• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > La moutarde me monte au nez !

La moutarde me monte au nez !

J’avoue qu’il m’arrive encore d’être naïf et de croire en la parole de l’homme. Bien que n’ayant pas souhaité un président socialiste, j’espérais l’application de certaines promesses.

Parmi les modifications de nos institutions, le cumul des mandats me semble un point important.

 L’utilité du Sénat est également en question. Les textes refusés par les Sénateurs passent systématiquement à l’Assemblée en deuxième lecture. 

Rappel : C’est finalement l’Assemblée nationale, élue au suffrage universel direct, qui vote la loi selon les termes de son choix. Cette procédure est appelée le pouvoir du dernier mot accordé à l’Assemblée nationale.

 Un homme politique, galvanise mon rejet de ces deux points.

 Monsieur le Sénateur François Rebsamen.

 Elu maire de Dijon depuis 2001. Il a fait de cette ville du condiment, la ville du con qui ment.

 En 2002, les électeurs n’ont pas voulu de lui comme député de la première circonscription de la Côte-d’Or.

 Ce n’est pas grave. Les grands électeurs, beaucoup plus gentils avec un ami de François Hollande, en feront un sénateur en 2008. 

 Suite à l'élection le 1er octobre 2011 de Jean-Pierre Bel à la présidence de la Haute Assemblée, François Rebsamen est choisi pour succéder à ce dernier à la tête du groupe socialiste au Sénat.

 En 2012, alors que le gouvernement de gauche entend faire respecter sa proposition lors de la campagne présidentielle d'interdire le non cumul des mandats, François Rebsamen s'oppose à cela arguant le statut spécifique de sénateur. Le gouvernement par son porte-parole et son premier ministre répondent qu'il n'y aura pas d'exception.

 « François Rebsamen, président du groupe PS au Sénat, réclame ce mardi que les sénateurs puissent continuer à cumuler les mandats. Alors même que ce week-end, Jean-Marc Ayrault a répété que la loi sur le non cumul des mandats, un des 60 engagements de François Hollande, allait bientôt voir le jour. « Il n’y a pas de débat sur oui ou non faut-il instaurer le non cumul, c’est un des soixante engagements de François Hollande »,

Sauf que le Premier ministre le sait bien, cet engagement, très populaire parmi les militants, est rejeté par de nombreux parlementaires, notamment les sénateurs qui mettent en avant le fait que le Sénat représente l’ancrage local. « Je plaide pour que les sénateurs qui représentent les collectivités locales puissent garder leur mandat local », a affirmé le sénateur-maire de Dijon ». 

Le président du groupe PS au Sénat avertit le gouvernement : Pour la Haute Assemblée, le cumul est un droit constitutionnel. La lecture de la constitution est toujours plaisante, en fonction des besoins du politique. 

 Pourtant : Martine Aubry rappelle à l'ordre les élus PS sur le non cumul. Elle n’avait pas la constitution rue Solferino ? Pour son prochain repas avec Rebsamen, j’espère qu’il ne lui offrira pas une Dinde à la moutarde. Quelle autorité, elle a bien fait de partir !

 A l’Elysée : Le mou tarde à sévir (en deux mots).

 Détendez-vous avec des extraits du film :

 Illustration : http://rivenmorot.blogspot.fr/2011/04/dijon.html

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.64/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • jmdest62 jmdest62 1er décembre 2012 10:04

    @ l’auteur

    si on suit la logique de Rebsamen , les sénateurs qui ne sont pas maires devraient être virés car ils n’ont pas « d’ancrage local »  smiley

    @+


    • TSS 1er décembre 2012 18:37

      Les cumulards du PS devaient demissionner en septembre 2012 ,la plupart l’avaient affirmé

      par ecrit ,aucun ne l’a fait !!

      Martine Aubry les avait menacé de publier les lettres  !qu’attend elle pour le faire ?


      • Papybom Papybom 1er décembre 2012 19:58

        Bonsoir TTS.

        Je vais vous répondre par une autre question  :

        Pourquoi Martine a-t-elle quitté le poste de 1° Secrétaire. A-t-elle des ambitions ministérielles  ?

        Dans ce cas, il lui faut des alliances.
        Dans le Nord, on aime le Piccalilli. Pour confectionner cette sauce, il faut : Des cornichons, du chou-fleur, des oignons et surtout…De la moutarde de Dijon.

        Cordialement.


      • Papybom Papybom 1er décembre 2012 20:02

        Pardon TSS ! Encore ce reflexe TTS. Sarko, sort de mon corps... 


      • alinea Alinea 1er décembre 2012 22:58

        Lui au moins l’affiche ; ils sont si nombreux à faire profil bas ! le jour où on en sera venu au mandat unique ( court) et non renouvelable ; on pourra fêter un grand progrès dans la démocratie. Il semble que malgré les bonnes volontés apparentes de certains, on en soit encore loin !!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès