• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Jean qui rit, gens qui ...

Jean qui rit, gens qui ...

Bonjour. Un concours de lèche majesté ayant été lancé à l’initiative du dauphin Jean, il me semble opportun, à l’instar des veuleries ayant cours d’arguments sonnants et trébuchants dans l’air du temps, de rendre hommage aux courbés professionnels d’antan. Toute ressemblance avec des arguments récents se voulant probant et pertinent étant purement fortuit...

Oh mon roi, le peuple rabat joie n’est décidément pas digne de toi. Comment peut-il suspecter un instant que votre grâce divine n’est point en semence ? N’a-t-il point été subjugué dans la liesse de votre couronnement par l’hardiesse exposée de votre grandeur ? Ne reconnait-il point la même sagesse inspirée, la vertu sacrée, et ce bon sang qui ne sait mentir en votre dauphin ?

Oh mon roi, les forces du mesquin sont à l’œuvre et il faut en préserver le bon peuple éclairé par l’obéissance séante à votre majesté. Elles obscurcissent son entendement, le privant de l’éclatante lumière des qualités de l’homme bien né si prégnante en votre auguste personne et votre lignée.

Il sied à votre convenance de prendre pitié de votre peuple qui, en manque d’amour et de repères loin de vos lumières, appel si malhabilement l’attention de votre aura de majesté aimante et rassurante.

Ne prenez point ombrage en la calomnieuse tendance du peuple infantile à tenter de rechigner. Il a mal été éduqué par vos prédécesseurs, ces entichés de démocratie et de représentativité faute d’avoir eu l’insigne honneur d’être autant guidé par l’omnisciente énergie du divin que votre seule et illustre grandeur.

Il renâcle encore à la tâche dans votre lutte contre l’oisiveté, la mère de tous les vices, mais fourbu perd langue bien pendu. Ne doutez point que sur la sagesse du temps s’imprime l’empreinte du génie visionnaire ornant votre front. Le peuple n’a point pu assez distinguer le port altier de votre superbe pour être pleinement engagé.

Oh mon roi, quel famille ne peut reconnaître la grandeur d’un geste d’amour dans le coup de pouce donné à son enfant ? Même si ce n’est pas pour les leurs... Combien sont-ce déjà ceux qui rêvent d’aimer dans le fils ce qu’ils adorent du père ? Et puis le coup de pouce d’un géant de votre stature ne souffre aucune comparaison.

C’est sur ce point que la raison du peuple défaille, endoctriné par ces idées inconciliables que sont l’égalité et l’exemplarité. Avant les promesses n’engageaient que ceux qui les écoutent, maintenant votre illustre grandeur appose sa modernité. Dorénavant on dira, les contrats n’obligent que ceux qui n’ont pas la force de les rompre, dans la quête de pouvoir inspiré par votre vaillance probante.

Que ces Contrats soient de mariage devant Dieu, social, de travail ou du mérite républicain, nul besoin de discriminer. N’est ce pas quintessence véritable de la lutte contre la discrimination que votre pédagogie aimante donne à penser au petit peuple. Seul compte la puissance et son usage sans entraves. L’ère nietzschéenne enfin assumée dans votre perfection.

Même ces esprits aux mathématiques fâcheuses, arguant que dans le tout des possibles il y a aussi le rien de bien, suivront votre panache au moindre signe d’angoisse. Et ces craintifs qui sont encore accroché à leur vieilles école, finiront subjugués par le miel qui coule de votre bouche, ce nectar sublimant la faconde du cœur d’honnête homme déterminé à sauver la France qui bat en votre poitrail offert à l’avenir. Sauvons les femmes et les yachts d’abords disent les lucides.

Pardonnez l’emphase lourdeur de ma médiocre diatribe, oh mon roi, mais la crainte de votre juste courroux étreint ma plume, je ne puis agréer de votre intemporelle grandeur que de ma modeste et soumise besogne ici bas.

Amicalement, barbouse. Aï aï Shub Niggurath, KECK Mickaël

 

PS : Erf, J’ai attrapé un lumbago, quelqu’un connait un bon kiné pour 2012 ou 2017 ?


Moyenne des avis sur cet article :  3.6/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • geo63 16 octobre 2009 12:58

    Ce texte marrant dit par Frédéric Mitterrand...bonsooiiirrr...serait impayable.


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 16 octobre 2009 13:32

      Ô Mickaël,

      que n’êtes vous missile, en la demeure auguste, rendant à l’imbécile, sa destinée injuste. Votre brillante curée, faite de savantes épices, constitue la purée, à le rendre explosif. Malheureusement pour vous, le temps qu’il la comprenne, passeront des mois d’aout, et des élections vaines. Quand la magie opère, que le peuple est le con, le fils comme le père, peuvent changer l’or en plomb...

      Ah la la, ça fait du bien. @+. L.S.


      • barbouse, KECK Mickaël barbouse, KECK Mickaël 16 octobre 2009 14:08

        Oh Lisa Sion,

        j’ai relu plusieurs fois ta réaction entre sourire et sympathique admiration.
        Que la langue Française est belle quand tu la rencontre.

        amicalement, barbouse.  


      • Paul Cosquer 16 octobre 2009 15:16

        Lisa Sion : 10 sur 10 !


      • franck2010 16 octobre 2009 14:55

        ...tant il est vrai qu’à l’aune des desseins de notre président, nous sommes tous mesquins. Je n’ai effectivement pas réalisé l’amour qu’il prêtait à son enfant, me concentrant bassement sur les privilèges qu’il lui octroyait !


        • Paul Cosquer 16 octobre 2009 15:14

          Gens d’en-bas et Jean d’en-haut.


          • Papybom Papybom 16 octobre 2009 16:13

            Ô rage ! ô désespoir ! ô vieillesse ennemie ! N’ai-je donc tant vécu que pour cette infamie ? Je pensais article, commentaire je fini  !

            La complainte de l’Aiglon.

            Je demande votre adhésion, car  :

            Sur la toile, ce tissu indigne de me servir un jour, de Toison

            Ce n’est que bruits de révolution. Mon élection, serait sujet à caution  !

            N’oubliez pas, manants, que je suis le fils du Roi, Fils de Nabot Léon.

            Par tradition, j’aurais pu prétendre à être roi de Rome ou du Gabon.

            Je demande votre adhésion, car  :

            De par mon éducation et par ma filiation, je vais diriger la Nation.

            Cette charge, passez moi l’expression, n’est nullement du piston.

            J’ai la ferme conviction, d’être le meilleur pour cette grande mission.

            Mon père a raison, je peux devenir roi et de l’U.P.M être le Pharaon.

            Je demande votre adhésion, car  :

            L’opposition, qui ne retient pas les leçons, critique avec obstination  :

            «  Que le fiston retourne à ses révisions. En FAC, rare sont ses apparitions  !

            Ce démon n’est riche que par son union. Darty n’est qu’une ambition.

            Comme Dati, n’est qu’une agréable relation, pour les voyages en avion  ! »

            Je demande votre adhésion, car  :

            Torchon, que ces gesticulations. Je suis Prince de sang, mais Roi en gestion.

            Que les grognons gardent leur indignation, je trace ma route avec obstination.

            Contrairement aux élections de gauche, la mienne n’est pas une indignation.

            Le 6 décembre, pour la St Nicolas, que nous fêterons cette consécration.

            Je demande votre adhésion,

            Morte, est toute opposition  !

            Face à l’illustre Aiglon.


            • barbouse, KECK Mickaël barbouse, KECK Mickaël 16 octobre 2009 16:25

              bonjour papy boom,

              oh qu’il est de bon ton de vous lire si grognon
              dans ce bras long de ronchonne réaction :))


            • fhefhe fhefhe 16 octobre 2009 16:22

              Bravo...
              Bravo...
              J’en redemande....
              Bravo...
              Bravo...
              Puis-je l’imprimer...Mr KECK MICHAËL ???
              A vous relire Bientôt
              Et merci...


              • barbouse, KECK Mickaël barbouse, KECK Mickaël 16 octobre 2009 16:37

                bonjour et merci,

                 Je n’ai aucune façon d’influencer la manière dont évolue mes articles, donc, vous faites bien ce que vous voulez :)) S’il vous fait rire, et souhaitez le faire lire pour partager ce sourire, bien sur que vous pouvez l’imprimer :)) C’est un vrai plaisir pour moi d’imaginer des sourires en lisant cet article.

                Et si vous voulez l’imprimer pour le vendre, penser dés que le cœur vous en dit a faire un petit don si vous le pouvez vers une association d’aide de votre choix, que cela reste cool et positif.

                amicalement, Barbouse.

                 


              • fhefhe fhefhe 16 octobre 2009 16:58

                Le vendre NON.... !!!!!!!!!!!!

                Le diffuser Oui avec vôtre NOM !!! (On ne sait jamais...un Editeur sera peut-être interessé par vôtre plume.) mais surtout...une phrase(entre autre )....a retenu toute mon attention.

                Les contrats n’obligent que ceux qui n’ont pas la force de les rompre.
                (Nos gouvenants depuis des lustres....ont Rompu le Contrat Social....aidés en cela par Force de Lois )
                Mais cette « petite » phrase...est un bon suget de philo pour le Bac....


                Quant aux associations...ce jour , entre 2 RDV , j’ai fait un DON au secours populaire... !!!


              • barbouse, KECK Mickaël barbouse, KECK Mickaël 16 octobre 2009 19:58

                Petite bicherie intello...

                oui j’ai été content de la trouver cette petite phrase, elle m’est tombé dessus dans mon bain, entre un canard qui fait coin coin et un poétique d’Aristote... :))

                En remerciant au passage les conférences de M. Onfray sur Nietzsche et la notion du pouvoir de l’exemplarité donné au peuple par le souverain du tao te king.

                amicalement, barbouse, pas peu fier de sa connerie comme on dit par chez mi...


              • Papybom Papybom 16 octobre 2009 17:07

                Pour vous, O noble Auteur  !

                 

                Lèche-bottes blues

                by Eddy Mitchell

                Album : Ici Londres

                J’aime les impôts, leur clairvoyance
                Leurs multitalents, leur polyvalence
                Oh ! oui, j’les aime, j’les aime
                J’aime, j’aime, j’aime
                J’aime les visites des huissiers
                Etes-vous sûr de n’avoir rien oublié ?
                Oh oui j’les aime, j’les aime
                J’aime, j’aime, j’aime
                J’aime aussi ma maison d’disques
                L’attachée de presse, la standardiste
                Je les aime, oh oui, je les aime
                Sans oublier ma petite Sacem
                Qui sait, ô combien, combien je l’aime

                J’en rajoute pas, j’en fais pas des tonnes
                Mais j’espère surtout que je n’oublie personne
                Lèche-bottes blues
                Je fais le lèche-bottes blues
                Lèche-bottes blues

                Je remercie aux césars
                Toute l’équipe sans qui je n’s’rais pas star
                Oh ! oui, j’les aime, j’les aime
                C’est fou c’que j’aime
                J’aime tous les hommes politiques
                Ils sont si sincères et si sympathiques
                Oh ! oui j’les aime j’les aime
                J’aime, j’aime, j’aime

                J’aime la police et l’armée
                Tous ces beaux garçons si bien habillés
                Je les aime, oh, oui, j’les aime,
                J’aime, j’aime, j’aime
                Vive le show-biz et la charité
                Il n’y a que la Six qu’on n’a pas pu sauver

                Oh, à la prochaine libération
                Je serai tondu, mais j’demand’rai pardon

                A force de lécher
                Ma langue est râpée
                Mais j’aime le lèche-bottes blues

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès