• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Fin de partie

La coupe est pleine

JPEG - 11.4 ko

Voilà, une fois encore je suis sorti vivant de ce marathon infernal de repas festifs et de réveillons traditionnels, de verres à lever et d'apéritifs dinatoires. L'homme civilisé a retenu la leçon de ses ancêtres archaïques. Il se doit de faire de grandes réserves avant le terrible virage de l'hiver. À ce niveau là, c'est plus qu'une mesure de précaution, c'est de la folie douce.

Heureusement, j'ai depuis belle lurette renoncé aux crottes en chocolat, aux pâtes de fruits, aux marrons glacés et aux friandises de nos marchés de Noël. Je ne touche pas plus à la cerise sur le fardeau : la galette des rois. L'épiphanie constitue, il me semble, le point d'orgue (de barbarie) de cette avalanche alimentaire, le sommet de la lourdeur et de l'indigeste.

J'ai fait les comptes ou plutôt la balance a accusé le choc et le surplus. Le verdict est terrible, il me reste sur l'estomac qui est, lau-delà de sa vigoureuse proéminence, en fort triste état. Quand on songe à tous ceux qui ne mangent pas à leur faim, nous nous moquons d'eux en nous goinfrant sans fin. La punition est redoutable. Quand les uns n'ont pas le nécessaire, les autres sont menacés par l'infarctus. Ce monde est injuste ….

Il y a toujours plus odieux de par ce monde merveilleux. Notre ami Gégé, modèle de tempérance et de modération va prolonger les fêtes en se farcissant un Noël orthodoxe pour célébrer les desserts franco-russes, les vins de France et les alcools blancs si chers à son ami Vladimir. Son appétit est immense et son désir d'accumuler des graisses est tel qu'il souhaite les mettre à l'abri des ponctions adipeuses de la fiscalité française.

Mais revenons à nos gueuletons hexagonaux et sur-taxés. Je dois avouer que je ne suis pas raisonnable, je n'ai pas souhaité faire comme mes comparses des grandes villes. J'ai renoncé à ce tour de grande roue qui symbolise désormais la magnificence de l'Avent et permet de vomir tout son saoul et pour son beau loisir avec une vue imprenable. J'ai gardé les excédants et maintenant je les porte comme un bouclier abdominal.

Je n'ai pas non plus sombré dans les fontaines de vin chaud et me gavant de gaufres. Je suis impardonnable. Je tourne le dos à ce qui fait le charme de cette merveilleuse période vouée à la délicatesse et à la gastronomie factice. J'ai ainsi renoncé à la crise de foie qui vous force pendant quelques jours à la tisane et au jeûne. C'est ainsi que j'ai pris un peu de tour de taille pour ma plus grande honte !

C'est décidé, demain je me mets à la diète tout comme mon gros ami Gérard. Je vais tourner le dos à la galette indigeste du travail, à mes amis et leurs vœux autour d'une bolée de cidre. Je compte redevenir l'anachorète de l'assiette, l'ermite de la cellulite, le pénitent du crémant. Je dirai non à tous ces appels du pied ou bien du coude de mon camarade le diable et son bon ami cholestérol.

Je vais à nouveau enfourcher mon vélo d'appartement. La sueur doit couler, le péché de gourmandise doit se payer par des heures de souffrance. Je vais me faire forçat du régime après avoir été bagnard des tables et des bars. L'hiver sera rude : soupe et pain sec le tout arrosé d'eau du robinet. Il faut punir le pêcheur par là où il a pêché. Je sens ma conviction qui défaille ...

Je n'ai que ce que je mérite, ne vous apitoyez pas sur mon sort. Pensez, vous aussi à vous mettre en selle ou bien au régime sans sodium. De toute façon, nous ne ferons que devancer l'appel, prendre un peu d'avance sur ce que nous réserve notre cher gouvernement. La TVA va s'envoler, les prix iront plus vite encore car c'est toujours ainsi dans notre bon pays. Le chômage ne fera que croître et l'austérité nous poussera à nous rabattre sur les coquillettes.

Alors, prendre les devants, c'est se faire à l'idée que nous venons peut-être de vivre les derniers instants de notre société d'opulence. Nous allons nous serrer la ceinture pour notre plus grand bien d'autant que les cerveaux fuient notre nation. On annonce le départ de Depardieu et Bardot, bientôt il n'y aura plus de guide spirituel dans notre pauvre pays de France.

Courage les amis, acceptez vous aussi cette évidence. Nous entrons en récession, nous découvrons la nécessité des sacrifices, nous allons puiser dans nos bas de laine pour manger des patates à l'eau et des nouilles au beurre le dimanche ou un autre jour à votre convenance (nous sommes un état laïc). Nos réveillons seront alors un lointain souvenir. Finalement, ce qui est pris n'est plus à prendre, j'ai bien fait de me garnir de quelques kilogrammes superflus, ils vont me permettre de tenir dignement un peu plus longtemps que nos pauvres ….

Indigestement vôtre.

 

Vidéo incontournable 


Moyenne des avis sur cet article :  4.69/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • voxagora voxagora 8 janvier 2013 11:12
    .
    Beaucoup de ceux qui critiquent Gérard Depardieu ne font que le déshumaniser 
    pour jouir de le réduire à son embonpoint, jouir de leur propre dégoût de la chair. 

    Le sujet humain a beau être riche de toutes les possibilités du monde, 
    il peut quand même être épinglé symboliquement dans un seul signifiant. 
    C’est ce que Jacques Lacan a théorisé avec le trait unaire : un seul trait, et un signifiant 
    tout seul est coupé de l’ensemble des autres. 

    La coupure, pourtant symbolique, devient le sujet lui-même, identifié à ce seul signifiant :
    vieux, juif, gros ......
    Le sujet ayant ainsi disparu sous ce seul signifiant, l’épingleur n’a plus en face de lui le sujet humain, 
    il en a fait un objet, déshumanisé : c’est le mécanisme de l’injure.
    .



    • oncle archibald 8 janvier 2013 11:25

      Oh que c’est beau ce que vous écrivez, Monsieur Lavoix Delaplace .. Mais notre Gégé national, lui il a réglé ça non pas en théorie mais en pratique avec le trait urinaire dans le couloir d’un avion d’Air France, pas de l’Aeroflot ou de la KLM ! Ah quelle belle façon de monter à la hune de tous nos vaisseaux merdiatiques ... Vas y Gégé ! Encore ! Nous on t’adore pour ce que tu es .. un monstre !


    • C'est Nabum C’est Nabum 8 janvier 2013 12:54

      voxagora


      Vous avez raison de défendre ce grand patriote, si respectueux des lois et des règles de prudence. Je ne peux que vous encourager à suivre son exemple à tourner le dos à ce triste personnage qui se moque de lui-même comme de votre idole.

      Votre discours qui utilise une référence incontestable finit pas route par le mot injure. Nous voilà habillé pour le reste de l’hiver !

    • C'est Nabum C’est Nabum 8 janvier 2013 12:58

      oncle archibald (


      L’un jure et l’autre pas
      Je vous en conjure, ne disons pas de mal de Gégé ou Lacans en personne vient nous triter de parjures !

    • oncle archibald 8 janvier 2013 12:29

      Ben alors .. Y a personne sur ce fil ... Ils sont repus et font la sieste ???

      Ca mange quoi de spécifiquement « Loire » un homme de Loire qui festoie ?

      Moi, simple touriste gourmand, j’ai le souvenir d’un soufflet au sandre de Loire mangé à la « soufflerie » (ou souffleterie ?) place du pilori à Angers qui était une petite merveille ....

      • C'est Nabum C’est Nabum 8 janvier 2013 12:56

        Mon oncle


        Un homme de Loire travaille parfois et quand il rentre il découvre de curieux commentaires. Vous voulez me pousser au vice avec votre sandre. J’enrage moi qui pour l’heure en suis à la soupe claire.

        Merci quand même

      • oncle archibald 8 janvier 2013 12:36

        Et saviez vous que notre beau Gérard était allé festoyer en Chine invité par son ami Georges Frêche pour fêter sa réélection à la tête du Languedoc Roussillon (contre une candidate officielle du PS qui a été ridiculisée) avec dans le même voyage festif un certain Nicolin le président d’un club de foot Montpelliérain .. A eux trois ils devaient bien peser cinq quintaux et il leur fallait six places dans l’avion pour un si long voyage !! J’ai de la tendresse pour ces gens hors du commun qui immanquablement me ramènent à Rabelais ... 


        • C'est Nabum C’est Nabum 8 janvier 2013 12:59

          oncle archibald (


          Il faut choisir

          Rester dans les l’ormes ou rentrer dans l’énorme !

          Je crains d’avoir fait le même choix que ces grands personnages !

        • oncle archibald 8 janvier 2013 16:54

          « L’homme idéal pèse un quintal » disait une mienne cousine germaine mais qui s’appelle Hélène et qui contre toute attente a épousé une espèce de demi portion.

          Et bien sûr, il l’a rapidement cocufiée, et puis ils ont divorcé .. PFFF Bien la peine d’avoir de bons principes ...

        • C'est Nabum C’est Nabum 8 janvier 2013 17:08

          oncle archibald 


          Je suis dans la portion idéale Dites le à votre cousine vôtre ...


        • Vipère Vipère 8 janvier 2013 18:27

          Cher Nabum,

          c’est entendu vous vous êtes empâté et vous n’êtes surement pas le seul, (e) moi même, je ne suis pas sûre d’avoir été épargnée par les ravages de la sédentarité. Bref, il faut combattre cette fausse amie et ses associés, « les bons gueuletons » par les grands moyens.

          Haro sur les lipides ! Sus à la grosse fatigue ! Yala  !

          Au début, lorsque l’on remonte sur son vélo, on se fait l’effet d’une grosse baleine, maladroite, qui se tortille pour loger son fondement sur une toute selle minuscule.

          Les pédales sont dures à enfoncer. A chaque tour de roue, on souffle comme un cachalot, puis sur les côtes on râle comme une otarie prise dans un filet. A la fin, on est rouge comme un homard plongé dans l’eau bouillante et pour finir, on exhale des remugles de marée montante  !

          Voilà du bel exercice, du vrai de vrai qui vous fait monter le thermomètre, même en dessous de 0°  !!! smiley


          • C'est Nabum C’est Nabum 8 janvier 2013 18:32

             Vipère


            Rassurez-vous, il ne faut toujours croire le Bonimenteur

            J’ai marché tous les jours
            Je fais du vélo tous les jours également

            LA forme revient même si pour l’instant les formes restent !

            Patience

          • Vipère Vipère 8 janvier 2013 18:44

            Un bon menteur à qui je confie mes tourments   !

             mais, faute avouée... vous connaissez le vieux dicton !

            Vos encouragements à persévérer dans l’exercice physique prouve que je suis sur la bonne voie et d’ici peu, qui sait la forme sera revenue ???


          • C'est Nabum C’est Nabum 8 janvier 2013 18:47

            Vipère


            La forme oui

            Pour le sur-poids hélas le sport n’est que rarement de bon usage

            Il faut bien d’autres élements et une alchimie interne favorable

            C’est si facile pour certains quand c’est si diffile pour d’autres qui font bien plus d’efforts et de sacrifices

          • Vipère Vipère 8 janvier 2013 18:57

            Nabum

            Dans votre cas, rien n’est perdu. La purge, c’est souverain contre les mauvaises toxines !

            Quelques tisanes font des miracles sur le métabolisme. Les herboristes devraient, les rares qui existent encore, pourraient vous concocter une mixture à débusquer les méchantes graisses qui ont réquisitionné vos artères  ! smiley


          • C'est Nabum C’est Nabum 8 janvier 2013 18:58

            Vipère


            Je n’attends que vos conseils

            Je crois qu’une herbe folle sera recommandée pour moi !

            • Vipère Vipère 8 janvier 2013 19:08

              Nabum

              Vous méritez mieux qu’un herbe folle et n’allez pas prendre conseil chez un Dr Maboul, il ne saurait vous alléger de votre surcharge pondérale !

              Pour être honnête, je suis à sec de conseils dans l’instant, il me faut regarder de près, avant de vous donner ne serait-ce que l’ombre d’une réponse, ne voulant pas me brouiller avec un si bon menteur !

              On a toujours besoin d’un plus bon menteur que soit ! smiley


            • C'est Nabum C’est Nabum 8 janvier 2013 19:28

              Vipère


              Le bonimenteur est denrée précieuse il est question de l’inscrire au patrimoine de l’humanité. La mesure ferait sourire et les hommes politiques se l’approprieraient quoiqu’eux ne sont pas menteur par plaisir mais par nécessité.

              Le chien dent du mensonge en somme ...

            • Vipère Vipère 8 janvier 2013 19:41

              Nabum

              Vous voilà classé en haut du panthéon des bonimenteurs, les politiques ont le bas !

              A bientôt (A12C4)


            • C'est Nabum C’est Nabum 8 janvier 2013 19:56

              Vipère


              Ni Panthéon ni médaille, ni édition ni récompense le Bonimenteur reste un homme de la toile et du verbe qui ne fera jamais de grimaces pour que les grands lui offrent une place sous leur soleil

              J’aime mieux ma Lune !

            • Yohan Yohan 8 janvier 2013 22:48

              Et bien moi pour une fois, je l’ai traversée léger. Ras le bol des agapes obligées de fin d’année. Pédale douce sur l’alcool et sur les quantités de boustifaille et tout cela sans effort et sans arrière pensée pour les kilos de trop ou les maux d’estomac..Juste un sursaut, pourquoi bouffer autant parce que c’est la tradition. Envie au contraire de sobriété, de bonnes soupes et de repas légers. Je ne m’en porte que mieux. et si demain, j’ai une furieuse envie de chocolat, je me dis que j’ai le droit...


              • C'est Nabum C’est Nabum 9 janvier 2013 06:11

                Yohan


                Ce n’est pas toujours possible
                Il y a des clans, des familles dans lesquels une telle attitude serait vécue comme un outrage

                Alors on fait front, on donne sa santé au délire de saison et après on se dit que la prochaine fois, on fera comme vous 

                Vous êtes un sage 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires