• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Et si nous comparions nos responsables politiques à des champignons

Et si nous comparions nos responsables politiques à des champignons

Cet article sauvera peut-être des vies, car en créant un lien inédit entre certains responsables politiques et les principaux champignons toxiques ou comestibles il donnera aux cueilleurs électeurs une méthode originale, infaillible, et exclusive, même si elle n'est pas encore reconnue par l'Académies des Sciences, pour ne plus se tromper lors de la cueillette et ainsi de pouvoir déguster en toute sérénité le fruit de leur récolte.
http://mycorance.free.fr/valchamp/t...

La vie d'un mycophage serait tellement plus simple si tous les carpophores étaient comestibles. Tout comme serait facile le choix des électeurs si tous les candidats étaient fiables. Malheureusement il existe dans nos forêts et nos prairies de bons et de mauvais sujets. Parmi nos politiciens aussi vous trouverez des exemplaires véreux et inconsommables, et même en cherchant bien des toxiques. Si nous devions établir un parallèle entre le genre politicus et le végétal, nous pourrions constater que ces derniers ont des caractéristiques immuables, tout comme nos décideurs d'ailleurs qui excellent tous dans la démagogie, le mensonge et la langue de bois, à ne pas confondre avec la "langue de boeuf" (Fistulina hepatica) qui est un champignon parfaitement comestible.

Maintenant dans l'étude politico-mycologique pas forcément impartiale qui va suivre, il n'est pas inutile de signaler que l'attribution d'un champignon à un responsable politique ne tient pas compte de la toxicité ou de la comestibilité. Car évidemment si vous êtes de gauche vous aurez tendance à penser que tous les représentants de la droite sont vénéneux et vice-versa. Aussi la détermination se fera uniquement sur des critères subjectifs, une impression une intuition ou un sentiment.

Honneur aux dames, la première sélectionnée pour figurer dans ce guide qui sera sans doute un ouvrage de référence, est Ségolène Royal.

Lors du deuxième débat des primaires Mme Royal portait une veste rouge, d'où l'idée de l'associer avec l'amanite tue-mouche (Amanita muscaria) qui est probablement l'un des plus beaux champignons de la forêt. Toutefois cette espèce a la particularité d'être hallucinogène, elle était employée autrefois par les sorciers pour entrer en transe. Aussi est-il préférable pour ne pas donner des idées à Frédéric Lefèbvre, de la comparer plutôt à la Russule jolie (Russula lepida).

Tenez justement à propos de Frédéric Lefèbvre, ce n'était pas facile de trouver chez lui une ressemblance avec un champignon tellement ce personnage excentrique est inimitable. Finalement le "bonnet de lutin" (Psilocybe semilanceata) un toxique hallucinogène qui possède un stipe (pied) tortueux semble être le choix le plus judicieux. A noter qu'il est interdit de cueillir et de transporter ce champignon qui est inscrit sur la liste des stupéfiants.

Un autre personnage politique particulièrement intéressant mérite de figurer dans cet album, il s'agit de Claude Guéant.

Pour lui le doute n'est pas permis, s'il était un champignon il serait l'Entolome livide, surnommé le perfide en raison de la fréquente confusion avec le Clitocybe nébuleux. Certes le ministre ne sent pas la farine fraîche mais son apparition sur l'écran de télévision provoque chez certains citoyens une gastro-entérite sévère.

Ensuite et en vrac, pourquoi ne pas attribuer le fameux Cèpe de Bordeaux (Boletus eludis) avec de la mousse sous le chapeau, au ministre Alain Jupé qui lui n'a pas de tubes mais de la bouteille. La trompette des morts (Craterellus cornucopioides) va comme un gant au ténébreux François Fillon qui donne toujours la sensation avec sa tête d'enterrement qu'il va annoncer une mauvaise nouvelle. Le rosé des prés (Agaricus campestris) correspondrait bien à François Hollande par sa rondeur et ses lamelles roses. Martine Aubry serait sans doute un pied de mouton (Hydnum repandum) pour son côté charnu et cassant. L'Amanite Panthère ne peut-être comparée qu'à Nadine Morano qui tel un fauve sort ses griffes chaque fois que son Président est attaqué. Tout comme Brice Hortefeux qui avec son air de fausse Girole (Hygrophoropsis aurantiaca)serait plutôt un Cortinaire à couleur de rocou. Enfin la fameuse Chanterelle ( Cantharellus cibarius) qui est une espèce très recherchée et particulièrement appétissante ne sera attribuée à aucune personnalité politique, car personne ne possède ses qualités de simplicité, de goût, et sa douce blondeur.

Reste maintenant le choix le plus difficile puisqu'il consiste à choisir quel champignon pourrait convenir à notre Président de la République. Certes l'Amanite des Césars était le champignon des rois mais malgré les apparences la France est encore une démocratie. Bien sûr la tentation est forte de comparer le chef de l'Etat à l'Amanite Phalloïde, car c'est bien lui le poison mortel de la retraite à 60 ans. Mais pas d'antisarkozisme primaire ici. Comme Nicolas Sarkozy est un personnage d'une psychologie complexe, il était logique de lui octroyer un champignon particulier, puisque en forme de cervelle. Il s'agit de la Gyromitre comestible (Gyromitra esculenta), quant aux raisons qui ont dicté ce choix, les mycologues qui s'intéressent aussi à la politique comprendront !

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • penajouir penajouir 12 octobre 2011 11:29

    Restons dans les champignons, concernant Nicolas Sarkonerie je pense plutôt à une vilaine mycose mais je vous dirais pas ou !


    • gruni gruni 12 octobre 2011 13:46

      Dans ce cas notre Président serait victime d’un champignon microscopique, je ne suis pas spécialiste dans ce domaine mais de toute façon il est inconsommable.
      J’ai écrit sur Agoravox un article qui avait un rapport avec ce type de maladie.

      http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/parodie/article/sarko-xenophobia-maladie-79476


    • CE NE SONT PLUS LES MALADIES VENERIENNES

      qui envahissent les endroits cachés de nos élus...ni une mycose

      MAIS DES CHAMPIGNONS GEANTS élevés a la MAGOUILLE élevés pour l’union des

      magouilleurs parisens UMP dans les champignonières du sous sol de PARIS


    • jef88 jef88 12 octobre 2011 11:53

      politico-mycologique ou politico-mythologique  ???


      • Ronny Ronny 12 octobre 2011 11:53


        @ auteur

        Amusant article qui a bien diverti le mycologue amateur que je suis...

        Pour Sarko, je le comparerais au cortinaire montagnard... Un champignon dont la consommation peut être mortelle, et dont les symptomes n’apparaisent que 15 jours environ après consommation, un peu comme les symptomes délétères de la Sarkosie sont apparus qu’une deux années après le début de son mandat... Les toxines du cortinaire s’attaque au rein, provoquant un empoisonnement du sang, comme le neo libéralisme Sarkosien qui s’est répandu partout dans le corps de notre pays malade...

        Pour faire plus drôle, et allez savoir pourquoi, mais j’associe DSK tout de suite au satyre puant (Phalus impudicus)... Bizarre non smiley ?


        • gruni gruni 12 octobre 2011 13:18

          Le Cortinaire montagnard n’est-il pas aussi appelé Cortinaire à couleur de rocou, dans ce cas ce champignon est déja attribué à Hortefeux, une espèce proche de Sarkozy d’ailleurs


        • COMME DISENT LES PETITS ENFANT QUI PARLENT COMME SARKOZY

          -le trou qui pue... la MAGOUILLE


        • focalix focalix 12 octobre 2011 12:11

          Bravo à l’auteur pour ces considérations érudites.

          Dans votre inventaire, vous avez omis les truffes. Les électeurs ?


          • gruni gruni 12 octobre 2011 13:14

            Votre remarque est excellente comme les truffes d’ailleurs.


          • Yohan Yohan 12 octobre 2011 13:54

            Je m’étonne que vous n’ayiez pas pensé au satyre puant. Pas besoin de vous faire un dessin smiley -))


            • Fergus Fergus 12 octobre 2011 14:02

              Bonjour, Gruni.

              Je m’apprêtais à faire le même commentaire que Yohan à propos de DSK avec l’autre nom de ce champignon : le phallus impudique !

              Salut, Yohan !


            • gruni gruni 12 octobre 2011 15:47

              Bonjour Yohan

              Il paraît que le satyre puant est comestible très jeune quand il s’appelle l’« oeuf du diable ».
              Mais c’est vrai j’aurais dû y penser.


            • gruni gruni 12 octobre 2011 16:09

              @Fergus


              Bonjour Fergus
              DSK un satyre ? décidément on ne peut faire confiance à personne !


            • Yohan Yohan 12 octobre 2011 14:06

              Salut Fergus smiley


              • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 12 octobre 2011 16:38

                « Mme Royal portait une veste rouge, d’où l’idée de l’associer avec l’amanite tue-mouche (Amanita muscaria). Toutefois cette espèce a la particularité d’être hallucinogène... »

                Excellent, vraiment.
                +1

                 smiley


                • gruni gruni 12 octobre 2011 17:17

                  Bonjour Peachy

                  En ce moment c’est plutôt une Pleurote en forme d’huitre


                • brieli67 12 octobre 2011 16:45
                  SPEZIAL

                  dédié à Sarkö _ qui a les qualités du jus de fumier _ traduction du magyar :

                  de plus en plus fréquent dans nos Vosges. 
                  spores importés sur le dos des mérinos !! 
                  que depuis 1913 dans nos contrées.

                  • gruni gruni 12 octobre 2011 17:24

                    C’est vrai que ce champignon est très particulier et plutôt repoussant.
                    Quant aux moutons français ils n’ont plus beaucoup de laine à donner


                  • Yohan Yohan 12 octobre 2011 17:54

                    Je propose la vesse de loup pour Borloo . Celui qui part en poussière quand on marche dessus


                    • gaijin gaijin 13 octobre 2011 10:22

                      a l’auteur
                      excellent !!
                      a associer avec l’article d’olivier sur les fromages ......
                      en politique comme en gastronomie on ne fait pas d’ omelette sans casser des oeufs
                      nous avons donc actuellement tous les ingrédients d’une magnifique omelette champignons fromage
                      qui n’est pas sans rappeler cette histoire du bon monsieur de la fontaine :
                      Perrette sur sa tête ayant un Pot au lait
                      Bien posé sur un coussinet,
                      Prétendait arriver sans encombre à la ville.
                      Légère et court vêtue elle allait à grands pas ;
                      Ayant mis ce jour-là, pour être plus agile,
                      Cotillon simple, et souliers plats.
                      Notre laitière ainsi troussée
                      Comptait déjà dans sa pensée
                      Tout le prix de son lait, en employait l’argent,
                      Achetait un cent d’oeufs, faisait triple couvée ;
                      La chose allait à bien par son soin diligent.
                      Il m’est, disait-elle, facile,
                      D’élever des poulets autour de ma maison :
                      Le Renard sera bien habile,
                      S’il ne m’en laisse assez pour avoir un cochon.
                      Le porc à s’engraisser coûtera peu de son ;
                      Il était quand je l’eus de grosseur raisonnable :
                      J’aurai le revendant de l’argent bel et bon.
                      Et qui m’empêchera de mettre en notre étable,
                      Vu le prix dont il est, une vache et son veau,
                      Que je verrai sauter au milieu du troupeau ?
                      Perrette là-dessus saute aussi, transportée.
                      Le lait tombe ; adieu veau, vache, cochon, couvée ;
                      La dame de ces biens, quittant d’un oeil marri
                      Sa fortune ainsi répandue,
                      Va s’excuser à son mari
                      En grand danger d’être battue.
                      Le récit en farce en fut fait ;
                      On l’appela le Pot au lait.

                      Quel esprit ne bat la campagne ?
                      Qui ne fait châteaux en Espagne ?
                      Picrochole, Pyrrhus, la Laitière, enfin tous,
                      Autant les sages que les fous ?
                      Chacun songe en veillant, il n’est rien de plus doux :
                      Une flatteuse erreur emporte alors nos âmes :
                      Tout le bien du monde est à nous,
                      Tous les honneurs, toutes les femmes.
                      Quand je suis seul, je fais au plus brave un défi ;
                      Je m’écarte, je vais détrôner le Sophi ;
                      On m’élit roi, mon peuple m’aime ;
                      Les diadèmes vont sur ma tête pleuvant :
                      Quelque accident fait-il que je rentre en moi-même ;
                      Je suis gros Jean comme devant. "

                      on n’est pas loin semble t’ il de la chute de la fable :
                      adieu veaux vaches cochons couvées .....
                      gardons nous cependant d’accompagner ce plat de quelque hypocras délicat
                      propre a nous faire oublier nos soucis
                      le giromitre présidentiel veille au grain et a fait en sorte que nous ne puissions pas trop .....
                      appuyer sur le champignon


                      • jack mandon jack mandon 13 octobre 2011 10:32

                        Bonjour gruni,

                        Bel humour rustique du mycologue automnal.

                        Beaucoup d’originalité s’offre à l’auteur tant la nature regorge d’inspiration.

                        Excellente manière de mêler la fraicheur craquante des sous bois

                        aux bruits assourdissants et indigestes de la culture politique.

                        Merci pour cette innovation métaphorique.


                        • clostra 13 octobre 2011 11:10

                          Soyons un peu plus élégante...

                          I hate this game !

                          et merci pour une nouvelle forme mnémotechnique destinée à dépister les dangers des Moches Rooms de l’automne !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès