• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > La dernière ligne droite

La dernière ligne droite

En direct de ma Segpa

Longue comme une semaine sans pain.

946485_593463654020146_750061790_n.jpg

Il faut reconquérir le mois de juin nous disent nos doctes responsables académiques et pour parfaire cette pieuse prière laïque et néanmoins républicaine, ils nous imposent une semaine en juillet, dont deux jours pour compenser une mesure généreuse du président Hollande à la Toussaint. Heureusement que le ridicule ne tue pas, tous ceux qui un jour ou l'autre se sont occupés des destinées de l'Éducation Nationale auraient leur nom inscrit sur un monument immense.

En ce premier lundi de juillet, il est 8 heures : cinq élèves de troisième se présentent. L'un d'eux vient prolonger sa convention de stage, il repart au travail. Les quatre autres montent sans entrain en classe. Nous nous lançons dans une grande opération de rangement. Une poubelle reçoit les reliefs des années précédentes. Faire le vide à défaut de faire le plein, une manière de passer ce temps qu'on nous impose hypocritement …

9 heures, les quatrièmes arrivent à leur tour. Ils sont 6 pour deux classes. Les autres ont pris des vacances anticipées. Ceux qui sont là n'ont nullement l'intention de travailler. Comment les en blâmer ? L'un d'eux a dans son sac un DVD : « Le Marsoupilami ! ». Nous lui expliquons que l'école n'est pas destinée à regarder ce genre de niaiserie indigeste. Il ne parvient pas à comprendre …

6579_593463394020172_2112117429_n.jpg

Pour montrer l'indifférence du système, personne ne monte faire l'appel. L'administration n'est pas dupe de la parodie qui va se jouer cette semaine. Nos classes vont ressembler à un sablier qui se vide inexorablement pour un compte à rebours d'une totale vacuité. En deux heures, nous avons ranger les classes, il nous reste encore 24 heures à tuer !

Si au moins nous pouvions improviser des sorties, leur faire découvrir la ville, son histoire mais rien ne peut désormais se dérouler sans les incontournables autorisations dument signées par l'administration galopante et contre-signées par des familles qui ne cessent de jouer du stylo. La spontanéité a déserté nos classes, tout doit être programmé des mois à l'avance. Système absurde et contre-productif qui rend notre enseignement encore plus triste. Freinet, reviens, ils sont fous !

 189117_593463634020148_2133004806_n.jpg

Les deux heures suivantes, j'ai sept élèves de quatrième. Ils n'ont pas plus l'intention de travailler que leurs ainés. J'ai demandé à l'infirmière de monter pour une séance spontanée de questions-réponses. L'idée ne leur plait guère et pourtant une heure et quart durant, des questions vont nous conduire à évoquer l'euthanasie, la mort, l'angoisse, le suicide, la contraception et la médecine en générale. Pour un seul garçon, cette séance est totalement insupportable. Il demande à sortir. Les autres sont restés attentifs et au terme de celle-ci, une jeune fille demande à rencontrer l'infirmière dans son bureau. Je pense ne pas avoir perdu mon temps ….

1014380_594604987239346_2116327513_n-copie-1.jpg

De leur côté, les cinquièmes étaient ce matin 9 pour une seule classe. Plus ils sont jeunes et plus ils nous sont fidèles. Nos camarades du primaire ne subissent pas autant que nous cette fuite inexorable d'avant les vacances officielles. Ils travaillent jusqu'au bout et ce sont eux les moins bien payés. Allez donc comprendre quelque chose. En attendant, il n'est pas encore quatorze heures, nous avons 8 élèves pour quatre classes ( trois de perte après le repas) et nous nous ennuyons à mourir dans une salle informatique presque devenue espace de sieste. Le temps s'étire sans fin et sans désir !

Mardi, ce fut une balade sur les quais de la Loire. J'avais largement de quoi raconter d'autant que la ville a installé de grands panneaux d'expositions reproduisant de vieilles cartes postales. Je m'accroche à ma planche de salut ligérienne. « Tout plutôt que d'ennuyer les quelques fidèles ! » telle devrait être notre devise. Comment repartir sur de bonnes bases en septembre quand le final ressemble à une bobine qui se dévide interminablement ? Nous installons les élèves dans la normalité de l'absentéisme, nous l'encourageons même en ne leur proposant que des ersatz d'activités occupationnelles.

Findeprogrammement vôtre.

970868_593463890686789_478144633_n.jpg

JPEG - 85.6 ko

Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • PhilVite PhilVite 4 juillet 2013 12:15

    La vache ! Ça donne envie !
    Si j’aurais su, j’aurais fait prof !

    Toutes mes condoléances, alors.  smiley


    • C'est Nabum C’est Nabum 4 juillet 2013 13:16

       PhilVite


      On embauche dans la maison !

    • neurotransmetteur neurotransmetteur 4 juillet 2013 13:12

      Rebonjour Nabum


      6 les jours sont bien comptés,
      n’hâtons pas les choses. Dites-leur :
      « Edith fut a la bonne place,
      le jour de fête fiaisant le reste et passe. »

      • C'est Nabum C’est Nabum 4 juillet 2013 13:17

        neurotransmetteur


        Vous est contre le pet et moi je suis plutôt pour ! 

      • neurotransmetteur neurotransmetteur 4 juillet 2013 13:43

        Nabum


        Croyez-vous cela,

         à la place j’hésite entre un décafeiné et une bière bien fraîche.


      • C'est Nabum C’est Nabum 4 juillet 2013 13:54

        Neurorégulateur


        Ni café ni bière pour moi sans hésitation !

      • neurotransmetteur neurotransmetteur 4 juillet 2013 14:11

        Nabum


        je vous suis dans l’idée,
        ce sera menthe à l’eau pet.
        Et ce ne sera pas du luxe en cette journée de chaleur pesante.

      • neurotransmetteur neurotransmetteur 4 juillet 2013 18:16

        Ce fut un diabolo-menthé

        pour se désaltérer,
        suivis d’un café allongé
        pour rester éveiller.

        Ce soir je ne saurais commenter,
        découvrant les aléas de la vis sans clefs.
        Dorénavant itinérant boussolé,
        c’est sans peine que je délaisse mes quartiers.

        Ce soir je ne serais maquillé,
        pour m’accorder une pause dans un troquet.
        Ainsi la formule se voit honorée :

        « Il est bien des choses qui ne paraissent impossibles
        que tant qu’on ne les a pas tentées. »

      • Vipère Vipère 4 juillet 2013 14:47

        Bonjour Nabum

        Vive les vacances, les cahiers au feu, et le maître au milieu !

        Tsoin Tsoin  smiley


        • Vipère Vipère 4 juillet 2013 14:50

          Findeprogrammement votre !!!

          Est ce à dire que vous fermez boutique pendant les deux mois à venir  ? smiley


          • C'est Nabum C’est Nabum 4 juillet 2013 14:58

            Vipère


            Encore un billet sur ma Segpa
            Ensuite c’est la descente de Loire en solitaire

            Sully sur Loire - Mauves sur Loire
            300 km en Kayak tout seul pour aller raconter et découvrir des histoires

            Je n’arrête jamais

          • Vipère Vipère 4 juillet 2013 15:09

            24 heures avant la fermeture officielle ?

            Et comment vont faire vos lecteurs pour survivre sans leur dose quotidienne d’article, si leur dealer d’histoires prend le large ?

            Avez-vous prévu un sevrage progressif, qui leur éviterait de se raconter des histoires à dormir debout ? smiley


            • Vipère Vipère 4 juillet 2013 15:20

              En solitaire et en kayak sur une distance de 300 km, fichtre ! vacances sportives !!!

               Bon vent et tout de bon
               !

              Petit conseil, cher Nabum


              Les soirées sont fraîches au bord du fleuve, pensez à prendre des petites laines, un rhume est si vite attrapé et pour s’en débarrasser...

              Et pendant ce temps, le moussaillon, attend sagement à quai ?


              • C'est Nabum C’est Nabum 4 juillet 2013 16:38

                Vipère


                Je n’arrête pas de publier pendant le trajet.

                Un texte par jour, c’est le lot du galérien.

                Nul seuvrage pour le lecteur fidèle.

              • Vipère Vipère 4 juillet 2013 17:11

                Me voilà rassurée, les affaires continuent, la littérature continuera à être publiée sur le fil  !

                De bonnes vacances au galérien de plume donc ! smiley


              • C'est Nabum C’est Nabum 4 juillet 2013 17:25

                Vipère


                Du bel ouvrage mais certainement pas de la littérature, c’est me faire trop d’honneur ...

              • L'enfoiré L’enfoiré 4 juillet 2013 16:51

                Bonjour Nabum,

                 Une dernière ligne droite, oui, mais pourquoi en faire une fois arrivé à la cible.
                 Puis-je vous poser une question ?
                 J’ai écrit avec un humour débridé, un billet sur les juilletistes
                 Je disais que juillet était le mois de vacances des Belges et août, celui des Français.
                 Est-ce encore le cas ?

                • C'est Nabum C’est Nabum 4 juillet 2013 17:27

                  L’enfoiré


                  Les vacances de nos usines étaient autrefois toutes en août.

                  Je pense qu’il n’y a plus d’usines en France !

                  Juillet est depuis quelques années bien mauvais pourtant les journées y sont plus longues

                  Je prends la Loire mardi pour un périple de 3 semaines.


                • L'enfoiré L’enfoiré 4 juillet 2013 17:57
                  Merci pour l’info.

                  « Je prends la Loire mardi pour un périple de 3 semaines. »
                  C’est une option que je n’avais pas imaginé dans mon billet.
                  La route, le train, l’avion, mais pas les voies fluviales.
                  Je suppose que vous avez une embarcation avec couchettes, cuisine et tout ce qu’il faut pour cela.
                  J’ai été voir, il y a 1000 kilomètres pour remonter aux sources de la Loire.
                  « Le profile serait celui d’un escalier qui font des mouilles et des seuils franchis par des jards » est-il dit. 
                  Décidément, j’en apprends des choses, à vous lire. smiley

                • C'est Nabum C’est Nabum 4 juillet 2013 19:10

                  L’enfoiré


                  Mon parcours ne fera que 400 km et je vais essayer d’être autonome

                  Belles vacances à vous ! 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès