• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Exclusif : les confidences de Solal Sarkozy

Exclusif : les confidences de Solal Sarkozy

Nous étions deux dans la pouponnière : une fille et moi. Deux bébés. Elle avait un bracelet rose. Je portais un bracelet bleu. Vu l’odeur qui régnait dans la pièce, nous devions avoir chié tous les deux dans nos couches. Il y avait aussi deux adultes : un type d’une trentaine d’années, d’allure plutôt sportive, et une femme un peu plus jeune, assez jolie. Ils étaient venus rendre visite à Nathalie, l’espèce de chose rouge et fripée qui braillait dans l’autre berceau. Ce qui m’a plu chez eux, c’est qu’ils se sont adressés à la chose avec gentillesse et intelligence, sans se croire obligés de lui parler comme à un débile.

─ Dites, ça vous ennuierait de m’emmener avec vous ?

L’homme et la femme ont jeté sans comprendre un regard circulaire autour d’eux. D’où venait cette voix ? Il n’y avait qu’eux dans la pièce. Sur un ton plus insistant, j’ai réitéré ma demande, en précisant :

─ C’est moi qui vous parle, là, dans le berceau.

Le couple m’a regardé d’un air éberlué.

─ Ça alors, un bébé qui parle ! s’est exclamé l’homme.

─ C’est… c’est fou ! a ajouté sa compagne.

Forcément, j’ai dû leur donner des explications :

─ Je me nomme Solal. Vous avez dû voir ma mère, elle se repose dans la chambre voisine, avec la mère de Nathalie. Moi, je suis sur le départ. Dès que mon père arrive, je sors de la maternité, et c’est parti pour une vingtaine d’année de vie commune avec mes vieux. Et là, je dis non, pas question ! Je revendique le droit de divorcer de mes parents dès aujourd’hui…

Le couple me regardait avec des yeux stupéfaits. Pire que si j’avais débarqué d’une lointaine galaxie avec des oreilles en pointe et des tentacules visqueux. Je sentais bien qu’il y aurait des difficultés. De nos jours, les gens écoutent sans broncher les discours d’un vulgaire perroquet et ils tombent des nues dès qu’un bébé les interpelle. On nage en plein paradoxe !

La situation s’est pourtant débloquée assez vite. Après s’être secoué la tête pour chasser une éventuelle hallucination, l’homme s’est repris.

─ OK, a-t-il dit, on se calme (ce qui valait pour sa femme et lui, vu que j’étais pour ma part doté d’un sang-froid tout à fait remarquable pour un nouveau-né)… Donc, vous êtes un bébé qui parle. Soit. J’en déduis que vous me comprenez. Pouvez-vous dans ce cas m’expliquer : 1° Pourquoi vous parlez, parce que sans vouloir vous vexer, à votre âge les bébés normaux en sont encore au stade des vagissements ; 2° Pourquoi vous voulez divorcer de vos parents, alors que vous ne les connaissez pas encore, ou du moins ne les connaissez-vous que de manière très superficielle. Je suis persuadé qu’après vous avoir attendu pendant des mois, ils sont probablement débordants d’amour pour vous et très fiers d’avoir un fils aussi mignon.

─ Ecoutez, ai-je répondu, inutile de me jouer cette partition, vous ne m’aurez ni au sentiment ni à la flatterie. Maintenant, pour répondre à vos questions, sachez que tout est lié. Je parle parce que je tiens à exprimer dès maintenant mon hostilité à toute forme de vie commune avec mes parents. Quant à savoir pourquoi je ne veux pas vivre avec eux, c’est tout simple : ce sont des beaufs de la pire espèce : les beaufs bourges. De plus ils ont des fréquentations épouvantables, et notamment des repris de justice notoires comme Pasqua et les Balkany. Sans compter le grand-père bling-bling, l’un des plus grands menteurs que la terre ait portés. Vous êtes marrants, vous croyez qu’il n’y a que vous qui puissiez percevoir les choses. Sachez que les fœtus, immergés bien au chaud dans l’utérus de leur mère, ont accès eux aussi à des millions d’informations, du moins ceux qui veulent s’en donner la peine…

À cet instant, la femme s’est penchée vers son mari pour lui chuchoter quelque chose à l’oreille. L’homme a haussé les épaules et levé les yeux au ciel, comme pour le prendre à témoin d’une telle énormité.

─ Mais non, Hélène, ce n’est pas le Christ. Tu vois le Christ demander à divorcer de ses parents au motif qu’ils fréquentent les Balkany ?… Euh, excusez-nous de cette interruption, mon cher Solal, vous permettez que je vous appelle Solal ?

─ J’allais vous en prier.

 ─ Merci…Euh…Où en étions-nous ?

─ Je vous parlais des capacités de perception du fœtus.

─ Très juste ! Vous affirmiez avoir accès, in utero, à de multiples informations. OK, je l’admets. Mais cela n’explique pas votre capacité à parler, surtout que votre niveau d’expression est tout à fait remarquable.

─ Tout cela est élémentaire, cher monsieur… ?

─ Portefoin, Olivier Portefoin. Et voici ma compagne Hélène Bordenave.

─ Tout cela, disais-je, est élémentaire, cher monsieur Portefoin. Dès que j’ai commencé à entrevoir l’avenir qui m’était destiné, en fait dès le cinquième mois de gestation, j’ai mis les bouchées doubles pour structurer mon cerveau le plus rapidement possible. Et quand je dis doubles, je suis largement en dessous de la vérité. En réalité, j’ai fabriqué mes neurones à une cadence exponentielle. Naturellement j’ai développé au même rythme toutes les connexions nécessaires au fonctionnement de mon intelligence.

─ Hum, je vois. Mais, dites-moi, quelque chose me chiffonne : comment se fait-il que vous soyez unique dans votre genre ? À ma connaissance, et en ma qualité de journaliste scientifique, je suis bien placé pour l’affirmer, il n’existe nulle part au monde un autre bébé comparable à vous. N’est-ce pas, chérie ?

─ Absolument, je n’ai jamais entendu parler d’un tel cas, a confirmé Hélène. Tous les bébés sont comme la petite Nathalie : ils pleurent, ils braillent, ils gazouillent, ils vagissent, mais il leur faudra des années pour parler… Vous êtes bel et bien unique, mon petit Solal !

─ Comme c’est curieux ! Moi qui pensais avoir agi comme des milliers d’autres fœtus. Vraiment vous me surprenez. Je serais donc une anomalie ?

─ Anomalie est connoté négativement. Disons plutôt une exception, a corrigé Hélène.

Olivier s’est empressé d’approuver de la tête avant de reprendre la parole :

─ Cela vient probablement de l’acuité de vos observations intra-utérines. Contrairement à la plupart des fœtus qui se contentent d’un développement passif, vous avez très tôt appris à reconnaître vos sensations et à les analyser. À l’évidence, c’est ce phénomène qui a engendré la construction accélérée de votre cerveau. Votre capacité d’expression et la richesse de votre vocabulaire n’en sont pas moins stupéfiantes.

─ Je dirais même tout à fait extraordinaires ! a surenchéri Hélène. À peine né, vous surpassez déjà un grand nombre d’adultes. Prenez votre grand-père par exemple, il vient à peine de délaisser Les pieds nickelés pour lire Camus.

Pour être franc, j’avais effectivement conscience d’être un nourrisson hors normes, une sorte de surdoué talqué du derrière et fleurant bon la crème Poupina, du moins lorsque je n’avais pas chié dans mes couches. Ces compliments n’en comblaient pas moins d’aise mon ego de bébé précoce et, je l’avoue, un tantinet cabotin, la faute sans doute à mon patrimoine génétique. Désireux de faire bonne impression au couple, j’ai pourtant gardé une attitude modeste : 

─ Je n’ai guère de mérite à m’exprimer ainsi, cela tient sans aucun doute à la profession de ma mère. Elle est l’héritière des magasins Darty et, à ce titre, se croit obligée de tester tous les produits en vente dans le rayon audiovisuel. Plongé dans mon bain amniotique, je n’entendais au début qu’une sorte de bouillie incompréhensible. C’était très agaçant. J’ai donc développé mes capacités auditives pour obtenir un niveau de réception correct. C’est comme cela que j’ai pris conscience du monde extérieur, notamment par l’écoute assidue des programmes radio et télévision. J’ai naturellement tâtonné durant de nombreuses semaines avant d’avoir une idée quelque peu structurée de mon futur environnement. Très vite pourtant, j’ai eu une prédilection marquée pour les volets sociopolitiques de l’actualité. L’économie et l’écologie m’ont également beaucoup intéressé. La pauvreté de la programmation musicale n’a en revanche pas réussi à accrocher ma sensibilité sur cette forme d’expression artistique… C’est bien évidemment cette acuité acoustique qui m’a ouvert les yeux, si je puis dire, sur la médiocrité intellectuelle de mes géniteurs, grands amateurs de pince-fesses. J’ai éprouvé de grandes difficultés à l’admettre, mais il m’a bien fallu me rendre à l’évidence : mes parents sont des beaufs, des vrais de vrai, des archétypes de la beauferie la plus repoussante, la beauferie bourgeoise, obnubilés par les cours de la bourse et, ascendance oblige, la carrière politique accélérée par les trahisons. Côté distraction, ils en sont encore à la danse des canards et hurlent de rire aux saillies les plus affligeantes de Brice Hortefeux ou Nadine Morano. Des beaufs et des obsédés sexuels : malgré la grossesse de ma mère, mes parents ont continué leurs galipettes presque jusqu’au bout. Forcément, j’étais aux premières loges pour recevoir les coups de boutoir, et je vous jure qu’il n’y a rien de plus inconfortable pour un fœtus que d’être agité comme je l’ai été. Sans compter que mes chers parents se croyaient obligés d’accompagner leurs coïts des commentaires les plus vulgaires. Décidément, je trouve cette animalité proprement écœurante.

─ Bah, vous ne direz pas toujours ça à propos de sexe. Évidemment, pour le moment, vous êtes un peu jeune.

─ C’est sûr que ce n’est pas avec mon corps de bébé et mes deux centimètres de pénis que je peux conclure. L’ennui, c’est que mon intellect n’est pas en rapport avec mon physique. Résultat : je ne peux pas m’empêcher d’être sensible aux situations érotiques dont je suis le témoin.

Regard étonné du couple.

─ Mais vous ne totalisez que six jours d’existence, a observé Hélène. Ce n’est quand même pas à la maternité que…

─ Détrompez-vous, ma chère Hélène, cette maison n’est qu’un vaste lupanar. Tenez, pas plus tard que ce matin, l’un des médecins est venu copuler dans cette pouponnière avec une infirmière, la petite rousse aux yeux verts. Il l’a prise sur la table à langer. Ce spectacle a naturellement laissé Nathalie de marbre. Moi pas. Et croyez-moi, il est très frustrant de s’échauffer dans son berceau en sachant qu’il faudra attendre des années pour pratiquer sa première branlette… Mais revenons à nos moutons : Êtes-vous disposés à me prendre en charge si je divorce de mes parents ?

─ Croyez-bien, mon cher Solal, que ce serait avec plaisir, a répondu Olivier, mais je crains fort que cela ne soit impossible en l’absence d’une loi permettant ce divorce. Et c’est là que le bât blesse car l’homme qui fait les lois dans ce pays, c’est votre grand-père, et j’ai peur qu’il ne soit pas disposé à vous émanciper de la tutelle familiale biologique. De plus, l’écrasante majorité des textes qu’il fait voter à la hussarde par ses parlementaires godillots sont inopérants faute de loi organique ou de décret d’application.

─ Olivier a raison, surenchérit Hélène. Vous allez devoir attendre votre majorité. Cela dit, malgré tout le fric que nous pourrions obtenir de Gala ou Voici, soyez assuré de notre totale discrétion : nous serons muets comme des tombes sur vos capacités et vos intentions, foi de Bordenave !... Heu, vous ne dites rien ?

J’étais atterré, incapable d’émettre le moindre son.

─ Putain, 18 ans !!! me suis-je dit in petto


Moyenne des avis sur cet article :  3.29/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

53 réactions à cet article    


  • ZEN ZEN 18 janvier 2010 10:49

    Salut Fergus
    Merci pour ce papier scientifiquement élaboré, qui apporte des vues révolutionnaires sur la gestation des grands hommes smiley
    On ne se prépare jamais assez tôt pour accéder au trône
    A relire : Le meilleur des mondes (Huxley)


    • Fergus Fergus 18 janvier 2010 11:01

      Salut, Zen.

      En m’appuyant sur ce cas, je compte déposer un dossier à l’Académie de Médecine. Pas sûr qu’il me vaille un Prix Nobel !

      Bonne journée.


    • thomthom 18 janvier 2010 10:50

      marrant
      tout est bon pour se foutre de la gueule de ces guignols qui nous gouvernent.
      Au moins, cet essai est plein d’imagination !


      • Fergus Fergus 18 janvier 2010 11:07

        Bonjour, Thomthom, et merci pour votre commentaire.

        En plus, le bébé est très mignon. Dommage qu’il porte le sigle Ump sur son bonnet. Mais il en va ainsi chez les Sarkzozy : « aux âme bien nées, la valeur n’attend pas le nombre des années ». Dommage que Solal semble vouloir suivre une autre voie que celle qui lui a été tracée : Premier ministre (à 25 ans !) de son père Jean, Président de la République.


      • JL JL 18 janvier 2010 11:24

        Excellent, j’ai été scotché. Magnifique, « le grand père qui vient de lâcher les Pieds nickelés pour Camus ».

        Pourquoi attendre si longtemps ? Il peut espérer être délégué de crèche avant pas longtemps.

        C’est Solal son prénom ?


        • Fergus Fergus 18 janvier 2010 11:32

          Salut, JL, et merci pour ce commentaire.

          Délégué de crèche, c’est comme si c’était fait. Et, dès lâge de 3 ans, délégué interministériel à la petite enfance !

          Pour ce qui est du prénom Solal, il faut savoir qu’il signifie en hébreu « celui qui trace sa route ». On ne pouvait faire moins pour un Sarkozy. Pas question par exemple de le prénommer Placide ou Modeste !!!

          Bonne journée.


        • Mania35 Mania35 18 janvier 2010 11:47

          Excellent !!! Pourvu que Solal garde les mêmes dispositions et nous épargne une 3ème génération de Sarkosy au pouvoir, mais cela semble très difficile avec un tel entourage...
          Bonne journée Fergus


          • Fergus Fergus 18 janvier 2010 11:57

            Salut, Mania 35.

            Pourvu, en effet... Mais il va subir la pression dynastique, politique du côté des Sarkozy, et industrielle du côté de Darty, la mère de Solal, Jessica Sebaoun, étant l’héritière de l’empire.

            Pour info, il faut savoir que Sebaoun signifie en hébreu « repu, rassasié ». Le hasard fait bien les choses !

            Bonne journée également.


          • Imhotep Imhotep 18 janvier 2010 11:51

            Solal est le nom et prénom du héros tombeur d’Ariane dans Belle du Seigneur, d’Albert Cohen. Pauvre roman qui se voit ainsi dévaloriser.


            Un autre beau texte à votre actif.

            • Flo Flo 18 janvier 2010 12:15

              Solal est le personnage principal de tous les romans de Cohen (Belle du seigneur, goncourt 1968 mais aussi Mangeclous, les Valeureux et Solal, le premier de ses romans). Il est probablement une projection de l’auteur lui-même, qui comme Solal a été cadre de la SDN dans les années 30.

              Les Sarkozy ont-ils vraiment appelé Solal leur moutard ? Espérons que sa famille, côté Darty, connaît Cohen et savent vraiment ce à quoi ce prénom renvoie...
              C’est curieux, mais j’en doute un peu.


            • Fergus Fergus 18 janvier 2010 12:48

              @ Imhotep et Flo.

              Merci pour vos commentaires.

              Pas sûr en effet que le choix du prénom de Solal soit un hommage rendu à la superbe tétralogie d’Albert Cohen. Comme je l’ai indiqué plus haut dans le fil, Solal est un prénom juif qui signifie « celui qui trace sa route’ ou »celui qui va de l’avant" en hébreu. Bref un prénom volontariste, en exacte adéquation avec l’ego des Sarkozy (que tout le monde connait) et peut-être celui des puissants Sebaoun-Darty.

              Bonne journée.


            • ddacoudre ddacoudre 18 janvier 2010 12:06

              salut fergus

              quand j’ai lu ton article je n’ai pas résisté au plaisir de le pulser, après celui de le lire.

              cordialement.


              • Fergus Fergus 18 janvier 2010 12:51

                Salut, Ddacoudre, et merci d’avoir « pulsé » ce papier.

                Content de t’avoir diverti avec les états d’âme du jeune Solal.

                Cordiales salutations également.


              • Jojo 18 janvier 2010 12:45

                « Mais non Hélène ce n’est pas le Christ » smiley

                En fait, ils sont trois à avoir parlé à cet âge. Le troisième l’aurait fait ici… farpétement môssieu.

                Les sages-femmes ont rapporté que ne le voyant pas brailler dès le début elles ont eu les pépètes : Respire t-il ? Avant d’être complètement rassurées par le large sourire qu’ils leurs a adressé.
                Puis sereinement, il a posé LA question, mais où suis-je au juste ? La moins futée des trois a alors cru bon de rétorquer en Algérie mon grand ! Et ce n’est que là, qu’a retenti le Ouuuuuuuiiiiiinnnnnnnnn smiley


                • Fergus Fergus 18 janvier 2010 13:24

                  Bonjour, Jojo.

                  N’empêche que, blague à part, l’instant de la naissance et la brusque arrivée de l’air dans les poumons doit être une douloureuse épreuve pour le nouveau-né.

                  Mais suis-je bête, pour une fois que l’on avait enfin l’occasion de savoir, j’ai oublié de demander à Solal. 


                • Papybom Papybom 18 janvier 2010 12:45

                  Bonjour Fergus

                  Dans le Nord, j’ai souvent entendu qu’un bon rire pouvait remplacer un steak.

                  Celui-ci n’est pas saignant mais marrant.

                  Pour le fiston, il lui reste le contrat de confiance  : Satisfait ou remboursé.

                  Félicitation  !

                  Bien cordialement.


                  • Fergus Fergus 18 janvier 2010 13:10

                    Bonjour, Papybom, et grand merci pour ce commentaire.

                    Pour ce qui est du « contrat de confiance », dommage qu’il ne s’applique pas à l’action politique qui a été vendue aux Français par un camelot opportuniste et manipulateur !

                    Cordiales salutations.


                  • Fergus Fergus 18 janvier 2010 13:20

                    Bonjour, Calmos, et merci pour ce commentaire argumenté et bienveillant.

                    En tant qu’auteur, sincèrement désolé d’avoir déçu votre bon goût littéraire avec ma modeste prose.

                    En tant que troll, que dire ? Sinon que l’on est souvent le troll de quelqu’un, pour peu qu’il pense différemment. Désolé là aussi de n’avoir pas satisfait vos attentes. Que voulez-vous ? Contrairement à vous, je ne voue de dévotion à personne (pas même à « goche ») et bien évidemment pas à Sarkozy, eu égard à sa politique économiquement calamiteuse et destructrice de lien social.

                    Quant à m’en prendre à Solal, où avez-vous lu cela ? Au contraire, je lui donne le beau rôle à ce petit bonhomme en lui prêtant la capacité d’ouvrir les yeux sur sa dynastie.

                    Et puis tout cette histoire n’est qu’une vaste galéjade, comme on dit dans le Midi, mais peut-être cela vous a-t-il échappé ?

                    Je vous souhaite (sincèrement) une excellente journée. 


                  • Fergus Fergus 18 janvier 2010 16:22

                    Salut, Sampiero.

                    Des « ravis », il semble en effet ne pas en manquer à l’Ump si l’on considère que ce parti conserve environ 33% de sympathisants. Car si l’on met de côté les électeurs qui, avec un cynisme parfois non dissimulé, approuvent une politique qui leur est, fiscalement ou économiquement, favorable, il reste pas mal de gens qui, non seulement se font tondre par celui qu’ils ont porté au pouvoir, mais applaudissent l’artiste qui les berne.

                    Le synonyme de « ravi », c’est « fada », et force est de reconnaître qu’il y en a là une sacrée belle brochette !

                    Je te souhaite une très bonne journée.


                  • Gasty Gasty 19 janvier 2010 09:35

                    Dès son plus jeune age, Calmos a apprit à roter à droite. Brreuck... !


                  • Fergus Fergus 19 janvier 2010 09:48

                    Allons, Gasty, pas d’acrimonie, chacun a le droit de « roter » comme il veut. Et comme Calmos ne rotera jamais à gauche, il ne faudrait pas qu’il nous fasse une dangereuse rétention de gaz. AgoraVox sans lui perdrait un personnage haut en couleur.

                    Bonne journée. 


                  • Lapa Lapa 18 janvier 2010 13:35

                    une question me taraude :
                    la circoncision du petit sera-t-elle remboursée par la sécurité sociale ?

                    ce serait une honte.


                    • Fergus Fergus 18 janvier 2010 15:34

                      Salut, Lapa.

                      Bonne question. Encore qu’il reste à démontrer s’il y aura circoncision. Car chez les Sarkozy, on est plutôt catholique malgré des origines juives.

                      Mais il est vrai qu’il n’y pas d’ambiguité du côté des Sebaoun-Darty. De plus la judaïcité se transmettant par la mère, le petit Solal est d’ores juif. Un Juif quelque peu mixte : pur séfarade par sa mère ; ashkénaze et douteux par son père. En bonne logique, il devrait donc être circoncis jeudi, la tradition situant cette cérémonie (la Brit Milah) le 8e jour.

                      Une cérémonie non remboursée par la Sécu, sauf cas médical. Ouf !

                      Bonne journée.


                    • liebe liebe 18 janvier 2010 14:09

                      Excellent article qui m’a fait passer un très agréable moment. Je vais de ce pas, en faire profiter une bonne partie de mon carnet d’adresse...

                      Peut-être est-ce le premier d’une série qui aboutira à un livre ?
                      Cela le mériterait.....


                      • Fergus Fergus 18 janvier 2010 15:39

                        Un grand merci, Liebe, pour ce commentaire élogieux.

                        Y aura-t-il une suite (Les aventures du petit Solal) ? Pourquoi pas ? Tout dépendra de mon inspiration et du contenu de l’actualité. Il est vrai qu’avec les Sarkozy, on est à peu près sûr de ne pas manquer de matière.

                        De là à publier quoi que ce soit, cela ne dépend pas de moi...

                        Je vous souhaite une excellente journée.


                      • Fergus Fergus 19 janvier 2010 09:03

                        Bonjour, Léon.

                        Je n’avais pas vu ce message. Merci pour le lien.


                      • non666 non666 18 janvier 2010 14:40

                        Au moment ou les Sarkozy / Bruni / Darty nous lance le sujet de l’Identité Nationale avec comme sujets connexes l’Intégration et la définition de ce qu’est etre français, il est etonnant de voir les pom-pom girl de la Sarkozie montrer le foulard islamique du doigt .....et se taire sur le prénom du petit Sarkozy / Darty

                        Je ne sais pas pas ce qu’est l’Intégration version Sarkozy, ni pour les population autochtones de France, ni pour les colons africains.
                        Ce que je sais de façon sure, par contre, c’est dans quelle communauté tout le clan souhaite etre intégré...

                        Cecilia, Carla, Jessica, meme combat ?
                        Le changement de politique de la France qui s’oriente deliberement vers le suivisme des anglo-saxons, la « tolérance » envers les exactions israelienne, la discretion sur l’integration d’israel dans l’union europeenne(sans que les europeens soient consultés) est quand meme furieusement en phase avec les interets des amis d’israel en France et les rapprochements sentimentaux des Sarkozy.

                        Autrefois, chez les nobles, on donnait sa fille au fils d’un roi etranger aupres de qui on cherchait l’alliance.
                        Déjà, en decembre 2004 , Paul Nicolas de Nagy Bosca se rendait en Israel apres avoir fait savoir dans toute la presse française qu’il avait des grands parents juifs issus Balkans.
                        Ce n’etait pas tout a fait comme une arrivée avec un grand panneau « Je suis des votres » mais cela y ressemblait furieusement.
                        Son passage a new yrok, la meme année , en septembre (denoncé par Besson alors au PS...) avait donné le LA de ses engagements futurs.
                        En regrettant « l’arrogance française » il montrait clairement a ses futurs commanditaires qu’il trournait le dos a la politique independante de la France.

                        Tout ce qu’il NOUS a dit depuis etait mensonge.
                        Tout ce qu’il LEUR a promis s’est réalisé.
                        Le fils ira loin,mais lui ne pourra pas etre chanoine de Latran en s’etant converti....
                        hasard ?


                        • Fergus Fergus 18 janvier 2010 15:56

                          Bonjour, Non666.

                          Vous dénoncez très souvent la collusion politique des Etats-Unis et de la France avec l’état d’Israël et vous avez en grande partie raison : de nombreuses initiatives politiques sont prises pour servir (ou du moins ne pas entraver) la politique d’Israël, y compris dans ce qu’elle a de plus choquant vis-à-vis de la population palestinienne. Et Sarkozy n’est à l’évidence pas en reste sur ce plan relativement à l’exécutif américain.

                          Cela dit, je trouve parfaitement légitime que Jean Sarkozy (pour lequel je n’éprouve pas une once de sympathie) prénomme son fils Solal et choisisse de se rapprocher des racines juives qui furent celles des Sarkozy par l’une de ses branches. Il s’agit là d’un choix strictement personnel que nul n’a, à mon avis, le droit de juger.

                          Qui plus est, si je dénonce moi aussi l’attitude de l’Etat d’Israël, j’éprouve en revanche de la sympathie pour le peuple juif, ses coutumes et même ses musiques (le Klezmer sur lequel j’écrirai bientôt un article, et la tradition judéo-andalouse). J’ai même pris beaucoup de plaisir à écrire en juin 2009 un petit article (intitulé 21 rue des Rosiers) sur cette communauté.

                          En conclusion, d’accord sur la partie publique, nettement moins sur ce qui appartient, de mon point de vue, au domaine privé. Petite précision pour terminer : je ne suis pas juif, ni aucun membre de ma famille.

                          Bonne fin d’après-midi.


                        • non666 non666 18 janvier 2010 17:07

                          C’est vrai Fergus, que parfois, j’en fais un peu trop....

                          D’un autre coté, la complaisance avec ce camps est si forte, les tabous si nombreux, les interdits si fort, que sans personne pour fracturer ce mur, il resterait en place comme celui de Berlin.

                          Et puis soyons honette, ILS sont quand meme nombreux en face a venir nous faire la leçon, a Traiter tout ce qui n’est pas dans leur camps de gauchiste, d’islamiste ou de fachiste.
                          Je suis peut etre caricatural, mais necessaire pour briser le carcan sur les pensées conformes.


                        • Fergus Fergus 18 janvier 2010 17:32

                          @ Non666.

                          D’accord avec vous pour trouver qu’on en fait parfois beaucoup trop. C’est notamment le cas du CRIF (qui a parfois tendance a monter beaucoup trop vite en épingle des incidents dont le caractère antisémite est parfois rapidement démenti par les faits) ou des mouvements de jeunes Juifs comme certains membres de l’association sioniste Hachomer Hatzaïr.

                          Cela dit, la très grande majorité des membres de la communauté juive ne se retrouve pas dans ces stigmatisations et aspire à vivre sereinement, loin de l’agitation politique et des provocations stupides. 


                        • non666 non666 19 janvier 2010 10:48

                          Fergus, tres sincèrement, j’aimerais vous croire.

                          Mais pourquoi ne denoncez vous pas ceux qui parlent « au nom de la communauté juive » en ayant systématiquement une position ultra-sioniste ?

                          Pourquoi faites vous corps avec eux quand, par exemple, ils viennent couiner à l’antisémitisme dès qu’on remet en cause le 11-09 , la politique d’israel, la constitution visible de copinage ethnique à la TV, dans la pub, dans la presse, dans le show business ?

                          Si je tape aussi souvent « dans le tas », c’est parce que TROP souvent, vous leur offrez l’asile politique communautaire.


                        • Fergus Fergus 19 janvier 2010 11:00

                          @ Non666.

                          Je ne « couine » pas avec eux, et je dénonce moi-même les attitudes radicales ou la paranoïa de certains dans la communauté juive. Mais il se trouve que parmi les Juifs que je connais ou qu’il m’est arrivé de fréquenter, quasiment aucun ne se retrouve dans ces positions radicales. Le problème est que ce ne sont pas ces gens-là qui bénéficient de la meilleure couverture méfiatique, mais ceux qui brassent de l’air, quitte à déformer au profit de leurs idées le moindre incident pouvant être connoté « antisémite ».

                          Je vous souhaite une bonne journée.


                        • sissy972 18 janvier 2010 14:46

                          Bonjour Fergus,
                          Excellent comme d’hab !
                          Longue vie au petit Solal, qu’il soit un petit bonhomme en bonne santé et bien entouré c’est tout le mal que je lui souhaite.
                          Et à vous, Fergus, je souhaite encore de belles idées pour nous ravir le lundi matin !
                          Sylvia


                          • Fergus Fergus 18 janvier 2010 16:03

                            Bonjour, Sylvia, et un grand merci à vous pour ce commentaire.

                            Comme vous, je souhaite au jeune Solal un longue et heureuse vie. En croisant les doigts pour qu’arrivé à l’âge adulte, il ait la lucidité pour voir la société telle que ses ascendants auront contribué à la modeler au détriment des classes populaires et au service des classes fortunées. Peut-être alors entrera-t-il en rébellion contre ceux qui auront voulu cela !

                            Mais ce sera très difficile pour lui : élevé entre pouvoir et fortune, il lui faudra une très grande force de caractère pour « tracer sa voie » (Solal en hébreu) en toute indépendance et confraternité avec ses concitoyens.

                            Cordiales salutations.


                          • Fergus Fergus 18 janvier 2010 16:06

                            Bonjour, Razzara, et un grand merci pour ce commentaire élogieux. J’espère sincèrement avoir d’autres occasions de vous divertir.

                            A très bientôt.


                          • Fergus Fergus 18 janvier 2010 16:39

                            Salut, Chantecler, et merci pour ce commentaire.

                            Fan de musique classique, j’ai bien entendu écouté tout cela. Je serai d’ailleurs la semaine prochaine à la Folle Journée de Nantes (j’y consacrerai sans doute mon prochain article) comme chaque année. Non pour y écouter du Chopin (le héros de la fête), mais du Mendelssohn (le concerto pour violon en la mineur), du Paganini (le concerto pour violon « La campanella ») et du Hummel (concerto pour piano en ré majeur). Sans oublier un petit dîner dans l’institution nantaise centenaire : la brasserie La Cigale, une merveille de décor rétro.

                            Pour ce qui est de mes prochains articles, comme d’habitude, je me laisserai porter par mon inspiration du moment pour le choix des sujets, et tant pis s’ils n’intéressent qu’une minorité de lecteurs.

                            Bonne journée.


                          • charles-edouard charles-edouard 18 janvier 2010 18:54

                            bonjour fergus

                             joli billet plein d’humour


                            • Fergus Fergus 18 janvier 2010 18:57

                              Bonsoir, Charles-Edouard, et merci pour ce commentaire.


                            • rocla (haddock) rocla (haddock) 18 janvier 2010 20:28

                              Salut Fergus ,

                              Ce coup-ci j’ ai moins aimé .

                              Non-pas qu’ il s’ agisse de personnes dont l’ apparence pourraient faire penser etc ... rions de tout et il n’ y a pas de morts d’ homme , mais par deux fois vous employez un verbe très usité dans le langage courant pour ses besoins se faire , ôtant la poésie dûe à la démonstration .
                              Néanmoins , je reste votre fidèle lecteur et me réjouis par avance de votre prochiante , merde alors , prochaine nouvelle .

                              Bien à vous Fergus , et merci de nous égayer si souvent ... smiley


                              • Fergus Fergus 18 janvier 2010 22:12

                                Sincèrement navré, Capitaine, de n’avoir pas été à la hauteur de vos attentes cette fois-ci. C’est, je l’espère, partie remise.

                                Je vous souhaite une très bonne fin de soirée. De mon côté, la nuit portant portant conseil, peut-être trouverai-je matière à satisfaire le plus grand nombre des AgoraVoxiens qui me font l’honneur d’une visite.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès