Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > La Matinale de l’été – France Inter (les attentats, ce que (...)

La Matinale de l’été – France Inter (les attentats, ce que l’on sait ...)

Ceci est une parodie.

“Bonjour Nuchette Paliez !”

“Bonjour Pierre Weill !”

“Aujourd'hui, nous allons aborder bien évidemment, les derniers événements tragiques qui ont secoué notre pays...”

“Oui, Pierre, après les assassins d'humoristes, les gangsters du TGV, les massacreurs d'auditeurs, les tueurs de fonctionnaires, les gamers de piétons, les égorgeurs de …. pasteurs, non, zut… de rabbins, non plus, … ha ! Comment dit-on ? … heu… d'imams,… heu, non plus, On me souffle dans l'oreillette :… Quoi ?… ministres du culte ? Kesako ? On a un ministre des cultes ??? Sans blague ...enfin, des cathos quoi, des curés... ça y est oui, je me rappelle : de prêtres catholiques, ouf, j'ai réussi à le dire, sans y accoler l'épithète pédophile… une gageure. Donc, après toutes ces attaques, on peut s'attendre à tout dans les prochaines semaines….”

“Nous allons donc envisager toutes les possibilités de menaces, c'est ça ?”

“C'est exactement ça, Pierre ; vous avez fait des progrès dans la lecture de mes petits papiers griffonnés. Et pour ce, nous avons invité un panel de spécialistes de divers quotidiens et hebdomadaires…”

“Il me semble reconnaître pas mal de confrères...”

[rires]

“Toutafé, Pierre ! Avec nous, autour de cette table hexagonale : Gaïa Mazounette du Temps plombé, le grand quotidien de référence du soir, Jean-Jambe DeuxRivages de L'Abrasion Libre, le grand quotidien de référence du matin, Anna-Lise Loebby du Mirabo Beau, le grand quotidien de référence de la droite - y a pas d'heure, Estoffe Rougier, du Papier Glaçant, le grand hebdomadaire de référence de la gauche à la droite, centre inclus. Vous remarquerez, que nous respectons la parité aujourd'hui !….”

“Houhou ! Je suis là aussi...”

“Oh pardon, je vous avais oublié… Mais qui êtes-vous ? Je ne vous vois pas sur la liste d'invités que m'a fournie Laurence !”

“Je suis Georges Halchimi du Globe Apolitique, et je me suis invité tout seul, grâce à des amis à Radio France...”

“Je m'en doutais que Mermet avait encore des agents infiltrés au coeur de la Maison ronde. Nous chercherons les complicités plus tard. M'enfin, puisque vous êtes là et que l'émission est en direct, on ne va pas vous mettre à la porte, hein ?! Après tout, nous sommes encore en démocratie !”

[rires]

“Commençons donc par Estoffe Rougier : vous qui êtes un peu le témoin intransigeant de la situation française depuis 30 ou 40 ans…”

“35 ans exactement, à la direction du Papier Glaçant ; mais auparavant 10 ans rédac-chef de La Virgule Près...”

“Oui, tout le monde connait : le grand hebdomadaire de référence de la droite à la gauche...”

“… ou Le poids des sots, le choc des égos

“Vous disiez Monsieur Hachémite ? Notre invité surprise, aujourd'hui...”

“Rien, je marmonais dans ma barbe d'instit...”

“Donc, Estoffe Rougier, qu'allez-vous craindre qu'il va se passer dans un futur proche ?”

“Je tiens à signaler que je suis le premier en France à avoir créé une rubrique “Ce que l'on sait” ; rubrique allègrement copiée depuis, chez tous nos concurrents...”

“C'est tout à votre honneur de reconnaître ce que la profession journalistique vous doit ; mais je vous en prie, poursuivez.”

Ce que l'on sait, Nuchette, c'est que d'autres attentats vont suivre. Oui, vous m'avez bien entendu : d'autres attentats vont suivre. Je le répète plus fort pour les malentendants : d'autres attentats vont suivre, et peut-être plus sanglants encore !”

“Mais encore ?”

“Pierre, ne faites pas le mousse, vous aussi avez pas mal d'heures de navigation à vue et au doigt, peut-être même à voile et à vapeur ; sur France Inter sait-on jamais... J'annonce ici même que nous avons des sources sures ; enfin... plus exactement, on sait de source sure que d'autres attentats sont à prévoir dans les semaines à venir...”

“Oui, c'est ce que j'annoncais en début d'émission. Pouvez-vous nous en dire plus ?”

“Malheureusement, je ne peux pas car la police s'apprête à faire un gros coup de filet dans les milieux identitaires. Il ne faudrait pas que les suspects en soient alertés auparavant.”

“D'accord, Estoffe Rougier, on comprend votre prudence. Votre avis, Jean-Jambe DeuxRivages ? Vous-mêmes responsable de la Rubrique Ce que l'on sait à L'Abrasion Libre, le journal le plus lu dans le quadrilatère Nation-Bastille-République...”

“J'irai bien plus loin qu'Estoffe, tu me pardonneras, hein ? Nous allons beaucoup souffrir. Enfin, pas nous directement, hein ? On a heureusement deux fourgons de CRS devant notre rédaction et un bataillon de gros bras de couleur entre l'entrée et nos bureaux au 5ème. On n'est pas des Charlies, nous ! Oh pardon... je ne voulais choquer personne… D'ailleurs, nous les avons bien aidés en leur prêtant nos bureaux ; enfin à ceux qui restaient… On m'aura compris. Où en étais-je ? Ah oui : ce que l'on sait, c'est qu'une centaine de fanatiques radicalisés s'apprêtent à frapper n'importe où...”

“Mais comment le savez-vous si précisement ?”

“Ecoutez, Pierre, on ne va pas se mentir : nous n'en savons fichtrement rien, mais au doigt mouillé, par la fenêtre de mon bureau, je dois pas être loin du compte...”

“Donc, en définitive, nous ne savons rien ; c'est une info incroyable que vous nous dites là !”

“Nous, nous ne savons rien, bien évidemment, mais notre rubrique s'appelle “ce que l'on sait” et non pas “ce que nous savons”, vous aurez noté la subtile nuance ?”

“Heu… vous m'interloquez !”

“Hé oui, ne trompons pas les lecteurs : nous ne savons rien ou pratiquement rien ; donc rien en fait, mais d'autres savent, d'où : ce que l'on sait. Vous pigez, Pierre ?”

“Alors là, Estoffe, tu, enfin… vous m'en bouchez un coin… Nuchette, votre analyse ?”

“Trois ans déjà, je me sens mieux… Comment ? … mon analyse de la situation ?! Oups, pardon… heu... j'en suis tout aussi estoffaquié que vous Pierre. Qu'en pensez-vous, Anna-lise Loebby, du Mirabo Beau ?”

Nous, nous savons, bien entendu. Nous savons depuis près de 40 ans. Ce que l'on sait, c'est ce que nous savons depuis que la gauche post-soixante-huitarde a pris le contrôle dans ce pays.”

“Vous aussi, vous avez donc une rubrique Ce que l'on sait au Mirabo ?”

“Bien évidement : conservatisme et réaction ne riment pas avec isolationnisme et inaction.”

“Et quelles sont vos prévisions pour la suite des événements ?”

“Je préfère ne pas en parler car ce que l'on sait, il n'est peut-etre pas bon que tout le monde le sache.”

“Tiens donc, et pourquoi ça ?”

“Écoutez, Pierre, la droite doit reprendre les rênes du pouvoir et après vous verrez, tout rentrera dans l'ordre. Ça aussi on le sait.”

“Diable, vous êtes bien optimiste ! Nous n'avons pas encore entendu Gaïa Mazounette, ex-sexperte au Temps plombé ; mais aussi blogueuse reconnue grâce à ses esquisses porno-japoniaises sur Instagram et ses articles à lécher sur son blog sexactu. Votre réflexion, en tant qu'experte de la jouissance et de la frustration ?”

“Bonjour et merci de m'avoir invitée à France Inter ; vous ne serez pas déçus. Comme vous dites, Monsieur Weill, je viens juste de récupérer la rubrique Ce que l'on sait depuis que notre journaliste d'investigation, Hernon Deudieu, est devenu amnésique, après avoir été renversé par un scooter noir de marque Daf, modèle Punch. Le zozo responsable de ce mystérieux crash court toujours. Avant j'étais à la rubrique Le sexe pour tous ; comme vous le savez tous, puisque je sais de source dure qu'on me lit jusque dans les toilettes de France Culture. Pratiques non-conventionnelles, archivage d'accessoires ludiques, lubrification intellectuelle, échangisme valorisant, gendrophobie et paresse lassive ; je dirai que j'en sais pas mal déjà. Je pense qu'il faut se concentrer sur la frustration des jeunes apprentis-terroristes. Dériver leur jouissance mortifère. Leur offrir des bombes sexuelles avant qu'ils ne fabriquent les leurs… de bombes. Je me dévoue déjà à cette tâche. J'ai réussi à devenir amie avec bon nombre de fichiers S sur les réseaux sociaux. Mes fesses ont un réel succès ; ma tronche de bobotte nympho, moins. Heureusement, je ne suis pas un manche sur Photoshop.”

“C'est tout bonnement incroyable ce que vous nous postillonnez… Je dois dire, Gaïa, qu'il vaut mieux vous lire à tête reposée dans le quotidien vespéral pour saisir tout le sens de vos propos qui sentent bon la vaseline, à défaut de crème solaire et l'implation cérébrale, à défaut de chirurgie mammaire. Comment avez-vous fait pour pénétrer ces milieux ?”

“J'ai moi aussi mes secrètes entrées au Ministère de l'Intérieur. Entre nous, je ne mets jamais de la crème solaire avant de me relaxer en Sankini aux Buttes-Chaumont ; que de la crème fouettée...”

“Le Sankini, je le rappelle aux auditeurs, est un burkini transparent, certifié progender waterproof ©, percé de trous d'aération agréablement disposés et ne gênant ni la marche, ni la natation. Et ça marche ? Je veux dire... la déradicalisation par le sexe ?”

“On n'a pas encore de recul, mais c'est en bonne voie… et entre de bonnes mains ; vous voulez voir, Pierre ?”

“Heu… non merci ; tout à l'heure peut-être. Mais dites-donc Gaïa, rangez-moi ça tout de suite ! Il y a des enfants de journalistes qui traînent parfois dans les studios !”

“Et à moi, vous ne me demandez pas mon avis ?”

“Allez-y, Monsieur Achienli, il nous reste deux minutes. Avez-vous vous aussi une rubrique ce que l'on sait au Globe apolitique, mensuel, qui je le rappelle n'est pas plus apolitique que Gaïa est chaste.”

“Je vais vous la faire courte et diplomate : nous ne mangeons pas de ce pain-là, nous savons, nous, beaucoup de choses et nous voulons les porter à la connaissance de nos lecteurs ; intelligemment, celà s'entend.”

“Illisiblement, vous voulez dire. Votre journal me tombe régulièrement des mains, surtout qu'il est grand et lourd. D'ailleurs, on ne peut le lire que chez soi, pour s'endormir dessus ; partout ailleurs c'est un supplice ! Le nôtre, en revanche attire l'oeil avec ses rubriques sado-maso soft ou cul de gauche à la plage et de plus il a la taille adéquate pour...”

“… pour filer à la poubelle, comme les gratuits, je vous l'accorde !”

“M'enfin, vous osez...”

“Nous n'avons plus le temps de débattre de la taille de vos canards respectifs...”

“Moi, le mien est tout petit, jaune et très mignon et en plus il a 5 vitesses, hi, hi, hi….”

“L'important, ce n'est pas la taille, mais de se faire racheter par les bonnes personnes !”

“Vous êtes d'un cynisme !”

“Je vous le prêterai...”

“Votre prix est le mien.”

“Gaïa, retenez votre culotte encore quelques instants...”

“Vous en savez des choses !”

“Tous les deux, vous êtes bien faux-col et cache-cul, ou plutôt l'inverse...”

“Et vous-même, Monsieur l'intrus barbu, suppôt de Poutine !”

“Vous ne vous épilez jamais au Globe ???”

“C'est normal pour un journaliste rasoir !”

“Ça sent la fin, on se lâche...”

“L'émission se termine, je suis désolé….”

“Mélanchono-asselino-soralo-complotiste !”

“Vous m'en direz tant !”

“Vous appuyez sur l'interrupteur ici et ça fait des miracles.”

“Prompteur de Le Pen ! Goebbels du dimanche !”

“De votre part, je prends ça comme un compliment.”

“Et à moi, on ne me dit rien ? C'est parce que je suis une femme, hein, c'est ça ?”

“Sarkozette !”

“Restez poli quand même… et respectez les femmes d'abord !”

“Atlantesse !”

“Je préfère...”

“On conclue, là.”

“Tout de suite ? Dessus ou dessous ?”

“Je n'en crois pas mes oreilles !”

“Et vous n'avez encore rien vu...”

“Merci, merci à tous… heu et toutes...”

“Je m'en souviendrai !”

“C'est indécent ! Mirabeau si tu nous voyais... un attentat à la pudeur dans la Maison ronde !”

“Coin ! coin ! coin !”

“Nous remercions tout le monde autour de la table, et aussi sous… heu… hum… Nuchette a déjà déguerpi ; la pauvrette, elle débute au sévice, pardon service public…heu... à vous la régie !

 

 

Articles précédents :

La Norvège, 22 ans après le non à l’Europe, Le téléphone sonne, France Inter (13/07/2016)

http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/parodie/article/la-norvege-22-ans-apres-le-non-a-l-182766

Géopolitique II, Poutine et le Caucase, France Inter (11/04/2016)

http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/parodie/article/geopolitique-ii-france-inter-179805

Boomerang - France Inter (22/03/2016)

http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/parodie/article/boomerang-france-inter-179088

La Russie, le grand jeu dangereux, 7/9 de la semaine, France Inter (27/02/2016)

http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/parodie/article/la-russie-le-grand-jeu-dangereux-7-178176

7/9 du dimanche, France Inter (8/02/2016)

http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/parodie/article/7-9-du-dimanche-france-inter-177412

Sarkozy invité de la Matinale, France Inter (19/12/2015)

http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/parodie/article/sarkozy-invite-de-la-matinale-175603

Valls invité de la Matinale, France Inter (24/11/2015)

http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/parodie/article/valls-invite-de-la-matinale-france-174526

Géopolitique I, France Inter (27/10/2015)

http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/parodie/article/geopolitique-france-inter-173390

 


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • piera 15 septembre 2016 15:37

    Un peu jaloux de voir que le qualifat ne dédaigne pas les parodies en fin de compte ; à condition qu’elles ne stimulent pas trop leurs réflexions sans doute.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès



Partenaires