• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Exclusif : l’Interview de La Rochefoucault

Exclusif : l’Interview de La Rochefoucault

Bonjour, en exclusivité pour Agoravox, je vous livre l’interview intégrale, on et off, de François de La Rochefoucault, où il nous éclaire de son regard critique d’écrivain et de moraliste sur la vie politique d’aujourd’hui. Attention âme sensible s’abstenir. Cette interview a été obtenue avec toutes les garanties requises pendant une séance de spiritisme organisée par le grand Tinkiettpa Yapadarnak, haut médium, channel et maître astrogalomancien, sous le contrôle sévère et l’œil intransigeant de son agent, ex éditeur et ex huissier, Maître de Parici-Latune.

  • Heuuu... (les mains moites et tremblantes, c’est ma première interview...), bonjour esprit de M. de La Rochefoucault.

  • Esprit de la Rochefoucault : bonjour

  • heu... ( je sers les doigts sur mes fiches, aussi mort de trouille que la voix qui me répond semble vivante, prend une contenance que je n’ai pas et adopte la méthode d’interview de Thierry Ardisson ),heu...heu...

     heu... alors vous êtes l’un des esprits critiques les plus aiguisés du 17 ème siècles, écrivain, moraliste, auteur à succès des « maximes », vous êtes le contemporain de Descartes, Molière, Racine, Pascal, corneille, La fontaine et bien entendu de votre grande amie, Marie-Madeleine de Lafayette, récemment mise à mal, malgré elle, au cœur d’un scandale présidentiel avec son roman « La Princesse de Clèves »

  • E. d la R. : c’est exact

  • Le scandale portant sur l’utilité d’apprendre les classiques et la pertinence de cette culture pour interroger et critiquer le présent moderne, pour nous qui vivons au 3 ème millénaire, je vous propose donc une interview « Princesse de Clèves », je vous pose des questions modernes, et vous répondez avec vos maximes.

  • ...silence...

  • Heu... alors, que pensez-vous, depuis la dernière campagne présidentielle, du candidat François Bayrou  ? Son choix de positionnement dans le paysage politique ?

  • E. d la R. : C’est plus souvent par orgueil que par défaut de lumières qu’on s’oppose avec tant d’opiniâtreté aux opinions les plus suivies ; on trouve les premières places prises dans le bon parti et on ne veut point des dernières.

  • Vous parlez de son engagement centriste devenu isolement au centre ?

  • E. d la R. : C’est une grande folie de vouloir être sage tout seul.

  • Et que pensez-vous de son empoignade verbale avec D. Cohn Bendit pendant les européennes ?

  • E. d la R. : il n’est jamais plus difficile de bien parler que quand on a honte de se taire.

  • Et Mme Ségolène royal ? Son positionnement politique ?

  • E. d la R. : Le désire de paraître habile empêche souvent de le devenir

  • mais c’est une femme sincère...

  • E. d la R. : La sincérité est une ouverture du cœur. On la trouve en fort peu de gens, et celle que l’on voit d’ordinaire n’est qu’une fine dissimulation pour attirer la confiance des autres.

  • C’est aussi vrai pour d’autres, mais Mme Royal est aussi une femme vertueuse, première à atteindre le second tour d’une élection présidentielle

  • E. d la R. : la vertu n’irait pas si loin si la vanité ne lui tenait pas compagnie.

  • Vanité ?, mais bien au contraire elle est modeste, s’habille modestement …

  • E. d la R. : c’est une espèce de coquetterie que de faire remarquer que l’on en fait jamais ; on peut dire de toutes nos vertus ce qu’un poète italien a dit de l’honnêteté des femmes, que ce n’est souvent autre chose qu’un art de paraître honnête

  • Bien. Et M. Nicolas Sarkozy, sa campagne présidentielle ? Ses dérapages verbaux ? Lui aussi il en a fait.

  • E. d la R. : Il y a des gens dont tout le mérite consiste à dire et faire des sottises utilement, et qui gâteraient tout s’ils changeaient de conduite.

  • Mais il a gagné les élections et est devenu un grand leader...

  • E. d la R. : La gloire des grands hommes se doit toujours mesurer aux moyens dont ils se sont servis pour l’obtenir.

  • Qu’avez-vous pensé de sa façon de choisir son gouvernement ?

  • E. d la R. : les rois font des hommes comme des pièces de monnaie : ils les font valoir ce qu’ils veulent, et l’on est forcé de les recevoir selon leur cours, et non pas selon leur véritable prix.

  • La politique d’ouverture à gauche ?

  • E. d la R. : Les vertus se perdent dans l’intérêt comme les fleuves dans la mer.

  • Mais faire travailler comme conseiller pour le gouvernement des anciens, comme M. Rocard, J.Attali, A.Juppé, entre autres, c’est positif non ?

  • E. d la R.  : Les vieillards aiment à donner de bon préceptes, pour se consoler de n’être plus en état de donner de mauvais exemples.

  • Et la façon de gérer l’enterrement des soldats Français ?

  • E. d la R. : La pompe des enterrements regarde plus la vanité des vivants que l’honneur des morts

  • Depuis son élection, ne trouvez-vous pas, d’une manière générale, que sa façon de gouverner est de plus en plus modérée ?

  • E. d la R. : la modération est une crainte de tomber dans l’envie et le mépris que méritent ceux qui s’enivrent de leur bonheur : c’est une vaine ostentation de la force de notre esprit ; et enfin, la modération des hommes dans leur plus haute élévation est un désir de paraître plus grand que leurs fortunes.

  • Et bien merci esprit de M. La Rochefoucault, on me signale que notre médium est en train de s’évanouir et qu’il va falloir qu’il rentre son antenne astrale. Coupez...heu...

  • Bon on a encore quelques minutes avant la syncope de Tinkiettpa, alors rapidement, en vrac et en off, pour nos lecteurs d’agoravox, que pensez vous de la liberté de la presse et de la presse d’opposition particulièrement ?

  • E. d la R.  : il y a des reproches qui louent et des louanges qui médisent

  • On parle souvent du mensonge des médias, une opinion ?

  • E. d la R. : Les hommes ne vivraient pas longtemps en société s’ils n’étaient pas dupe les uns des autres, et puis les fous et les sottes gens ne voient que par leur humeur.

  • mais les armes de destruction massive par exemple ?

  • E. d la R. : Quelques méchants que soient les hommes, ils n’oseraient paraître ennemi de la vertu ; et, lorsqu’ils la veulent persécuter, ils feignent de croire qu’elle est fausse, ou lui supposent des crimes.

  • Les extrêmes, M.Le Pen, M. Besancenot ?

  • E. d la R. : Les hommes et les affaires ont leur point de perspective ; il y en a qu’il faut voir de près pour en bien juger, et d’autres dont on ne juge jamais si bien que quand on en est éloigné.

  • Et les visions complotistes ? Le replis communautaire ?

  • E. d la R. : Les Querelles ne dureraient pas longtemps si le tort n’était que d’un coté

  • les Erics, Zemmour et Naulleau ?

  • E. d la R. : Il n’y a point de sots si incommodes que ceux qui ont de l’esprit.

  • Les modes de la jeunesse actuelles ? Les gothiques, le rap, le rock ?

  • E. d la R. : La plupart des jeunes gens croient être naturels lorsqu’ils ne sont que mal polis et grossiers.

  • Les défaites du PS ? Son avenir ?

  • E. d la R. : Il est impossible d’aimer une seconde fois ce qu’on a véritablement cessé d’aimer.

  • Les « portes flingues » du roi, Frédéric Lefebvre, Nadine Morano ?

  • E. d la R : Il y a des gens qui ressemblent aux vaudevilles, qu’on ne chante qu’un certain temps...

  • Manuel vals en quête de « white » tout préoccupé par l’image, et sa posture de futur candidat ?

  • E. d la R. : On est jamais si ridicule par les qualités que l’on a que celle que l’on affecte d’avoir.

  • Et la réaction de Martine Aubry après ses déclarations ?

  • E. d la R. : Les femmes qui aiment pardonnent plus aisément les grandes indiscrétions que les petites infidélités

  • Heu... heuu... Aïe...

Et c’est à ce moment là que Maître de Parici-Latune m’a rapidement attrapé et viré manu militari de la séance, surtout après que je l’entraperçus lisant dans mon dos les maximes dans son micro cravate habilement masqué par un pin’s « in me we trust ».

Malgré cela, j’ai toujours l’étrange sentiment, encore en écrivant ces lignes, quelque part dans mon cœur bien caché sous mon esprit taquin, que la Rochefoucault est réellement venu défendre l’honneur de madame de Lafayette, en véritable ami, éternellement...

amicalement, barbouse.


Moyenne des avis sur cet article :  4.67/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • barbouse, KECK Mickaël barbouse 5 août 2009 12:09

    bonjour

    milles excuses et milles merci à la personne d’agoravox qui a repris ma déplorable mise en forme du texte,

    merci a gabrielle, qui m’a donné l’idée en plaçant si justement des citations dans sa réaction sur mon article précédent,

    et merci a M. de la Rochefoucault, qui me pardonnera je l’espère d’avoir ainsi utilisé son oeuvre.

    amicalement, barbouse


    • jako jako 5 août 2009 12:19

      Merci de cet article interessant, il vous pardonnera et même remerciera surement.
      Toujours interessant de lire que des écrits de plusieurs siècles peuvent toujours être
      utilisés de nos jours, comme le pamphlet de Victor Hugo sur Napoleon par exemple
      Si vous avez le temps ( et l’adresse) allez interviewer La Fontaine , il en a surement de bonnes à nous expliquer je pense.


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 7 août 2009 12:43

      Bonjour barbouse,

      Un exemple de mise en page « questions / réponses » intéressant et pratique :

      http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/quand-le-conseiller-justice-de-l-59907

      Amicalement, L.S.


    • barbouse, KECK Mickaël barbouse 7 août 2009 18:26

      bonjour Lisa Sion

      merci pour le lien, effectivement c’est un bon exemple, le seul truc c’est que je ne savais pas comment manipuler des citations, je voulais les faire ressortir, les mettre en lumière par un contexte, sans que cela casse le rythme de lecture, etc... bref, j’ai cafouillé à la mise en page, italique, pas italique, etc... au final la personne d’agora a fait mieux que ce à quoi j’aurai pensé sur le moment, et je l’en remercie. je tacherai d’etre moins tacheron la prochaine fois.

      amicalement, barbouse


    • lisca lisca 5 août 2009 13:45

      en voilà une bonne idée, aller demander leur avis à des gens intelligents !


      • sisyphe sisyphe 5 août 2009 16:33

        Bel exercice, habilement mené : bravo !


        • marcel 5 août 2009 16:44

          « L’intérêt parle toute sorte de langue , joue toutes sorte de personnage même celui de
          désinteressé » aurait dit ce maître des maximes .

          Devise des politiciens en général ?


          • Lisa SION 2 Lisa SION 2 5 août 2009 23:27

            Bonsoir barbouse,

            chaque réponse de cette entrevue est une sentence profonde et c’est désarmant tellement « il y a des reproches qui louent et des louanges qui médisent ». Ce que j’aime dans vos interventions et votre texte, c’est ce rythme cérémonial toujours bien cadencé et stylé. Amicalement, L.S.


            • JoëlP JoëlP 6 août 2009 09:20

              Excellent ! Comme ex-rocardien, j’ai bien aimé :
               
              « Les vieillards aiment à donner de bon préceptes, pour se consoler de n’être plus en état de donner de mauvais exemples. »

              Mais donne-t-il de bons préceptes ? Il me semble que, plus jeune, il avait donné de meilleurs exemples


              • barbouse, KECK Mickaël barbouse 6 août 2009 10:32

                si jeunesse savait si vieillesse pouvait...

                amicalement, barbouse


              • Fergus fergus 6 août 2009 10:00

                Bonjour, Barbouse.

                J’ai bien aimé cet opus qui montre que les écrits anciens peuvent être utilement réutilisés, fut-ce sous la forme de parodie. Merci à vous.

                Cela dit, j’ai moi-même utilisé récemment les textes de Corneille dans deux articles que peut-être vous n’avez pas vus : L’illusion comique et Le menteur. Je vous le signale à toutes fins utiles.

                Quoi qu’il en soit, je vous encourage à persister dans cette voie, cela nous change des analyses sérieuses et parfois pompeuses que l’on put lire ici et là.

                Bonne journée à vous ! 


                • barbouse, KECK Mickaël barbouse 6 août 2009 11:18

                  bonjour Fergus,

                  effectivement je ne les avais pas vu et si vous me permettez l’expression, « ils sont trés bien troussés. » vos articles.

                  sur le fond je crois que nous sommes nombreux a aimer la culture classique Française, ne vivons pas bien les déclinogues, ni sa mise à l’index, ni le mépris affiché par certains ou par des ignorants de ce qu’elle apporte et leur apporte sans qu’ils s’en rendent compte tellement il la considère comme acquise, obsolète ou dépassée, alors que c’est plutôt son manque d’usage dans le présent qui engendre ce sentiment de baisse de niveau général.

                   Cet article est issue d’un « concours de circonstance », gabriel dans un post ma bluffé avec des citations trés bien placé, je me suis dit, tiens, c’est un angle d’écriture que je n’ai jamais exploré vraiment, je tombe pas hasard sur un vieil exemplaire des maximes sans couvertures aux pages jaunies, au fond d’une armoires a vieux livres, et quand je le lis, je me suis surpris a sourire en faisant des parallèles avec le présent, des personnes ou des situations médiatiques, le fond de cet article.

                   je commence un peu l’écriture, clic sur wiki, et de liens en liens je tombe sur « la princesse de clève », et là, la boucle est bouclée, je n’avais pas vraiment réagie pendant ce mini scandale un peu sur-joué, mais quelque part, ça m’avais agacé. Là je tenais le fil, la réponse de La Rochefoucault au présent. Et il « poutre » :))

                  amicalement, barbouse.


                • Gül 6 août 2009 10:58

                  Bonjour Barbouse,

                  J applaudis chaudement des deux mains ! C est excellent !

                  Bravo pour la finesse du propos.

                  Amicalement.


                  • barbouse, KECK Mickaël barbouse 6 août 2009 11:26

                    bonjour gül

                    tout le mérite reviens a M. de La Rochefoucault, je n’en suis que l’idiot utile :))

                    merci de m’avoir donner l’envie de m’améliorer gül, sincèrement et amicalement,

                    barbouse.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès