• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > J’ai fait le test : je suis devenu un homme de gauche...

J’ai fait le test : je suis devenu un homme de gauche...

J’ai fait le test : je suis devenu un homme de gauche... J’ai essayé, j’ai vendu mon âme au diable, j’ai vendu mon âme à l’épicier du coin... J’ai rendu les armes, j’ai franchi le pas. Désolé.

J’ai fait le test. Franchement. Je voulais connaître les doux agréments quotidiens de la vie d’un homme de gauche. Un vrai, un dur, un tatoué. Un type plein d’espérance en l’homme. Un progressiste pur jus. Un authentique anti-raciste. Un humaniste garanti sur facture. Un amoureux de l’environnement, tenaillé par l’angoisse de la « terre » qu’il va laisser aux générations futures. Un homme qui n’est jamais avare d’une franche indignation, jamais économe d’un coup de gueule « citoyen », jamais lassé d’une prise de position publique contre le capital, le patronat ou encore contre le sexisme qui fait rage à Saint-Germain-des-Prés.

Après avoir signé une pétition en faveur de la cause palestinienne, et une autre contre la guerre d’Irak, j’ai ouvert L’Internationaliste dans le métro, ligne 6. C’était sur le conseil d’une amie de Montreuil. Dieu me pardonne. Le regard concentré, mais bienveillant, je parcourais la splendide prose de cette confidentielle - mais si hype - publication bolchevique. Tout en me restaurant, avec grâce et préciosité, d’un sandwich bio vénézuélien, aux concombres, issu de l’économie équitable, je vivais un moment d’intense joie littéraire en lisant cette phrase remarquable : « Si au fond l’essence du Que faire ? réside dans la lutte contre les idées de la classe dominante au sein de notre classe, il faut savoir que la seule garantie de succès réside dans une grande quantité de travail en profondeur parmi les masses ». Plongé dans une sombre et voluptueuse introspection sur la situation des Indiens du Chiapas, sur le destin du maoïsme, sur le sens métaphysique de la lutte des classes et sur la situation précaire de José Bové, victime du complot industriello-millitaro-capitaliste, je ne fus soustrait à ma rêverie que par l’arrivée dans le wagon de deux magnifiques jeunes femmes : Aliénor et sa sœur-jumelle Hilda. Aliénor me demanda : « Monsieur, vous lisez L’Internationaliste ? Vous devez être un homme exceptionnel alors... ». Modeste, comme tous les hommes de gauche, je me perdis en dénégations, et proposa aux deux jeunes femmes quelques bouchées de mon sandwich végétarien - garanti sans OGM et sans additif issu de l’industrie chimique nord-américaine. Nous parlâmes un peu de la lutte des classes... Je fis à l’oreille d’Aliénor une synthèse brillante et drôle de l’article Natalité et transformation impérialiste dans l’offre politique du Vatican. Elle en fut très troublée. Il me parut de bon ton de glisser quelques sentences bien senties contre la chasse, la pêche et la corrida... le sujet étant toujours très porteur avec les femmes. Les deux sœurs descendirent à l’arrêt Bercy, non sans m’avoir laissé un moyen de les joindre : je leur promis de les emmener à la Fête de l’Huma, dans une voiturette électrique à énergie solaire, afin d’assister à un concert du chanteur « engagé » Renaud Séchan, fils du célèbre helléniste. Je leur fis aussi la promesse solennelle de m’engager davantage en faveur de la lutte pour les droits des femmes, pour l’avortement et pour la défense des mères célibataires en contexte urbain.

A l’arrêt Daumesnil, je pris la décision ferme - et définitive - de faire un geste citoyen. Je ne sais pas vraiment pourquoi. Certainement une pulsion. Je sortis du métro afin d’enfourcher un Vélib’, je fis trois tours de la place, un, deux, trois, avec un sourire de bienheureux, puis je remis avec détermination la glorieuse monture citoyenne à sa borne métallique. La loupiotte passa du rouge au vert. Clic-clac. J’étais déjà un autre homme. J’hésitais à faire un crochet par « Paris Plages », pour étrenner mon nouveau maillot de bain « Dior Hommes », mais le fond de l’air était un peu frais.

En passant devant un lycée professionnel, j’entendis des cris : de sales flics à la solde d’un Etat policier dictatorial étaient en train d’interpeller en pleine classe un enfant de couleur noire, âgé d’à peine 24 ans... en voyant passer le triste convoi jusqu’à la voiture de police, gyrophare hurlant, je pris mon courage à deux mains et cria : « C’est un scandale ! Vous êtes de sales racistes... Vous savez demain c’est mon cours de squash, au sporting club, j’en parlerai à un ami avocat à la Ligue des droits de l’homme et à SOS Racisme. ». Sans me démonter j’ai levé le poing et hurlé : « Prolétaires de tous les pays unissez-vous ! ».

Comme je me sentais plein de gloire et de fierté, je pris la décision d’aller louer un DVD. Je pris un documentaire allemand sur l’histoire du féminisme, afin d’aborder en homme progressiste, et libéré des préjugés sexistes, ma nouvelle relation avec Aliénor et Hilda. Avant de reprendre le métro, je mis mon Ipod en marche, avec une chanson « générationnelle » de Vincent Delerme. Je m’endormis dans la rame de métro et fis un rêve étrange... toutes les personnalités de la gauche française faisaient une étape du Tour de France, dans les Pyrénées, au départ de Luchon-Superbagnère... Olivier Besançennot, avec sa monture de postier, et sa glorieuse gibecière en cuir, se détachait notoirement du peloton. Delanoë sur un Vélib’ en fonte sulfurisée flirtait dangereusement avec la voiture balaie. Ségolène en chiait grave avec ses talons hauts, d’autant plus que François Hollande tentait de la faire chuter en lui criant des insultes obscènes. Salope ! Salope ! Pauvre hyène ! Chienne immonde ! Des insanités atroces. Arlette Laguillier et Marie-Georges Buffet étaient sur un tandem aux couleurs de l’arc-en-ciel. Elles ne cachaient plus leur joie. Elles gloussaient et pédalaient gaiement. Hi hi hi ! Dominique Voynet, sur une patinette à moteur, fonctionnant aux agro-carburants, faisait la course avec José Bové...

Terminus, Créteil. Réveil. Un peu difficile. Comme un homme de gauche, j’arpente le bitume avec hauteur et fierté... bien conscient des problèmes des banlieues, et bien décidé à contribuer à la progression de la « citoyenneté ». Quand j’arrive chez moi, je me sers un peu de thé équitable. J’allume ma télé. Devant les programmes de TF1 et M6, je ne parviens pas à réprimer un : « Halte à la télé-poubelle ! TF1... TF-haine... ! ». Comme j’ai gueulé un peu fort mon voisin tape contre le mur. Bang, bang, bang ! Ces slogans me rappellent quelques vieilles manifs. Chouettes souvenirs. D’ailleurs, j’ai bien envie d’aller manifester... Le contact du bois des pancartes me manque. Parole. J’ai une carence aiguë en slogans simplistes, aux rimes impardonnables. J’ai envie de faire le pitre devant une poignée de journalistes avides. J’ai envie de hurler des conneries gauchistes dans la rue...

Je prends mon Blackberry et j’appelle mon ami Bob, syndicaliste SNCF, que j’ai connu au club de squash... Je lui demande si des manifs sont prévues ces prochains jours. Il consulte son calendrier du happening marxiste-léniniste bien-pensant, sur son Mac. Temps mort. J’hésite bêtement entre une petite marche des fiertés gays et lesbiennes, et une manif de cheminots musculeux contre le démantèlement du fret. J’ai toujours été un garçon indécis. « Autant que savoir, douter me plaît » (Dante). Je m’autorise à suspendre mon jugement, le temps de déguster un merveilleux petit muffin aux myrtilles, acheté à une pâtisserie de Créteil participant courageusement à une opération d’insertion d’anciens détenus pédophiles issus des minorités visibles... Je vais bien. J’ai fait le test. C’est cool. Finalement, tout compte fait... je pense que je vais devenir un homme de gauche...

*

* *


Moyenne des avis sur cet article :  3.32/5   (126 votes)




Réagissez à l'article

114 réactions à cet article    


  • La mouche du coche La mouche du coche 21 août 2007 13:50

    J’ai trouvé cet article très drôle. smiley


  • tal 21 août 2007 23:09

    A chacun son sens de l’humour... smiley


  • Voltaire Voltaire 21 août 2007 11:41

    L’article ne manque pas d’humour, mais le passage sur l’expulsion du « jeune » black ne m’a pas fait rire. La caricature doit savoir toucher juste, et là, c’était manqué, et de beaucoup. Mais le reste est excellent.


    • Jherry 21 août 2007 12:10

      Je pense que l’auteur pointe du doigt les gens qui vont gueuler sur les flics arrêtant une personne de couleur avant de savoir ce qu’a fait cette personne.

      On n’apprend rien dans cet article mais c’est très bien écrit et très pertinant, même si le personnage est assez bobo/aisé.


    • nephilim 21 août 2007 11:42

      Tu t’es trompé de genre ^^ Tu as vecu une journée de bobo parisien rien a voir.......


      • Anto 21 août 2007 11:43

        Que vous soyez de gauche ou de droite ca n’a finalement pas beaucoup d’importance. En tout cas vous aimez vous lire et ecrire pour ne rien dire. Ce n’est pas un crime en soi sauf quand il y a effectivement un message aussi neuneu que « j’aime pas les bobos ».


        • LE CHAT LE CHAT 21 août 2007 11:56

          il est vrai que cet article décrit plus le quotidien d’un bobo de la capitale que d’un authentique prolétaire des banlieues , mais j’ai bien ri quand même .


          • cza93 cza93 21 août 2007 15:32

            oui, smiley j’ai trouvé cet article également très drôle, sauf peut-être l’épisode du jeune de 24 ans interpelé ... qui m’a fait un peu grincer des dents ! définitivement non, on ne peut pas rire de tout ...

            Comme nombre de commentateurs je trouve que celà décrit plus la journée désoeuvrée d’un Bobo friqué que celle d’un homme de gauche ... je ne vois pas où sont incarnées les valeurs de gauche, par contre j’y retrouve tous les poncifs made in bobo de Paris !


          • ZEN ZEN 21 août 2007 12:02

            Derrière cette historiette équivoque, quel est le message, en clair ?...


            • La mouche du coche La mouche du coche 21 août 2007 13:52

              Zen manque un peu de recul sur lui-même. Moi qui suis plutôt à gauche j’ai compris le message avec mon intelligence de mouche pourtant. smiley


            • ZEN ZEN 21 août 2007 13:57

              @ La coche du mouche

              A-t-on jamais vu une mouche avoir du recul ?...


            • zelectron zelectron 21 août 2007 17:42

              une mouche peut être fine...


            • Mango Mango 24 août 2007 21:02

              @ Zen.

              Les mouches décollent à reculons. Il faut le savoir pour épater la galerie en les attrapant.


            • tvargentine.com lerma 21 août 2007 12:04

              Franchement on rigole beaucoup et les réactions des commentaires troskistes de la section de la PS-VERTS-LCR sont vraiment d’une tristesse...

              un peu comme le temps à Paris-Plage...affreux,affreux,affreux smiley smiley smiley smiley


              • ytty54 ytty54 21 août 2007 12:06

                je vois effectivement pas trop le rapport entre jouer les bobos blasés parisiens et être de gauche. Ni entre le fait d’être de gauche et de lire forcément bolchévique. Lorsque l’on est de droite, on ne lit donc que Minute ou Action Française ?

                http://yttymaison.blogspot.com


                • Vilain petit canard Vilain petit canard 21 août 2007 12:14

                  @ l’auteur

                  Vous avez accumulé des poncifs de droite sur les gens « de gauche ». On peut d’ailleurs inverser le système : « En sortant du Fouquet’s, tout en lisant Les Echos, je me suis dit : pour fêter la remontée des cours du Dow-Jones et le licenciement de 343 ouvriers dans l’usine de Beau-Papa, pourquoi ne pas organiser un rallye avec Marie-Caroline et Guy-Antoine, puis je suis monté dans ma Jaguar..., etc. »

                  Tout ça ne va pas bien loin, et votre article est du coup assez lourdaud. On se croirait en fin de soirée au Rotary de Neuilly (autre poncif), on imagine les petits ricanements (uh ! uh ! uh !).

                  Vous devriez envoyer ça au Figaro, ils adoreraient. Ils croient encore que les gens de gauche rencontrent des syndicalistes au couteau entre les dents.


                  • pywye 21 août 2007 12:36

                    Je suis d’accord avec toi, faire la caricature d’une personne de droite n’apporterait rien. Pourtant il y a bien plus de gens qui s’assoment devant TF1 pour aimer notre France (ou la leur à priori) que de gens avec des Blackberry qui appelent des syndicalistes. D’ailleurs elle passe à la télé la pub pour ce téléphone ??


                  • COLRE COLRE 21 août 2007 12:23

                    Comme humour, on dirait du Jacques Faisant... !


                    • cza93 cza93 21 août 2007 15:44

                      @Léon

                      Je ne crois pas qu’il faille prendre tout celà au sérieux, c’est beaucoup trop caricatural pour avoir la moindre crédibilité ; quel militant de gauche (quelque soit le parti), quel sympathisant de gauche pourrait trouver dans cet article ne serait-ce qu’un élément de rapprochement avec lui-même ou un membre de son entourage. Personnellement (hormis la partie sur le jeune de 24 ans, comme je l’ai écrit plus haut), je préfère prendre cet article au premier degré, non pas comme une caricature d’un homme de gauche mais celle d’un bobo (et dans la vraie vie ils on tendance à m’énerver beaucoup, comme dans la chanson de Renaud !) ; il n’y a pas de message, pas de réelle conclusion, ça ne va pas loin, ça se laisse lire en 2mn et sera oublié aussi vite. PUNTO !


                    • claude claude 21 août 2007 21:27

                      mon cher léon,

                      j’ai quand même bien souri à la lecture de cet article... c’est drôle, c’est une caricature, donc il est normal que le trait soit forcé.

                      pour vous décontracter, il y a woodstock sur arte... ahhhhhhhhhhhhhh ! nos jeunes et folles z’années !!! smiley smiley


                    • pywye 21 août 2007 12:31

                      Personnellement je n’ai pas trop gouté votre humour, sans doute qu’en province, et surtout à Toulouse, être de gauche n’a pas le même sens. Et puis on sent très fort que les idées racistes ne sont pas loin : c’est vrai, devant un lycée professionnel, un jeune homme de couleur, qui n’a que 24 ans ... Quand on veut caricaturer une façon de vivre de bobo, on ne fait pas une caricature de la société à droite toute, à mon humble avis. Avis de gaucho réac’ qui n’écoute pas Vincent Delerm,ni Vincent Delerme d’ailleurs.


                      • Irony 21 août 2007 12:36

                        Amusant comme certaines satires froissent vite les susceptibilités... L’auteur force volontairement le trait, mets les pieds dans le plat... et atteint son but. Article savoureux aux réactions croustillantes, merci pour ce moment d’humour. smiley


                        • La mouche du coche La mouche du coche 21 août 2007 13:54

                          Irony a bien parlé. La vexation palpable de certains commentaires sur un article qui se veut humoristique prolonge le plaisir de cet article. Un peu d’humour les amis ! smiley


                        • La mouche du coche La mouche du coche 21 août 2007 15:14

                          Léon, vous PENSEZ ne pas l’être et pourtant.... pourquoi m’avez-vous répondu ? smiley

                          incroyable Mouche du Coche smiley


                        • COLRE COLRE 21 août 2007 15:48

                          @La mouche

                          Double erreur, La mouche, d’abord vis-à-vis de Léon, mais ensuite, vous dites vous-même, « un article qui SE VEUT humoristique ». alors là, vous êtes pile dedans. Merci d’être d’accord avec nous et de laissez entendre que vous ne le trouvez pas non plus humoristique...


                        • La mouche du coche La mouche du coche 21 août 2007 17:58

                          Léon, et bien non, désolé, on est souvent mieux perçu par quelqu’un d’extérieur que par soi-même.

                          Colre, quand je dis que cet article se veut humoristique je veux dire que les commentaires sordides qui suivent montrent bien qu’il a un peu remué quelque chose dans nos certitudes.


                        • COLRE COLRE 21 août 2007 18:10

                          Chère Mouche du coche, on ne doit donc pas avoir les mêmes certitudes... Moi, pardon, mais ça n’a rien remué, sinon, comme je l’ai dit à de multiples reprises ici, la triste constatation que rien n’avance, décidément, dans notre microcosme politiqueL. Et, sous couvert de pseudo humour, notre auteur (qui d’ailleurs se cache depuis le début) n’avait d’autre intention que de faire chier le peuple !!! ( et le peuple en a marre qu’on le fasse chier ! car notre auteur, vu son CV, est un joli bobo de droite).


                        • Shyankar 21 août 2007 12:40

                          Bon cet article moi je l’ai aimé. Pas parceque c’est vrai mais parceque c’est vraiment comment les gens de droite voient les gens de gauche, les anarcho syndicalistes soucieux de revoir le marxisme léniniste a l’ordre du jour dans tous les débats. Pour moi le journal bolchévique comme vous l’appeler, ou encore les tours à vélo, les pétitions ou la rencontre c’est du pipo. Science fiction ou pas c’est beau. On crorait presque entendre sarkozy parler de la gauche, si « sectaire ». Qui plus est pour comprendre ce qui se passe en palestine et signer une pétition pas besoin d’être de droite... Pour le sandwich bio vénézueline vous me donnerez l’adresse ? J’aime pas beaucoup les concombres mais faut quand même pas mourir con. En fait vous accentue un peu plus les préjugés. MAis moi j’appelle ça sectaire parceque il n’y pas beaucoup de gens de gauche à faire comme vous...qui plus est à) rever d’un tour de france de la gauche :p


                          • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 22 août 2007 00:43

                            Une question, en toute bonne foi : autoritarisme + lutte pour l’égalité, ça donne Gauche ou Droite ? Le mondialisme, c’est à Gauche pour la composante internationaliste, ou a Droite parce que ça favorise le capital ? Quelque milliards pour lutter contre la crise des subprime, c’est à gauche parce qu’on protège les petits épargnants... ou à droite parce qu’on sauve la mise des grands spéculateurs ?... ce n’est pas un piège, je n’ai pas de réponses évidentes.

                            PJCA http://nouvellesociete.org


                          • pywye 21 août 2007 12:51

                            Effectivement, je suis monté au crénau un peu vite... Vu sous cet angle effectivement, et le fait même que cela m’ait fait réagir aussi brutalement, cet article a eu le mérite de me faire bondir smiley

                            Décidément, quand est ce qu’on refait une manif de droite que je me paye ma catharsis moi aussi ??


                            • Luciole Luciole 21 août 2007 13:01

                              Hier soir j’ai fait écouter à mon fils un CD racontant « Quand un roi perd la France » de Maurice Druon. C’était rigolo au début, parce qu’en écoutant le cardinal du Périgord, on se met effectivement complètement dans la peau d’un homme de droite. Au début c’était un peu marrant, ces histoires de grandeur de la France, d’ennemis héréditaires, de destin guidé par la providence divine, de la tiare en or nécessaire pour se faire respecter du vulgus pecum.

                              Et puis assez vite quand même, mon fils m’a dit qu’il s’ennuyait et voulait faire autre chose. Moi-même je commençais à avoir une sorte de nausée bizarre, sans savoir d’où elle venait.

                              Ce type qui ne cesse de rabacher qu’il était mieux placé que les autres pour devenir pape, qui ne s’en remet pas et assomme son pauvre neveu de conseils politique en se croyant supérieurement avisé...

                              Bref, le monde est bleu, mais on s’ennuie franchement dans la peau d’un homme de droite. On peut donc leur pardonner de penser autant aux gens de gauche, ça donne un sens à leur vie.


                              • e-citoyen e-citoyen 21 août 2007 13:09

                                Petite vengeance d’un homme de gauche : allez donc voir deux caricatures de l’homme de droite aux adresses : http://www.dailymotion.com/relevance/search/manif+droite/video/x29033_manif-de-droite-juin-2007_politics et http://www.dailymotion.com/relevance/search/manif+droite/video/x24sf5_vraie-manif-de-droite_fun Attention, l’une des deux manifs est fausse, mais je trouve la vraie encore plus caricaturale...


                                • Anto 21 août 2007 13:46

                                  Cette confusion entre les electeurs de gauche et les bobos vient d’un slogan marketing simpliste parmi tant d’autre : « la droite decomplexée » qui dit non a la repentance etc... Ceux qui s’en reclame sont tellement convaincu par les phrases à trois mots que leurs adversaires sont forcement « de la gauche complexée », apotres de la critique sterile et de la mauvaise foi. C’est une façon de rejeter tout débat.

                                  Ils calquent leur raisonnement sur celui de leur prophète, Sarkosy le candidat, aujourd’hui president, en choississant leurs detracteurs à coup d’amalgames.

                                  Ce texte ne m’a fait rire, malgré le fait que la satire ne soit pas pertinente et qu’ elle sente serieusement le réchauffé. En effet elle ne caricature pas du tout, a mon avis, « l’homme de gauche », mais le raisonnement basique du sarkosiste teuteu.


                                • LT 21 août 2007 14:10

                                  >alors qu’être de gauche, cela veut simplement dire que l’on considère que l’Etat se doit d’intervenir dans l’économie

                                  ca, c est de l etatisme. en france, on est etatiste, a gauche ET a droite. ( doctrine de l etat fort) ( en belgique, par exemple, on prone l’etat faible).

                                  lorsque une personne sur quatre travaille pour l’etat, on ne peut rever meme de liberalisme ( faudrait viser le 1/10 pour etre liberal, economiquement)

                                  la question est sur l autre axe : ( societal) : progressiste ou conservateur...


                                • zelectron zelectron 21 août 2007 18:10

                                  Lorque la droite et la gauche comprendront que le rôle de l’Etat et du gouvernement n’est pas de se mêler de la partie, mais d’ARBITRER, c’est à mon humble avis ce qu’il se doit de considérer avant tout.

                                  Distribuer des cartons rouges, virer du terrain les malhonnetes, déclarer la partie gagnée ou perdue et le faire appliquer. Nos états doivent veiller au respect des règles (si tant en qu’il y en aient)ou les édicter avec le parlement.

                                  Il faut qu’il emploie des fonctionnaires travailleurs et vertueux et donc qu’il les paye très correctement et qu’il vire les fonctionnaires « magouilleurs » heureusement il n’y en a pas beaucoup (de ceux là)C’est ça la voie médiane d’un compromis/consensus sympa (pas forcément celle de F.B.)


                                • snoopy86 21 août 2007 16:52

                                  @ Philippe

                                  Les gens de droite qui échangent leur Breitling ou leur Rolex avec Julien Dray ?

                                  Ceux qui ont le même chausseur que Roland Dumas ?


                                • snoopy86 21 août 2007 17:07

                                  Article amusant et qui, à l’évidence, fait mouche si j’en juge par les commentaires. Merci à l’auteur...

                                  Nous, gens de droite, savourons grâce à vous une petite revanche. Que n’avons nous lu en effet sur la droite bling-bling...

                                  Les bobos décrits ci-dessus on en trouve malheureusement plein les couloirs des assemblées régionales (notamment en Poitou-Charentes ) et selon toute vraisemblance pas mal aussi rue de Solférino.

                                  J’ai simplement l’honnêteté de penser que la gauche ça n’est pas que celà, ou quelques enseignants en manque de reconnaissance sociale ou quelques camarades syndiqués arc-boutés sur leurs zavantages zaki, tout comme la droite n’est pas seulement un groupuscule de commerçants du sentier comme certains auraient tendance à le penser.


                                • COLRE COLRE 21 août 2007 17:18

                                  Finalement, voilà avec le personnage Snoopy (que j’adorais) le discours (que je déteste) de la personne snoopy. Dirais-je que c’est très masculin, et que j’en ai MARRE de ces batailles de récréations, ces attaques par catégorie sociale, bobo ou pas, ouvrier ou patron, employé ou Rmiste, marre, marre, marre.

                                  Vous ne voyez pas que le bonheur social c’est de cesser d’attaquer son voisin ou sa voisine, l’autre, l’étranger, l’ennemi, le con forcément ! vous êtes là, sur Avox, en pleine après-midi, vous avez donc du temps pour lire et réfléchir : pourquoi, toujours attaquer, accuser, moquer, discriminer ? qu’est-ce que ça vous apporte ?????

                                  COLÈRE


                                • snoopy86 21 août 2007 17:40

                                  @ Colre

                                  Le bonheur social Kezako ? La politique n’est pas un lieu d’angélisme, mais de débat au mieux, de confrontation au pire...

                                  C’est trés masculin, mais le pugilat, y compris ici participe de mon plaisir qui n’a rien de social sauf le fait de boire ensemble une bière à la fin du match...

                                  @ Ludo

                                  Vous vous doutez que je ne voterai sûrement jamais pour monsieur Valls, mais il me semble tout à fait respectable. J’observe qu’il est un des rares au PS à avoir posé les vraies questions, et il a sur beaucoup de sujets des positions d’homme d’état.


                                • COLRE COLRE 21 août 2007 17:55

                                  @snoopy la voix de son maître,

                                  Normal, d’aimer Valls, comme son maître, l’ami sarko. et pis Kouchner aussi, et DSK... Mince ! kes que vous êtes tolérant, à apprécier comme ça des gens qui sont pas d’vot bord... clap clap clap !

                                  dis moi qui tu aimes, je te dirai qui tu es...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès