• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Gibier de potence !

Gibier de potence !

En direct de ma Segpa

« J'espère vraiment me tromper »

JPEG Je vous ai déjà parlé de ce garçon qui est si désagréable avec tous les adultes, ses camarades filles et tous ceux qui veulent simplement être des élèves respectueux. Pour appartenir à la cour de « M » il faut déjà montrer des signes de rébellion ou de mépris, se targuer d'être une graine de voyou et user d'un langage que nous qualifierons élégamment d'excrémentiel...

« M » est encore un adolescent dans un déjà presque corps d'adulte. À quinze ans, il a oublié depuis longtemps son enfance. Il avance d'un pas chaloupé, protégé, camouflé sous deux capuches qui l'isolent totalement de ce monde qu'il déteste. « M » arrive toujours au dernier moment dans notre établissement. Il attend la sonnerie pour daigner se présenter d'un pas nonchalant, de cet air de celui à qui on ne le fait pas.

S'il est engagé dans une conversation téléphonique (il faut bien que les affaires se fassent) il ne l'interrompra pas. Son retard sera plus conséquent mais qu'importe, il semble au dessus des règles et des réprimandes. D'ailleurs, il fusille du regard l'adulte qui ose la plus petite remarque, un regard qui fait peur, un regard chargé de tant de menaces qu'il est compréhensible de reculer devant ce regard noir et méchant.

« M » s'installe lentement, ne quitte pas son manteau et ses capuches. Il tourne le dos à l'adulte et s'assoit de son propre chef. Il me faut une grande fermeté pour obtenir ce qu'il ne fera pas avec d'autres. Le cours ne le concerne pas. Il intervient pourtant assez souvent pour dénigrer les contenus, se plaindre de la faiblesse des cours, de la médiocrité de ses camarades, de l'ennui qu'il y a de subir pareille torture.

Il est évidemment bien au dessus des autres élèves. Il a un niveau scolaire qui aurait pu lui permettre de suivre dans l'enseignement général. Mais il se trouve chez nous pour détruire les efforts que nous pouvons faire, pour entraver le droit d'apprendre de ses condisciples (si ce terme à un sens quelconque pour lui).

« M » est un homme de clan. À la récréation, il s'isole, se met à l'écart de la plèbe. Il regroupe autour de lui sa bande de garçons, tous en admiration devant celui qui trône au centre du cercle. De quoi parlent-ils ? En quel langage ? Je n'en sais rien. Il est aux aguets, il surveille les adultes, tous des ennemis potentiels ou déclarés. Il complote, il a une vie en dehors de l'école, il vit des aventures qui ne sont certainement pas de son âge. Il a des ennuis avec les autorités.

Il a une influence particulièrement négative sur ceux qui lui vouent une admiration sans borne. Quand il n'est pas là, curieusement, on découvre alors des élèves plus calmes, agréables, qui acceptent de travailler et sont fiers d'une bonne note. Quand il est là, ils sont transformés. Ils doivent être à la hauteur de leur modèle …

« M » accumule les sanctions comme d'autres, jadis les bons points. Il insulte un professeur, déclare que sa classe sent la « chnèque » à sa mère. Il refuse systématiquement de s'excuser, choisit le travail qu'il condescend à rendre, ne répond pas à toutes les questions, s'habille, se lève et sort dès la sonnerie sans attendre d'y être invité. Il est maître à bord et ne reconnaît que son Dieu pour lui imposer sa volonté.

Il dépasse toutes les bornes. Vous pouvez croire que j'exagère. Nous l'avons envoyé vivre une expérience dans un autre collège. Une journée a suffi avant que d'en être exclu. C'est une tête brûlée, c'est un malotrus, c'est un gamin qui se prend déjà pour un caïd. Il n'est d'ailleurs pas suivi. Personne n'est venu chercher son bulletin. Il n'avait pas transmis l'information, j'ai appelé un père qui refuse de s'occuper de ces questions sans importance. Tout va bien !

« M » est surtout une calamité pour les filles. Il les terrorise, ignore leurs prénoms, ne leur adresse jamais la parole, refuse de s'asseoir à côté de l'une d'entre-elles. C'est un modèle d'intolérance, un garçon qui se prétend pratiquant alors qu'il nous donne l'image d'un individu sans foi ni loi. Je n'évoque pas son comportement vis à vis de mes collègues femmes …

Il est un parmi quelques autres. Des exceptions certes, des gamins qui rentrent dans les cas limites, la petite portion incongrue qui pourtant détruit avec une rare efficacité notre école. Ces quelques mômes, minorité agissante sapent de l'intérieur, minent l'édifice, réduisent à néant les énergies et les règles. Que pouvons nous opposer face à leur inébranlable détermination ?

« M » hérite ici du terrible qualificatif de gibier de potence. C'est bien le rôle qu'il nous joue à longueur de représentation. Il épuise les bonnes volontés, désespère les maîtres, décourage ses camarades, mobilise les conversations, émiette les cours. C'est un terroriste du quotidien scolaire. Pourquoi faut-il continuer à subir ce triste personnage ? Au nom de quelle logique stupide ? La survie de l'institution passe par une réponse appropriée face à de tels gamins, « Gibiers d'impuissance »

Insupportablement vôtre


Moyenne des avis sur cet article :  3.95/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • Radix Radix 22 avril 2013 11:51

    Bonjour Nabum

    Dans ma scolarité j’ai rencontré ce genre d’individu, mais c’était à une autre époque et il ne faisait pas la loi à l’école, de plus aucun gamin ne le suivait, ni ne l’admirait.

    Moi c’était deux frères, dans la rue ils jouaient les caïds, mais faisaient profil bas à l’école.

    Je les ai retrouvé quelques années plus tard, chômeurs, vivant de petit larcins et toujours ensemble.

    Qu’est-ce qui a changé à ce point dans l’école pour qu’aujourd’hui ce genre d’imbécile y fasse la loi !

    Radix


    • C'est Nabum C’est Nabum 22 avril 2013 11:59

      Radix


      Les modèles sociaux ont changé
      La télévision et le cnéma font la part belle aux jeunes de ce type.

      La réussite, c’est la drogue, le rap et la délinquance.

      L’école n’apporte plus rien ou avec trop d’effort.

      Alors on admire ceux qui ont franchi le pas et nous ne pouvons que constater les dégats, impuissants et désarmés.

    • subliminette subliminette 22 avril 2013 12:03

      Salut Nabum,

      Ca va aller bientôt mieux : vous aurez le droit de lui faire la morale !!!! Hahah !!!!

      Sinon, les camps de rééducation aux USA c’est peut-être pas mal...

      Vous pourriez lui faire perdre la face devant ses admirateurs avec beaucoup d’humour et de dérision ? Mais ça peut être dangereux pour vous


      • aimable 22 avril 2013 13:48

        surtout si on est une lampe a huile ,qui se prend pour un néon  !!!!!!


      • C'est Nabum C’est Nabum 22 avril 2013 13:59

        subliminette


        Au nom de quoi acceptera-t-il une morale qui n’est pas la sienne ?

        Ce monsieur a des valeurs teintées d’une doctrine intégriste qui pose bien des problèmes :
        respect de la femme
        tolérance
        Acceptation des théories scientifiques

        Nous sommes bien loin de la morale à la Peillon ! 

      • Richard Schneider Richard Schneider 22 avril 2013 19:04

        Bonjour Nabum,

        J’en aurais des choses à raconter sur le sujet ... Tous ces jeunes ados complètement déboussolés (et dangereux), qui se ressemblent tous ici et ailleurs, se retrouvent un jour ou l’autre derrière les barreaux. Et même cette expérience ne sert à rien : en détention, les « mineurs » ne participent à rien, ne font rien (à part regarder la télé et à se bagarrer). 
        Certains m’ont même assuré qu’ils ne sont que de passage : ils savent qu’ils reviendront. C’est d’ailleurs une gloire pour eux ... Avoir été incarcérés pendant deux ou trois mois, leur permet de revenir en héros dans leurs quartiers !
        Aussi, comme vous, une grande lassitude s’empare-t-elle le plus souvent des enseignants et des éducateurs. On ne peut quand même pas les laisser faire tout ce qu’ils veulent. Et à mon époque, nous n’avions pas à gérer les problèmes religieux qui, d’après les échos que j’ai, rendent certaines situations insolubles dans un milieu aussi fermé qu’est une prison ...
        Bonne soirée, 

        RS

        PS : Je dois vous avouer, cher Nabum, que moi, je suis à la retraite - et bien content de l’être !

      • C'est Nabum C’est Nabum 22 avril 2013 19:09

        Richard Schneider


        Effectivement il y a beaucoup à dire et bien plus d’interrogations que de certitudes, contrairement à ce que peuvent penser ici des esprits chagrins ou trop naïfs.

        Entre les deux attitudes, il faudrait agir et ne pas laisser agir de tels garçons en leur donnant systématiquement un sentiment de totale impunité.

      • francesca2 francesca2 22 avril 2013 12:18

        (c’est parce que vous avez oublié les-heures-les-plus-sombres)


      • C'est Nabum C’est Nabum 22 avril 2013 14:02

        RicDubal 


        Je sais que les apparences sont contre-moi

        Mais rassurez-vous, j’ai beaucoup tenté avant que de me convaincre que pour lui, mes valeurs n’avaient aucune prise.

        Et je suis à des années lumières des conceptions simplistes du FN sur un tel sujet. 

        Je m’interroge ! et je n’ai aucune réponse efficace ...

      • C'est Nabum C’est Nabum 22 avril 2013 14:05

        SelenaOndirignee


        Face à un tel comportement, bien des certitudes s’effondrent et bien des convictions s’effritent ! 

        Alors, je ne sais que penser et je m’interroge publiquement. Je sais que certains vont en profiter. Je m’en fiche et je maudias cette gauche bobo qui ne veut pas aborder de front de vrai problème 

      • C'est Nabum C’est Nabum 22 avril 2013 14:06

        francesca2


        Je n’ai rien oublié. Je décris une réalité tangible à laquelle je ne parviens pas à apporter de réponse satisfaisante

      • Franckledrapeaurouge Franckledrapeaurouge 22 avril 2013 22:00

        Bonsoir Mr Nabum,


        Pas trop de courbature après le WE de mise en service dans la beau pays landais ?

        Bon plus sérieusement, il n’y a pas d’école spéciale pour ces jeunes en souffrance, 

        ou avec je ne sais quel autre problème, car je ne suis pas un spécialiste.

        En tout cas il n’est pas normal qu’il puisse s’aboter le travail d’une classe entière,

        Voilà un chantier interressant pour Mr Peillons, il faut créer des structure

         adapté pour ce Type de jeunes, afin de les remettre dans le droit chemin.

        Un encadrement militaire si nécessaire, avec des psychologues, l’apprentissage 

        d’un métier, mettre en place une structure pour éviter que dans quelque année 

        il ne se retrouve en prison, ou dans un règlement de compte.

        Il n’y a rien de mît en place, vous n’avez aucune solution à votre disposition ???

        Mais ils font quoi dans les ministères ???

        Franck




        • C'est Nabum C’est Nabum 23 avril 2013 08:04

          Franckledrapeaurouge


          Les ministères se refilent le bébé jusqu’à ce que quelques années plus atrd on trouve des orléanais en Afghanistan !

          Nous avons quelques manipulateurs affreux dans notre secteur, c’est ça qui me barbe ! 

        • subliminette subliminette 23 avril 2013 07:20

          Nabum,

          Il faudrait déjà envoyer les journalistes en centres de désintox-aux-valeurs-de-merde.

          30 secondes hier sur la mort d’un prix Nobel de médecine et ancien résistant.

          Combien de mois de célébration s’il s’agissait d’un chanteur nullissime mais à succès ? Combien d’émissions sur l’assassin évadé, empreintes d’une admiration à peine dissimulée ?


          • C'est Nabum C’est Nabum 23 avril 2013 08:06

            subliminette


            L’information rime avec promotion

            Plus rien n’a de valeur réelle sauf l’argent !
            Comment se construire ainsi une réflexion solide avant que de se faire son opinion ?

          • Iren-Nao 23 avril 2013 07:42

            Nabum
            Il faudra un jour, mais je n’y croit guère, que vous et toute la generation de sensibilite socialiste et humaniste se rendre compte de sa responsabilite dans la fabrication de ce genre de « gibier de potence ».
            N’étiez vous pas du cote de l’axe du bien. ?
            Qui a prôné le laxisme a l’ecole (jusqu’à un moment supprimer les notes de peur de traumatiser les cancres). ?
            Qui a castre la justice en empêchant de sanctionner les comportement incivil voire criminel jusqu’à mettre une Taubira en charge. ?
            Qui a toujours eu une attitude anti flic. ?
            Bref on pourrait en faire une liste.
            Aujourd’hui, redresser la barre demandera forcement des réactions dures voire douloureuses, et comme ce ne sera pas fait ça ira de mal en pire.
            Nabum, ces potences seront aussi a vous.
            Nabum les gentils bateliers de Loire ne faisaient pas que boire des coups, ils élevaient aussi leurs gosses a coup de taloches et durement.
            Bref le monde est dur, il va un jour falloir en tenir compte, puisse cette petite racaille vous ouvrir les yeux.
            M’accuser de FN isme n’avancera pas a grand chose, mais en la matière ils sont plus lucides que vous.

            Iren-Nao


            • C'est Nabum C’est Nabum 23 avril 2013 08:10

              Iren-Nao


              Étant toujours été en contact avec les rebuts de notre scolarité, ma sensibilité de ce que vous appelez l’axe du bien a depuis longtemps été teintée de la triste réalité.
              J’ai mis en garde ceux qui pouvaient être mes amis. Jamais ils n’ont entendu mes alarmes.

              Dans leur monde idéale, elles ne peuvent exister et je noircissais le tableau.

              Ils continuent de ne rien comprendre car ce ne sont que des bourgeois à l’abri du monde réel. Rassurez-vous, vos amis aussi ...

              C’est le problème de notre démocratie qui place à sa tête des gens d’une autre caste !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès