• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Hollande au ski

Hollande au ski

En cette période de sports d’hiver, François Hollande a tenu à s’évader quelques heures en allant chausser les skis dans une station dont nous tairons le nom pour d’évidentes raisons de sécurité...

Dans le Falcon 2000 qui le transportait vers les Alpes, Hollande avait annoncé la couleur à son entourage : « J’ai l’intention de m’attaquer à la piste du Quinquennat ». Malgré les mises en garde liées à l’extrême difficulté de cette piste mythique et au climat ambiant peu propice à la performance, Hollande avait confirmé cet engagement, avant de se lancer dans une anaphore :

« Moi, skieur, je prendrai sans la moindre hésitation le départ de cette redoutable descente malgré un climat défavorable.

« Moi, skieur, je descendrai cette piste avec la plus grande détermination.

« Moi, skieur, je n’éluderai aucun obstacle et ferai face avec courage à l’adversité, le cas échéant.

« Moi, skieur, je prendrai schuss les murs les plus pentus.

« Moi, skieur, je n’utiliserai mes cares que pour m’arrêter dans l’aire d’arrivée après avoir dominé mon sujet. »

Le lendemain matin, frais et dispos après une nuit passée dans un chalet personnel de Pierre Bergé, Hollande est au départ de la « Piste du Quinquennat ». Pour passer incognito, il a décidé de skier muni d’un masque. Après quelques hésitations, son choix s’est porté sur un masque de… François Hollande, nul autre n’étant plus à même, à ses yeux, de garantir cet anonymat. Durant toute la descente, il a été décidé que le skieur resterait par radio en liaison avec Valérie Trierweiler, elle-même porteuse d’un masque de… Ségolène Royal pour tromper les paparazzis.

Et c’est parti : en appui mou sur ses bâtons, Hollande se lance sur la piste avec la fougue d’un escargot de Bourgogne subclaquant. 1 h 30’ plus tard, notre skieur s’immobilise sur l’aire d’arrivée dans une odeur mêlée de tartiflette et de vin chaud. Hollande est fourbu mais, comme toujours, content de lui-même et de sa performance. Entretemps, il s’est pris deux spectaculaires gamelles, l’une sur la « Bosse des 75 % » et l’autre dans le périlleux « Couloir des retraités » avant de multiplier les traversées pour franchir le « Mur de la Chancelière » et de galérer en escalier dans l’étroit « Goulet de la dette » ; pour finir, c’est en chasse-neige qu’il a franchi l’obstacle le plus redoutable, le « Mur de l’emploi ».

Malgré la mine atterrée des membres de son fan-club du PS (les Pépères Skieurs) qui ont tenu à l’accueillir, et le sourire goguenard d’un skieur anonyme porteur d’un masque de Mélenchon, rien ne parvient à effacer le sourire béat de l’homme qui vient d’accomplir un exploit émérite. Valérie Trierweiler elle-même est dépitée mais n’en laisse rien paraître grâce au rire en carton bouilli de Ségolène Royal qui lui permet de masquer sa frustration. Une frustration qu’elle ne peut pourtant s’empêcher de confier aux abonnés de son compte Twitter : « Il faut se rendre à l’évidence, François est aux champions de ski ce qu’est le chat de gouttière au tigre du Bengale ! »  

Rien ne peut cependant altérer la bonne humeur dudit François : « Cette piste, je la sens bien. J’ai d’ailleurs la ferme intention de la descendre une deuxième fois. En attendant, et pour rester dans l’ambiance, je suggère une bonne raclée, euh… raclette ».

 

Précédentes parodies hollandaises :

Le rêve de Hollande (février 2013)

Criminalité dans le sud : réunion de crise à l’Élysée (décembre 2012)


Moyenne des avis sur cet article :  4.11/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • A. Nonyme A. Nonyme 7 mars 2013 10:30

    Bonjour Fergus,

    merci pour cette sympathique parodie. C’est bien pour commencer la journée !

     smiley


    • Fergus Fergus 7 mars 2013 11:24

      Bonjour, A.Nonyme.

      Merci à vous.

      Ce qui serait bien, c’est qu’un jour, notre sourire ne soit pas dû à une parodie, mais à une action gouvernementale conforme aux attentes des Français.

       


    • Fergus Fergus 7 mars 2013 12:06

      Au vu du moinssage dont je viens de faire l’objet pour le commentaire ci-dessus, je constate qu’il y a au moins un Français satisfait de la politique conduite par l’exécutif. Un bon point pour Hollande.


    • ZEN ZEN 7 mars 2013 11:11

      Je proteste !
      Fergus ne sait pas de quoi il parle
      Notre Président slalome à merveille
      Je l’ai vu évoluer sur les pistes du Pas-de-Calais


      • clostra 7 mars 2013 12:13

        heum...Il y a là-dessus une affaire de blanchiment qui souffle le chaud et le froid...un tantinet symbolique car nous savions qu’il n’irait pas au charbon ! ça glisse...


      • Fergus Fergus 7 mars 2013 14:06

        Bonjour, Clostra.

        « Nous savions qu’il n’irait pas au charbon », écrivez-vous. Du moins pouvait-on le craindre. Mais « l’habit faisant le moine » (vieux proverbe allemand), nombre d’entre nous ont cru qu’il se hisserait au dessus de son présupposé comportement de notable provincial timoré pour mener une politique plus en rapport avec les attentes de justice sociale.


      • Fergus Fergus 7 mars 2013 11:27

        Bonjour, Zen.

        Le problème de Hollande est qu’il slalome jusque dans les descentes. Une vieille habitude datant de l’époque durant laquelle il était Premier secrétaire du PS.

        Sympa, cette piste de Noeux-les-Mines !


        • Vipère Vipère 7 mars 2013 14:33

          Bonjour Fergus

          Billet amusant  !

          « Falcon 2000 » ? je croyais que le Prez prenait le train pour se démarquer de l’autre, celui qui se croit obligé de faire son « devoir ».

          Déjà , que le débarqué aux dernières élections n’ avait pas ses devoirs pendant les 10 ans, comment croire qu’il fera son devoir !!! smiley


          • Fergus Fergus 7 mars 2013 14:39

            Bonjour, Vipère.

            Merci pour votre commentaire.

            Prendre le train, oui, mais uniquement en présence des caméras de télé.

            Quant à l’homme de « devoir », comme vous dites, qu’il se contente du « devoir conjugal » !


          • auguste auguste 7 mars 2013 16:18

            @ Fergus

            « Quant à l’homme de « devoir », comme vous dites, qu’il se contente du « devoir conjugal »  ! »

            C’est le ravi au lit !


            • Fergus Fergus 7 mars 2013 17:52

              Bonjour, Auguste.

              Pour être un peu bênet, le ravi n’en est pas moins un personnage sympathique. Sarkozy appartient plutôt à un autre genre de perturbé, nettement plus inquiétant (cf. Qui suis-je ?).


            • brindfolie 7 mars 2013 17:34

              Bonjour Fergus.

              Vous m’avez offert une bonne tranche de fou rire.Toujour bon à prendre en ces périodes d’haridelles !
              Haute voltige que gouverner,nouvelle discipline inscrite aux J.O de Sotchi,berceau de l’anti-matière du chamallo.
              Ah les délices de la poudreuse,encore une ligne votre altesse.


              • Fergus Fergus 7 mars 2013 17:56

                Bonjour, Brindfolie.

                Ravi (rien à voir avec le personnage évoqué ci-dessus) de vous avoir amusé avec les aventures hivernale de celui dont on apprend aujourd’hui dans le Canard Enchaîné que ses conseillers élyséens le surnomment « Pépère ».


              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 7 mars 2013 17:46

                C’est la luuuge finaaale ..... !


                • Fergus Fergus 7 mars 2013 19:55

                  Bonsoir, Aita pea Pea.

                  Au train où ça va, pour une glissade vers des abymes d’impopularité ?


                • kettner 7 mars 2013 20:23

                  Deux ou trois sondages de plus

                  Et il pourra lâcher son titre de « capitaine de pédalo » pour celui « d’amiral des bathyscaphes » .


                • Fergus Fergus 7 mars 2013 22:55

                  Bonsoir, Kettner.

                  Il ne tient qu’à lui de remonter des abysses !


                • ETTORE ETTORE 7 mars 2013 19:53

                  Et même pas tombé du ....télésiège !

                  j’en reviens pas !

                  merci pour cette belle descente humoristique, 
                  A eux les cimes enneigées, à nous les pics du chômage.

                  • Fergus Fergus 7 mars 2013 19:57

                    Bonsoir, Ettore.

                    Les pics du chômage, hélas ! Et la glaciation des prestations sociales.


                  • alinea Alinea 7 mars 2013 21:10

                    J’ai bien aimé aussi ! Et j’ai regardé votre article mis en lien ’ sarko psychopathe" que j’ai bien aimé aussi ( à l’époque je n’étais pas sur Avox) et un lien qui y a été donné et qui compare le discours de Ayrault à Singapour et celui de Hoillande quelques mois plus tôt je ne sais où ! Les mêmes, Ayrault a tout pompé ; retourner le voir, aujourd’hui, savoir que ces deux là font la pluie et le beau temps chez nous, ça fait quelque chose !
                    Petit voyage sur les neiges , et petit voyage dans le temps ! Merci Fergus


                    • Fergus Fergus 7 mars 2013 23:00

                      Bonsoir, Alinea.

                      Merci à vous pour ce commentaire.

                      La comparaison du profil de psychopathe et du comportement de Sarkozy est saisissante. Par rapport à lui, Hollande est effectivement un type normal. Un peu trop pour la fonction sans doute.

                      Merci pour le tuyau concernant le discours de Ayrault. Qu’il ait pompé un discours de Hollande ne m’étonne pas, ce genre de pratique étant assez répandu en politique.


                    • brindfolie 8 mars 2013 01:09

                      @ Fergus.Bonjour.

                      J’ai pris connaissance de votre article ’Qui suis-je’.Bon billet.Une chose m’a surpris,comment pouviez-vous à cette date avoir la prémonition de ce qu’il allait survenir 3 mois plus tard au FMI.Pour dire plus simplement,tous les gens ’bien’ informés savaient,sauf ceux directement concerné,le peuple.
                      Cordialement.


                      • Fergus Fergus 8 mars 2013 09:15

                        @ Brindfolie.

                        Je n’ai jamais eu de prémonition concernant une affaire comme celle du Sofitel ou celle du Carlton. A cette époque, je faisais allusion à l’affaire Piroska Nagy, du nom de la maîtresse hongroise de DSK qui aurait bénéficié de favoritisme au sein du FMI et valu un rappel à l’ordre à Strauss-Kahn.

                        Cela dit, on pouvait, avant l’affaire new-yorkaise, penser qu’il y avait quelque part anguille sous roche en lisant le Canard Enchaîné qui, à plusieurs rerpises, a fait état de la confiance des caciques UMP vis-à-vis d’une candidature DSK à la présidentielle, genre « celui-là, on sait comment s’en débarrasser ». Personne évidemment ne pouvait, à l’UMP, prévoir l’affaire du Sofitel, mais les évènements ultérieurs ont montré que Sarkozy et ses amis savaient à quoi s’en tenir sur le dossier du Carlton bien avant que ne sorte l’affaire dans les médias.

                        Bonne journée.


                      • brindfolie 8 mars 2013 17:03

                        Merci Fergus d’avoir pris la peine de répondre.
                        Bonne soirée.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires