    • Daniel Roux Daniel Roux 8 décembre 2014 12:31

                      @ Vipère

                      Je commente un article de ce cher Gruni, je n’écris pas un article.

                      N’attendez pas que les autres fassent tout à votre place et obéissent à vos injonctions. Informez-vous et réfléchissez par vous-même. Comme je suis bonne pâte, je vous propose un plan de recherche :

                      Comparez par exemple, les niveaux de pauvreté réelles entre les US, la GB, l’Allemagne et la France et écrivez un article.


                    • Vipère Vipère 8 décembre 2014 12:53


                      Daniel Roux votre sens du débat est édifiant, si vous ne voulez débattre qu’avec l’auteur, échangez vos adresse mail, ce qui d’emblée écartera les indésirés



                      • Daniel Roux Daniel Roux 8 décembre 2014 13:14

                        @ Vipère

                        Un débat sur l’article de l’auteur, pourquoi pas, puisqu’il en accepte le principe en publiant sur Agoravox ?

                        Mais ce n’est pas ce que vous exigez.

                        J’attends avec impatience votre premier article ?


                      • Vipère Vipère 8 décembre 2014 12:58

                        mea culpa : indésirables (en bon français)


                        • Spartacus Spartacus 8 décembre 2014 16:50

                          Attaques ad homminems et sectaires permanentes....Pauvre gauche.


                          • gruni gruni 8 décembre 2014 18:05

                            Concernant les attaques ad homminems, voyez plutôt du côté de Sarkozy... Pauvre droite


                          • Redj Redj 8 décembre 2014 21:41

                            Attaques ad homminems et sectaires permanentes....Pauvre gauche.

                            Dixit celui qui passe son temps ici à insulter tout le monde !! Risible !


                          • fatizo fatizo 8 décembre 2014 21:25

                            Bonsoir Gruni,

                            Lorsque Brunet dit «  J’aime ce président hybride, un peu juif, un peu hongrois, un peu grec et finalement très français. J’aime ce bâtard de la République, qui s’est marié en troisièmes noces avec une Italienne, après avoir épousé une Espagnole » Il fait dans la bien-pensance gauchiste qu’il passe son temps à dénoncer .

                            • gruni gruni 8 décembre 2014 22:01

                              Bonsoir Fatizo


                              Oui en fait, Eric Brunet tient le rôle de l’avocat de Sarkozy et nous fait le coup de l’enfance malheureuse qui expliquerait bien des choses. Et il semble bien que le jury populaire ne soit pas prêt de l’acquitter

                            • TSS 9 décembre 2014 01:44

                               Brunet que j’ai vu une fois ou deux ,chez Taddei et sur BFM, est une caricature de journaliste... !!

                               

                               


                              • gaston gaston 14 décembre 2014 19:13

                                Ce n’est pas un journaliste , c’est un sarkolatre !


                              • gaston gaston 14 décembre 2014 19:12

                                Pour faire un article à la gloire d’une tanche comme sarkonzy faut être balèse ....

                                en effet à par quelques sarkolatres de moins en moins nombreux comme eric burnet je ne vois qui pourrait défendre le bilan calamiteux de ce charlot à talonettes !
                                Il suffit d’écouter moins de 3 minutes burnet pour comprendre qu’il n’a pas une once de crédibilité , qu’il ne sait visiblement pas de quoi il parle et qu’il passe pour un con en face de n’importe quel interlocuteur , bref un médiocre de premier plan , comme son idole sarkonzy !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès