• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > La mi-août ou le désert français

La mi-août ou le désert français

Prononcez comme mon chat quand il baille, ou si vous préférez comme la chanson de Ray Ventura que me fredonnait ma grand-mère chez qui j’allais, gai gai l’écolier, pendant les vacances manger des pommes de terre et des haricots pourris rongés par les souris (non, je rigole, ma grand-mère réussissait comme personne la tarte aux mirabelles et autres pâtisseries exotiques.) 

Donc, à la mi-août, c’était censé être plus romantique et on pouvait prévoir de s’amuser comme des fous ! Mais là, il s’agit de références culturelles que les moins de 20 ans etc… donc si vous n’avez pas connu De Gaulle et Pompidou , allez plutôt essayer de comprendre sur Google.

Cela dit, ma grand-mère ne savait que le refrain, heureusement pour elle, sinon elle aurait été horrifiée de mettre la puce à l’oreille d’une petite fille modèle à propos de multiples références félines légèrement tendancieuses…

Passons rapidement là-dessus pour éviter qu’elle ne découvre le poteau rose, on ne sait jamais, Google a peut-être une appli secrète cachée dans les tombes antiques…,

Donc disais-je, à la mi-août, on doit faire les quatre cents coups.

Ah oui ?

 

Si vous n’êtes pas en train de bronzer idiot (enfin bon, quand les orages daignent mettre la pédale douce) sur la côte varoise, de crapahuter sur le GR 20 avec le Club Rando de Bazoches-les -Gallerandes ou de d’admirer les stalactites (oui, celles qui tombent) des grottes de Rocamadour, pouvez-vous m’expliquer comment vous faites pour vous éclater lors de cette mi-août prétendument si prometteuse ?

 

Tout est fer-mé. Partout, c’est le grand désert de Gobi.

Fermée la boulangerie. On ne mange plus de pain. Enfin ça, c’est plutôt bon pour la ligne…

Fermée l’épicerie. Il faut vivre en autarcie, cultiver son jardin ou avoir un congélateur digne de chez Picard.

Fermée la bibliothèque. Reste Amazon mais c’est plus cher, et c’est pas bien pour le redressement productif national comme dirait le bel Arnaud.

Fermée la pharmacie. Si vous n’avez pas une bonne réserve de Doliprane, évitez les soirées trop arrosées ou il vous en cuira (cuitera ???).

Fermé le cabinet médical. A la moindre coupure, foncez aux urgences, mais vous risquez de vous vider de toute votre hémoglobine avant qu’un interne débordé ne trouve le temps de vous scotcher l’épiderme.

Fermée la mairie. C’est pas le moment d’avoir besoin de renouveler votre carte d’identité et, si vous voulez un passeport, passez par l’ambassade de France au Gabon, ça ira plus vite.

Fermé, le musée archéologique régional. Pendant les vacances, l’archéologie c’est en Grèce ou à Rome, pas ici.

Fermé, le théâtre. Enfin, voyons, vous n’êtes pas à Avignon, mais à quoi pensez-vous ?

Fermée, la salle de concert. Bayreuth, c’est pas fait pour les chiens, quand même…

Fermés les cinémas. Quelques séances en plein-air étaient prévues mais, hélas, il pleut sur la ville.

Et fermé, le petit café du coin. Même plus moyen de retrouver les copains.

Quant au resto, il a délocalisé pour la saison en des lieux plus rémunérateurs.

 

Alors, je vous le demande haut et fort : on fait comment pour s’éclater ?????

 

Seul avantage de la période : mon banquier me fiche une paix royale et ne pense même plus à récriminer sur mes découverts abyssaux. Il danse la salsa à Punta Cana, grand bien lui fasse !

Autre bonne nouvelle : le conseiller de chez Free avait l’air heureux que je lui demande pour la nième fois comment changer mon canal Wi-fi qui s’obstine à dysfonctionner, il semblait tellement s’ennuyer sur sa plate-forme !

 

Mais à part ça… y’a plus personne nulle part !

Pour les sorties mémorables, les soirées explosives, les rendez-vous joyeux, les dîners épiques, les fêtes étranges… on verra ça en septembre.

 

Il avait raison le vieil orchestre ringard : à la mi-août, y’a de la joie que pour les matous !!!


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • gaijin gaijin 16 août 2014 10:23

    c’est très bien que tout soi fermé
    ça peut peut être aider a se rendre compte que l’on a pas besoin de tout ça


    • Caroline Courson Caroline Courson 16 août 2014 10:50

      Vous avez entièrement raison !

      On a besoin ni de manger, ni de boire, ni de se faire soigner, encore moins de lire ni d’écouter de la musique, c’est extrêmement subversif.

      Et on a encore moins besoin d’écrire, c’est une faiblesse coupable...


      • gaijin gaijin 17 août 2014 08:31

        vous n’avez ni a manger ni a boire ?
        donnez votre adresse on vous enverra des colis .........
        moi j’aime bien ce grand vide quand je passe dans une ville


      • Fergus Fergus 16 août 2014 12:01

        Bonjour, Caroline.

        Amusant, mais heureusement inexact un peu partout.

        C’est ainsi que ce matin, j’ai pris mon pain (et des gâteaux) à l’une de mes deux boulangeries habituelles (l’autre est fermée pour congés). J’ai également acheté du fromage chez mon fromager habituel (il était parti en juin) et acheté une bouteille chez le caviste (qui partira en septembre).

        La pharmacie était ouverte, de même que, juste à côté, que ma librairie préférée où j’ai commandé un bouquin de La Pléiade pour faire un cadeau.

        Pour le cabinet médical, je n’en sais rien car je ne vais jamais chez le médecin.

        Quant à la Mairie, je suppose que les services habituels fonctionnent, même à effectif réduit.

        Reste le cinéma, ouvert tout l’été, où je vais aller voir mardi « Le beau monde ».

        Enfin, cet après-midi j’irai à la médiathèque, également ouverte tout l’été, pour renouveler mes CD, DVD et bouquins.

        Bref, tout va très bien !


        • Caroline Courson Caroline Courson 16 août 2014 12:14

          Bonjour Fergus !

          Vous avez simplement de la chance... et pas moi !

          C’est vraiment trop inzzzuste...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès



Partenaires