• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Je ne demande pas la rue…

Je ne demande pas la rue…

Mais juste la voie de la Paix. Dans le Monopoly de la vie, tout se paie. Une fois les dés lancés, nous n'avons guère le choix, (n’en déplaise au roman de Léon Tolstoï.) il ne reste qu’a avancer son pion.

Elizabeth Magie invente en 1904 The Landlord's Game, jeu de société ayant pour but de montrer la « nature antisociale du monopole », et souhaite une propagation de celui-ci la plus large possible. Charles Darrow commercialise alors le jeu par ses propres moyens et obtient un succès tel qu'en 1935, Parker Brothers lui achète les droits du jeu[1]. La firme rachète ensuite les droits originaux à Elizabeth Magie en 1936 ; celle-ci les cède à bas prix, sans droits d'auteur : elle n'est pas intéressée par l'argent mais veut la diffusion du message du jeu. Pourtant, bien que ludique, la moralité du principe reste sujet à caution. 

Le but du jeu consiste à ruiner ses concurrents par des opérations immobilières. Il symbolise les aspects apparents et spectaculaires du capitalisme, les fortunes se faisant et se défaisant au fil des coups de dés. Le vainqueur est le dernier joueur n’ayant pas fait faillite et qui possède de ce fait le monopole

Pour garder le monopole d’un bien, des pays où états peuvent envisager des moyens de coercition. Les guerres en sont souvent la conséquence.

Après la défense des richesses naturelles : Pétrole, or, gaz…les pays souhaitent conserver le monopole de certaines technologies. Le nucléaire en est l’exemple en ce moment. 

Les premiers pas du contrôle de l’utilisation de l’atome à des fins militaire datent du 8 décembre 1953. Aujourd’hui, les cinq pays dont la possession d’armes nucléaires a été approuvée par la communauté internationale sont : les Etats-Unis d’Amérique, le Royaume-Uni, la France, la Russie et la Chine. Les États qui n’appartiennent pas au « club des cinq » n’ont pas le droit de développer ni de se procurer des armes nucléaires.

L’Inde et le Pakistan, qui ont rejoint le club nucléaire en 1998, La Corée du Nord en 2006. Israël aurait procédé, avec l'aide de l'Afrique du Sud, à un essai sous-marin dans l'Océan Indien en septembre 1979, (La position officielle israélienne a toujours été de ne pas confirmer ni infirmer les spéculations relatives à sa possession de l'arme atomique).

Le Club nucléaire, qui aujourd’hui comprendrait donc neuf membres. La crainte suscitée par le fait que l’Iran pourrait devenir le 10ème membre du club devient de plus en plus réelle.

Alors, cinq, dix, vingt états membres du club du nucléaire militaire, qu’importe. Le principe étant de l’avoir, pas de l’utiliser. Deux choses sont quand même à considérer avec attention :

- L’Homme n’est pas parfait. L’histoire nous rappel malheureusement, qu’un seul homme peut entrainer son peuple dans d’horribles massacres. En ouvrant le coffret de Monopoly, on remarque vite s’il manque une « case ». Mais chez l’homme ?

- L’actualité doit nous faire garder en tête, que dans la vie comme dans ce jeu, un élément est important. Relisez bien le fascicule…Et oui, comme dans la vie, les joueurs dépendent du Banquier ! (qui lui, ne risque jamais ni la ruine, ni la case prison).

Illustration : http://monopoly.softonic.fr/mac


Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • interlibre 5 janvier 2012 11:18

    Pas mal ! je savais pas d’ou venez le Monopoly et quel était l’objectif initial du jeu.  Elizabeth Magie doit se retourner dans sa tombe...


    • Papybom Papybom 5 janvier 2012 14:25

      Bonjour Interlibre,

      Je n’ai pas de mérite. Les origines du Monopoly sont en ligne sur Wikipédia. Ici.

      Remarque : 36 000 personnes en France ont répondu à l’appel de dons de Wikipédia. Ce n’est pas un banquier, mais la communauté qui lui évite la faillite  !

      Cordialement.


    • Surya Surya 5 janvier 2012 12:55

      Bonjour Papybom,

      Dans le Monopoly comme dans le domaine du nucléaire ou celui de la guerre, notre avenir repose souvent sur une simple carte « chance » que l’on pioche au hasard. Ceux qui sont envoyés directement en prison (ou en enfer, ou que sais-je) ne repassent jamais par la case départ, et ne touchent donc jamais vingt mille francs.
      On touche combien maintenent en euros, d’ailleurs ?


      • mahatma mahatma 5 janvier 2012 13:59

        Un banquier de Goldman Sachs en 2012 ?
        http://imageshack.us/photo/my-images/27/banksters.png/


        • Gasty Gasty 5 janvier 2012 18:55

          J’ai jamais aimé ce jeu, grâce à Papybom je sais à présent pourquoi. smiley

          Merci Papybom


          • Papybom Papybom 5 janvier 2012 20:25

            Bonsoir Gasty,

            Je sais bien de mes articles sont d’un style particulier. Mais différentes méthodes d’éclairage peuvent un jour, servir.

            Un troubadour peut dire des choses, qu’un politicien refusera de prononcer.

            Parmi les monopoles généralement admis, la bêtise n’est pas à droite ni à gauche. Pour nous, spectateurs impuissants, la Paix est une priorité. Pour les marchants d’armes, une perte de bénéfices !

            Réfléchissons pour nos descendants, SVP.

            Cordialement.

             

             

             


          • Gasty Gasty 6 janvier 2012 19:01

            Bonsoir Papybom

            En effet , comme Jean de la fontaine qui savait conter les travers des gens en utilisant les animaux. Mettre en scène des animaux, tous le monde a pensé « Cest pour les enfants ».
            Mais lui ! je me demande encore à qui s’adressait-il véritablement ?


          • alexandrestark alexandrestark 27 janvier 2012 15:11

            100/1000 !!!  ;-
            ________________

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès