• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > L’escompte de Noël

L’escompte de Noël

On vous avait pourtant prévenu que cet homme-là n’était pas recommandable !

A peine sorti du ventre de sa mère, vlà qu’il nous pique une crise, du style "je voudrais passer les fêtes tranquille, mais alors gratis, et dans l’un des hotels du coin..." Ouaip c’est ça. Non mais, et sans le sou, en plus ! Tu parles, il s’est fait virer de partout oui.

Avec des parents comme ça, on ne devrait même pas naître, que j’vous dis. z’ont qu’à aller habiter en banlieue et se nourrir de bottes de foin. D’ailleurs le foin, c’est con, ils ne l’ont même pas bouffé, ils ont dormi dedans. Faut l’faire, non ? Quant à aller accoucher dans une étable, faut vraiment être irresponsables. On a pas idée....

Enfin, bon ! N’empêche que le propriétaire de l’étable, celle qu’ils avaient pris pour un camping public, a porté plainte. C’est pas bien de squatter une grange privée où paissent tranquilles un âne, un boeuf, et des moutons hirsutes. Y a de la politesse qui se perd, du savoir vivre qui bat en retraite. Heureusement qu’aux infos ils ont dit que les squatters allaient être virés rapidos avec l’arrivée des condés. C’est peut-être des sans-papiers...

Non mais, quelle idée de ne pas vouloir payer la clinique homologuée du quartier. Des fous j’vous dis, des teigneux ! Malins comme pas deux. Rendront-ils seulement les lieux intacts ? On raconte même qu’ils devraient quitter les lieux, les poches remplies de bâtons d’encens et de pièces d’or. Putain des pièces d’or ! Bande de profiteurs ! Et aussi d’autres reliques offertes par des antiquaires habillés en roi mages. Probablement un groupuscule spécialisé dans le trafic de chameaux, et qui aurait eu l’audace, dit-on, de réclamer cinq étoiles... au guide Michelin. Malgré l’état de la grange !

Ces gens-là sont sans papiers ni passeport bio-métrique. Sans portable ni boite e-mail, sans trace sur Facebook, Google et autres avatars d’espionnage de masse. Ils sont difficilement repérables, et donc potentiellement dangereux. Il paraît que le bambin dans la paille ne sera pas conforme aux normes sociales, qu’il détient un fort potentiel génétique à caractère rebelle, et qu’il rêve déjà de fermer le clapet à certains rabat-joies, à coup de fouet de préférence. Il viserait tout particulièrement les gérants du temple, imbus de diatribes et de pouvoir, qui aiment se la péter royal à fond des manivelles pour débiter des balivernes. A coup sûr, l’énergumène se radinera fringué comme un va nu pieds, en robe élégante, cheveux aux vents, love and pisse de traviole et hippie pipe hourra, débitant sa prose sur une montagne, à défaut de pouvoir passer à la télé !

Le tribunal de grande instance le condamnera pour :

Multiplication de pain intempestive, avec distribution de croissants chauds à toute la populasse.... Y en aura même pour les touristes. Rien de mieux pour économiser sur le budget vacances. "Plus fort que les prix cassés et les prix coutant, mangez gratos !" Avec plainte des boulangers pour cause de concurrence déloyale ! Manière d’enfoncer le clou, c’est le cas de le dire, et à défaut de beurre et de jambon pour faire les sandwichs, il multipliera aussi quelques poissons rouges, rougets, sardines et autres dorades. Comme ça, sur un coup d’tête. Inventant pour le coup, sans le savoir, le célèbre pain grillé sur tranche avec filet d’huile et boquerones... Et donc, plainte des industriels de la pêche pour cause de concurrence déloyale ! Et grève des marins pêcheurs s’opposant à la prolifération des poisons venus de nulle part !

Le tribunal de grande instance le condamnera aussi pour :

Distillation d’eau javélisée et calcaire provenant du robinet, transformée en beaujolais, mais sans appellation d’origine contrôlée. On comprendra aisément la plainte des vignerons agacés.

L’individu sera condamné aussi pour trouble à l’ordre public, après avoir délibérément ignoré au bord d’un lac, le panneau municipal de baignade interdite. Tétu comme pas deux, il marchera quand même sur l’eau, occasionnant plusieurs noyades d’énergumènes voulant l’imiter.

A cela, se rajoutera une plainte des laboratoires et des médecins généralistes (et mes deux seins en général) pour pratique illicite de la médecine, guérisons interdites, non prescription de vaccins, suppositoires effervescents à décollage immédiat, médicaments et honoraires. (Les médicaments gênent Eric). Et plainte rétroactive du propriétaire de la grange de noël qui n’osera plus mettre ses enfants ...à la crèche !

Prenant donc en considération que les propriétaires de crèches n’auraient plus le vent en poupe, que les marins pêcheurs n’auraient plus le vent en proue, et que les boulangers auraient des problèmes croissants, un petit malin, con de base et futé comme une fouine aux abois, cherchant à faire quelques bénéfices, trouvera l’idée ingénieuse de monter une fabrique de clous !

Il s"agira d’arrêter vito presto le terroriste notoire, repéré depuis peu par une caméra de surveillance, et pris en flagrant déli de distribution de coups de fouet aux religieux du quartier. Essuyant une plainte supplémentaire pour non respect des lieux de culte, et non pas plainte pour non respect des lieux de culs, bénis de surcroît. Il sera marteau-piqué, cloué, vissé avec des vis qui ne valent pas un clou !

Il clamsera ! Et toujours aussi tétu comme une bourrique, probablement ressuscitera. A ce qu’on dit. D’où la plainte des pompes funèbres, des pompes fumistes, pour non conformité, soupçons de pas mort, entourloupe, échappée de tombeau, non paiement de la bière, consommation de bière, évasion mortuaire.

Viendront alors les marchands de foi ! De foies de noël ! Deux fois gras ! Hommes de peu de foie, disait-il ! On a depuis esclavagé l’âne de la crèche, bouffé le boeuf en steak tartare, rôti tous les moutons dans un formidable méchoui, et coulé son effigie dans du bon chocolat rempli d’OGM. Un vrai délice !

Joyeux noël moi que j’vous dis !

Et dire que s’il lui venait l’idée saugrenue de se radiner comme ça, manière, ça serait kif kif bourricot pour sa pomme. Sans le sous, sans un flèche, mais toujours partant pour la grande distribution, gratuite celle-là, ce va nu pieds récidiverait dare-dare avec ses pains croustillants, ses poissons chats, ses croissants chauds, ses coups de fouet, ses denrées périssables, et son picrate haut de gamme pour le mariage des amis...

Avec les mêmes qui lui mettraient les clous !

Lou Florian


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • cathy30 cathy30 24 décembre 2009 07:13

    bonjour
    j’aime bien votre conte de noël vu de nos jours, mais autres temps, autres moeurs.

    Si Jesus christ est né dans une étable (il est vrai qu’aujourd’hui le fermier aurait porté plainte) c’est à cause d’un grand recensement imposé par Rome, les gens en grand nombre faisaient des dizaines de Km à pied, d’où le manque d’hotels. Les ecclésiastiques de l’époque ont tentés de le tuer et de le confrondre tout le long de sa vie.
    Mais bien vu, aujourd’hui cela se passerait à coup de procès comme dans votre parodie.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès