• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > L’agonie du genre !

L’agonie du genre !

L'accord impossible ...

JPEG

Une question désormais sans objet

Voilà que notre bon ministre sort du bois et lance les directeurs pour tancer les mauvais sujets qui ont, par crédulité, suivi un appel au refus d'envoyer leurs rejetons dans nos écoles. Il va falloir accorder nos violons. Notre bonne administration va punir de 750 euros d'amende ceux qui ont eu un mouvement d'humeur alors que l'absentéisme ne cesse d'exploser. On doit se gausser dans les chaumières où l'idéologie a depuis longtemps laissé place à l'indifférence et à l'incivisme.

Il est vrai que le danger est bien plus grand. Nous avions affaire à des tenants d'un temps révolu qui souhaitaient montrer leur désarroi devant l'abandon du genre dans nos cours de grammaire. Il serait temps de leur dire la triste vérité ; il y a belle lurette qu'on n'accorde plus rien avec quoi que ce soit dans notre pauvre école …

Il serait temps de reprendre le fil de cette lamentable histoire. Tout a commencé avec l'arrivée de quelques élèves issus de cultures où le masculin et le féminin ne semblaient pas aussi facilement identifiables que dans notre bonne vieille langue. Il nous a fallu des astuces et des répétitions pour leur faire admettre que devant « ténèbres » par exemple , il fallait mettre « les » car la chose ne se conçoit qu'au pluriel tout en s'offrant les attributs du féminin. Devant autant d'opacité, beaucoup renoncèrent à ce savoir essentiel.

Nous avions ouvert la brèche dans laquelle allaient s'insinuer des êtres profondément individualistes, refusant à brûle-pourpoint de distinguer le singulier du pluriel. Ils firent nombre et nous dûmes reculer devant leur obstination à refuser le « x » à certains, et le « s » a beaucoup d'autres sous le fallacieux prétexte qu'ils étaient plus d'un.

Que l'union fasse la force et justifie l'emploi d'un pluriel, était bien une notion à caractère marxiste. Un souffle libéral dans l'orthographe demanda alors de passer outre ce concept obsolète. On créa ainsi des tolérances et l'école devint la maison close, désormais fermée à l'orthographe de nos anciens. Il fallait bien reconnaître que l'aberrant accord du participe passé, sous prétexte qu'un objet s'était glissé devant le verbe employé avec l'auxiliaire avoir, était d'une rare et dispendieuse complexité, exigeant en effet grande dépense en réflexions inutiles.

Les mêmes marxistes de la langue de remarquer à leur tour qu'un auxiliaire était un subalterne de second rang et que, dans une société idéale, il n'y aurait plus désormais que des égaux de plein droit. C'est là que le germe perça dans la mauvaise graine. Puisqu'égalité il y avait, il fallait abattre la dernière barrière qui se dressait devant la planification unisexe. Le grand bond en avant de la simplification de la langue exigeait qu'on mît fin à la domination sans partage du masculin sur le féminin.

Après le nombre, tombé au champ du déshonneur de notre inculture généralisée, le genre allait périr à son tour, les armes à la main. Plutôt que d'opter pour le port de délicates parenthèses afin de dissimuler le nom féminin à la concupiscence du nom mâle, on préféra abolir purement et simplement ces deux notions passéistes et le genre mourut de sa belle mort . C'est ce qui provoqua le courroux de quelques familles, encore trop entichées de ces terminaisons en « e » ou en « es », désinences féminines qui désormais n'auront plus la mauvaise idée de coûter des points à nos cancres décervelés.

C'est le grand choc de simplification si cher à notre bon président, qui semble, une fois encore, ne pas avoir été compris par une frange de plus en plus hostile à tout changement. Voilà le fond du problème et j'espère que ce rapide exposé vous aura permis de mieux saisir les enjeux de cette bataille dérisoire. Abandonnons une fois pour toutes ces « ils » ou ces « elles » qui ne sont plus qu'un lointain souvenir d'une grammaire dépassée. Le « on » fera bien l'affaire tant il est passé dans la pratique quotidienne. Il a le double avantage de se penser singulier tout en s'affirmant pluriel et comme nos chers responsables ont depuis fort longtemps choisi de nous prendre pour des « On », la boucle est bouclée !

Genrement leur.


Moyenne des avis sur cet article :  3.94/5   (72 votes)




Réagissez à l'article

125 réactions à cet article    


  • claude-michel claude-michel 30 janvier 2014 09:10

    bof...la cause était entendu d’avance...Ce gouvernement ayant très mauvais « GENRE »...


    • C'est Nabum C’est Nabum 30 janvier 2014 09:45

      Claude-Michel


      Après la gauche pluriel, voici poindre la gauche unisexe ...

      C’est pas avec DSK que ça serait arrivé !

    • non667 30 janvier 2014 18:38

      à nabum !
      C’est pas avec DSK que ça serait arrivé !


      quoi que !
       quand les bornes sont franchies il n’y a plus de limites !après les soubrettes ,la pédophilie ? ,la zoophilie ? , la nécrophilie ?......il y à de l’espace pour le « progrès et la liberté » smiley  smiley  smiley smiley
      le lobby pédophile avance sournoisement ses pions  !
      Frédérique Mitterrand ,cohn bendit pour ne citer que ces 2 sont toujours à l’honneur dans les merdias !


    • Karol Karol 30 janvier 2014 09:22

      Merci pour ce billet rafraichissant et si juste sur ces genres qui dérangent...


      • C'est Nabum C’est Nabum 30 janvier 2014 09:46

         Karol 


        Quand il ne nous reste plus d’autres manières de nous faire entendre, le rire demeure à moins que Manuel Valls ne vienne s’en mêler !

      • oncle archibald 30 janvier 2014 09:28

        A propos de « grand-mère » dépassée, si la mienne ressuscitait avant l’heure, elle dirait qu’il y a des coups de pied au cul qui se perdent !


        • C'est Nabum C’est Nabum 30 janvier 2014 09:47

          Mon oncle


          Voilà un siège qui semble réjouir les tenant de l’uniformisation du genre ...

        • cevennevive cevennevive 30 janvier 2014 10:10

          Bonjour Nabum et tous,


          Il nous faudra, désormais, prénommer nos enfants « Claude » ou « Dominique »... Ainsi, pas de genre à déterminer.

          Mais la grammaire ? Faudra-t-il supprimer aussi masculin et féminin ?

          Tout cela est tragico-comique. Pauvre langue française !

          Et je pense aussi aux petits enfants, déboussolés et tiraillés entre des parents « raisonnables » qui les élèvent de façon traditionnelle, et une école qui leur apporte plus de doutes que de certitudes.

          L’école doit-elle s’occuper de la vie privée des gens ? Doit-elle s’immiscer dans l’intimité des foyers ?

          Souhaitons que ces théories restent lettre morte pour le moment.

          Bonne journée à tous.

          • C'est Nabum C’est Nabum 30 janvier 2014 11:41

            Cevennevive


             Que dire ?
            Un pouvoir fort singulier certes mais oh combien médicore agite les questions sociétales pour se maintenir devant une crise sans solution

            C’est triste à pleurer alors préférons en rire 

          • Kookaburra Kookaburra 30 janvier 2014 11:13

            Au nom de la « lutte contre l’homophobie », le gouvernement s’appuie sans vergogne sur les enfants en les inculquant l’idéologie de l’indifférenciation des sexes. D’un côté, on réclame le droit à la différence au nom de la démocratie, et nous voici plongés dans l’indifférenciation. Ainsi, la modernité veut que chacun peut être ce qu’il veut quand il le veut, et passer à son gré d’une identité à une autre. L’obsession égalitaire cherche à supprimer toute référence au genre de l’individu. L’école « maternelle » , trop sexiste, s’appellera « école primaire ».


            • C'est Nabum C’est Nabum 30 janvier 2014 11:43

              Kookaburra


              Le pouvoir est trop incompétent pour avoir une quelconque intention
              L’opposition est trop stupide pour comprendre qu’elle met le feu à la nation

              C’est l’illustration du mal que peut faire une oligarchie qui vit à l’écart des réalités de la société.

            • gaijin gaijin 30 janvier 2014 11:18

              une petite vidéo pour expliquer a quel point le x est utile pour éviter le mélange des genres :
              https://www.youtube.com/watch?v=ziAsxJMtPx8


              • C'est Nabum C’est Nabum 30 janvier 2014 11:44

                gaijin


                Pourtant, mélanger les genres c’est renforcer le taux de natalité !

                J’ai encore rien compris 

              • gaijin gaijin 30 janvier 2014 11:55

                vous voyez bien que vous êtes sexiste ..... smiley

                et puis ces avancées sociétales auront des résultats positifs : quand il sera enfin interdit de différencier les fils mal et femelle sur les batteries de voitures ça va doper les ventes


              • C'est Nabum C’est Nabum 30 janvier 2014 12:12

                gaijin 


                Je n’avais pas envisager cette affaire sous cet angle trop pratique pour moi ...

                ça va faire des étincelles ! 

              • bernard29 bernard29 30 janvier 2014 11:40

                très pertinent. 

                Dans une société sans repères il est normal que les mots perdent aussi leur sens.

                mais comme on dit : il faut choisir soit la réaction conservatrice, soit le progrès de l’humanité. « soit les fachos-réacs, soit »Nous" ! il n’y a pas d’alternative. !!

                (article intéressant sur la novlangue). http://www.lefigaro.fr/politique/2014/01/21/01002-20140121ARTFIG00467-en-inventant-des-mots-il-s-agit-de-faire-passer-la-pilule.php


                • C'est Nabum C’est Nabum 30 janvier 2014 11:45

                  bernard29


                  Vive l’heureux père et l’heureuse mère ! 

                • julius 1ER 30 janvier 2014 13:01

                  Avant on disait « on est un con et il est son valet » mais c’était ...avant !!!


                  • C'est Nabum C’est Nabum 30 janvier 2014 13:04

                     julius 1ER


                    Le valet n’a plus qu’un seul maïtre, il a besoin aussi d’une maîtresse ! 

                  • eau-du-robinet eau-du-robinet 30 janvier 2014 13:08

                    Bonjour Nabum,

                    Cette histoire du mariage pour tous, projet mise en place par le PS, pour être plus exact par la ministre de la justice Mme. Christiane Toubira à divisé la société française en deux camps !

                    Voila que apparaît la théorie du genre.

                    — début de citation source
                    Ce climat d’hystérie autour des questions d’égalité hommes-femmes ou de lutte contre l’homophobie débouche sur des phénomènes assez dramatiques, comme cette vague de SMS appelant les parents à retirer leurs enfants des écoles un jour donné pour dénoncer cet « enseignement obligatoire » du « genre ».

                    Derrière ces rumeurs, on trouve l’extrême droite. Plus précisément, des militants proches de l’extrême droite qui ont monté un « jour de retrait de l’école », assurant que « l’Etat, sous couvert de lutter contre l’homophobie, introduit à notre insu la théorie du genre à l’école : homosexualité, bisexualité et transsexualité entrent dans tous les programmes scolaires ».

                    L’enseignement de l’égalité hommes-femmes est prévu par la loi depuis 1989 et l’article L. 121-1 du code de l’éducation : « Les écoles, les collèges, les lycées et les établissements d’enseignement supérieur [...] contribuent à favoriser la mixité et l’égalité entre les hommes et les femmes, notamment en matière d’orientation. [...] Ils assurent une formation à la connaissance et au respect des droits de la personne ainsi qu’à la compréhension des situations concrètes qui y portent atteinte. [...] Les écoles, les collèges et les lycées assurent une mission d’information sur les violences et une éducation à la sexualité. »
                    — fin de citation —

                    je poursuit avec une autre citation

                    — début de citation et source

                    La « théorie du genre » n’existe pas. En elle-même, l’idée tient déjà d’une rumeur, d’une mauvaise compréhension. Elle puise ses racines dans un domaine d’études universitaires qui est né aux Etats-Unis et y a connu un certain succès jusqu’aux années 70 : les « gender studies », littéralement, études sur le genre.

                    Les chercheurs ont voulu comprendre pourquoi et comment naissent les inégalités sociales entre hommes et femmes. Ils en ont décortiqué les mécanismes dans les champs politiques, sociaux, artistiques, historiques, philosophiques etc. Ces études ont donné lieu à des controverses passionnées entre chercheurs, mais elles n’ont jamais débouché sur aucune théorie politique. Il s’agit d’un domaine d’études universitaires.
                    — fin de citation —

                    Si la théorie du genre (gender) n’existe pas il à y alors des gens entrent de la créer !

                    Bonjour le bordel avec le mariage pour tous ... allez c’est partie pour des semaines de discussions ... et entre temps on passe à côté des choses bien plus urgentes voir importantes.

                    Pour mieux régner il faut diviser les français !


                    • C'est Nabum C’est Nabum 30 janvier 2014 13:14

                      eau-du-robinet


                      Il me semble avoir écrit à ce moment là que la société mettait en place le smotifs d’une implosion.
                      La suite atteste que les apprentis sorciers, des deux camps sont en train de gagner leur pari 

                    • JL JL 30 janvier 2014 13:09

                      Quand on voit avec quelle unanimité les médias du PPA (pouvoir et argent)
                      prennent argument sur des faits anecdotiques
                      en l’occurrence une femme qui aurait dit je ne sais quoi,
                      pour généraliser : ’’tous ceux qui sont opposés à ces ’expériences’ sont d’une bêtise crasse’’,
                      on se dit qu’il leur est si facile de lancer eux-mêmes les pires rumeurs,
                      et les monter en épingle pour discréditer tous les opposants. Trop facile.


                      • C'est Nabum C’est Nabum 30 janvier 2014 13:15

                        JL


                        La déraison est devenue la norme

                      • JL JL 30 janvier 2014 13:15

                        Pourquoi les enseignants qui ont été chargés de faire ces ’expériences’ ne nous diraient-ils pas ce qu’il en est ?

                        Pourquoi n’organiserait-on pas des journées portes ouvertes pour permettre aux parents de voir ce qui se dit en classe ?

                        Un célèbre ministre de l’Éducation nationale (Jules Ferry ?) disait qu’un enseignant doit pouvoir faire classe devant n’importe quel parent d’élève parce qu’il ne doit rien se dire en classe qu’ils ne pourraient entendre.

                        Je crois que l’école, si elle ne peut pas faire ça n’est plus l’école de la République, de même que les médias, y compris ceux qui sont financés par la redevance, ne sont pas les médias de la République.


                        • C'est Nabum C’est Nabum 30 janvier 2014 16:37

                          JL


                          Je veux bien ouvrir ma classe aux parents ...
                          Ils seraient désapointés par ce qui s’y passe.

                          Le tumulte, l’indiscipline, le vacarme, les insultes, le conflit permanent et le travail trop rarement

                          Oui, ce n’est plus l’école de la république maisune pétaudière infâme

                        • Pierre Régnier Pierre Régnier 30 janvier 2014 18:01

                          J’avais deviné le fond de votre nature, Nabum.

                          Vous voulez faire travailler des enfants à l’école !

                          En 2014 ! Au vingt-et-unième siècle !

                          Dans le pays des Droits de l’Homme !

                          Vous êtes un esclavagiste.


                        • JL JL 30 janvier 2014 19:21

                          Perre Régnier,

                          à part ces blagues de potache,
                          un avis pertinent sur la question ?


                        • Pierre Régnier Pierre Régnier 30 janvier 2014 20:22

                          Oui JL, je l’ai donné plus bas


                        • JL JL 30 janvier 2014 20:36

                          Régnier,

                          vous vous foutez de moi ?


                        • bernard29 bernard29 30 janvier 2014 13:22

                          ALERTE ROUGE  ; sur le Nouvel Obs. 

                          Schumacher : les sédatifs administrés diminués afin « d’entamer un processus de réveil », annonce sa porte-parole.


                          • Hecetuye howahkan Buddha Marcel. 30 janvier 2014 13:37

                            derriere ceci, je vois ,désolé , un des sujets développé par le projet mondialiste dit usioniste , donc bancaire et amis , qui entre autre veut faire disparaitre les états, les religions sauf une, désolé je n’y suis pour rien, et enfin qui veut détruire énormément de repères soit dans le détail apparemment mineur , genre changeons les plaque d’immatriculation en france en disant que faut faire comme les autres en Europe sauf que ça n’est pas vrai du tout, vrai but= perte de certains repères mineurs..etc etc en passant aussi bien sur par la théorie dite du genre, qui a le même but de créer des pertes de repères, qui en soi ne me gêne pas en absolu si c’est dicté par l’intelligence universelle..mais là en faite d’intelligence, ce serait plutôt une maladie mentale et un but précis très grave qui dicte ces actions.......le plan en question après destruction aurait pour but soi disant d’amener la venue d’un messie, mais non ! mais si !..là non plus je n’y crois pas du tout..le but est très terre à terre, l’avènement d’une caste Royale de sang élu, totalement parasitaire du sommet de la pyramide des 1 % mais avec la complicité active de environ 19 % qui de père en fils va dominer les 80 % de goys que nous sommes tous, avec pour seul motif : parce que ils le valent bien.

                            la perte de repère a aussi pour but d’empêcher tout raisonnement construit, lucide, objectif ,à contre courant, revendicatif , de paralyser la construction complexe pour expliquer le monde etc etc ce qui pour moi est déjà le but de l’école soit dit en passant..vous apprenez quoi penser à l’école, mais aussi la compétition ou comment créer le conflit permanent, et les guerres...toujours pour le profit de ceux qui se placent en haut..l’éducation est déjà un formatage terrible...l’adulte passe sa vison du monde qui est en guerre à son enfant....les notes sont là avant tout pour apprendre que la société c’est comme ça, il y a des bons et des cons..le con tu bosses si tu as de la chance, toi le bon vient par ici on va t’apprendre comment manipuler les cons pour qu’ils bossent pour nous.

                            Cela dit tout ceci me semble très superficiel, apparemment,mais mis bout à bout avec d’autres déconstructions de repères , participe à la tentative de destruction de pays entier..ce qui encore en absolu ne me gêne pas, si cela vient de l’ intelligence Universelle ou Origine, comme tous humains et ensemble, très bien !! mais ça n’est pas pour cela du tout..c’est détruire pour faire encore pire que ce qui existe.............alors là il n’en est pas question bien sur....le communisme criminel à la bolchevique(encore désolé mais regardez qui étaient les bolcheviques en majorité) faisait parti du même plan, il fallait discréditer à jamais l’idée que de travailler et partager en commun etait la seule option en fait.....

                            voila une belle théorie du complot qu’elle est bonne ..pour moi ceci est un fait, à vous de voir,mais faut creuser pendant des heures et des jours pour le voir..... !

                            but ultime, Mac do et monsanto + goldman sachs qui possèdent la planète et ses habitants..nous devenons des choses, d’où la théorie du genre


                            • C'est Nabum C’est Nabum 30 janvier 2014 16:39

                               Buddha Marcel.


                              Je suis assez d’accord sur le but ultime ...

                              Tout ce ci n’a qu’une idée en tête : décervelé les futurs clients !
                              Pour le complot sioniste, j’ai comme un doute.

                            • Hecetuye howahkan Buddha Marcel. 30 janvier 2014 17:41

                              Usioniste pour être précis et amis bien sur.....toute la haute finance , ça fait du monde dans tous les pays ,car il y a des gens a acheter partout ....il ne s’agit pas de croire ou pas mais de savoir ou pas..moi je sais c’est d’une clarté, ils ne se cachent même plus que faut il de plus ??? le pire du pire ?


                            • non667 30 janvier 2014 18:51

                              à nabum
                              Pour le complot sioniste, j’ai comme un doute.

                              lisez le chapitre XVII de la genèse -4500ans fondement du judaïsme !


                            • manartic manartic 30 janvier 2014 14:32

                              Bel exemple rédactionnel de l’éducation à l’ancienne, termes choisis et style fluide.
                              Je sais que tout évolue, dont le langage et l’écrit, mais il faut que cela aille dans le bon sens.
                              Nous revenons, bon gré mal gré, aux onomatopées simiesques pour exprimer nos sentiments et communiquer.
                              Des siècles de progrès linguistiques pour obtenir une langue riche et adaptée se résument à des discours d’amoureux nostalgiques incompris de la génération naissante.
                              Si en plus, on oublie le genre et que les généralités tuent le masculin et le féminin, nous n’aurons plus rien de plaisant à échanger que des abréviations effleurées sur un écran tactile.
                              Beau progrès... smiley


                              • C'est Nabum C’est Nabum 30 janvier 2014 16:42

                                manartic


                                je redoute de finir bientôt dans une réserve

                                Les adeptes de la belle langue sont en voie de disparition, ils seront bientôt exposés comme des singes savants.

                                Curieusement, ceux qui viendront nous observer parleront comme des pré-humains. La boucle sera bouclée ! 

                              • izarn izarn 30 janvier 2014 15:21

                                Si on ajoute un c à on, on a con...

                                On va dire...

                                • C'est Nabum C’est Nabum 30 janvier 2014 16:43

                                   izarn


                                  Point n’est besoin de mettre le c à ce on tout comme un point sur le I

                                  Qui est on rdemanda l’idiot ?

                                • Ruut Ruut 30 janvier 2014 15:28

                                  Le genre est l’essence de l’esprit Francophone.
                                  Le tuer c’est mettre le tapis rouge pour la langue Anglaise.
                                  « It’s a cat. »
                                  Cet chose (objet) est un Chat.
                                  Je ne pense pas qu’il soit bon de transformer le vivant en objet. (mais cela n’est que mon avis)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès