• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Escapade en escarpins ...

Escapade en escarpins ...

Petite fabulette au pied levé

Le preux chevalier avec une chaussure noire.

Il a fallu qu'un « torche-c.. » publie des clichés pour que la médiasphère s'emballe une fois encore avec une histoire que chacun reprend au pied levé. Le débat du moment était déjà à hauteur de caniveau, pourquoi ne pas pousser jusqu'aux latrines ? Nous pourrions prendre au pied de la lettre les miasmes de notre époque résolument moderne mais cela ne serait pas digne. Préférons la fable pour aborder cette jolie farce.

Un preux chevalier qui exerçait le pouvoir suprême donc, fort mécontent de partager son vaste château avec une commère acariâtre et rejetée par ses gentils sujets, se prit d'envie d'aller chercher l'amour sous d'autres cieux. Que ceux qui n'ont jamais fauté évitent de lui jeter la pierre ! Nul ne peut prétendre détenir la vérité en cet étrange domaine des sentiments …

Notre homme, normal malgré ses titres et les obligations dues à sa charge, avait le désir de rejoindre discrètement la nouvelle élue de son cœur. Mais comment échapper à la surveillance permanente des chasseurs d'immondices ? L'affaire n'était pas simple et il lui fallait faire preuve, pour une fois, d'un peu d'imagination.

Le chevalier à la gentille mine décida d'enfourcher un fier destrier afin de sortir aux premières heures de la nuit. En ce bel équipage, il devait surtout se soucier de n'être point vu ou tout au moins de n'être point reconnu. Il s'équipa d'un heaume qui ne laissa rien voir de son visage et revêtit une tenue ordinaire, sombre et discrète. Il se pensait ainsi à l'abri des voyeurs.

Hélas, il est bien illusoire d'espérer un peu de tranquillité quand on est si noble chevalier ! Il était accompagné d'un page, détail troublant pour ceux qui sont toujours à la recherche de la petite bête. Pire encore, il avait gardé ses escarpins princiers ; ce détail d'importance trahit justement celui qui était en quête de chaussure à son pied ! La sagacité des méchants est redoutable, l'homme qui s'imaginait avoir des ailes à ses souliers, traînait en réalité des chaînes et un boulet !

Ainsi, dès le lendemain, les manants furent-ils avertis de l'escapade de leur seigneur. Si beaucoup trouvèrent l'information parfaitement déplacée, plus nombreux hélas, furent ceux qui se précipitèrent sur la gazette maudite. On ne peut échapper à la règle qui prétend que le tas de fumier attire tous les charognards du secteur. O prince infortuné qui voyait son trône vaciller alors qu'il était déjà fort bancal !

Pire encore, il se trouva d'autres châtelains fort peu patelins pour dénoncer l'outrage, tirer à boulets rouges sur celui qui aurait dû faire don de son corps uniquement à son royaume. Jolis hypocrites qui profitent de la moindre miette pour dénigrer et salir alors qu'ils sont sans doute eux-même si peu exempts de reproches.

Oublions bien vite cette histoire ; elle ne mérite pas de faire couler autant de salive substance qui, par sa fréquentation, devient trop souvent infâme bave de crapauds. Il faut laisser une place à la vie privée tout en admettant qu'à vouloir faire du pouvoir républicain, une représentation de la monarchie d'antan, les Princes et les Barons se font prendre à leur propre jeu.

Quant à notre preux chevalier, qu'il garde à l'esprit les déboires de son ami Dumas, grand chausseur du royaume et prosateur émérite. J'ose espérer que les bijoux sont restés cette fois au cou de la reine et que la belle courtisane n'a point reçu de cadeaux princiers pour le fruit de ses faveurs. Mais ce serait alors une autre histoire …

La seule morale qu'il faille retenir de cette fable qui en manque quelque peu, est que lorsqu'on se trouve sous les feux des médias, il serait prudent désormais de disposer de chaussures réservées aux usages intimes. Si les tapis rouges supposent des escarpins de qualité, taillés sur mesure, à l'élégance raffinée, la cavalcade nocturne, en revanche, impose des brodequins anonymes, de simples et bons gros godillots qui ne peuvent trahir les origines princières.

Cordonnièrement vôtre


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

39 réactions à cet article    


  • Yohan Yohan 13 janvier 2014 11:01

    Un torche cul peut-être mais dans les « milieux autorisés » tout le monde savait. Le torche cul est populaire, c’est sa raison d’être et d’en vivre. Notez que les cul terreux ont aussi le droit de savoir où passe leur argent et de savoir ce que la gôche caviar en fait.


    • C'est Nabum C’est Nabum 13 janvier 2014 11:40

       Yohan


      L’argument est aussi léger que notre président en la matière ....

      La question de l’argent ne devrait as se poser, car il n’y a aucune raison que l’argent public serve à cet usage.
      La seule chose qui ne va pas dans cette histoire c’est l’absence de contrôle à ce sujet

      Gauche caviar ou droite rillette, c’est du pareil au même, le pouvoir c’est malheureusement ça !

      Retirons leur ...

    • docdory docdory 13 janvier 2014 11:03

      @ C’est Nabum


      Que le Président Hollande aime les dames, on ne va pas en faire un fromage !!!

       smiley 

      • C'est Nabum C’est Nabum 13 janvier 2014 11:41

        docdory


        Un fromage cuit alors que nous l’avons cru à notre grande honte ! 

      • jef88 jef88 13 janvier 2014 11:34

        Excellent !
        On croirait un film de Walt Disney !
        et s’il avait perdu sa chaussure en quittant la dame ?
        quel rebondissement ......
        elle l’aurait cherché dans tout Paris......
        et, surprise, se serait fait arracher les yeux par la méchante concubine ! ! !


        • C'est Nabum C’est Nabum 13 janvier 2014 11:42

           jef88


          Vous ne croyez pas si bien dire, je viens de vendre le sujet de la fable et un film est en préparation.


        • Henri Diacono 13 janvier 2014 20:30

          Le nom du metteur en scène C’est Nabum ? Vite s’il vous plaît.


        • C'est Nabum C’est Nabum 13 janvier 2014 20:32

          Henri Diacono 


          Mise en scène de Robert Spierre

        • Henri Diacono 14 janvier 2014 08:56

          Nabum merci pour le nom du metteur en scène. Un homme convenable et « talentueux ».
          Mais revenons à nos moutons. Le seigneur de ton histoire est un triple nigaud. Pourquoi avoir enfourché un « fier destrier » pour aller voir sa belle. En se contentant d’une mule, je suis certain que nul n’aurait jeté un seul œil sur un tel équipage pourtant chaussé...d’escarpins.
          Au fait, à quand la prochaine fable ?
          De toi à moi, sérieux, la présente aurait largement mérité de figurer dans bien des gazettes de chez nous en lieu et place des Éditoriaux comme on dit dans le métier. Histoire de les rendre moins tristes à lire.


        • claude-michel claude-michel 13 janvier 2014 12:48

          Un habitué du changement..après avoir fait aux belles un ou quelques enfants..il jette ces damnées a la rue et s’en va courir vers une nouvelle belle qui attirée par son prince se laisse aller a donner sa fleur...Ce jardinier d’exception cultive plus sa carotte que les roses.. ?


          • C'est Nabum C’est Nabum 13 janvier 2014 16:41

            Claude-Michel


            Quand il nous disait qu’il voyait une inflexion des courbes, il parlait de ses amours ...

            Nous sommes stupides ! 

          • Prudence Gayant Prudence Gayant 13 janvier 2014 14:23
            Le destrier, il se l’est procuré auprès d’un garde national ?
            Ce qui a dû mettre la puce à l’oreille des manants ce sont ces fameux escarpins. Qui peut monter un fier destrier chaussé d’escarpins ?
             

            • C'est Nabum C’est Nabum 13 janvier 2014 16:46

              Prudence


              Un grand bourgeois demeure un grand bourgeois même s’il cherche à nous faire croire qu’il est Socialiste.C’est à la chaussure qu’on voit le train de vie de ces nobles messieurs. Dumas leur a montré l’exemple

            • oncle archibald 13 janvier 2014 17:59

              Je me souviens d’un titre du « palmipède » qui m’avait bien plu.

              Dumas : un smic à chaque pied ...

            • Prudence Gayant Prudence Gayant 14 janvier 2014 14:48

              Il me semble que les escarpins sont chaussures de femme.


            • C'est Nabum C’est Nabum 14 janvier 2014 16:41

              Prudence


              Ne soyez pas briseuse de rêve

            • Prudence Gayant Prudence Gayant 15 janvier 2014 19:48

              Nabum


              De quel rêve brisé s’agit-il ?

            • C'est Nabum C’est Nabum 15 janvier 2014 20:32

              Prudence


              Le titre me semblait fort joli !

            • marmor 13 janvier 2014 16:44

              Quel homme, ce chevalier ! Il aura vraiment tout réussi dans sa vie ! Après avoir maîtrisé les marchands du temple, redonner goût au travail à ses serfs, juguler l’appétit des prêteurs sur gages, museler les troubadours, plus troublions que poètes, et rétabli la grandeur de son royaume, en allant guerroyer chez les barbaresques, il lui fallait bien succomber à la galéjade, au repos du guerrier. Le bon peuple ne pourrait l’en blâmer, on pardonne tout aux « winners ». Alors, foin de scrupules judéo-chrétiens, fidélité et autres protection et amour, fondements du mariage chrétien. Il n’était pas marié, laissant celà aux simples d’esprit ou à l’intelligentia décadente et sodomite, lui se régalerait d’une danse du ventre, d’une comédienne si ensorceleuse qu’il en perdait la tête...


              • C'est Nabum C’est Nabum 13 janvier 2014 16:49

                marmor


                Il va rencontrer le bon pape François et réclamera sans doute la canonisation ...

              • oncle archibald 13 janvier 2014 18:02

                Oh oui ! L’homme canon .. 

                Comme au cirque Pinder de ma jeunesse ... Mais sans filet au « ramassage » pour lui !

                D’ailleurs il est super entrainé, il se ramasse tout le temps et se relève chaque fois en souriant bêtement ... Heeeuuuuu .... 

              • Henri Diacono 14 janvier 2014 09:01

                J’ai plussé l’Oncle car ce « heuheueheu... » m’ a fait rajeunir de plusieurs années...


              • C'est Nabum C’est Nabum 14 janvier 2014 09:10

                Mon Oncle


                Et tout celà se déroula Rue du Cirque ...

                Pathétique

              • Shawford Shawford43 13 janvier 2014 17:04

                Marmor je réponds ici à votre post de sous l’article d’Alinéa pour ne pas l’importuner avant, d’autant plus que je sais être toujours être le bienvenu chez Nabum.


                Pour mon article donc, et s’il passe, je ferai tout ce qu’il m’est possible de faire pour essayer d’éclairer tout ce qu’il pourrait y avoir de laconique. smiley

                • Shawford Shawford43 13 janvier 2014 17:05

                  Oups pour ne pas « l’importuner plus avant »


                • marmor 13 janvier 2014 17:42

                  Message reçu, Shawford


                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 13 janvier 2014 18:15

                    Un scooter ! Mon royaume pour un scooter !
                    François III ,fuyant la bataille de Trierweiler car sentant qu’il allait une fois de plus se la mettre dérrière l’oreille .


                    • C'est Nabum C’est Nabum 13 janvier 2014 18:21

                      Aita Pea Pea


                      Avec une machine japonaise leprésident normal se débride !

                    • Shawford Shawford43 13 janvier 2014 18:33

                      Na Boom, je vais vous faire une confidence, je veille depuis hier soir, depuis que je me suis lancé dans l’écriture de l’article que vous savez.


                      Je ne le vois point venir en publication, et pourtant dieu ou whatever sait combien je connais comment fonctionne la machine Avox depuis 2006, et comment les dépositaires pour ne pas dire les thuriféraires de la boutique me connaissent tout aussi bien eux mêmes.

                      Je vois poindre en moi la sourde envie de passer par défaut à la phase défoulement, dévoilement et autres surprises à l’intention de qui de droit.

                      • C'est Nabum C’est Nabum 13 janvier 2014 18:37

                        Shawford43


                        j’ignore tout des secrets de la maison et je ne suis pas un homme d’appareil 

                        alors j’ignore tout des procédures de la maison

                      • Shawford Shawford43 13 janvier 2014 18:45

                        Rassurez je ne vous en tiens en aucune façon que ce soit quitus, je viens juste bénéficier du havre paisible et bienveillant de vos fils d’article pour m’épancher quelque peu. 


                        Merci simplement de ne pas trop m’en tenir rigueur.



                      • Shawford Shawford43 13 janvier 2014 19:00

                        Si vous me permettez donc de pouvoir passer quelques messages par cette antenne, je salue l’horodatage (certes rétroactif) de l’ouverture officielle de pourparlers avec la future Maison Mère d’Agoravox.


                      • C'est Nabum C’est Nabum 13 janvier 2014 19:57

                        Shawford43


                        Soyez raisonnable !

                        Vous allez déclencher le couroux de nos hôtes
                        La modération s’impose dans cette pratique de Bernard l’hermite

                      • ahtupic ahtupic 14 janvier 2014 09:36

                        A 60 piges, Normal 1er a dépassé le stade du démon de midi. Il en est aujourd’hui au « démon de minuit » et ceci après scootérisation de sa prostate.
                        Je signale à l’auteur une énorme faute d’orthographe pour « seigneur », il fallait écrire « saigneur ».
                        Je suis également heureux que le boutefeu (Mali, Syrie) ait la « bite en feu ».
                        Bravo François Zéro, tu auras réussi en moins de 2 ans à faire disparaître le PS et ceci, presque tout seul.
                        Encore une petite précision : dans l’Est, en patois, le mot GAILLE veut dire chèvre et je trouve tout à fait normal la présence de cet animal dans la rue du Cirque. Mais ceci est une autre histoire qui, comme diraient les Inconnus’ ne nous regarde pas. Hi hi hi hi

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès


Derniers commentaires