• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > L’Artémis, navire échoué dans les Sables bientôt inscrit au (...)

L’Artémis, navire échoué dans les Sables bientôt inscrit au patrimoine mondial

Je le tiens de source plus sûre qu’un SMS, une association de citoyens des Sables-d’Olonne s’est constituée en vue de demander le classement du cargo Artémis au patrimoine mondial de l’Unesco. Cette démarche paraît saugrenue et, pourtant, elle participe d’un bon sens parfaitement adapté à la situation. Rappelons que ce patrimoine est constitué de 851 biens, architecturaux, naturels ou bien mixtes, c’est-à-dire associant une construction remarquable des hommes à un site non moins admirable. Les membres de l’association ont dû trancher pour notifier le motif justifiant le classement. Après avoir opté pour un bien de type mixte, puis en reconnaissant que la plage des Sables-d’Olonne n’a rien de commun avec la grande barrière de corail, ni avec une île grecque, ont choisi l’option la plus fréquente, autrement dit l’œuvre architecturale. Rappelons que l’objectif de l’Unesco est de protéger des signes à l’architecture remarquable, témoignant des créations de civilisations anciennes. Or, ce cargo échoué à quarante mètres du rivage n’offre-t-il pas un témoignage remarquable de ce qu’est notre civilisation et pour les générations futures, un élément historique à conserver, au titre des catastrophes industrielles dont nous n’avons que quelques rares spécimens conservés. Le réacteur de Tchernobyl par exemple, mais son sarcophage de béton est hideux alors qu’il ne peut faire l’objet de visites en raison du taux de radiation. L’Erika, l’Amoco Cadiz hélas, reposent sur les fonds des océans alors qu’Artémis est promis à rester pendant des siècles sur cette plage, pour peu qu’on sécurise le site et qu’on coule un peu de béton afin que la mer déchaînée ne nous reprenne pas cette œuvre dont on doit signaler qu’elle est singulière, s’inscrivant parfaitement dans la thématique de l’art contemporain, dont l’ampleur mérite qu’un de ses exemplaires soit classé au patrimoine mondial.

Il y a urgence à défendre cette demande. Le maire a décidé de découper le navire avant cet été s’il est encore là. Pouvons-nous espérer un peu de répit ; que le remorquage échoue à la prochaine grande marée du 7 avril avec son coefficient de 109, chiffre à comparer avec celui de 107, lorsque le navire Artémis s’échoua ce lundi 10 mars, pénétrant dans le sable en étant poussé par la tempête, ce qui lui donne une base sûre pour rester en place. Mais les services du littoral auront sans doute eu l’idée de creuser un chenal et de dépêcher trois ou quatre remorqueurs.

Admettons que la démarche puisse aboutir, que faire de ce cargo qui sans être gigantesque, accuse quand même ses 88 mètres de long ? Justement, j’ai téléphoné à André Touréfel, architecte et chargé de cours à l’école des Beaux-Arts de Nantes. Son avis est d’autant plus intéressant qu’il s’est déplacé pour visualiser le navire. Il m’a confié qu’une possibilité serait de construire une jetée, avec des piliers en acier façon art nouveau, pour relier la promenade du front de mer au pont du navire, alors qu’un embranchement permettrait de canaliser des visiteurs à l’intérieur de la coque où serait aménagé un musée des catastrophes industrielles, avec une thématique gravitant autour de la mer. De quoi faire travailler les maquettistes pour une reconstitution à l’échelle 1/50e de l’Erika, de l’Amoco Cadiz, du Torrey Canyon. Dans une autre salle, un aquarium géant pourrait être installé et chaque jour, une animation spéciale serait proposée, une simulation du naufrage de l’Amoco-Cadiz, avec visualisation des nappes de mazout s’échappant des cuves et une simulation de poisson en plastique en train de crever, remontant à la surface. Un spectacle inoubliable pour les enfants avec de magnifiques jeux de lumières. Comme ceux de la troisième salle où l’on pourrait visualiser ce même mazout répandu sur une plage de sable reconstituée, avec ses rochers, ses algues, son varech, ses odeurs et une dizaine d’espèces d’oiseaux marins empaillés et englués de pétrole. Avec un éclairage adéquat, le tableau serait d’un plus bel effet. André Touréfel, reconnu pour son originalité, m’a d’ailleurs suggéré un titre pour cette reconstitution digne des meilleures productions d’art contemporain : du goudron et des plumes. Enfin, s’il reste un peu de place, le musée pourrait également proposer une reconstitution d’une plage polluée par divers objets en plastique après la tempête et, le cas échéant, un fragment de Méditerranée et ses boues rouges. Ainsi que des galets niçois collés ensemble par du goudron, œuvre d’art conceptuel destinée à évoquer le dégazage d’un des nombreux yachts naviguant au large de la Côte d’Azur. Il n’y a aucune raison que seul, l’Atlantique soit représentée car en matière de pollutions industrielles, le musée devra reconnaître les diversités culturelles. D’ailleurs, la haute autorité sera saisie si la mer d’Aral n’est pas elle aussi représentée.

Le musée des pollutions marines, pensez-y, un spectacle inoubliable dont vos enfants se souviendront. D’ailleurs, un partenariat a été envisagé entre Ségolène Royal et Jean-Marc Ayrault pour un cofinancement entre régions et la possibilité de coupler le Futuroscope de Poitiers avec le musée des Sables-d’Olonne ; un pass permettant de proposer les deux visites à un prix spécial.

Il y a le musée, certes, mais aussi l’exploitation du cargo à des fins touristiques. Imaginez-vous un soir d’été, par un magnifique coucher de soleil, en agréable compagnie, dégustant un plateau de fruit de mer avec une vue inoubliable, perché sur le pont de l’Artémis, face à la ville des Sables-d’Olonne, ses touristes déambulant sur le front de mer, cette faune bigarrée que vous contemplez à perte de vue, bobos parisiens en tongs, bourgeoises BCBG du coin, Allemands en short, une composition exceptionnelle, un tableau vivant, transfiguration d’une œuvre expressionniste germanique de la Belle Epoque, avec les lumières de la ville scandant cette vie qui renaît le soir, cette renaissance de ces corps qui, le jour, étaient inertes sur le sable, offrant leur peau au dieu soleil pour une tunique basanée fabriquée avec une huile solaire. J’ai contacté Nonce Taffani qui tient une paillote à Ajaccio et se dit prêt à investir pour occuper une des rares places disponibles sur le pont. Thierry Marx ayant déjà réservé à prix d’or, selon mes sources, un emplacement des mieux situés pour proposer des spécialités dignes d’un trois étoiles.

Mais tout n’est pas perdu. Il reste des places disponibles sur le front de mer. Par trente degrés le soir, vous pourrez déguster sur une terrasse des moules à la crème en contemplant Artémis, sa coque rouillée qui avec des rayons de soleil couchant, offre un spectre de couleurs des plus réussis avec des reflets que le meilleur des impressionnistes ne saurait reproduire, la coque d’Artémis à la tombée du jour, un Van Gogh s’étendant telle une fresque de 88 mètres. Et lorsque, le soir arrivé, la batterie de projecteurs rouges et bleus se met en branle, vous verrez ce cargo devenu un ange de métal surréaliste donnant l’impression de voguer sur le sable. Enfin, lorsque la marée montante viendra lécher le pourtour de la coque, les reflets des projecteurs offriront une incomparable danse de couleurs aussi somptueuse qu’un feu d’artifice à Palavas. Minuit pétant, place à la musique. Les concepteurs du projet ont tout prévu. Une discothèque sur le pont et déjà, les invités VIP ont réservé la soirée d’inauguration ce 7 juillet 2008 avec un David Guetta prêt pour la fiesta.

Dernière minute, l’association des Ensablés-d’Olonne, qui pilote ce projet, a décidé de lancer une pétition auprès du président Sarkozy. L’intérêt est évident, car d’autres sites comme le mont Saint-Michel ou la tour Eiffel sont saturés. En plus, il est évident qu’une telle opération participe à la croissance économique, dynamisant l’industrie du commerce, augmentant le pouvoir d’achat des saisonniers. C’est aussi l’occasion de reconnaître enfin le talent de l’art contemporain en France et de laver tous les camouflets lancés depuis New York et Venise, autres places célèbres pour leur tribut aux œuvres conceptuelles. Et puis, après s’être débarrassé de David Martinon au consul de New York, quelle aubaine pour virer Christine Albanel du gouvernement en lui proposant la présidence du comité de pilotage de cette opération Artémis. La place est libre d’autant plus que Claude Allègre n’a pas été retenu, l’ancien ministre de Jospin niant que l’Erika ait réellement causé une pollution sur les côtes Atlantiques.


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

36 réactions à cet article    


  • gecko gecko 18 mars 2008 12:31

    hé hé hé n’importe quoi ! tellement ahurissant que ca pourrait bien marcher ! juste une chose l’association elle a trouvé les investisseurs pour racheter le cargo déjà !


    • Gazi BORAT 18 mars 2008 12:39

      Classer l’Artemis, pourquoi pas ?

      D’autant plus qu’il se bonifiera avec le temps...

      Imaginez aujourd’hui un cargo des années vingt, sur la plage des Sables d’Olonnes..

      gAZi bORAt

       


      • Trashon Trashon 18 mars 2008 12:45

        @ gecko :

         

        Pas la peine, l’assos. l’a déclaré aux objet touvé et donc si l’armateur n’a pas récupéré l’objet dans un an et un jour il appartiendra de droit à l’assos 


        • gecko gecko 18 mars 2008 14:19

          ah oui ou avais je la tête !


        • JL JL 18 mars 2008 13:09

          Cet article a été publié exactement deux semaines trop tôt !

          Un cargo en bon état, c’est peut-être joli sur une belle plage touristique. Imaginez ce qu’il ce serait tout rouillé, tout pourri, plein d’algues et de coquillages : qui paierait la maintenace ? Sans évoquer le danger potentiel qu’il présenterait lors d’une circonstance exceptionnelle de marée et de vent.


          • Bernard Dugué Bernard Dugué 18 mars 2008 13:14

            Tout à fait, c’est pour cette raison qu’André Touréfel suggère de couler du béton autour pour sécuriser le navire, en concertation avec les Ensablés-d’Olonne, des gens très sérieux, très professionnels !


          • tvargentine.com lerma 18 mars 2008 13:21

            Personnellement ,en tant que rédacteur d’Agoravox j’ai refusé cette article pour la raison suivante :

            Raison du refus :
            Article contenant des informations évoquées abondamment dans l’actualité (non-inédit)

            Et on peut se poser la question de savoir comment un article qui a bien été refusé pour cette raison que toute le monde connait permettrait à Mr DUGUE d’avoir comme ses amis MORICE et LA TAVERNE des passes droits alors que des articles sont boqués ????

            Je vote pour les articles et je constate que certains restes bloqués mystèrieusement !

            Comme la liste suivantes

             - Josiane Balasko à fleur de peau (soniabressler le 10-03-2008)

            - Pénalité transformée contre la droite (Henry Moreigne le 18-03-2008)

            Néron et Poppée (Jacques SAURY le 17-03-2008)

            - Livres sur l’environnement (felicien le 18-03-2008)

             Lettre à François Bayrou (Thierry Crouzet le 18-03-2008)

            Je voudrais qu’on m’explique sur l’élection de Mme DATI (ALMA le 17-03-2008)

             Le boomerang va « vous revenir dans la gueule » ! (E-fred le 18-03-2008)

            Bref la liste est longue

            IL n’est pas normal que Mr DUGUE,LA TAVERNE et le revisionniste MORICE nous imposent leur vision libertaire

            J’exige en tant que rédacteur la publication des articles cités afin de garantir un juste équilibre de pluralisme

             

             

             


            • Zalka Zalka 18 mars 2008 13:47

              J’exige en tant que lecteur, que vous vous procuriez d’urgence un cerveau.

              Cet article est une parodie et a donc pour but de faire sourire. Votre argument est donc ridicule. Par ailleurs, il faudrait vous rendre compte un jour que ce n’est pas parce que vous avez un avis qu’il est partagé par le reste de la planète.

              Plutôt que de nous polluer avec des centaines de messages plus ridicules les uns que les autres, retournez donc travailler plus pour gagner plus, vile feignasse sarkolâtre.


            • Gasty Gasty 18 mars 2008 14:12

              lerma classé sur l’échelle atroolique de la bêtise qui tâche : 12,5°


            • Le Chacal Le Chacal 18 mars 2008 18:48

              Lerma, on va avoir droit pendant combien de temps à ce "j’ai voté pour/contre cet article"

              On a compris, tu as le droit de vote sur ce site, c’est bien. Mais, ça va devenir encore plus lourd que ta chasse aux "Ceaucescu de gauche" et autres "TSS crypto-communistes"


            • Bobby Bobby 18 mars 2008 13:32

              Bonjour, j’ai bien apprécié votre humour...

               

              Il existe un exemple qui est déjà sur place sur les plages du côté de Leucate village et ce depuis bien des années, j’ai un peu oublié son nom, "le Lydia", je crois.

               

              Pour le cas présent, je préconise aussi le classement du personnel toujours à bord et celui des moyens engagés pour la remise à l’eau de ce superbe monument... pour ce que j’en ai vu sur ce media ici même, l’unique "tracks" avait toutes ses chances pour figurer au palmarès ! ... On pourrait imaginer que tous les enfants du voisinage seraient appelés à la rescousse munis de leur charmantes petites pelles à sable pour aider plus efficacement le pôvre homme seul à la tâche avec sa machine désuète...

               

              Bon courage à tous !

               

               


              • lerenard lerenard 18 mars 2008 13:38

                il me semble que vers perpignan sur une plage il y à une boite de nuit réalisé dans un bateau échoué ce n’est pas nouveau comme idée finalement


                • TSS 18 mars 2008 13:38

                  j’allais en parler ; à Leucate-plage le"lydia" est transformé en casino-dancing !!!

                  alors pourquoi pas aus sables d’olonne ..


                  • Philou017 Philou017 18 mars 2008 14:04

                    Oui, une boite de nuit dans la soute, avec des couples dançant sous la lumiere blafarde des lampes de coursive, avec la sono deversant en continu la lancinante mélodie "Cargo de nuit" d’Axel Bauer, tandis qu’une assemblée interlope s’agglutine autour du bar tenu par les marins du cargo. Ca peut marcher. Du reste ça existe déjà .


                  • Philou017 Philou017 18 mars 2008 15:51

                    Ne pas oublier le traditionnel perroquet perché sur l’épaule d’un marin borgne, assis devant une pile de jetons à une table de jeu avec le capitaine mal rasé regardant d’un oeil dégouté son verre de vodka aux trois quarts vide, pendant qu’une dame sur-maquillée et vêtue de façon voyante observe les évenements à travers les volutes de fumée s’echappants de son porte-cigarette, adossée à la cloison non loin de là.

                    Une question se pose néanmoins : est-ce que la législation anti-tabac s’applique à un cargo échoué sur une plage Française, mais de nationalité Hollandaise et jeté de surcroit contre sa volonté sur une étendue de plage périodiquement submergée par la marée. Ne pourrait-on donner à cette enclave maritimo-terrestre une neutralité nationale bienveillante ?


                  • faxtronic faxtronic 18 mars 2008 18:05

                    Y aura tíl des coffee-shop dans ce cargo hollandais ?? Si oui, je connais des jeunes vendeens qui vont etre contents


                  • Cédric 23 mars 2008 12:43

                    A ma connaissance, chaque navire, même de nationalité étrangère, doit se plier à la loi du pays dans lequel il navigue, et doit donc se soumettre aux règles du pays pour tout ce qui est vie à bord... Et en particulier en matière de santé. Ainsi, si vous êtes sur la flotte de la Britanny Ferries par exemple (lieu semi-public et de travail), et que vous arrivez dans les eaux Irlandaises, vous ne pouvez fumer à l’intérieur du bateau.

                     

                    Ce navire étant sur le territoire français ne peut donc être un lieu semi-public (e.g. de travail) et fumeur à la fois. Pour le moment, il s’agit d’un lieu appartenant à l’entreprise (donc lieu non public, équivalent à une société semi-privée mobile sur territoire étranger). Mais en tant que lieu de travail pour l’équipage, il est soumis à la loi Française. Les marins devront donc fumer à l’extérieur.

                     

                    Cette loi est valable sur tout le territoire français, y compris dans les eaux territoriales Françaises.


                  • tvargentine.com lerma 18 mars 2008 13:57

                    @Zalka

                    OUI et en attendant des articles "meurent" en file d’attente de pouvoir etre diffusé et seront supprimés avec de mauvais argumentations

                    Je suis étonné que vous défendiez des censeurs qui ne veulent pas que l’expression des citoyens se fassent ici

                    Oui,j’ai publié la liste des articles qui ne peuvent pas paraitre aujourd’hui car Mr DUGUE a déja 2 ou 3 articles rien qu’a lui seul et demain et demain et demain...........

                    Sans parler de MORICE et LA TAVERNE..........

                    Si vous calculer la proportion d’articles nuls de ces gens vont comprendrez que c’est la liberté d’expression qui en subit les conséquences avec la non parution d’articles


                    • Gasty Gasty 18 mars 2008 14:23

                      Bon ! au travail lerma ! Morice est sur le point de nous faire un article sur le grand barrage de Yacyreta (Argentine). Dugué et Taverne sont sur le coup, vous n’allez pas vous faire voler ce qui vous revient de droit, avec le talent que vous avez et une connaissance du terrain exceptionnel.

                      24h chrono.... TOP !

                       


                    • Zalka Zalka 18 mars 2008 16:11

                      Je ne défend pas des censeurs. J’exprime simplement mon ras le bol de vos interventions débiles.Si vous passiez une fraction du temps que vous passez à troller, à peaufiner vos articles, vous auriez une chance de passer.

                      Au lieu de cela vous vous complaisez dans la médiocrité la plus infâme, vous jouez le rôle du pauvre petit caliméro martyrisé, vous insultez en permanence les gens qui ont le malheur de ne pas être d’accord avec vous (vos rengaines sur le TSS, même quand le sujet n’a aucun rapport).

                      J’ajoute que vous devez être quelqu’un de particulièrement inculte. En effet on peut qualifier Morice de beaucoup de chose (moi même, je ne suis pas un grand fan), mais morice libertarien ?! Ah ! Ouvrez un dico ! D’ailleurs, même votre présentation est à chier ! Vous croyez vraiment que les caractères gras donnent du poids à vos tirades ?


                    • Zalka Zalka 18 mars 2008 16:19

                      D’ailleurs, pour preuve de votre crasse stupidité, je me permets de citer vos incompréhension du présent article qui est une parodie et pas un sujet d’actualité (effectivement rebattu). Je pourrais également le dire ds articles scientifiques de Dugué que vous rejetez non par nullité du papier mais par haine de Dugué.

                      Vous vous demandez pourquoi les trois quarts des lecteurs vous méprisent ? Simple : un type qui dit qu’on devrait remercier Sarkosy de se taper Bruni "car c’est un merveilleux cadeau de noël à tous les français" (vos propres mots) est soit un crétin soit un blagueur. Donc soit on rigole soit on ignore. Dans votre cas, tous le monde a compris qu’il ne s’agissait pas d’humour, donc vous êtes ignorés. D’ailleurs le meilleur service à rendre à ces auteurs est de ne pas faire leur pub : ils s’en sortiront bien mieux sans votre "aide".

                      @tous : pas la peine de me plusser, ça me fait chier de voir mes messages à lerma en "top". Je ne fait que me défouler et ne fait rien de constructif.


                    • jeje85 20 mars 2008 16:46

                      Encore un aigri !!!!!!!!!!!!!!


                    • maxim maxim 18 mars 2008 14:21

                      c’est le prix de l’immobilier qui va flamber ...surtout pour les possesseurs d’apparts situés juste en face du bateau.....

                      je pense que le projet ne serait pas si idiot que ça de maintenir le rafiot sur la plage si on n’arrive pas à le désensabler ...

                      ça apporterait un regain d’attractivité aux Sables d’Olonne que je connais bien ,ça changerait un peu du sempiternel trajet d’un bout à l’autre du front de mer ,avec halte à une terrasse pour se désaltèrer ,et l’incontournable crêperie en fin d’après midi ,la bête trempette au milieu des congés payés ,ou le bronzage idiot avec la perspective ( qui n’est qu’un pretexte) pour reluquer les belles nanas en mimi maillot ....

                      et puis ce navire ancré à tout jamais,avec une participation de la région ,de la ville ,acheté par le conseil général,avec des aides du conservatoire du littoral ,des Beaux arts ,des monuments de France ,rapporterait à la ville la taxe professionnelle si il a des activités marchandes à bord ...

                      l’armateur lui même en plus de l’assurance ,récupèrerait le montant de son rafiot par le biais de ces différentes participations...

                      bref ,le Jackpot pour tout le monde ......

                      un petit tuyau ,quand vous allez au Sables ,allez à la Chaume ,en remontant vers le nord ,le long du littoral ,il y plein de petits restos à fruits de mer ,vous avez le port ,les bateaux pas ensablés ,et c’est vraiment chouette en terrasse le soir ......


                      • pepin2pomme 18 mars 2008 14:44

                        Le premier avril, c’est dans 3 semaines seulement !


                        • Trashon Trashon 18 mars 2008 15:50

                          A voir aussi, le site des Sables d’Olonne : www.lessablesdolonne.fr/index.jsp

                          qui ne manque lui non plus pas d’humour et dont la photo aurait peu être utilisée pour illustrer l’article


                          • judel.66 18 mars 2008 16:07

                            au Barcares pres de Perpignan nous anons ensablé le""LIDIA"" dit le paquebot des sables ....le LYDIA fait casino , boite de nuit , restaurant et attraction locale.....

                             

                            ce n’est pas farfelu de vouloir faire la meme chose aux sables d’olonne.......il y a des idées pire ,pire telle le conservatoire du littoral crée par chirac qui envoie les touristes a l’etranger.......


                            • Loic 18 mars 2008 16:11

                              Le Clémenceau est-il encore disponible ? Si oui c’est une solution !

                              Je le verrai bien sur la plage de La Baule ^^


                              • faxtronic faxtronic 18 mars 2008 18:08

                                meuh non, Paris-PLage serait plus elegants pour le Clemenceau, la gloire de la France (Keuf, Keuf, Keuf, c’est mon asbetose qui me reprend, sorry)


                              • chmoll chmoll 18 mars 2008 17:20

                                ben é l’amoco cadiz faudrait l’classer aussi


                                • Newby Newby 18 mars 2008 20:24

                                  Oui mais il sera plus difficile d’y organiser des visites, ou d’y installer une restaurant.

                                   


                                • Bobby Bobby 18 mars 2008 19:11

                                  ...Oui, peut être, mais rendons donc à César ce qui lui appartient, laissons l’Amocco Cadix rentrer chez lui, et gardons bien "Le Clémenceau" pour instruire, décorer (avantageusement), et rendre sa fièreté au peuple Français !

                                   

                                  Je le verrais pas mal en effet à Paris-Plage, où mieux de l’autre côté des champs élysée, bien en vue à 1 Km ou deux de l’arc de triomphe... pourquoi pas ?

                                   

                                   


                                  • zadig 19 mars 2008 07:42

                                    Pour l’auteur

                                    Un article comme j’aime : frais, loufouque, antidote à la sinistrose ambiante et .... visionnaire ?

                                    Aprés tout Artémis (le temple ) était la quatrième des sept merveilles du monde.

                                    Donc améliorer encore le projet, entrée style le Louvre avec en plus des colonnes de marbre.

                                    Pour le plan projet ne pas oublier les produits dérivés .

                                     

                                    Monsieur Dugué j’aime vos articles. En plus ils fort bien écrit.

                                     


                                    • zadig 19 mars 2008 07:58

                                      Honte à moi pour la dernière ligne. 

                                      Lire

                                      Monsieur Dugué j’aime vos articles. En plus ils sont bien écrits.

                                       


                                      • Vincent Verschoore VincentV 19 mars 2008 11:29

                                        Oui, mais, a qui reviendraient les droits d’auteur sur cette oeuvre ? Au capitaine ?


                                        • jeje85 20 mars 2008 16:43

                                          Bonjour à tous.

                                          Bien désolé de vous l’apprendre mais l’Arthémis viens de quitter la plage des sables d’olonne et il est à noté que l’affluence aujourdhui était digne de deux ou trois mois d’aout réunis......Quel soulagement !!!!!!!Un peut de retour à la tranquilité pour nous en attendant la saison.........


                                          • jeje85 20 mars 2008 16:55

                                            Je suis au regret de vous faire savoir que ENFIN ce bourrier de bateau a enfin quitté la belle plage ds sables d’olonne cet aprés midi au alentours de 14 h00 je pense ..........Quel soulagement de povoir enfin circuler et surtout je l’espere un retour aux tarifs normaux concernant les débits de boisson du remblai des sables(dégeulasses !!!)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès